TRENTE ANS GUERRE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La guerre de Trente Ans (1618-1648) a été longtemps considérée, mais trop étroitement, comme une guerre d'Allemagne, sur laquelle s'est greffée, à partir de 1635, une nouvelle phase de la lutte traditionnelle entre l'Espagne et la France. Commencée en Bohême par la défenestration de Prague (23 mai 1618) et terminée par la signature des traités de Westphalie, à Münster et à Osnabrück, le 24 octobre 1648, elle s'est déroulée sur le territoire du Saint Empire. À partir de l'intervention du roi de Suède, Gustave II Adolphe, des armées étrangères ont pénétré en Allemagne et pris part à la lutte. Les faits de guerre ont laissé des ruines tragiques, moins les batailles que les pillages, les incendies du plat pays, la propagation des épidémies, entraînant des pertes de vies humaines et des dévastations matérielles. Le conflit était né de l'opposition entre protestants et catholiques dans l'Empire, il s'est élargi à la mesure européenne, dans un affrontement entre les maisons d'Autriche et de France, la première cherchant à asseoir sa prépondérance en Europe, la seconde défendant sa propre liberté et prenant dans sa clientèle les petits États d'Allemagne et d'Italie. La paix a consacré un nouvel ordre dans le Saint Empire : ordre politique, où l'Empereur ne pouvait plus prétendre à la souveraineté absolue, ordre religieux, par la reconnaissance des trois confessions chrétiennes, catholique, luthérienne, calviniste. La France et la Suède étaient garantes de la nouvelle Constitution de l'Empire : Constitutio Westphalica, avec les autres signataires du traité. L'historiographie contemporaine prend une vue encore plus large de l'événement ; la guerre de Trente Ans, par sa durée, son intensité, ses résultats, représente la période la plus aiguë d'une large crise qui la déborde : crise idéologique de la chrétienté, qui avait susc [...]

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

Vidéo

Les nouveaux conquérants : Hollande, Angleterre, France, Russie. Guerre de Trente Ans. Louis XIV.La prépondérance de l'Espagne et du Portugal s'achève au cours du XVIIe siècle devant les appétits commerciaux des autres grandes puissances européennes.Les Provinces-Unies calvinistes, dont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


Médias de l’article

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants

1600 à 1700. Les nouveaux conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Allemagne, 1648

Allemagne, 1648
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  TRENTE ANS GUERRE DE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne, champ de bataille de l'Europe »  : […] La révolte de Bohême de 1618 peut être considérée comme le début de la guerre de Trente Ans. Mais il ne s'agit encore que de querelles entre États et princes. Le 23 mai 1618, les représentants de l'Empereur sont défenestrés à Prague, et l'aristocratie protestante se révolte contre la domination catholique. Les révoltés constituent un Landtag et un Directoire. Les Bohémiens déposent Ferdinand et é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-du-xvie-et-du-xviie-s/#i_9440

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Guerre de Trente Ans. Rattachement de l'Alsace à la France »  : […] Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), l'Alsace servit de champ de bataille aux armées impériales, suédoises, weimariennes et françaises. Massacres, famines, pestes déciment plus de la moitié de la population, et c'est une Alsace misérable qu'en des clauses obscures le traité de Westphalie cède à la France. En fait, seule la haute Alsace lui est nettement reconnue, et Louis XIV profitera de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alsace/#i_9440

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Contre-Réforme »  : […] La politique des Habsbourg a consisté à s'assurer le loyalisme de ces ordres. Pourtant, ce modeste programme se révélera difficile à réaliser, car l'avènement des Habsbourg correspond, en Bohême et en Hongrie, à une période d'affaiblissement du pouvoir royal et d'exaltation de la puissance des États. Ce n'est pas par hasard que la diète hongroise réussit à imposer aux Jagellon, à la fin du xv e s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_9440

