Jean-Marie CONSTANT

maître assistant à l'université de Paris-IV

BASSOMPIERRE FRANÇOIS DE (1579-1646) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 362 mots

Maréchal de France sous Louis XIII, François de Bassompierre, né en Lorraine, est issu d'une branche de la famille de Clèves. Devenu fidèle d'Henri IV alors qu'il partait s'engager au service du roi d'Espagne, il fut célèbre à la cour où il plut par son goût du faste et par son esprit. En 1602, il participe à la guerre contre le duc de Savoie, puis s'engage […] Lire la suite

BAUDIN JEAN-BAPTISTE (1811-1851)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 481 mots

Fils d'un médecin, Jean-Baptiste Baudin fait ses études de médecine à Lyon, puis à Paris au Val-de-Grâce. En 1832, il est nommé chirurgien sous-aide major de l'hôpital militaire de Toulon ; il passe sa thèse à Paris en 1837, puis, en qualité de chirurgien militaire, il sert de 1837 à 1839 en Algérie où il connaît Eugène Cavaignac. Il quitte l'armée et se fixe à Paris où il devient le médecin des p […] Lire la suite

BOISGUILBERT ou BOISGUILLEBERT PIERRE LE PESANT sieur de (1646-1714)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 979 mots

Issu d'une famille d'officiers de la Chambre des comptes, Boisguillebert fut très influencé par des études faites chez les Jansénistes et en conserva une grande indépendance d'esprit. Après un passage à la faculté de droit, il devint avocat, puis magistrat ; il fut nommé vicomte de Montivilliers, c'est-à-dire prévôt, puis lieutenant général du bailliage de Rou […] Lire la suite

BULLION CLAUDE DE (1580 env.-1640)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 408 mots

Surintendant des Finances et ministre d'État sous Louis XIII, Claude de Bullion passait, selon Tallemant des Réaux, pour avoir une des plus belles fortunes de son temps. Son grand-père était, en 1560, un important marchand en gros de Mâcon, seigneur de deux terres. Son père, secrétaire du roi et avocat au parlement, avait épousé Charlotte de Lamoignon, fi […] Lire la suite

BUSSY-RABUTIN ROGER comte de (1618-1693)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 402 mots

Soldat courageux, homme de cour et écrivain de talent, Bussy-Rabutin laissa derrière lui comme un parfum de scandale. Il reçut une brillante éducation chez les jésuites d'Autun, puis au collège de Clermont, avant de partir en Lorraine avec le régiment de son père. De 1634 à 1659, il fut de toutes les campagnes militaires en Flandre, en Lorraine, en Franche- […] Lire la suite

CHARLES IV (1604-1675) duc de Lorraine (1625-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 343 mots

Fils de François, comte de Vaudémont, frère du duc Henri II, Charles IV devint duc lorsque son père abdiqua en 1625. Chevaleresque mais inconsistant, il fut mêlé à toutes les querelles européennes et crut habile, pour protéger son duché en pleine guerre de Trente Ans, de combattre la France, sa puissante voisine. Il négocia ainsi avec l'Angleter […] Lire la suite

CHARLES V DE LORRAINE (1643-1690)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 376 mots

Second fils de François Nicolas de Lorraine, neveu de Charles IV, Léopold Nicolas Sixte, duc de Lorraine, ne put jamais prendre possession de son duché. Le traité de Montmartre qui, en 1662, avait ratifié la vente du duché de Lorraine à Louis XIV lui fit rompre son mariage avec la duchesse de Nemours. Il conserva de toute cette affaire une haine implacable […] Lire la suite

CHARLOTTE-ÉLISABETH DE BAVIÈRE, princesse palatine (1652-1722)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 285 mots

Fille de Charles-Louis, Électeur palatin du Rhin, la princesse palatine Charlotte-Élisabeth de Bavière vint en France en 1672 pour épouser Philippe d'Orléans, frère de Louis XIV et veuf d'Henriette d'Angleterre. Petite, mais grosse et même difforme à la suite d'une petite vérole mal soignée, elle était gaie, pétillante d'esprit et indépendante ; elle racontait volontiers des histoires de corps de […] Lire la suite

COLBERT JEAN-BAPTISTE (1619-1683)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 946 mots

Une légende tenace faisait de Colbert le fils d'un marchand drapier de Reims. Les historiens ont eu raison de ce mythe en montrant que le grand ministre était issu d'une dynastie de grands marchands internationaux, banquiers et financiers. Laboureurs à la fin de la guerre de Cent Ans, entre Reims et les Ardennes, ils firent du transport de pierres pour reconstruire les villes détruites et devinren […] Lire la suite

CONTI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 014 mots

Branche cadette de la maison de Bourbon. Conti est un village de Picardie entre Amiens et Montdidier. La maison fut formée en 1551 en faveur de Louis Ier de Bourbon et s'éteignit en 1614 avec la mort de François son troisième fils. Elle fut relevée vers 1630 en faveur d'Armand de Bourbon, frère du Grand Condé, et dura jusqu'en 1814. Armand sembla d'abord se destiner à l'état […] Lire la suite

