ANGIOSPERMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Angiospermes et relations avec les autres êtres vivants

Peu d’Angiospermes vivent de façon totalement autonome, sans interactions avec d’autres êtres vivants au sein de leur écosystème. Ces interactions peuvent être des relations symbiotiques qui impliquent une interaction physique étroite, des relations mutualistes dans lesquelles chaque partenaire tire un bénéfice de l’interaction, ou des relations de parasitisme dans lesquelles l’un des partenaires se développe au détriment de l’autre.

Les symbioses impliquant les Angiospermes sont de deux types : les symbioses bactériennes fixatrices d’azote, rencontrées principalement chez les Fabaceae [Fabacées] (trèfle, soja), avec la formation, au niveau racinaire, de nodosités au sein desquelles l’azote atmosphérique (N2) est fixé par les bactéries et transformé en azote minéral assimilable par les racines ; les mycorhizes, associations entre un champignon et le système racinaire d’une plante, qui permettent une optimisation de l’absorption des minéraux du sol, notamment du phosphore et de l’azote. On distingue deux types de mycorhizes : d’une part les endomycorhizes – les filaments ou hyphes du champignon pénètrent à l’intérieur des cellules végétales –, qui sont très répandues chez les Angiospermes où elles concernent près de 80 p. 100 des espèces ; d’autre part, les ectomycorhizes – les hyphes du champignon se développent entre les cellules racinaires en provoquant une déformation des racines –, apparues plus récemment dans l’évolution, qui ne concernent que quelques familles d’Angiospermes (comme les Ericaceae [Éricacées] représentées par exemple par le rhododendron, la bruyère, le myrtillier, l’airelle) présentes dans les forêts boréales, tempérées, méditerranéennes ou subtropicales.

Les relations de parasitisme impliquant des Angiospermes sont variées. Le parasite peut être l’Angiosperme elle-même, qui exploite les ressources d’une autre plante (comme l’exemple bien connu du gui ou celui des figuiers étrangleurs) ou d’un champignon. D [...]


Médias de l’article

Angiospermes : coupe longitudinale d’une fleur et diagramme floral

Angiospermes : coupe longitudinale d’une fleur et diagramme floral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Angiospermes : étamine d’une fleur et coupe schématique d’un grain de pollen

Angiospermes : étamine d’une fleur et coupe schématique d’un grain de pollen
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Angiospermes : ovule et sac embryonnaire

Angiospermes : ovule et sac embryonnaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Doronic à grandes fleurs

Doronic à grandes fleurs
Crédits : Hervé Sauquet

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : professeure au Laboratoire écologie, systématique, évolution de l'université Paris-Sud
  • : maître de conférences à l'université Paris-Sud, professeur au Laboratoire écologie, systématique, évolution de l'université Paris-Sud

Classification


Autres références

«  ANGIOSPERMES  » est également traité dans :

AIZOACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 1 285 mots
  •  • 2 médias

Les Aizoacées sont des plantes dicotylédones caractéristiques de l'Afrique du Sud. Pour leur intérêt ornemental, elles ont été introduites dans les contrées chaudes et sèches d'Europe et d'Amérique : c'est le cas par exemple des Carpobrotus (Mésembryanthèmes) qui développent des fleurs spectaculaires d'aspect « solaire », et des Lithops qui évoquent plutôt des objets précieux que la « plante-cai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aizoacees/#i_581

ARALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 325 mots
  •  • 8 médias

Ordre de plantes monocotylédones caractérisées par leurs inflorescences constituées par un axe apical, le spadice, produisant un manchon floral, qu'enveloppe une pièce foliacée appelée spathe. Les systématiciens placent les Arales non loin des Palmales, des Cyclanthales et des Pandanales. Certaines Arales, comme les arums (Aracées), affectionnent les lieux humides ; d'autres sont rigoureusement a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arales/#i_581

ARISTOLOCHIALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 480 mots
  •  • 2 médias

On a longtemps rassemblé dans l'ordre des Aristolochiales, d'une part, les Aristolochiacées (aristoloches, asarets...), d'autre part, des plantes parasites curieuses à appareil végétatif rudimentaire, les Hydnoracées et les Rafflésiacées. La plupart des auteurs détachent maintenant ces deux dernières familles et les groupent dans l'ordre des Rafflésiales, ordre assez éloigné du précédent puisqu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristolochiales/#i_581

BOIS

  • Écrit par 
  • Marie Elisabeth BORREDON, 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Xavier DÉGLISE, 
  • Carlos VACA-GARCIA
  •  • 9 111 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Bois homoxylés et hétéroxylés »  : […] Les bois de conifères, comme ceux de toutes les gymnospermes, sont constitués par des cellules verticales à ponctuations aréolées, appelées trachéides. On retrouve de tels éléments cellulaires effilés et ponctués dans de nombreuses espèces d'angiospermes dicotylédones (ex. : chêne), alors que dans des espèces plus évoluées comme les légumineuses les ponctuations aréolées sont remplacées sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bois/#i_581

BOTANIQUE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Lucien PLANTEFOL, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 845 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Linné à Darwin »  : […] Le xviii e  siècle est marqué par un événement majeur dans l'histoire de la botanique et, plus généralement, de la biologie : l'invention du système de nomenclature binominale par le naturaliste suédois Carl von Linné. Dans son ouvrage Species Plantarum , publié en 1753, celui-ci propose de nommer chaque espèce de plante selon un système simple : le nom de genre commençant par une majuscule (pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique-histoire-de-la/#i_581