BAVIÈRE (histoire)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 152 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La dignité électorale »  : […] La guerre de Trente Ans marque une étape majeure dans les progrès de l'État bavarois. Après son équipée malheureuse en Bohême, le Palatin Frédéric V se voit dépouillé par l'empereur Ferdinand II à la fois de la dignité électorale et de ses possessions territoriales, qui sont attribuées à Maximilien de Bavière (1623). Lors du règlement de 1648, le fils de Frédéric V recouvre le titre d'Électeur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baviere-histoire/#i_9440

BETHLEN GÁBOR (1580-1629) prince de Transylvanie (1613-1629)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 313 mots

Issu d'une famille de la moyenne noblesse hongroise, Gábor Bethlen est élu prince de Transylvanie, succédant à Gábor Bathory, chassé puis assassiné. Calviniste convaincu, il veut faire de la principauté un État centralisé et prospère, qui serve de bastion à la nation hongroise à la fois contre les Habsbourg et contre les Turcs. Il applique une politique mercantiliste qui lui fournit les ressources […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabor-bethlen/#i_9440

BREITENFELD BATAILLE DE (1631)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 212 mots

Tournant décisif dans la guerre de Trente Ans, la victoire de Gustave-Adolphe II sur l'armée impériale à Breitenfeld, au nord de Leipzig, le 17 septembre 1631, marque pour la première fois la supériorité suédoise dans la conduite des batailles. À Tilly, qui a disposé son infanterie « à l'espagnole » en dix-sept carrés de 1 500 à 2 000 piquiers et mousquetaires, protégée par 26 canons, avec aux ail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-breitenfeld/#i_9440

CHARLES IV (1604-1675) duc de Lorraine (1625-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 341 mots

Fils de François, comte de Vaudémont, frère du duc Henri II, Charles IV devint duc lorsque son père abdiqua en 1625. Chevaleresque mais inconsistant, il fut mêlé à toutes les querelles européennes et crut habile, pour protéger son duché en pleine guerre de Trente Ans, de combattre la France, sa puissante voisine. Il négocia ainsi avec l'Angleterre et les Habsbourg contre la France et la Suède. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iv-1604-1675-duc-de-lorraine-1625-1675/#i_9440

CONDÉ LOUIS II DE BOURBON prince de, dit LE GRAND CONDÉ (1621-1686)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 557 mots

Fils de Henri II de Bourbon, frère de la duchesse de Longueville et du prince de Conti, arrière-petit-fils du célèbre Louis I er de Bourbon, tué à la bataille de Jarnac en 1569, le prince de Condé fait d'excellentes études chez les jésuites de Bourges ; il épouse, en 1641, l'une des nièces de Richelieu. Très jeune, il devient la gloire de l'armée française. C'est le type du prince du sang du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conde/#i_9440

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le règne de Christian IV »  : […] Ainsi, au début du xvii e  siècle, sous Christian IV (1588-1648), la monarchie dano-norvégienne apparaissait-elle riche, le péage étant considéré comme propriété personnelle du roi. En revanche, la pêche déclinait et la navigation était entre les mains des Hollandais, successeurs des Hanséates, grands intermédiaires du marché baltique. Le Danemark déploya de grands efforts pour jouer un rôle à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_9440

DÉCAPOLE ALSACIENNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 541 mots

Connue sous le nom alsacien de gemeine Richstette , la Décapole est une ligue de dix villes alsaciennes fondée dès 1342 à Sélestat dans le double but d'assistance réciproque vis-à-vis de tiers et d'arbitrage interne. Placée sous le patronage du grand bailli d'Empire résidant à Haguenau, elle est reconnue, par fondation impériale de 1354, par Charles IV. Officiellement dissoute en 1378, rétablie en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decapole-alsacienne/#i_9440

DUQUESNE ABRAHAM (1610-1688)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 296 mots

Fils d'un capitaine marchand très représentatif du protestantisme dieppois, Duquesne se distingue dès dix-sept ans par la prise d'un navire hollandais, puis passe à la « Royale » où il devient capitaine de vaisseau pendant la guerre de Trente Ans. En 1644, il prend du service dans la marine suédoise et contribue, en 1644, à la victoire de Femern sur la flotte danoise en qualité d'amiral-major. Rev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-duquesne/#i_9440

