MONASTIQUE ARCHITECTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cluny

Fondé en 909 par douze moines, dont six sous la conduite de saint Bernon venaient de Baume-les-Messieurs, et six de Gigny, autre abbaye jurassienne, le monastère de Cluny se développa au cours des xe et xie siècles de manière stupéfiante. Odon, successeur de Bernon, sut fixer à ses moines un idéal de haute spiritualité. Son ouvrage Occupatio, paru peu après 924, cite les huit commandements que le moine doit suivre pour atteindre à la félicité céleste, à cet esprit de la Pentecôte qui réalise un état d'âme communautaire – animus socialis – en éternelle intimité avec le Christ. Cet abbatiat d'une haute valeur spirituelle – jamais, jusque-là, introversion monastique n'avait été plaidée de manière aussi sublime et rigoureuse – fut suivi par d'autres, non moins bénéfiques à l'abbaye de Cluny. La gloire de l'ordre fut établie à partir de 950 par trois « règnes » successifs qui durèrent chacun environ un demi-siècle. Sous saint Mayeul (953-994) fut érigée une nouvelle basilique que les archéologues appellent Cluny II. Ses dimensions sont celles prévues par les nouvelles normes du plan de Saint-Gall (environ soixante-dix mètres de longueur). Le chœur toutefois est plus différencié que celui de l'abbatiale de Saint-Gall et, à l'ouest, le vieux massif occidental subsiste sous une appellation nouvelle : galilée. Car l'ancien culte du Sauveur, liturgie pratiquée naguère par tout un peuple, où se mêlaient, à l'instar de Jérusalem, moines et fidèles venus de l'extérieur, a été relayé par une paraliturgie théâtrale mettant en scène les principaux épisodes de la Passion et de la Résurrection.

Le claustrum et ses édifices annexes n'ont guère changé. Le coutumier, daté de 1042, de Farfa, monastère d'Italie méridionale, contient une description explicite du cloître de Cluny II : l'aile orientale continue à abriter le dortoir au-dessus du capitulum (salle capitulaire), de l'auditorium (parloir) et de la camera (salle de séjour). Ce dortoir a cent soixante pieds de long, trente-quatre de large et vingt-trois de haut ; quatre-vingt-dix-sept fenê [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages



Médias de l’article

Mistra

Mistra
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Monastères des Météores

Monastères des Météores
Crédits : Hans Strand/ Getty Images

photographie

Cloître de la cathédrale de Monreale

Cloître de la cathédrale de Monreale
Crédits : letyg84/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

photographie

Puits de Moïse, C. Sluter (1)

Puits de Moïse, C. Sluter (1)
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art du Moyen Âge à l'université de Paris-X et au Centre d'études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers

Classification


Autres références

«  MONASTIQUE ARCHITECTURE  » est également traité dans :

ABBATIALE DE CLUNY III

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 222 mots

La légende veut que ce soit saint Pierre, apparaissant au moine Gunzo, qui ait jeté les plans de la troisième église abbatiale de Cluny, la plus grande de tout l'Occident médiéval. Cette transformation débuta en 1088, sous l'abbatiat d'Hugues de Semur (1049-1109), afin de répondre aux besoins de la communauté religieuse, dont le succès avait rendu Cluny II trop exiguë. L'abbé fit appel au moine cl […] Lire la suite

ABBATIALE ET CLOÎTRE DE MOISSAC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 487 mots

507 Fondation légendaire de l'abbaye de Moissac par Clovis après une victoire décisive sur les Wisigoths à Vouillé. 628 Fondation historique de l'abbaye de Moissac par un moine bénédictin venu de l'abbaye de Saint-Wandrille, saint Ansbert. 1042 L'abbaye est ruinée par le comte de Lomagne. Le comte de Toulouse fera appel aux abbés de Cluny, saint Odilon et saint Hugues pour qu'ils la restaurent. […] Lire la suite