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Botanique et systématique »  : […] La systématique est une discipline vaste qui a pour objet d'inventorier, de nommer, de classer et, dans sa signification actuelle, de reconstruire l'histoire évolutive des organismes vivants et disparus. Contrairement à une idée largement répandue, la botanique ne se limite pas à la systématique des plantes et la systématique des plantes (ou botanique systématique) n'est pas une discipline du pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_581

BROMÉLIALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 575 mots
  •  • 8 médias

Les Broméliales, ordre de plantes monocotylédones formant une seule famille, comprennent une soixantaine de genres et plus de deux mille espèces. Localisées en Amérique tropicale, elles réalisent, par leurs feuilles disposées en rosette, un type remarquable d'adaptation à la sécheresse. En effet, ces feuilles, à revêtement cireux, collectent l'humidité, alors que les racines assurent la fixation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bromeliales/#i_581

CACTACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 397 mots
  •  • 7 médias

Les Cactacées constituent une famille de plantes dicotylédones, communément appelées cactus, appréciées pour leurs formes curieuses et leurs fleurs brillamment colorées. Caractéristiques de l'Amérique tropicale, ces plantes épineuses, dépourvues de feuilles mais à tiges épaisses et gorgées d'eau (succulentes), constituent une adaptation remarquable à la sécheresse. L'eau nécessaire à leur vie est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cactacees/#i_581

CARYOPHYLLACÉES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 149 mots

Cette famille d'Angiospermes dicotylédones, appartient à l'ordre des Centrospermales (Caryophyllales), en raison de la disposition incurvée de l'embryon au sein de la graine. Cependant, à l'inverse des autres représentants de cet ordre, qui possèdent des fleurs sans pétales (ou presque), les Caryophyllacées se signalent par leurs très belles corolles qui, par surcroît, sont souvent délicieusement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryophyllacees/#i_581

CASUARINALES

  • Écrit par 
  • Évelyne HODCENT
  •  • 1 435 mots
  •  • 4 médias

L'ordre des Casuarinales (ou Verticillées) ne comporte qu'une seule famille, les Casuarinées, avec un genre unique, le Casuarina , appelé filao à Madagascar et dans les îles avoisinantes. Il est représenté par une cinquantaine d'espèces localisées principalement en Australie. Ce sont des arbustes ou des arbres pouvant atteindre vingt mètres de hauteur, qui se développent dans les sols sablonneux. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casuarinales/#i_581

CÉLASTRALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 274 mots
  •  • 4 médias

Les Célastrales constituent un ordre de plantes dicotylédones, comprenant une dizaine de familles répandues surtout dans les régions tropicales. Seuls le fusain (Célastracées), le houx (Aquifoliacées) sont communs en Europe occidentale. Leurs fleurs, assez discrètes, sont caractérisées par un disque nectarifère central. Autour de ce « cœur » rayonnent des étamines positionnées en face des sépale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celastrales/#i_581

CENTROSPERMALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 2 133 mots
  •  • 7 médias

Le choix d'un caractère anatomique précis, considéré comme une particularité distinctive d'importance majeure, amène à réunir un faisceau de familles en un même ensemble auquel on imagine une souche commune. Les plantes angiospermes dicotylédones, ayant en commun des graines qui contiennent un embryon courbe enroulé autour d'un tissu de réserve central, sont donc considérées par les botanistes co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrospermales/#i_581

COMMÉLINALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 1 051 mots
  •  • 2 médias

Les Commélinales constituent un ordre de plantes monocotylédones renfermant six petites familles qui, par leurs feuilles linéaires, engainantes, rappellent les Graminées. Elles sont surtout dispersées dans les régions intertropicales ou australes. Toutefois les Ériocaulacées ( Eriocaulon ) et les Commélinacées sont d'habitat tempéré. Parmi celles-ci, les Tradescantia , Zebrina et Commelina se cu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commelinales/#i_581

COMPOSÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 3 804 mots
  •  • 10 médias

L'ordre des Compositées ou mieux des Astérales, sa nouvelle dénomination, ne comprend qu'une seule famille, celle des Astéracées ou Composées : famille de plantes dicotylédones des plus importantes, à la fois par son caractère cosmopolite et par sa richesse numérique puisqu'elle groupe entre vingt mille et vingt-cinq mille espèces rangées dans environ mille cent genres. Cette famille est homogène, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/composees/#i_581

CONTORTALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 1 842 mots
  •  • 12 médias

L'ordre des Contortales, ou Contortées, comprend quatre familles caractérisées par leur corolle enroulée en parapluie dans le bouton (préfloraison tordue ou contortée). Les gentianes ( Gentianacées), l'oléandre ou laurier-rose et les pervenches ( Apocynacées) sont les plus connus dans les régions tempérées ; les Ményanthacées, encore tempérées, affectionnent les lieux humides ou franchement aqua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contortales/#i_581

CRÉTACÉ

  • Écrit par 
  • Jean-François DECONINCK
  •  • 1 046 mots

Le Crétacé représente le dernier système du Mésozoïque (ère secondaire) et le plus long, s'étendant de — 145,5 (± 4) millions d'années (Ma) à — 65,5 (± 0,3) Ma, soit 80 Ma. Il est subdivisé en deux sous-systèmes : le Crétacé inférieur, qui comprend les étages Berriasien, Valanginien, Hauterivien, Barrémien, Aptien et Albien ; le Crétacé supérieur avec les étages du Cénomanien, Turonien, Coniacie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cretace/#i_581