ENFANTS SOLDATS

  • Écrit par 
  • Rosalie AZAR
  •  • 3 410 mots

Dans le chapitre « Aux marges du combat »  : […] Au seuil de la maturité, à l'adolescence, l'enfant s'est trouvé en temps de guerre à la frontière entre l'arrière et le front, entre auxiliaire et quasi-combattant. L'armée est un vivier de petits emplois et, selon les époques, les enfants ont été accompagnateurs de troupe, auxiliaires de combat, fifres ou tambours... Pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648), on estime que plusieurs dizaines d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfants-soldats/#i_9440

EUROPE : GUERRES DE RELIGION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 363 mots

1531 Création de la Ligue de Smalkalde, union défensive des États protestants de l'Empire. Défaite de Zwingli et des troupes zurichoises à Cappel face aux catholiques ; les cantons suisses catholiques et protestants signent une « paix nationale ». 1547 Défaite protestante à Mühlberg face à l'empereur Charles Quint, qui tente d'imposer, par l'intérim d'Augsbourg, le rétablissement des rites catho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-guerres-de-religion-reperes-chronologiques/#i_9440

FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 267 mots

Monté sur le trône impérial au plus fort de la guerre de Trente Ans, Ferdinand III reste dans la ligne de son père Ferdinand II, en ce qu'il demeure fidèle à la maison des Habsbourg et aux intérêts catholiques. Il prend pour épouse d'abord sa cousine germaine Marie Anne d'Espagne, sœur d'Anne d'Autriche et du roi Philippe IV, puis son autre cousine germaine Marie Léopoldine de Tyrol. Homme de la C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-iii/#i_9440

FERDINAND II (1578-1637) empereur germanique (1619-1637)

  • Écrit par 
  • Hans STURMBERGER
  • , Universalis
  •  • 690 mots

Empereur germanique (1619-1637), archiduc d'Autriche, roi de Bohême (1617-1619, 1620-1627) et roi de Hongrie (1618-1625), né le 9 juillet 1578 à Graz (Styrie, auj. en Autriche), mort le 15 février 1637 à Vienne, Ferdinand II se fit le champion de la Réforme catholique et de l'absolutisme pendant la guerre de Trente Ans. Ferdinand est le fils aîné de Charles de Habsbourg, qui règne sur la Styrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii/#i_9440

FINLANDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Yvette VEYRET-MEKDJIAN
  •  • 22 473 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes de l'union »  : […] Le règne de Gustave Vasa (1523-1560), l'une des grandes figures de l'ère moderne, eut une importance considérable dans l'histoire finlandaise. L'instauration de la Réforme luthérienne, sous l'impulsion parfois modératrice des évêques Martinus Skytte (1528-1550) et Michael Agricola (1550-1557), n'en fut que l'un des aspects. Tout aussi décisifs furent la mise sur pied d'une administration plus eff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finlande/#i_9440

JEAN II CASIMIR (1609-1672) roi de Pologne (1648-1668)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 475 mots

Roi de Pologne (1648-1668) né le 22 mars 1609 à Cracovie (Pologne), mort le 16 décembre 1672 à Nevers (France). Deuxième fils de Sigismond III Vasa – qui règne sur la Pologne et, de 1593 à 1599, sur la Suède –, Jean Casimir se bat à partir de 1635 aux côtés des Habsbourg, durant la guerre de Trente Ans. Fait prisonnier par les Français sur la route d'Espagne où il se rendait pour prendre ses fon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-casimir/#i_9440

LA TOUR GEORGES DE (1593-1652)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 3 293 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La notoriété et l'oubli »  : […] Fils d'un boulanger de Vic, aujourd'hui Vic-sur-Seille, dans l'évêché de Metz, Georges de La Tour naît en mars 1593. Il est issu de ce milieu relativement aisé d'artisans et de petits propriétaires qui, dans l'ancienne France, fut de tout temps une réserve d'élites. Son mariage, en 1617, avec Diane Le Nerf, fille d'un argentier du duc de Lorraine Henri II, alliée à toute la noblesse locale, marque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-la-tour/#i_9440

