MONASTIQUE ARCHITECTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une présentation générale de l'architecture monastique, dont l'existence couvre plus de seize siècles, n'évitera pas l'écueil d'un certain schématisme. La motivation des divers mouvements monastiques varie par plus d'une nuance, et il y a loin de la structure souple des monastères irlandais du haut Moyen Âge au strict quadrillage des plans bénédictins ou cisterciens. Pourtant, ce qui rapproche ces communautés, c'est une même quête de la paix divine par le renoncement au monde et l'éloignement résolu de toutes ses tentations. Paradoxalement, le refus initial de la culture aboutit chaque fois à une puissante génération de culture.

Cette étude est volontairement restreinte à l'examen d'un seul phénomène monastique, celui de l'Occident chrétien. Le monachisme occidental doit ses vrais débuts, après les commencements tâtonnants d'un saint Martin, à saint Benoît de Nursie qui, dès la première moitié du vie siècle, créa avec la Règle de l'ordre les conditions indispensables à une vie communautaire organisée. Les viie et viiie siècles apportent un foisonnement dynamique et désordonné que les réformes carolingiennes auront quelque mal à dompter. Cependant, saint Benoît d'Aniane saura mettre au concile d'Aix-la-Chapelle bon ordre dans les statuts monastiques de l'Empire, ébranlés bientôt, hélas, par la calamité des invasions normandes. Une seconde vague de réformes, celle du xe siècle, voit éclore une unité remarquable aussi bien de la pratique religieuse que du cadre qu'elle engendrera. Aux xe et xie siècles, les Bénédictins restent pour l'essentiel fidèles aux préceptes du concile d'Aix. D'autres réformes viendront rajeunir et raffermir la pensée monastique médiévale. Les Cisterciens prônent une nouvelle austérité, les Chartreux un surcroît de solitude ; chaque fois, l'architecture saura se mettre en accord avec la doctrine. Les ordres mendiants, apparus au début du xiiie siècle, ne tardent pas à devenir puissants eux aussi, et les grandes églises de Toscane et d'Ombrie en apporteront l'illustration.

Le monachisme européen connut un dernier flamboiement lors de la Contre-Réforme. Le pouvoir royal recherche son voisinage, soit à la manière grandiose et austère de l'Escurial, soit à l'aide du triomphalisme enjoué et mondain que révèlent les abbayes baroques d'Autriche ou d'Allemagne méridionale. Mais la Révolution française mettra un terme à l'activité artistique des monastères.

Un exposé sur l'architecture monastique mériterait d'être étendu à d'autres parties du monde chrétien, notamment au Proche-Orient (Égypte copte, Syrie, Arménie). Byzance patronne d'autres grands ensembles : les couvents de Grèce (Daphni, Hosios Loukas, un peu plus tard Mistra ou l'extraordinaire monde des Météores ou du Mont-Athos), mais aussi ceux de l'ex-Yougoslavie, de Bulgarie, ainsi que les admirables monastères fortifiés de Valachie et de Moldavie. En optant strictement pour l'Occident, on a voulu donner ici un aperçu homogène d'une évolution architecturale dominée par une étonnante continuité et, de plus, en accord avec le climat spirituel et politique environnant.

Mistra

Photographie : Mistra

Au cœur du Péloponnèse, les constructeurs byzantins ont édifié à Mistra plusieurs églises (l'Afendiko, XIVe s., la Pantanassa et la Métropole, XVe s.) qui superposent à un rez-de-chaussée de type basilical un étage dont le plan est en croix grecque. 

Crédits : De Agostini/ Getty Images

Afficher

Monastères des Météores

Photographie : Monastères des Météores

La fondation de Saint-Varlaam, en 1517, est l'ultime témoignage de l'expansion monastique des Météores (Thessalie), entreprise à partir du XIVe siècle. 