CROISSY CHARLES COLBERT marquis de (1625 env.-1696)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 632 mots

Frère du « grand Colbert », Charles Colbert fit ses études au collège de Clermont et à la faculté de droit d'Orléans. Après avoir exercé les charges d'intendant des armées de Catalogne, Provence et Naples, il achète une charge de conseiller au parlement de Metz. Cela lui donnera une compétence particulière pour les affaires d'Allemagne, d'autant plus qu'en 1656, il est nommé intendant d' […] Lire la suite

CROZAT ANTOINE, marquis du Châtel (1655-1738)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 694 mots

L'un des plus grands financiers de son temps et l'homme le plus riche de Paris si l'on en croit Saint-Simon, qui ne l'aimait pas. Le père d'Antoine Crozat, marchand-banquier, seigneur de deux terres et d'un château, vit ses affaires prospérer à Toulouse, puisqu'il fut appelé deux fois au capitoulat, en 1674 et en 1684. Ses deux fils, Antoine et Pierre, devinre […] Lire la suite

DESMARETS NICOLAS (1725-1815)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 176 mots

Géologue français, né à Soulaines-Dhuys, dans l'Aube, Nicolas Desmarets fut élevé chez les oratoriens de Troyes et de Paris. En parallèle avec sa carrière dans l'administration des manufactures du royaume, il s'intéresse vivement aux sciences de la Terre et, dès 1775, il étudie les phénomènes de l'érosion en terrain volcanique.Ses travaux sur les basaltes du Massif central ont bouleversé les théor […] Lire la suite

DUBOIS GUILLAUME cardinal (1656-1723)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 661 mots

Fils d'un apothicaire de Brive-la-Gaillarde, Guillaume Dubois fit d'excellentes études à Paris, comme boursier au collège Saint-Michel, rue de Bièvre. Pauvre, le jeune abbé donnait des leçons pour vivre. Il enseigna ainsi la géographie au jeune Choiseul, puis devint sous-précepteur du duc de Chartres qui deviendra Philippe d'Orléans, régent de France. Il réussit fort bien dans cette tâche et eut l […] Lire la suite

GONDI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 404 mots

Famille d'origine toscane, établie à Retz en France au xvie siècle, et dont les membres jouent un rôle important à la cour, au conseil, dans la diplomatie, l'armée et l'Église.Le membre le plus illustre de la famille Gondi est le cardinal de Retz, Jean François Paul (1613-1679), coadjuteur de l'évêque de Paris pen […] Lire la suite

GONZAGUE ANNE DE, princesse palatine (1616-1684)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 301 mots

Seconde fille de Charles de Gonzague, duc de Nevers et de Mantoue, qui la destinait au cloître, Anne de Gonzague fut envoyée avec sa jeune sœur à Fare-Moutier où l'abbesse Françoise de La Châtre devait la préparer à « cette vocation ». Son père mort, elle quitta le couvent pour vivre avec sa sœur aînée. Belle, dotée d'un esprit fin, elle plut à la cour d' […] Lire la suite

LA ROQUE GILLES ANDRÉ DE (1597-1686)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 354 mots

Destiné à l'état ecclésiastique, Gilles André de La Roque obtint une dispense de Rome pour se marier, mais il revint au célibat en payant une pension considérable à sa femme afin qu'elle acceptât de vivre loin de lui. Il entreprit alors l'histoire généalogique de la Normandie. Il racontait partout avec délectation les anecdotes qu'il glanait dans les […] Lire la suite

LAUZUN ANTONIN NOMPAR DE CAUMONT comte puis duc de (1633-1723)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 673 mots

La Bruyère, qui fit le portrait du duc de Lauzun sous le nom de Staton, écrivait : « Sa vie est un roman. » De Louis XIII à Louis XV, selon le duc de La Force qui lui consacra un livre paru en 1914, il fut « le témoin du Grand Siècle [...] dans l'entourage intime du roi ». Lauzun reçut une éducation militaire de gentilhomme et, capitaine au régiment de Grammont, colonel des dragons, il se fit rema […] Lire la suite

LIONNE HUGUES DE (1611-1671)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 376 mots

En son temps, Hugues de Lionne fut considéré comme un grand ministre des Affaires étrangères. Voltaire en fit l'éloge et Saint-Simon écrit à son sujet : « Lionne était très instruit des intérêts des princes, adroit négociateur mais trop connu pour tel par les ministres étrangers qui se défiaient de lui et le craignaient. » Ce diplomate était issu d'une famille de robe du parlement de Grenoble ; sa […] Lire la suite

MAINTENON FRANÇOISE D'AUBIGNÉ marquise de (1635-1719)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 547 mots

Petite-fille du grand poète protestant dont elle porte le nom, Françoise d'Aubigné naquit à la prison de Niort où son père, un débauché, purgeait une peine pour faux monnayage. Baptisée selon le culte catholique, elle reçoit l'éducation huguenote de sa tante madame de Villette qu'elle retrouve en 1647, après un séjour de six ans à la Martinique où son infortuné père avait entraîné toute la famille […] Lire la suite