LORRAINE

  • Écrit par 
  • André HUMBERT, 
  • René TAVENEAUX
  •  • 7 575 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Humanisme, civilisation classique et catholicité »  : […] De graves menaces pesèrent sur la Lorraine au xvi e  siècle : l'occupation par la France, en 1552, des villes de Metz, Toul et Verdun mit fin à l'indépendance des Trois-Évêchés, mais elle portait aussi en puissance l'incorporation au royaume des duchés de Lorraine et de Bar. Le danger ne fut pourtant qu'à échéance lointaine : les minorités royales et le déchirement des guerres de religion écartai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorraine/#i_9440

LÜTZEN BATAILLE DE (16 nov. 1632)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 212 mots

C'est au cours de cet engagement militaire indécis de la guerre de Trente Ans que le roi de Suède Gustave II Adolphe perd la vie . Depuis 1630, les Suédois sont intervenus au côté des princes protestants d'Allemagne du Nord en guerre contre les forces catholiques de l'empereur du Saint Empire romain germanique, Ferdinand II. Ayant été informé qu'Albrecht von Wallenstein, le commandant des impériau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-lutzen/#i_9440

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 165 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du mercenaire au soldat »  : […] Progressivement, l'armée féodale se transforme en armée de métier, à l'image des armées suédoise ou espagnole. En outre, grâce notamment à la découverte de nouvelles terres et à leur exploitation, les monarchies européennes renforcent leur capacité de financement des guerres modernes. L'argent permet la fonte de canons et la constitution de troupes d'infanterie. La chevalerie est remplacée par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_9440

NÖRDLINGEN BATAILLE DE (5-6 sept. 1634)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 167 mots
  •  • 1 média

Bataille de la guerre de Trente Ans , qui se déroula près de Nördlingen, dans le sud de l'Allemagne. Elle se termina par une victoire décisive des forces du Saint Empire romain germanique et de l'Espagne sur les Suédois, ce qui conduisit à la dissolution de l'alliance d'Heilbronn (1633), à la fin de la domination suédoise dans le sud de l'Allemagne et à l'implication de la France du cardinal de Ri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-nordlingen/#i_9440

OLIVARES GASPAR DE GUZMÁN comte-duc d' (1587-1645)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 218 mots

Appartenant à une noble famille andalouse Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares était le troisième fils d'Henri, deuxième comte du même nom, qui assumait des fonctions diplomatiques au service du roi d'Espagne Philippe II, et de María de Pimentel de Fonseca ; son père était ambassadeur à Rome au moment de sa naissance et Gaspar ne voit l'Espagne pour la première fois qu'en 1600, lorsque sa famill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaspar-de-olivares/#i_9440

PHILIPPE IV (1605-1665) roi d'Espagne (1621-1665)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 090 mots

Fils de Philippe III et de Marguerite d'Autriche, Philippe IV n'a pas hérité de l'indolence paternelle. Esprit vif, intelligent et cultivé, il manque cependant de caractère et laisse, durant la première partie de son règne, le pouvoir à son favori Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares. À l'intérieur, ce dernier, homme énergique, tente en 1623 d'appliquer des réformes à contenu économique et moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iv/#i_9440

PRAGUE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  • , Universalis
  •  • 5 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Prague baroque »  : […] Baroque, Prague l'est assurément et c'est son principal charme . Mais il faut dissiper bien des préjugés à ce propos : celui d'un art importé dans un pays vaincu, privé de ses libertés politiques, converti de force au catholicisme et où une noblesse étrangère remplaçait l'ancienne aristocratie locale. Sans doute, la révolte de 1618 fut suivie de représailles tragiques, d'émigrations massives et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prague/#i_9440

PRAGUE DÉFENESTRATION DE (1618)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 198 mots