CRUCIFÈRES

  • Écrit par 
  • Marie-Claude NOAILLES
  •  • 2 479 mots
  •  • 5 médias

Les Crucifères constituent une importante famille de plantes dicotylédones représentée dans le monde entier, mais principalement dans les régions tempérées de l'hémisphère Nord. Leur proportion dans la flore phanérogamique diminue lorsqu'on s'éloigne des régions polaires ; il y a 19 p. 100 de Crucifères dans la flore du Spitzberg, mais 1 p. 100 seulement au Sénégal. Les Crucifères peuplent la pres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cruciferes/#i_581

CUCURBITACÉES

  • Écrit par 
  • Monique KÉRAUDREN-AYMONIN
  •  • 2 054 mots
  •  • 4 médias

Les Cucurbitacées constituent une famille de plantes dicotylédones répandue dans tous les pays du monde et connue par ses fruits comestibles : courges , citrouilles ( Cucurbita ), melons, concombres ( Cucumis ), pastèques ( Citrullus ). Dans les pays tropicaux, ceux des Lagenaria constituent les calebasses, ceux des Luffa l'éponge végétale. En Europe, la bryone ( Bryonia ) à fruits toxiques, à rac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cucurbitacees/#i_581

CYPÉRALES

  • Écrit par 
  • Jean RAYNAL
  •  • 1 950 mots
  •  • 1 média

La nombreuse famille des Cypéracées (env. 4 000 espèces) constitue à elle seule l'ordre des Cypérales, ordre de plantes Angiospermes monocotylédones aujourd'hui détaché de l'ancien groupe des Glumiflores (qui réunissait Cypéracées et Graminées). Ces deux familles ont en commun le port herbacé, les feuilles « graminiformes », les fleurs petites, sans périanthe coloré, organisées en inflorescences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyperales/#i_581

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Phases du développement végétatif »  : […] Cette étude sera essentiellement limitée au sporophyte des Angiospermes dont la variabilité morphologique et la diversité des modes de vie permettent d'évoquer l'ensemble des problèmes soulevés par l'ontogenèse végétale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_581

DIALYPÉTALIE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 47 mots

Des pétales indépendants les uns des autres, donc détachables tour à tour sans entraîner le reste de la corolle, caractérisent les fleurs de certaines angiospermes dicotylédones, que l'on qualifie alors de dialypétales (par exemple, fleur de giroflée). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialypetalie-botanique/#i_581

DIOSCORÉALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 217 mots
  •  • 2 médias

Les Dioscoréales sont des plantes monocotylédones des régions intertropicales et tempérées de l'Ancien et du Nouveau Monde dont l'origine remonte au Jurassique. Leurs fleurs, d'aspect modeste, sont trimériques (type 3) avec un ovaire infère. L'espèce la plus commune en France est le tamier ou « herbe-aux-femmes-battues », ainsi nommé en raison de ses propriétés révulsives en usage externe. Les au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dioscoreales/#i_581

ÉBÉNALES

  • Écrit par 
  • René LETOUZEY
  •  • 1 847 mots
  •  • 1 média

Deux familles principales, Ébénacées et Sapotacées, constituent l'ordre des Ébénales. Si chacune présente des caractères généraux bien particuliers, par contre les genres chez les Sapotacées et les espèces chez les Ébénacées sont restés pendant longtemps fort mal délimités ; les études actuelles se sont efforcées de clarifier cette situation et de mettre de l'ordre dans la classification et la no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebenales/#i_581

EMBRYOLOGIE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 2 124 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Taxonomie et embryogenèse »  : […] Dans la division des Bryophytes (comprenant les classes des Mousses, des Hépatiques et des Anthocérotes), le premier cloisonnement du zygote est transversal par rapport à l'axe de l'archégone ; puis, par des divisions en biais, il s'individualise deux cellules apicales. Celle du pôle inférieur suscite le pied-suçoir qui implante l'embryon sur l'individu sexué porteur de l'archégone, qu'on appelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie-vegetale/#i_581

EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 239 mots
  •  • 7 médias

Les Embryophytes constituent un groupe de végétaux qui rassemble toutes les plantes terrestres ( l and plants pour les Anglo-Saxons), depuis les mousses jusqu’aux plantes à fleurs (Angiospermes) et conifères, en passant par les fougères, les prêles... Autrefois appelées Cormophytes (signifiant « plantes à tige »), elles sont représentées par plus de 280 000 espèces de forme et de taille fort dive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormophytes-embryophytes-archegoniates/#i_581

ÉRICALES

  • Écrit par 
  • Aline RAYNAL
  •  • 1 161 mots
  •  • 2 médias

Les Éricales constituent un ordre de plantes dicotylédones gamopétales, riche de près de deux mille espèces réparties en six familles numériquement inégales (Éricacées, Pyrolacées, Épacridacées, Cléthracées, Empétracées et Diapensiacées). Les Éricacées, avec les bruyères, myrtilles et rhododendrons, en sont la partie la plus importante. Toutes vivaces, à feuilles entières souvent coriaces, les Ér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ericales/#i_581

EUPHORBIALES ou TRICOQUES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 695 mots
  •  • 5 médias

