AIZOACÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Carpobrotus edulis L.

Carpobrotus edulis L.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lithops

Lithops
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les Aizoacées sont des plantes dicotylédones caractéristiques de l'Afrique du Sud. Pour leur intérêt ornemental, elles ont été introduites dans les contrées chaudes et sèches d'Europe et d'Amérique : c'est le cas par exemple des Carpobrotus (Mésembryanthèmes) qui développent des fleurs spectaculaires d'aspect « solaire », et des Lithops qui évoquent plutôt des objets précieux que la « plante-caillou » du langage vernaculaire. Les Aizoacées appartiennent à l'ordre des Centrospermales (Caryophyllales), et seraient voisines des Portulacacées (pourpiers). Par leurs feuilles très charnues, elles sont particulièrement bien adaptées à la sécheresse.

Type étudié : le Mésembryanthème

Les tiges pendantes ou rampantes, de couleur vert glauque, sont très ramifiées. Elles portent des appendices charnus disposés par deux et de section triangulaire : les feuilles. Dès mai, apparaissent des fleurs très grandes (8 à 10 cm de diamètre), formées d'une multitude de languettes jaunes, orangées, ou violet pâle, qui ne s'épanouissent qu'en plein soleil.

Carpobrotus edulis L.

Carpobrotus edulis L.

Dessin

Carpobrotus edulis L. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Caractères botaniques

Anatomiquement, les tiges et les racines présentent une structure anormale : des anneaux concentriques de faisceaux vasculaires alternent avec un tissu banal (parenchyme). À la surface des feuilles, les stomates sont logés dans des sillons profonds ; les tissus sous-jacents contiennent des cristaux (raphides) d'oxalate de calcium.

Les fleurs solitaires, précédées de deux petites feuilles (préfeuilles), comprennent un réceptacle charnu qui renferme l'ovaire. Il se termine par des excroissances inégales, dont deux, plus grandes, ressemblent aux feuilles. À l'intérieur de ce calice sont insérés les multiples pétales et étamines, et, au centre, un bouquet de styles terminés par les lobes stigmatiques. Dans l'ovaire, les nombreuses loges (carpelles) renferment des ovules renversés (anatropes), disposés sur les parois externes (placentation pariétale). La pollinisation est effectuée par les insectes. Le fruit charnu est une baie comestible [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  AIZOACÉES  » est également traité dans :

CENTROSPERMALES

  • Écrit par 
  • Chantal BERNARD-NENAULT
  •  • 2 133 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Appareil végétatif »  : […] Les tiges sont herbacées, annuelles, bisannuelles (chénopodes, pourpiers) ou vivaces (saponaires, œillets), mais rarement ligneuses (buissons d' Atriplex , d' Anabasis , arbustes d' Haloxylon ou saxaoul), parfois lianescentes chez les Bougainvillea et les Basella , articulées chez les sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrospermales/#i_604

Voir aussi

Pour citer l’article

Chantal BERNARD-NENAULT, « AIZOACÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aizoacees/