ANGIOSPERMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diversité morphologique des Angiospermes

Au-delà des traits communs qui définissent les Angiospermes, il existe une très grande variation morphologique au sein du groupe, tant au niveau de l’appareil végétatif (racines, tige et feuilles) que de l’appareil reproducteur (fleurs et inflorescences).

Port des Angiospermes

Les plantes à fleurs se répartissent en quatre grandes catégories selon leur aspect général (on parle de port) et leur mode de croissance. Le port arborescent (arbres) qualifie les plantes dont la tige principale, fortement lignifiée, atteint une hauteur de plus de 2 ou 3 mètres (cette limite étant souple) et ne présente pas de ramifications dans sa partie inférieure. Le port buissonnant (buissons) désigne les plantes ligneuses ramifiées à la base et dont la hauteur est comprise entre 50 centimètres et 2 ou 3 mètres. Les plantes ligneuses mais non autoportantes, c’est-à-dire qui utilisent d’autres plantes comme support pour croître, sont qualifiées de lianes. Enfin, la dernière catégorie, les plantes herbacées, rassemble les plantes dont la partie aérienne est peu lignifiée et disparaît à la fin de la période de floraison. Les plantes herbacées peuvent être annuelles ou pérennes, leurs parties souterraines leur permettant dans ce dernier cas de subsister pendant la mauvaise saison.

Feuilles des Angiospermes

Les feuilles peuvent être simples ou composées de folioles. Dans le cas d’une feuille composée, il n’y a pas de bourgeon à l’aisselle des folioles, ce qui permet de faire la distinction entre une feuille (qui présente un bourgeon dit axillaire car situé à l’aisselle des feuilles) et une foliole. Le limbe peut être entier ou découpé plus ou moins profondément. Le bord (marge) des feuilles peut présenter des dents ou des poils. La forme des feuilles est un caractère très utilisé pour identifier les arbres et distinguer les espèces proches entre elles comme les érables par exemple.

Racines des Angiospermes

De même que les tiges, les racines [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Angiospermes : coupe longitudinale d’une fleur et diagramme floral

Angiospermes : coupe longitudinale d’une fleur et diagramme floral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Angiospermes : étamine d’une fleur et coupe schématique d’un grain de pollen

Angiospermes : étamine d’une fleur et coupe schématique d’un grain de pollen
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Angiospermes : ovule et sac embryonnaire

Angiospermes : ovule et sac embryonnaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Doronic à grandes fleurs

Doronic à grandes fleurs
Crédits : Hervé Sauquet

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeure au Laboratoire écologie, systématique, évolution de l'université Paris-Sud
  • : maître de conférences à l'université Paris-Sud, professeur au Laboratoire écologie, systématique, évolution de l'université Paris-Sud

Classification

Autres références

«  ANGIOSPERMES  » est également traité dans :

AIZOACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 1 285 mots
  •  • 2 médias

Les Aizoacées sont des plantes dicotylédones caractéristiques de l'Afrique du Sud. Pour leur intérêt ornemental, elles ont été introduites dans les contrées chaudes et sèches d'Europe et d'Amérique : c'est le cas par exemple des Carpobrotus (Mésembryanthèmes) qui développent des fleurs spectaculaires d'aspect « solaire », et des Lithops qui évoquent plutôt des objets précieux que la « plante-cai […] Lire la suite

ARALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 325 mots
  •  • 8 médias

Ordre de plantes monocotylédones caractérisées par leurs inflorescences constituées par un axe apical, le spadice, produisant un manchon floral, qu'enveloppe une pièce foliacée appelée spathe. Les systématiciens placent les Arales non loin des Palmales, des Cyclanthales et des Pandanales. Certaines Arales, comme les arums (Aracées), affectionnent les lieux humides ; d'autres sont rigoureusement a […] Lire la suite

ARISTOLOCHIALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 480 mots
  •  • 2 médias