L'ordre des Tricoques, plus communément appelés Euphorbiales, est essentiellement constitué par la famille des Euphorbiacées qui comporte 300 genres et 8 000 espèces. Elle est très répandue dans toutes les régions chaudes, beaucoup moins ailleurs. Certaines Euphorbiacées fournissent des produits industriels de tout premier plan, et d'autres sont des espèces alimentaires, médicinales ou horticoles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euphorbiales-tricoques/#i_581

FAGALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 2 280 mots
  •  • 6 médias

Les Fagales constituent un ordre de plantes dicotylédones généralement divisé en deux familles : les Bétulacées et les Fagacées, parfois considérées comme appartenant à deux ordres distincts : Bétulales et Fagales (Hjelmqvist, 1948). Les Fagacées ont leurs fruits entourés d'une enveloppe, ou cupule, d'où le nom de Cupulifères autrefois donné à toutes les Fagales ; mais il n'y a pas de cupule chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fagales/#i_581

FLEUR

  • Écrit par 
  • Louis EMBERGER, 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE, 
  • Georges MANGENOT, 
  • Paul ROLLIN
  •  • 7 636 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « États préfloraux des Angiospermes »  : […] Les faits précédents conduisent à se demander s'il n'y a pas, dans le monde actuel, des organes floraux considérés comme fleurs typiques, mais qui sont encore, en réalité, des inflorescences incomplètement condensées, c'est-à-dire des états préfloraux comparables à ceux signalés chez les Articulées paléozoïques. Ils confirmeraient le bien-fondé de la nouvelle interprétation de la fleur, et permet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleur/#i_581

GAMOPÉTALIE, botanique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 49 mots

Lorsque dans le périanthe floral les pétales sont soudés entre eux, si bien que la corolle est détachable en bloc, la fleur est dite gamopétale. On qualifie de gamopétales les angiospermes dicotylédones qui possèdent ce type de fleur (par exemple, fleur de liseron). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamopetalie-botanique/#i_581

GÉRANIALES

  • Écrit par 
  • Louis LIBEN
  •  • 1 785 mots
  •  • 3 médias

Les Géraniales ou Gruinales constituent un ordre de plantes dicotylédones dont la définition est très variable selon les auteurs. Ainsi Louis Emberger en écarte-t-il les Balsamines (Balsaminacées) pourtant similaires aux Capucines (Tropaeolacées) en raison de différences au niveau ovulaire. En revanche, il embrasse dans l'ordre des Géraniales deux groupes de familles que G. Bentham et J. D. Hooke […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geraniales/#i_581

GRAINE

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 418 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] Les éléments constants de toute graine sont l'embryon et le tégument ; chez beaucoup de Spermaphytes, la graine contient, en outre, un tissu spécialisé dans lequel des matières de réserve sont accumulées. L' embryon est formé par une prolifération limitée et planifiée de la cellule œuf, dans laquelle a fusionné, avec le noyau à n chromosomes de l'oosphère (cellule sexuelle femelle), un des deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graine/#i_581

GRAMINALES

  • Écrit par 
  • Henri PRAT
  •  • 2 234 mots
  •  • 11 médias

La famille des Graminées, ou Graminacées, l'une des plus vastes du règne végétal, formant à elle seule l'ordre des Graminales, est sans doute celle qui présente le plus d'importance dans l'économie humaine : en effet, elle fournit une part prépondérante de l'alimentation ; à la fois directement – puisqu'elle comprend presque toutes les céréales – et indirectement, par son rôle essentiel dans la n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graminales/#i_581

GUTTIFÉRALES

  • Écrit par 
  • Paul BAMPS
  •  • 1 648 mots
  •  • 2 médias

Les Guttiférales constituent un ordre de plantes dicotylédones parfois inclus, dans la classification proposée par Louis Emberger, dans l'ordre des Pariétales où il forme la famille des Guttifères (incluant les Hypéricacées). Elles comprennent trois familles. La plus importante, celle des Guttifères, encore appelées Clusiacées, présente une distribution géographique étendue et comporte un millier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guttiferales/#i_581

GYMNOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 005 mots
  •  • 7 médias

Les Gymnospermes rassemblent toutes les plantes dont l'ovule (structure reproductrice femelle se transformant en graine après fécondation) est nu, c'est à dire non enveloppé dans une structure close (le carpelle). Le terme gymnosperme vient du grec gymnos , qui signifie « nu », et sperma , « semence » ou « graine ». On qualifie donc également ce groupe de « plantes à graines nues ». L'ovule est un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnospermes/#i_581

HÉLOBIALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 2 988 mots
  •  • 4 médias

Les Hélobiales (encore appelées Fluviales, Hydrocharitales sensu lato , Alismatales sensu lato ) sont des plantes monocotylédones des marais ou des eaux douces ou salées, qui présentent des adaptations très variées au milieu palustre ou aquatique. On considère ici, comme il est admis en général, qu'elles constituent un seul ordre. Toutefois, L. Emberger en fait un phylum groupant deux ordres (Ali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helobiales/#i_581

JONCALES

  • Écrit par 
  • Jean RAYNAL
  •  • 1 580 mots
  •  • 2 médias

Les Joncales constituent un ordre de plantes monocotylédones comptant moins de quatre cents espèces herbacées qui habitent surtout les régions tempérées ou froides des deux hémisphères ; la plupart des Joncales constituent la famille des Joncacées, elle-même principalement représentée par les joncs (genre Juncus ), qui sont par excellence des colonisateurs des milieux marécageux, où ils forment, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joncales/#i_581