ABBAYE

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 4 585 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une abbaye médiévale : la Chaise-Dieu »  : […] Pour faire connaissance avec une abbaye de la grande époque monastique, qui est incontestablement le Moyen Âge, un bon exemple est celui de l'abbaye bénédictine de la Chaise-Dieu ( Casa Dei , « La maison de Dieu ») en Auvergne. Elle avait été établie, de 1043 à 1050, sur le plateau du Livradois, par le fils d'un chevalier auvergnat, Robert de Turlande, entouré de quelques disciples. Elle prit rapi […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'art de Bāmiyān »  : […] Le Karakoram, les Pamirs, l'Hindou-kouch formaient une barrière difficile à franchir pour ceux qui allaient et venaient de l'Inde à la Chine ; les récits des pèlerins chinois dramatisent ces voyages ; on les comprend mieux en empruntant la voie la plus occidentale qui de Charikar conduit à Bāmiyān par la vallée du Ghorband. En route, à Siah-gird, on passe non loin du monastère de Fondukistan (J. […] Lire la suite

ALCOBAÇA ABBAYE D'

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 266 mots

Fondée au milieu du xii e  siècle par le roi Alphonse I er , dans la région nouvellement conquise de l'Estrémadure, l'abbaye royale de Sainte-Marie d'Alcobaça (au nord de Lisbonne) devint la plus importante maison de l'ordre de Cîteaux au Portugal. Les travaux du monastère définitif ne commencèrent néanmoins qu'à l'extrême fin du xii e  siècle, sur le modèle de Clairvaux, et témoignent de l'appari […] Lire la suite

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Souzdal »  : […] À 28 kilomètres au nord-est de Vladimir se trouve la ville de Souzdal. Mentionnée pour la première fois dans les chroniques en 1024, elle devint le fief de Vladimir Vsevolodovitch Monomaque, vers la fin du xi e  siècle. Elle est ensuite la capitale de la petite principauté de Souzdal, puis, sous le règne du prince Iouri Dolgorouki, celle de la principauté de Vladimir-Souzdal, statut qu'elle perd […] Lire la suite

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 738 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Seconde période : IXe-XIVe siècle »  : […] Dans l'Arménie affranchie de la domination arabe, l'unité nationale ne put être conservée ; cet état de choses où chaque souverain voulait rivaliser avec son voisin fut favorable à la création de plusieurs centres artistiques . Les royaumes les plus importants étaient celui des Bagratides dont la capitale fut transférée en 961 à Ani, ville où furent édifiés de nombreuses églises, des palais, et qu […] Lire la suite

BAOUÏT

  • Écrit par 
  • Marie-Hélène RUTSCHOWSCAYA
  •  • 668 mots

Les ruines du monastère de Baouït sont situées sur la rive occidentale du Nil, à 8 kilomètres du village actuel de Deiroût ech-Chérif en Moyenne-Égypte (316 kilomètres au sud du Caire). Les fouilles ont été entreprises de 1901 à 1903 par J. Clédat secondé par E. Chassinat et C. Palanque. Elles ont été reprises en 1913 par J. Maspero. Les objets mis au jour ont été répartis entre le musée Copte du […] Lire la suite

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Autriche et pays de la haute vallée du Danube »  : […] Ainsi préparée par la réalisation de tout un demi-siècle, une grande période d'art se déroula dans les pays danubiens, entre 1690 et 1720. Elle était contemporaine de la montée de l'Autriche au rang de grande puissance. À côté des Italiens (il y en avait toujours et d'excellents : les architectes Aliprandi, Allio...) les maîtres étaient désormais des sujets de l'Empereur. Trois grands noms, ceux […] Lire la suite

BEC-HELLOUIN ABBAYE DU

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 692 mots

Il ne reste de l'abbaye du Bec-Hellouin, dans l'Eure, que quelques vestiges médiévaux et surtout les magnifiques bâtiments monastiques des xvii e et xviii e siècles. Ce fut une des plus brillantes abbayes de la Normandie, au xi e siècle. Un premier édifice, probablement de bois, fut bâti par Hellouin en 1035 sur le territoire de Bonneville, que la petite communauté dut quitter car il ne posséda […] Lire la suite

BHOUTAN

  • Écrit par 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Alain LAMBALLE, 
  • Chantal MASSONAUD
  •  • 7 359 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les rDzong »  : […] L'architecture s'illustre par les édifices religieux : forteresses, monastères fortifiés (rDzong) , temples (lhakhang), mchod-rten et par des constructions civiles. Forteresses, sièges du pouvoir civil, les rDzong étaient situés aux points stratégiques, à l'origine destinés à défendre le pays contre l'envahisseur. Ils se dressent, majestueux dans un décor grandiose. Zhabs-drung en fut l'instigate […] Lire la suite