Acte de violence commis au château de Prague, le 23 mai, contre les gouverneurs impériaux ; deux d'entre eux, Martinic et Slawata, sont précipités d'une fenêtre par les protestants des états de Bohême dont l'empereur Mathias a violé les droits religieux concédés par la lettre de majesté. Les victimes ont la vie sauve, mais la défenestration de Prague a de profondes répercussions. En politique inté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenestration-de-prague/#i_9440

PROVINCES-UNIES (1579-1795)

  • Écrit par 
  • Anne WEGENER SLEESWIJK
  •  • 1 304 mots
  •  • 1 média

Fédération « lâche » de provinces du nord des Pays-Bas formée lors de l'Union d'Utrecht (1579) et dissoute par le traité de La Haye (1795). Par l'Union d'Utrecht, les sept provinces calvinistes des Pays-Bas septentrionaux (Hollande, Zélande, Utrecht, Frise, Groningue, Gueldre et Overijssel) constituent la république des Provinces-Unies. Sous la conduite de quelques grands nobles tels que le stath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/provinces-unies/#i_9440

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La guerre de Trente Ans (1618-1648) »  : […] Comme Henri II, Richelieu, malgré la mauvaise humeur du parti dévot, aida de plus en plus nettement les protestants étrangers en lutte contre les Habsbourg, au point de faire intervenir directement la France en 1635 dans la guerre de Trente Ans (1618-1648). L'incendie se propagea à partir de trois foyers : les Provinces-Unies que l'Espagne désirait reconquérir ; l'Allemagne où, en 1608, s'était c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_9440

RESTITUTION ÉDIT DE (1629)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 173 mots

Fort des succès obtenus contre le Danemark et qui conduiront au cours de la guerre de Trente Ans à la paix de Lübeck, l'empereur Ferdinand II promulgue, sans consulter la Diète, l'édit de restitution qui stipule que tous les évêchés et couvents relevant directement de l'Empire et confisqués par les protestants depuis la paix religieuse de 1555 doivent être restitués, de même que les biens séculari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edit-de-restitution/#i_9440

ROCROI BATAILLE DE (1643)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 403 mots

Célèbre bataille opposant l'armée française, commandée par le jeune duc d'Enghien (le futur Grand Condé), à l'armée de don Francisco de Mello, en majorité espagnole mais comprenant des unités wallonnes, allemandes et italiennes. Les coalisés, qui mettent en ligne 17 000 fantassins et 8 000 cavaliers, assiègent Rocroi, place forte des Ardennes, que les Français, avec 15 000 fantassins et 6 000 cava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-rocroi/#i_9440

RUPERT ROBERT dit LE PRINCE (1619-1682)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 616 mots

Général et amiral britannique, né le 17 décembre 1619 à Prague, en Bohême (auj. République tchèque), mort le 29 novembre 1682 à Londres. Robert Rupert est le fils de Frédéric V, Électeur palatin et roi de Bohême (sous le nom de Frédéric I er ), et d'Élisabeth Stuart, l'une des filles du roi d'Angleterre Jacques I er . En 1620, deux ans après le début de la guerre de Trente Ans, sa famille est c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-rupert/#i_9440

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 472 mots

962 Otton I er , vainqueur des Hongrois en 955, reçoit du pape Jean XII la couronne impériale à Rome (2 février). 972 Mariage de Théophano de Byzance et du futur Otton II (973-983), fils d'Otton I er . 1024 Mort d'Henri II (1002-1024). Succession difficile de Conrad II le Salique (1024-1039), qui inaugure la dynastie des empereurs franconiens. 1032 Le royaume de Bourgogne est rattaché à l'Empi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique-reperes-chronologiques/#i_9440

SCHÜTZ HEINRICH

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dresde et Venise (1613-1628) »  : […] À trente-deux ans, Schütz est à la tête de la plus importante chapelle luthérienne d'Allemagne. En 1619, il s'est déjà affirmé avec ses Psalmen Davids . La guerre s'est déclarée en 1618. Il se marie, compose en 1623 son Auferstehungshistorie , suivie, en 1625, de ses Cantiones sacrae et, en 1627, de la tragi-comédie Dafne sur le texte de Martin Opitz, d'après la version d'Ottavio Rinuccini. En 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-schutz/#i_9440