JUGLANDALES

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 1 548 mots
  •  • 2 médias

Les Juglandales constituent un ordre de végétaux en majorité arborescents, représentés surtout par la famille des Juglandacées. Ces arbres sont largement répandus et cultivés dans les pays tempérés soit comme plantes alimentaires (les noix des noyers Juglans regia en Europe, Juglans nigra en Amérique et celles de divers Carya , dont le pacanier), soit comme essences de reboisement ou surtout d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juglandales/#i_581

LABIÉES

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 1 385 mots
  •  • 3 médias

Les Labiées ou Lamiaceae constituent une vaste famille d'angiospermes dicotylédones à fleurs gamopétales irrégulières, qui groupe surtout des plantes herbacées et sous-arbustives réparties dans le monde entier. Elles sont faciles à reconnaître avec leurs tiges quadrangulaires garnies de feuilles opposées tomenteuses et odorantes insérées sur des nœuds bien marqués. Leurs fleurs possèdent une cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/labiees/#i_581

LÉGUMINEUSES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 111 mots
  •  • 7 médias

Les Légumineuses, avec quelque 13 500 espèces réparties en 650 genres environ, sont, après les Composées et les Orchidées, une des plus grandes familles d'Angiospermes. La plupart sont des plantes ligneuses des régions tropicales (acacias , flamboyants) ou méditerranéennes (caroubiers, « mimosas ») ; dans les régions tempérées, prédominent les Légumineuses herbacées à valeur alimentaire (pois, har […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legumineuses/#i_581

LIGUSTRALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 1 602 mots
  •  • 5 médias

L'ordre des Ligustrales (synonyme : Oléales) ne comprend qu'une seule famille, celle des Oléacées. Ce sont des plantes dicotylédones caractérisées par leurs fleurs à corolle tubuleuse et leurs fruits ou leurs graines renfermant des tissus oléagineux. Beaucoup de Ligustrales sont fréquemment cultivées pour leurs qualités ornementales (lilas, jasmins, forsythia, frênes, troènes). L'olivier , lié à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligustrales/#i_581

LILIALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 2 859 mots
  •  • 8 médias

L'ordre des Liliales groupe les plantes monocotylédones les plus typiques : plantes en majorité herbacées, à organes souterrains persistants (bulbes, rhizomes), à fleurs trimères. Son importance numérique est variable puisque, selon les auteurs, il comporte de deux à dix-sept familles. La plus représentative, tant du point de vue systématique même que du point de vue numérique et économique, est s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liliales/#i_581

LINACÉES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 322 mots

C'est une famille à laquelle s'applique presque parfaitement la définition que Louis Emberger donne des Géraniales : « Plantes herbacées à feuilles [...] simples, alternes, et presque toujours stipulées. Le type floral cyclique, pentamère, est la règle [...] gynécée toujours supère, à carpelles se séparant souvent à la maturité du fruit.... Ovules anatropes, épitropes suspendus, au nombre de un o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linacees/#i_581

MALVALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 1 928 mots
  •  • 6 médias

Les Malvales sont un ordre d' Angiospermes très important et parfaitement caractérisé. Déjà différenciées au début du Tertiaire, peut-être même dès la fin du Crétacé, elles sont aujourd'hui représentées surtout par des arbres de toutes dimensions, certains de première grandeur, et – mais en minorité – par des herbes bisannuelles ou encore annuelles. Les Malvales sont essentiellement des plantes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malvales/#i_581

MYRTALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 668 mots
  •  • 6 médias

Les Myrtales ( Angiospermes dicotylédones) sont un ordre numériquement très important, dont presque tous les membres sont facilement reconnaissables par d'évidents caractères communs. Cet ensemble taxinomique parfaitement défini aurait pu, à la rigueur, être envisagé comme représentant une seule famille ; les groupements naturels que l'on y distingue sur la base de caractères morphologiques, anat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myrtales/#i_581

NYMPHÉACÉES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

Les Nymphéacées (huit genres, environ quatre-vingts espèces) sont des plantes aquatiques d'eaux douces représentées dans toutes les parties du monde, sauf dans les zones circumpolaires et aux hautes altitudes. Elles sont très anciennes : on en a trouvé des restes indiscutables dans des sédiments du Crétacé supérieur, en Amérique, en Europe, en Asie, parmi les plus vieux fossiles angiospermiens. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nympheacees/#i_581

OMBELLALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 2 637 mots
  •  • 6 médias

Les Ombellales sont un ordre d' Angiospermes dicotylédones présentant une architecture florale caractéristique. La diversité au sein de l'ordre dépend de variables mineures : d'une part, de différences dans les formes et le nombre des pièces florales, qui n'altèrent pas l'architecture originale de la fleur ; d'autre part, des modalités du groupement des fleurs en inflorescences : inflorescences v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ombellales/#i_581

ORCHIDALES

  • Écrit par 
  • Marcel LECOUFLE, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 4 897 mots
  •  • 8 médias

L'ordre des Orchidales ( Angiospermes monocotylédones) ne comprend qu'une seule famille, les Orchidacées. Mais, avec 600 genres et plus de 20 000 espèces – on en découvre, chaque année, de nouvelles –, les Orchidacées, la plus grande famille de toutes les plantes vasculaires, sont un magnifique feu d'artifice, dans lequel s'épanouit une lignée issue de l'ordre des Liliales. Les Orchidacées, herbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchidales/#i_581

PALMALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 837 mots
  •  • 8 médias

Les Palmiers forment un ordre de Monocotylédones (Palmales) comprenant une seule famille, celle des Palmae ou Arécacées. Linné les qualifiait de princes du monde végétal ( Principes ). Ils sont importants à plus d'un titre. Tout d'abord, ils impriment aux paysages un cachet particulier : une rôneraie, des rivages à cocotiers, des marécages à Nypa , une oasis de palmiers-dattiers autant de format […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palmales/#i_581

PARIÉTALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 2 866 mots
  •  • 8 médias

Les Pariétales constituent un ordre botanique au sens très large, dans lequel sont réunies des plantes dicotylédones aussi variées que nombreuses, puisqu'il s'agit pratiquement de toutes les Dialypétales à placentation pariétale. De par l'extraordinaire diversification des plantes qui le constituent, l'ordre des Pariétales a donné lieu à de multiples controverses quant à sa valeur systématique. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parietales/#i_581

PIPÉRALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 1 752 mots
  •  • 3 médias

Parmi les plantes dicotylédones l'ordre des Pipérales (synonyme de Saururales) renferme quatre familles dont la plus importante est celle des Pipéracées, à laquelle appartient le poivrier (genre Piper ). Les trois autres familles – Saururacées, Chloranthacées et Lactoridacées – ne groupent que quelques espèces. Les Pipérales sont des plantes herbacées ou ligneuses, possédant des cellules à huiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piperales/#i_581

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 774 mots
  •  • 11 médias

Le terme « plantes » regroupe les organismes végétaux, majoritairement terrestres, constitués d’une tige feuillée aérienne et ancrée dans le sol. Cette définition aujourd’hui unanime est assez récente, datant de la fin du xx e  siècle. Historiquement et traditionnellement, les biologistes ont assimilé les plantes au « règne végétal », incluant également les champignons et la plupart des algues, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_581

PLANTES VIVACES

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 594 mots
  •  • 1 média

Selon qu'elles fleurissent et fructifient une seule ou plusieurs fois au cours de leur vie, les Angiospermes se répartissent en deux grandes catégories : d'une part celles qui disparaissent entièrement (leurs semences exceptées) dès la fin de leur première fructification, soit au bout d'un an (ou plutôt à la fin de la saison de croissance) pour les plantes annuelles (blé), au bout de deux ans pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes-vivaces/#i_581

PLOMBAGINACÉES

  • Écrit par 
  • Gérard AYMONIN
  •  • 859 mots
  •  • 2 médias

Les Plombaginacées ( Plumbaginaceae ) forment une curieuse famille d'Angiospermes, presque cosmopolite et dont des représentants habitent des milieux très variés. Elles sont connues par quelques espèces cultivées : Dentelaires, Lavandes-de-mer, gazons-d'Espagne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plombaginacees/#i_581

POLYCARPIQUES ou RANALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 4 992 mots
  •  • 9 médias

On rassemble sous le nom de Polycarpiques trois ordres d' Angiospermes dicotylédones : les Nymphéales, les Magnoliales et les Ranunculales. Chez ces plantes, les fleurs, très diversement construites, n'ont manifestement pas atteint la spécialisation suivant un type architectural plus ou moins défini, type qui caractérise les autres ordres angiospermiens. Cette hésitation architectu rale, signe d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polycarpiques-ranales/#i_581

POLYGONALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 115 mots
  •  • 4 médias

Les Polygonales constituent un ordre de plantes dicotylédones, longtemps classé parmi les Apétales et maintenant placé dans la sous-classe des Caryophyllidées par A. Takhtajan ; cet ordre ne comprend qu'une seule famille, celle des Polygonacées, qui comporte un millier d'espèces réparties dans trente-huit genres. Ce sont des plantes cosmopolites (renouées), qui ont une préférence marquée pour les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polygonales/#i_581

PRIMULALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 1 724 mots
  •  • 2 médias

L'ordre des Primulales groupe trois familles de plantes dicotylédones, les Théophrastacées, les Myrsinacées, plantes ligneuses des régions tropicales et subtropicales, et les Primulacées, plantes herbacées répandues surtout dans l'hémisphère Nord. L'ordre est caractérisé par les fleurs à corolle gamopétale (sauf exceptions), les étamines généralement en même nombre que les pétales et superposées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primulales/#i_581

PROTHALLE

  • Écrit par 
  • Monique GUERN
  •  • 422 mots

Le prothalle est le gamétophyte de Végétaux vasculaires formé à la germination d'une spore réductionnelle, c'est-à-dire d'une méiospore : il est donc haploïde. Au cours de l'évolution des Végétaux, le prothalle apparaît chez les Ptéridophytes. Pour les Fougères, par exemple, l'aspect filamenteux des premiers stades de germination de la méiospore, quelle que soit la forme du prothalle adulte, per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prothalle/#i_581

RACINE, botanique

  • Écrit par 
  • Delphine CARTIER
  •  • 2 130 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Croissance et ramification »  : […] La racine principale présente habituellement un géotropisme positif avec circumnutation de son extrémité. À propos de la croissance en longueur des racines on peut, comme chez les tiges, distinguer deux phases successives : multiplication des cellules du point végétatif, puis élongation cellulaire dans la zone subterminale. Au fur et à mesure que les cellules méristématiques se multiplient suivant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/racine-botanique/#i_581