On a longtemps rassemblé dans l'ordre des Aristolochiales, d'une part, les Aristolochiacées (aristoloches, asarets...), d'autre part, des plantes parasites curieuses à appareil végétatif rudimentaire, les Hydnoracées et les Rafflésiacées. La plupart des auteurs détachent maintenant ces deux dernières familles et les groupent dans l'ordre des Rafflésiales, ordre assez éloigné du précédent puisqu'i […] Lire la suite

BOIS

  • Écrit par 
  • Marie Elisabeth BORREDON, 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Xavier DÉGLISE, 
  • Carlos VACA-GARCIA
  •  • 9 111 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Bois homoxylés et hétéroxylés »  : […] Les bois de conifères, comme ceux de toutes les gymnospermes, sont constitués par des cellules verticales à ponctuations aréolées, appelées trachéides. On retrouve de tels éléments cellulaires effilés et ponctués dans de nombreuses espèces d'angiospermes dicotylédones (ex. : chêne), alors que dans des espèces plus évoluées comme les légumineuses les ponctuations aréolées sont remplacées sur le […] Lire la suite

BOTANIQUE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Lucien PLANTEFOL, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 845 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Linné à Darwin »  : […] Le xviii e  siècle est marqué par un événement majeur dans l'histoire de la botanique et, plus généralement, de la biologie : l'invention du système de nomenclature binominale par le naturaliste suédois Carl von Linné. Dans son ouvrage Species Plantarum , publié en 1753, celui-ci propose de nommer chaque espèce de plante selon un système simple : le nom de genre commençant par une majuscule (pa […] Lire la suite

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Botanique et systématique »  : […] La systématique est une discipline vaste qui a pour objet d'inventorier, de nommer, de classer et, dans sa signification actuelle, de reconstruire l'histoire évolutive des organismes vivants et disparus. Contrairement à une idée largement répandue, la botanique ne se limite pas à la systématique des plantes et la systématique des plantes (ou botanique systématique) n'est pas une discipline du pas […] Lire la suite

BROMÉLIALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 575 mots
  •  • 8 médias

Les Broméliales, ordre de plantes monocotylédones formant une seule famille, comprennent une soixantaine de genres et plus de deux mille espèces. Localisées en Amérique tropicale, elles réalisent, par leurs feuilles disposées en rosette, un type remarquable d'adaptation à la sécheresse. En effet, ces feuilles, à revêtement cireux, collectent l'humidité, alors que les racines assurent la fixation […] Lire la suite

CACTACÉES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT, 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 1 397 mots
  •  • 7 médias

Les Cactacées constituent une famille de plantes dicotylédones, communément appelées cactus, appréciées pour leurs formes curieuses et leurs fleurs brillamment colorées. Caractéristiques de l'Amérique tropicale, ces plantes épineuses, dépourvues de feuilles mais à tiges épaisses et gorgées d'eau (succulentes), constituent une adaptation remarquable à la sécheresse. L'eau nécessaire à leur vie est […] Lire la suite

CARYOPHYLLACÉES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 149 mots

Cette famille d'Angiospermes dicotylédones, appartient à l'ordre des Centrospermales (Caryophyllales), en raison de la disposition incurvée de l'embryon au sein de la graine. Cependant, à l'inverse des autres représentants de cet ordre, qui possèdent des fleurs sans pétales (ou presque), les Caryophyllacées se signalent par leurs très belles corolles qui, par surcroît, sont souvent délicieusement […] Lire la suite

CASUARINALES

  • Écrit par 
  • Évelyne HODCENT
  •  • 1 435 mots
  •  • 4 médias

L'ordre des Casuarinales (ou Verticillées) ne comporte qu'une seule famille, les Casuarinées, avec un genre unique, le Casuarina , appelé filao à Madagascar et dans les îles avoisinantes. Il est représenté par une cinquantaine d'espèces localisées principalement en Australie. Ce sont des arbustes ou des arbres pouvant atteindre vingt mètres de hauteur, qui se développent dans les sols sablonneux. […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Sophie NADOT, Hervé SAUQUET, « ANGIOSPERMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/