BOUDDHISME (Arts et architecture) - La pagode

  • Écrit par 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 676 mots
  •  • 1 média

Monument bouddhique, la pagode chinoise, aux destinations votive, commémorative et de reliquaire, a deux sources : l'une, proprement chinoise, qui vient du pavillon à étages de l'époque Han ; l'autre, indienne, à partir du stūpa d'une part et du sikhara d'autre part. Dès le v e siècle, la pagode fut transmise aux royaumes coréens avec la religion nouvelle. S'il ne subsiste dans la péninsule coré […] Lire la suite

BROU MONASTÈRE DE

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 298 mots

Pour accomplir un vœu de sa mère Marguerite de Bourbon, Philibert de Bresse entreprit la construction du monastère de Brou (département de l'Ain). Une mort précoce l'empêche de mener à bien ce projet et sa femme, Marguerite d'Autriche, le reprit à son compte en lui donnant une ampleur nouvelle ; les bâtiments monastiques furent édifiés avant l'église. Chevillard dirigea les travaux, Jean Perréal f […] Lire la suite

BURGOS

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 1 068 mots
  •  • 3 médias

À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte nettement sur la fonction politique. Après avoir été […] Lire la suite

CAEN ABBAYE-AUX-HOMMES & ABBAYE-AUX-DAMES DE

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 808 mots
  •  • 2 médias

L'origine de l'Abbaye-aux-Hommes est liée au mariage du duc de Normandie, Guillaume le Bâtard, avec une parente, Mathilde de Flandre ; mariage qui fut condamné par le pape en 1053. Sous l'influence de Lanfranc de Pavie, écolâtre du Bec-Hellouin, les sentences canoniques furent levées en 1059 et le duc et sa femme s'engagèrent à fonder chacun une abbaye, en signe de contrition. La Sainte-Trinité o […] Lire la suite

CAROLINGIENS

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ, 
  • Carol HEITZ
  •  • 12 134 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'architecture, art majeur »  : […] Une statistique publiée lors de l'exposition « Charlemagne » à Aix-la-Chapelle, en 1965, montre bien le rôle prépondérant de l'architecture. Pour toute l'étendue de l'Empire carolingien, et pour une période allant du iv e  siècle à 855, on a pu enregistrer 1 695 édifices importants, dont 312 cathédrales, 1 254 monastères et 129 résidences royales. Le décompte pour la seule période de 768 à 855 ind […] Lire la suite

CASTILHO JOÃO DE (actif entre 1515 et 1552)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 128 mots

Architecte espagnol. Peut-être originaire de Biscaye, Jo ao de Castilho fait toute sa carrière au Portugal. Il succède à Boytac sur le chantier des Jerónimos de Belém en 1517 et termine l'église, le cloître et les bâtiments conventuels dans le style plateresque. Il achève également le portail sud qui se distingue par la richesse de son décor. À deux reprises, et surtout de 1533 à sa mort, il trava […] Lire la suite

CATALOGNE

  • Écrit par 
  • Mathilde BENSOUSSAN, 
  • Christian CAMPS, 
  • John COROMINAS, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Robert FERRAS, 
  • Jean MOLAS, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 22 411 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'architecture religieuse »  : […] Vers le milieu du xiii e siècle, apparut en Catalogne un type d' église à nef unique entièrement voûtée d'ogives, avec chapelles latérales entre les contreforts et abside polygonale. Cette formule architecturale répondait parfaitement à la mission de prédication spécifique des ordres mendiants. Il est probable qu'elle vint du Languedoc voisin, mais elle donna à Barcelone ses manifestations les pl […] Lire la suite

CHŌGEN SHUNJŌBŌ (1120-1206)

  • Écrit par 
  • Chantal KOZYREFF
  •  • 116 mots

Après trois séjours en Chine, ce moine amidiste s'illustra dans le génie civil et l'architecture. Il fixa le style daibutsuyō à la faveur de la première reconstruction du monastère du Tōdaiji (1181-1203). Ayant, en effet, assumé celle-ci avec toutes ses charges, il présida aussi bien à la refonte de la statue colossale (par des artisans chinois) qu'à l'érection des bâtiments. De son Tōdaiji, seul […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Carol HEITZ, « MONASTIQUE ARCHITECTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-monastique/