MARILLAC MICHEL DE (1563-1632)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 669 mots

Garde des Sceaux de France, Michel de Marillac était fils d'un avocat général au parlement de Paris. Il entra dans les ordres et opta pour le parlement, dont il devint conseiller, étape importante avant d'entrer au Conseil, comme maître des requêtes, puis comme conseiller d'État. Ligueur, il se rallia à Henri IV, puis fut recommandé à Richelieu, qui lui donna, […] Lire la suite

MONTESPAN FRANÇOISE ATHÉNAÏS DE ROCHECHOUART DE MORTEMART marquise de (1641-1707)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 346 mots

D'une famille saintongeaise très ancienne et illustre dans tous les domaines, Françoise Athénaïs de Rochechouart vint à la cour en 1660 pour devenir fille d'honneur de la nouvelle reine. En 1663, elle épousa Louis Henri de Pardaillan, marquis de Montespan, dont elle eut un fils, le duc d'Antin. Brillant à la cour par sa beauté et son esprit, elle devint la favorite de Louis XIV en 1667. Deux ans p […] Lire la suite

PAPEBROCH DANIEL VAN PAPENBROECK dit (1628-1714)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 317 mots

Érudit prolifique, jésuite bollandiste, célèbre en son temps, Daniel Papebroch publia des Vies des saints, Acta sanctorum, qui finirent par être interdites. Né à Anvers de parents originaires de Hambourg, très attachés à la foi catholique puisqu'ils vinrent s'installer en Flandre pour cette raison, il entra, après des études de philosophie, dans les ordres e […] Lire la suite

POMPONNE SIMON ARNAULD marquis de (1618-1699)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 370 mots

Neveu du grand Arnauld, Simon Arnauld, marquis de Pomponne, entre au Conseil du roi en 1644, puis devient intendant des armées de Naples et de Catalogne. Les opinions jansénistes de sa famille nuisent à sa carrière, mais, bel esprit, il est reçu à l'hôtel de Rambouillet où règne Voiture, à l'hôtel de Nevers, chez la princesse Palatine, à Vaux chez Fouquet dont il partage la disgrâce en 1662. Le ma […] Lire la suite

SAINT-ÉTIENNE MANUFACTURE D'ARMES DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 953 mots

Il semblerait que des forgerons se soient installés très tôt dans cette région favorisée par la présence d'un bassin houiller et par les eaux du Furan qui permettaient la trempe du fer. Cependant, c'est sous le règne de François Ier qu'apparurent les premières industries (arbalètes, fers de lance, couteaux, armes à feu). « Les statuts et règlements pour les maîtres fourbisse […] Lire la suite

SAINT-GOBAIN MANUFACTURE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 918 mots

Manufacture royale (appartenant à des particuliers, mais recevant des subventions du roi). Colbert désirait ravir le monopole des glaces à la Sérénissime république de Venise. À prix d'or, il réussit à faire venir, malgré la surveillance dont ils étaient l'objet de la part des services d'espionnage fort bien organisés de la cité, quatre verriers de Murano, pe […] Lire la suite

SAINT-SACREMENT COMPAGNIE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 002 mots

École de vie intérieure et office catholique d'action sociale, la Compagnie du Saint-Sacrement reste, dans l'histoire, comme une société secrète efficace, prompte à organiser les cabales. La première idée de compagnie revient à Henri de Lévis, duc de Ventadour, sous l'influence de sa femme, Marie-Liesse, fille de Henri de Luxembourg. Animés d'une foi brûlante, les deux époux se séparent en 1629, M […] Lire la suite

TORCY JEAN-BAPTISTE COLBERT marquis de (1665-1746)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 956 mots

Fils aîné de Charles Colbert, marquis de Croissy, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Torcy en Brie, fut, pendant les dix-neuf années où il exerça la charge de secrétaire d'État aux Affaires étrangères, l'un des hommes les plus importants de l'Europe. Il fit d'excellentes études au collège de la Marche à […] Lire la suite

TOURVILLE ANNE HILARION DE COTENTIN comte de (1642-1701)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 520 mots

Chevalier de Malte à quatorze ans, Tourville, jusqu'en 1667, guerroya en Méditerranée contre les Turcs et les Barbaresques, fut décoré et félicité par le doge de Venise et par Louis XIV qui le nomma capitaine de vaisseau. Envoyé à Candie en 1669, il devint en 1671 commandant d'un des vaisseaux de l'escadre du comte d'Estrées contre les Hollandais. Sous les ordres de Duquesne, il contribua à la vic […] Lire la suite

TURENNE HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE vicomte de (1611-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 442 mots

Sans doute le plus grand homme de guerre qu'ait produit la France avant Napoléon. Taciturne et souvent bourru, Turenne cachait mal, sous une apparence de froideur une chaude humanité qui le faisait adorer de ses hommes. Stoïque dans les revers comme réservé dans les victoires, ambitieux uniquement de la gloire, généreux au point de payer ses soldats en puisan […] Lire la suite