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les phénomènes d'auto-incompatibilité »  : […] L'autofécondation, reproduction uniparentale, est interdite par la séparation des sexes, mais, de plus, chez certaines espèces bisexuées, un mécanisme physiologique s'oppose aux possibilités d'autofécondation. Il s'agit du phénomène d'auto-incompatibilité, connu chez les végétaux supérieurs, les seules angiospermes, semble-t-il, mais aussi, sous le nom d' hétérothallisme, chez de nombreux thallop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_581

RHAMNALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 2 192 mots
  •  • 3 médias

L'ordre des Rhamnales comprend essentiellement deux familles de plantes dicotylédones, pour la plupart ligneuses, caractérisées par leurs petites fleurs dialypétales à symétrie rayonnante, à un seul verticille d'étamines antépétales. Les Rhamnacées sont répandues dans les régions tempérées (nerprun) ou chaudes (jujubier ). Les Vitacées ou Ampélidacées sont connues surtout par la vigne ( Vitis vini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhamnales/#i_581

RHŒADALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 2 041 mots
  •  • 3 médias

L'ordre des Rhœadales est diversement compris selon les auteurs puisque certains le limitent aux Papavéracées et aux Fumariacées. Plus généralement, on y admet les Crucifères et leurs alliées (Capparidacées et Résédacées). Les petites familles des Tovariacées, des Moringacées et des Bretschneidéracées y sont aussi incluses. Cet important groupe est parfois rapproché, en raison du type de placentat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhoeadales/#i_581

ROSALES

  • Écrit par 
  • Georges MANGENOT
  •  • 4 809 mots
  •  • 6 médias

L'ordre des Rosales ( Angiospermes dicotylédones) est un exemple de grand taxon par enchaînement  : très hétérogène, il ne présente pas de caractères généraux évidents, mais il constitue un ensemble de familles tel que chacune est manifestement affine avec au moins une autre ; les familles les plus dissemblables sont ainsi reliées par une chaîne de familles qui se ressemblent deux à deux. Les limi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosales/#i_581

RUBIALES

  • Écrit par 
  • Nicolas HALLÉ
  •  • 2 017 mots
  •  • 3 médias

L'ordre des Rubiales comprend six familles de plantes (570 genres et environ 7 000 espèces) des régions chaudes ou tempérées. Les caféiers, les quinquinas, la garance sont les plus connus. Ce sont des Angiospermes dicotylédones et gamopétales, apparentées d'une part aux Ombelliflores, d'autre part aux Rhamnales-Ligustrales. Bien que les anthères soient distinctes, certains caractères secondaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rubiales/#i_581

SALICALES

  • Écrit par 
  • André CHARPIN
  •  • 1 311 mots
  •  • 3 médias

L'ordre des Salicales ne comprend qu'une seule famille de plantes dicotylédones : les Salicacées dont les deux genres les plus importants sont les saules ( Salix ) et les peupliers ( Populus ). Les Salicacées actuelles sont répandues essentiellement dans les zones arctiques et tempérées de l'hémisphère Nord ; elles caractérisent en particulier les lieux humides où elles se reproduisent facilement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salicales/#i_581

SANTALALES

  • Écrit par 
  • André LAWALRÉE
  •  • 1 396 mots
  •  • 1 média

L'ordre des Santalales groupe des plantes dicotylédones qui, pour la plupart, vivent en parasites sur les racines ou les branches d'autres plantes et corrélativement présentent des régressions structurales, parfois très poussées. Ce sont des herbes ou des arbustes ( gui, Loranthus ), parfois des arbres : le santal peut dépasser dix mètres de haut. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/santalales/#i_581

SARRACÉNIALES

  • Écrit par 
  • André CHARPIN
  •  • 1 501 mots
  •  • 3 médias

L'ordre des Sarracéniales réunit trois familles de plantes dicotylédones, les Sarracéniacées, les Népenthacées et les Céphalotacées. Elles ont en commun d'être des plantes présentant des modifications foliaires remarquables : les urnes, ou ascidies, constituant des pièges à insectes ; ceux-ci une fois digérés seraient une source d'appoint en azote organique. Ces faits leur ont valu le nom de plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarraceniales/#i_581

SCITAMINALES ou ZINGIBÉRALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 039 mots
  •  • 4 médias

Les Scitaminales, ou Zingibérales, sont des plantes monocotylédones formant un ordre homogène aux caractères végétatifs et floraux typiques. Ce sont des plantes herbacées de haute taille, aux feuilles généralement grandes pourvues d'une gaine persistante ; elles sont souvent pérennes grâce à des rhizomes. L'ordre, localisé dans les régions chaudes du globe, compte six familles : la plus important […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scitaminales-zingiberales/#i_581

SCROPHULARIACÉES

  • Écrit par 
  • Aline RAYNAL
  •  • 1 121 mots
  •  • 1 média

La famille des Scrophulariacées réunit plus de trois mille espèces groupées en deux cent vingt genres et réparties dans toutes les parties du monde. Elle se situe parmi les plantes dicotylédones gamopétales. Ses fleurs à symétrie bilatérale dont la génétique du développement a élucidé l'organogenèse évoquent souvent un museau ( muflier) ou un visage ( véronique) et lui ont valu jadis le nom de Pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scrophulariacees/#i_581