Crédits : Hans Strand/ Getty Images

Afficher

Aux origines

L'abbaye de Ligugé, fondée aux portes de Poitiers par saint Martin en 361, est généralement tenue pour le premier monastère de l'Occident. Cette église fut une simple salle rectangulaire avec une abside semi-circulaire, établie dans un silo à blé d'époque romaine. Non loin de la basilique, les substructions de plusieurs pièces ont été mises au jour, probablement les cellae de saint Martin et de ses compagnons. Cette demeure fut très tôt incorporée à une construction en arc de cercle. Est-ce là l'origine des futurs claustra ? Le monastère de Ligugé semble avoir connu tout au long du haut Moyen Âge une expansion régulière. Les fouilles montrent comment la petite basilique-salle de saint Martin devint une église cruciforme, dotée à son tour d'un large transept à absidioles et d'une crypte-halle terminée par une abside triplet.

Les débuts du monachisme occidental paraissent avoir été fortement influencés par la pratique monastique très répandue aux ive et ve siècles dans la partie orientale du bassin méditerranéen. On est assez bien renseigné sur plusieurs monastères, protégés par leur isolement dans le désert d'Égypte. Ces immenses cités monastiques sont le résultat d'assemblages, d'enchevêtrements successifs. Il faut citer surtout les monastères de Saint-Jérémie de Saqqarah, près de l'ancienne Memphis (fondé vers 470), et de Saint-Appolon de Baouît, en moyenne Égypte. Les églises de ces monastères, dont le plan ressemble aux rayons d'une ruche, sont habituellement petites : un sanctuaire rectangulaire prolonge, en général, une nef simple. Parfois, comme à Saqqarah, à Denderah ou à Hermopolis, on a adopté le plan basilical à trois nefs et chœur trifolié à la place du sanctuaire simple. Dans la plupart des cas, un narthex s'adosse à la façade de la basilique, souvent percée de trois portes. En face d'elles, trois autres portes ouvrent sur trois pièces qui s'interposent entre l'église et le monde extérieur. Pour mieux se défendre, la plupart de ces couvents furent protégés plus tard, à partir du ixe siècle, par une muraille hérissée de tours.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Mistra

Mistra
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Monastères des Météores

Monastères des Météores
Crédits : Hans Strand/ Getty Images

photographie

Cloître de la cathédrale de Monreale

Cloître de la cathédrale de Monreale
Crédits : letyg84/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (1)

Puits de Moïse, C. Sluter (1)
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art du Moyen Âge à l'université de Paris-X et au Centre d'études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers

Classification

Autres références

«  MONASTIQUE ARCHITECTURE  » est également traité dans :

ABBATIALE DE CLUNY III

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 222 mots

La légende veut que ce soit saint Pierre, apparaissant au moine Gunzo, qui ait jeté les plans de la troisième église abbatiale de Cluny, la plus grande de tout l'Occident médiéval. Cette transformation débuta en 1088, sous l'abbatiat d'Hugues de Semur (1049-1109), afin de répondre aux besoins de la communauté religieuse, dont le succès avait rendu Cluny II trop exiguë. L'abbé fit appel au moine cl […] Lire la suite

ABBATIALE ET CLOÎTRE DE MOISSAC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 487 mots

507 Fondation légendaire de l'abbaye de Moissac par Clovis après une victoire décisive sur les Wisigoths à Vouillé. 628 Fondation historique de l'abbaye de Moissac par un moine bénédictin venu de l'abbaye de Saint-Wandrille, saint Ansbert. 1042 L'abbaye est ruinée par le comte de Lomagne. Le comte de Toulouse fera appel aux abbés de Cluny, saint Odilon et saint Hugues pour qu'ils la restaurent. […] Lire la suite