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'accession à la puissance »  : […] Le Danemark, exploitant le monopole du Sund, a voulu interdire à la Suède un accès à la mer libre par Gefle et Göteborg. Christian IV doit abandonner ses projets contre la Suède (1613). À la Russie en proie aux Troubles, Gustave II Adolphe (1611-1632) impose la paix de Stolbova (1617), qui fait du golfe de Finlande une mer suédoise, privant les Moscovites de leur débouché sur la Baltique. À la Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_9440

TILLY JEAN T'SERCLAES comte de (1559-1632)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 225 mots

Général flamand de la Ligue catholique qui, après avoir été aux ordres du duc Maximilien de Bavière, s'allie, en octobre 1619, à l'empereur Ferdinand II contre les révoltés de Bohême. Le Brabançon Jean T'serclaes, comte de Tilly, joue un rôle très important dans la guerre de Trente Ans. Le 8 novembre 1620, il participe à la bataille de la Montagne Blanche (Bila Hora), victoire d'une armée de crois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-tilly/#i_9440

WESTPHALIE TRAITÉS DE (1648)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Les traités de Westphalie, signés à Münster et Osnabrück, mettent fin, dans l'espace germanique, à la complexe guerre de Trente Ans qui a embrasé l'Empire puis l'Europe entière. Ils marquent un tournant historique majeur, en entérinant les échecs définitifs du projet des Habsbourg de domination universelle et du rêve de chrétienté réunifiée promu par les empereurs catholiques et les papes. Les pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traites-de-westphalie/#i_9440

TURENNE HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE vicomte de (1611-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 435 mots

Sans doute le plus grand homme de guerre qu'ait produit la France avant Napoléon. Taciturne et souvent bourru, Turenne cachait mal, sous une apparence de froideur une chaude humanité qui le faisait adorer de ses hommes. Stoïque dans les revers comme réservé dans les victoires, ambitieux uniquement de la gloire, généreux au point de payer ses soldats en puisant dans sa propre fortune, il était dési […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turenne-henri-de-la-tour-d-auvergne-vicomte-de/#i_9440

UNION ÉVANGÉLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 606 mots

Fondée le 12 mai 1608 pour une durée de dix ans à l'instigation de l'Électeur palatin Frédéric V, l'Union évangélique constitue une alliance défensive entre princes et villes protestantes du Saint Empire romain germanique (Palatinat, Anhalt, Wurtemberg, Bade, Francfort, Nuremberg, Strasbourg, Ulm, etc.). Le Brandebourg y adhère une année plus tard. Dans sa courte existence de treize ans, l'Union a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-evangelique/#i_9440

WALLENSTEIN ALBRECHT VON, duc de Friedland (1583-1634)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 776 mots

Personnalité complexe, Wallenstein, général allemand, condottiere longtemps heureux, gentilhomme de Bohême, aventurier qui se laisse guider par les astres, a eu un destin qui suscite maints commentaires. Issu d'une bonne famille de Moravie, il appartient par ses origines, son éducation, ses premières années à la société aristocratique de l'ancienne Bohême dont il illustre les contradictions et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-von-wallenstein/#i_9440

WRANGEL KARL GUSTAV comte (1613-1676)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 361 mots

Général suédois, Karl Gustav Wrangel appartenait à une famille d'origine estonienne. Son père, Hermann, qui était lui-même au service de Gustave-Adolphe, meurt en 1643 avec le grade de général de corps d'armée. Karl Gustav se distingue comme capitaine de cavalerie dans les campagnes d'Allemagne ; trois ans plus tard, il est colonel et, en 1638, général de division, toujours dans l'armée d'Allemagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-wrangel/#i_9440

Voir aussi

Pour citer l’article

Victor-Lucien TAPIÉ, « TRENTE ANS GUERRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-trente-ans/