ESTRÉMADURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Estrémadure (1million d'habitants en 2006) est composée des deux plus grandes provinces espagnoles (Cáceres et Badajoz). De cette terre sont issus les plus célèbres conquistadores et explorateurs espagnols (Cortés, Pizarro, Balboa, Alvarado, Orellana, Valdivia, Soto, Belalcázar). C'est là que se trouve la ville de Guadalupe.

Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Espagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Topographiquement dominent les horizons parfaitement plans. Toutefois, le nord de la province de Cáceres est plus mouvementé. Géologiquement, on trouve surtout des terrains cristallins et paléozoïques (schistes et quartzites). Parfois, sur de vastes étendues, on a des formations argileuses tertiaires, comme dans la Tierra de Barros, ou des glacis (rañas). Climatiquement, l'Estrémadure souffre des fortes chaleurs estivales et de la longueur de la saison sèche.

Sur ces vastes espaces plans, le paysage extremeño classique est celui de parc : immenses pâturages ras parsemés de chênes verts et de chênes-lièges à l'intérieur de grandes propriétés (l'ensemble constituant les dehesas) ; l'activité dominante, dans cette région presque exclusivement rurale, est en effet l'élevage. Traditionnellement, il s'agissait d'un élevage porcin extensif : les porcs allaient, en hiver, à la glandaie (système de la montanera). La peste porcine a détruit cette économie, laissant la place aux bovins et surtout aux ovins. De nombreuses régions sont à mettre à part : les sierras du Nord (Gata, versant sud des Gredos), mises en valeur dans le cadre de la très petite propriété et vouées à l'arboriculture (oliviers ou cerisiers) ; les régions argileuses comme la riche Tierra de Barros, qui se consacre aux cultures sèches (vignes complantées d'oliviers et blé) ; les périmètres irrigués, surtout les Vegas Altas et les Vegas Bajas du Guadiana, dont l'irrigation a été réalisée dans le cadre du plan Badajoz. Ce plan a permis la création de villages de colonisation et la transformation complète des paysages et de l'économie de la région. Mais la diminution du débit du fleuve pose aujourd'hui de graves problèmes environnementaux. Les plus g [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, agrégé, docteur d'État, professeur de géographie à l'université de Limoges

Classification


Autres références

«  ESTRÉMADURE  » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN
  •  • 9 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Estrémadure »  : […] Cette région rurale a le P.I.B. le plus faible d'Espagne, il dépasse à peine la moitié de la moyenne européenne. L'agriculture sèche est extensive, au point de donner l'impression d'un saltus aménagé pour les besoins de l'élevage transhumant des moutons et de celui du porc ibérique. Les terres cultivées ont parfois l'allure de vastes clairières au milieu d'une forêt claire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_33997

IBÉRIQUE PÉNINSULE

  • Écrit par 
  • Michel DURAND-DELGA
  •  • 4 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le socle de la Meseta »  : […] Du Protérozoïque supérieur schisto-gréseux affleure en Galice orientale, dans les monts de Tolède, en sierra Morena, ainsi que, d'une manière imprécise mais, en tout cas, sur de larges surfaces, en Estrémadure et au Portugal. Ce Protérozoïque, légèrement métamorphique, est généralement discordant sous le Cambrien ou sous l'Ordovicien transgressif. La base probable de ce Protérozoïque supérieur es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peninsule-iberique/#i_33997

MÉRIDA, Espagne

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Située sur la rive nord du Guadiana, à environ 55 kilomètres à l'est de Badajoz, en Estrémadure dont elle est la capitale, Mérida fut fondée par les Romains en 25 avant J.-C. sous le nom d'Augusta Emerita. Élevée au rang de capitale de la Lusitanie, la ville devint l'une des plus importantes d'Ibérie et pouvait accueillir une garnison de 90 000 hommes. Elle connut une nouvelle phase de prospéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merida-espagne/#i_33997

Pour citer l’article

Olivier BALABANIAN, « ESTRÉMADURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/estremadure/