ABBAYE

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 4 586 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une abbaye médiévale : la Chaise-Dieu »  : […] Pour faire connaissance avec une abbaye de la grande époque monastique, qui est incontestablement le Moyen Âge, un bon exemple est celui de l'abbaye bénédictine de la Chaise-Dieu ( Casa Dei , « La maison de Dieu ») en Auvergne. Elle avait été établie, de 1043 à 1050, sur le plateau du Livradois, par le fils d'un chevalier auvergnat, Robert de Turlande, entouré de quelques disciples. Elle prit rapi […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 335 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'art de Bāmiyān »  : […] Le Karakoram, les Pamirs, l'Hindou-kouch formaient une barrière difficile à franchir pour ceux qui allaient et venaient de l'Inde à la Chine ; les récits des pèlerins chinois dramatisent ces voyages ; on les comprend mieux en empruntant la voie la plus occidentale qui de Charikar conduit à Bāmiyān par la vallée du Ghorband. En route, à Siah-gird, on passe non loin du monastère de Fondukistan (J. […] Lire la suite

ALCOBAÇA ABBAYE D'

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 266 mots

Fondée au milieu du xii e  siècle par le roi Alphonse I er , dans la région nouvellement conquise de l'Estrémadure, l'abbaye royale de Sainte-Marie d'Alcobaça (au nord de Lisbonne) devint la plus importante maison de l'ordre de Cîteaux au Portugal. Les travaux du monastère définitif ne commencèrent néanmoins qu'à l'extrême fin du xii e  siècle, sur le modèle de Clairvaux, et témoignent de l'appari […] Lire la suite

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Souzdal »  : […] À 28 kilomètres au nord-est de Vladimir se trouve la ville de Souzdal. Mentionnée pour la première fois dans les chroniques en 1024, elle devint le fief de Vladimir Vsevolodovitch Monomaque, vers la fin du xi e  siècle. Elle est ensuite la capitale de la petite principauté de Souzdal, puis, sous le règne du prince Iouri Dolgorouki, celle de la principauté de Vladimir-Souzdal, statut qu'elle perd […] Lire la suite

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 743 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Seconde période : IXe-XIVe siècle »  : […] Dans l'Arménie affranchie de la domination arabe, l'unité nationale ne put être conservée ; cet état de choses où chaque souverain voulait rivaliser avec son voisin fut favorable à la création de plusieurs centres artistiques . Les royaumes les plus importants étaient celui des Bagratides dont la capitale fut transférée en 961 à Ani, ville où furent édifiés de nombreuses églises, des palais, et qu […] Lire la suite

BAOUÏT

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène RUTSCHOWSCAYA
  •  • 668 mots

Les ruines du monastère de Baouït sont situées sur la rive occidentale du Nil, à 8 kilomètres du village actuel de Deiroût ech-Chérif en Moyenne-Égypte (316 kilomètres au sud du Caire). Les fouilles ont été entreprises de 1901 à 1903 par J. Clédat secondé par E. Chassinat et C. Palanque. Elles ont été reprises en 1913 par J. Maspero. Les objets mis au jour ont été répartis entre le musée Copte du […] Lire la suite

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 841 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Autriche et pays de la haute vallée du Danube »  : […] Ainsi préparée par la réalisation de tout un demi-siècle, une grande période d'art se déroula dans les pays danubiens, entre 1690 et 1720. Elle était contemporaine de la montée de l'Autriche au rang de grande puissance. À côté des Italiens (il y en avait toujours et d'excellents : les architectes Aliprandi, Allio...) les maîtres étaient désormais des sujets de l'Empereur. Trois grands noms, ceux […] Lire la suite

BEC-HELLOUIN ABBAYE DU

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 692 mots

Il ne reste de l'abbaye du Bec-Hellouin, dans l'Eure, que quelques vestiges médiévaux et surtout les magnifiques bâtiments monastiques des xvii e et xviii e siècles. Ce fut une des plus brillantes abbayes de la Normandie, au xi e siècle. Un premier édifice, probablement de bois, fut bâti par Hellouin en 1035 sur le territoire de Bonneville, que la petite communauté dut quitter car il ne posséda […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Carol HEITZ, « MONASTIQUE ARCHITECTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-monastique/