MÁLAGA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Site portuaire méditerranéen classique : une acropole (où se sont accumulées les fortifications successives, Alcazaba et Gibralfaro) dominant une rade foraine, à proximité d'une embouchure (Guadalmedina), qui a connu une très forte urbanisation depuis les années 1980. La situation de Málaga, face à la côte marocaine et au débouché des voies terrestres descendant des hautes terres de Grenade (port animé du royaume musulman de Grenade, aux xive et xve s.) et du Guadalquivir moyen, en a fait la ville principale du littoral méditerranéen de l'Andalousie (561 250 hab. en 2007). Elle a connu au xixe siècle une expansion économique et urbaine fondée sur l'exportation des produits agricoles de sa région (hoyas de Málaga : vins, raisin, huiles, figues) et sur une industrialisation naissante. Toutes les activités maritimes ont été développées (la pêche en particulier), mais le faible niveau économique de son arrière-pays, qui a alimenté sa croissance démographique par l'exode rural, a pesé sur son dynamisme ; il a été contrebalancé par les fonctions tertiaires régionales et par la réussite touristique de la Costa del Sol, dont Málaga est le centre incontesté.

Espagne : carte administrative

Espagne : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Espagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Roland COURTOT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'Institut de géographie d'Aix-Marseille

Classification


Autres références

«  MÁLAGA  » est également traité dans :

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'architecture naṣride à Grenade »  : […] Les appels répétés à l'Afrique n'avaient pu freiner de manière durable les progrès de la Reconquête. La bataille de Las Navas de Tolosa, en 1212, signifia la condamnation à terme de l'Islam ibérique, qui ne se maintint que dans le bassin supérieur du Guadalquivir et sur la côte méditerranéenne, de Gibraltar à Almería, grâce à une tolérance chrétienne accordée à l'émir Muḥammad I er , de la famille […] Lire la suite

Les derniers événements

13-26 novembre 2002 • Espagne • Marée noire après le naufrage du « Prestige ».

, en décembre 1999. Le 26, alors que la pollution touche 400 kilomètres de côtes, le sommet franco-espagnol de Malaga décide l'adoption conjointe de mesures de contrôle renforcées concernant les navires à risque circulant dans les eaux territoriales des deux pays.  [...] Lire la suite

15-29 juillet 2000 • Espagne • Nouvelle vague d'attentats de l'E.T.A.

Le 15, un conseiller municipal de Malaga (Andalousie), José Maria Martin Carpena, membre du Parti populaire au pouvoir, est tué par balles dans sa ville par un membre présumé de l'E.T.A. Il s'agit de la sixième victime du mouvement indépendantiste armé depuis la rupture de la trêve observée [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland COURTOT, « MÁLAGA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/malaga/