SIPHONOGAMIE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 215 mots

Terme désignant, chez les végétaux, le mode de fécondation dans lequel les gamètes mâles, immobiles, sont conduits par un canal cytoplasmique émis par l'organisme (ou l'organe) mâle jusqu'au voisinage des gamètes femelles (oosphères) avec lesquels ils fusionnent. La siphonogamie existe très rarement chez les végétaux inférieurs, où on la trouve pourtant dans deux ordres de champignons inférieurs ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siphonogamie/#i_581

SOLANACÉES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 264 mots
  •  • 3 médias

Les Solanacées constituent une famille homogène composée de plantes dicotylédones gamopétales, isostémones, superovariées. Longtemps classée parmi les Tubiflorales, ensemble maintenant démembré, cette famille englobe environ deux mille espèces groupées en près de quatre-vingt-dix genres, qui, bien que largement répandus dans les régions chaudes et tempérées du globe, sont surtout représentés en A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solanacees/#i_581

SPADICIFLORES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 73 mots

On dénomme ainsi l’ensemble constitué par des plantes monocotylédones à fleurs discrètes groupées sur des axes (spadices) latéralement enveloppés d’une feuille allongée, la spathe. Cette inflorescence particulière est spectaculaire dans le cas des arums (Arales). Elle est plus discrète chez les Cyclanthacées, mais bien développée chez les Palmiers ou les Pandanus (voir Palmales, Pandanales). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spadiciflores/#i_581

SPERMATOPHYTES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 955 mots
  •  • 1 média

Les Spermatophytes (en latin Spermatophyta) rassemblent toutes les plantes à graines, c’est-à-dire les plantes terrestres (Embryophytes) qui possèdent des ovules (structures productrices de gamètes femelles appelés oosphères) se transformant en graines après fécondation. Le terme Spermatophytes vient du grec sperma qui signifie « semence » ou « graine ». Ces végétaux, appelés aussi plantes à ovul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spermatophytes-spermaphytes/#i_581

TÉRÉBINTHALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 3 541 mots
  •  • 4 médias

Les Térébinthales sont des plantes dialypétales disciflores superovariées, c'est-àdire des plantes dont les fleurs portent un disque et possèdent des pétales libres. D'après L. Emberger (1960), 19 familles principales font partie, avec plus ou moins de certitude, de cet ordre. Mais d'autres auteurs n'ont pas les mêmes conceptions sur cet ensemble qu'ils démantèlent en trois ordres correspondant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terebinthales/#i_581

THYMÉLÉALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 1 125 mots
  •  • 1 média

Les Thyméléales constituent un ordre de plantes dicotylédones, dialypétales caliciflores, très souvent rattaché à celui des Myrtales par le fait qu'on y retrouve plusieurs caractères floraux très voisins dans leur organisation. Cet ordre est en général représenté par des arbustes, parfois à port éricoïde, ou par des arbres, rarement par les herbes. Il est divisé en cinq familles dont la plus impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thymeleales/#i_581

TISSUS VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 3 838 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Structure et fonctions des tissus primaires »  : […] Les parenchymes sont constitués de cellules relativement banales et peu structurées, aux caractères polyvalents. Elles sont en général très vacuolisées, à parois minces et séparées par de grands méats aérifères : on parle alors de parenchymes lacuneux. La spécialisation fonctionnelle porte principalement sur les plastes , ce qui permet à ce tissu parfois qualifié de conjonctif ou « tissu de rempl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-vegetaux/#i_581

TUBIFLORALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 2 494 mots
  •  • 2 médias

Les Tubiflorales, ou Tubiflores, constituent un ordre de plantes dicotylédones, gamopétales, possédant une corolle généralement tubuliforme, d'où elles tirent leur nom. Leurs fleurs isostémones et superovariées les rapprochent de l'ordre des Contortales, mais les feuilles alternes les en distinguent. Cet ordre est si vaste qu'il est très loin d'obtenir une situation univoque du point de vue systé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tubiflorales/#i_581

URTICALES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 3 292 mots
  •  • 3 médias

Les Urticales forment un ordre de plantes dicotylédones apétales qui possèdent des fleurs petites, généralement unisexuées, dépourvues de corolle et ayant un nombre d'étamines épisépales égal à celui des pièces du calice. L'ovaire supère, uniloculaire, renferme un ovule unique. Les fleurs, en majorité anémogames, sont toutefois entomogames chez quelques genres ( Ficus ). Au niveau de l'appareil vé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urticales/#i_581

ZYGOPHYLLACÉES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 228 mots

Famille d'angiospermes dicotylédones comprenant une trentaine de genres et plus de deux cents espèces répandues dans les contrées arides de l'Ancien et du Nouveau monde. En France, Tribulus terrestris appartient à la flore méditerranéenne. C'est une plante herbacée grisâtre dont les feuilles sont pennées. Ses fleurs très régulières, à pièces libres, sont construites sur le type 5. Elles comprenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zygophyllacees/#i_581

Voir aussi

HYPHES    MYCORHIZES    NÉMATODES    OROBANCHACÉES    PÉRIANTHE    PHYTOPHAGES    PLANTES CARNIVORES    POLLINISATION

Pour citer l’article

Sophie NADOT, Hervé SAUQUET, « ANGIOSPERMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/