DROIT, LÉGISLATION ET LIBERTÉ, Friedrich von HayekFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La publication des trois volumes de Droit, législation et liberté (1973, 1976 et 1979, respectivement) constitue le véritable aboutissement de la pensée de Friedrich von Hayek (1899-1992) et de son engagement, toute sa vie durant, à défendre la société libérale. L'ouvrage entend proposer une « nouvelle formulation des principes libéraux de justice et d'économie politique ». Pour rendre compte de l'ordre social dans ses dimensions économique, politique et juridique, Hayek (prix Nobel d'économie en 1974) s'inscrit d'emblée dans une longue lignée de penseurs libéraux. Il retient d'Adam Smith et des Lumières écossaises l'importance des ordres sociaux spontanés ; il reformule la notion autrichienne de concurrence comme processus dynamique ; il défend, enfin, avec le libéralisme politique classique, la nécessaire limitation du pouvoir. Pourtant, c'est moins cette tradition libérale qui donne son unité à l'ouvrage que l'introduction d'un nouveau fondement : la théorie de l'information.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : enseignant-chercheur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  DROIT, LÉGISLATION ET LIBERTÉ, Friedrich von Hayek  » est également traité dans :

HAYEK FRIEDRICH AUGUST VON (1899-1992)

  • Écrit par 
  • Philippe NEMO
  •  • 1 294 mots

Prix Nobel d'économie en 1974, Friedrich von Hayek est beaucoup plus qu'un économiste : c'est un des grands maîtres de la philosophie sociale et politique du xx e  siècle. Né à Vienne le 8 mai 1899, mort à Fribourg-en-Brisgau le 23 mars 1992, il a fait des études de droit et de sciences politiques à l'université de Vienne. Il est d'abord engagé comme expert à l'Institut autrichien de recherche é […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

8-30 décembre 2020 Union européenne – Royaume-Uni. Conclusion d'un accord de libre-échange entre Bruxelles et Londres.

liberté de circulation est abolie. Toutefois, les Britanniques résidant dans l’UE et les Européens habitant le Royaume-Uni conservent leur droit de résidence et de travail, et aucun visa de tourisme n’est imposé. Le Royaume-Uni sort du programme européen d’échanges universitaires Erasmus. Le 30, le Parlement britannique adopte la loi transposant les […] Lire la suite

6-19 octobre 2010 France – Union européenne. Abandon des poursuites de la Commission européenne au sujet des Rom

droit français les garanties procédurales prévues par la législation européenne sur la liberté de circulation, en cas d'expulsion de citoyens de l'Union. La France était menacée de poursuites à ce sujet. Le 19, la commissaire européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté Viviane Reding annonce l'abandon de la procédure d'infraction […] Lire la suite

13-29 mai 1996 France. Bras de fer entre le gouvernement et les nationalistes corses

droit commun aboutit à la mise en examen, pour infraction à la législation sur les armes, de deux militants d'A Cuncolta, la branche légale du F.L.N.C.-Canal historique, qui sont laissés en liberté. Le 13 également, le F.L.N.C.-Canal historique annonce, dans un communiqué, la rupture de « tout contact avec le gouvernement français ». L'organisation […] Lire la suite

2-21 avril 1982 France. Tensions au sein de la majorité

liberté » et que les policiers devraient, comme les gendarmes, avoir le droit de faire usage de leurs armes à feu après sommation. Le 16, Robert Badinter affirme que cette déclaration n'engage que le ministre de l'Intérieur. Le projet que le ministre de la Justice devait soumettre au Conseil des ministres prévoyait en effet que les contrôles d'identité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Samuel FEREY, « DROIT, LÉGISLATION ET LIBERTÉ, Friedrich von Hayek - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-legislation-et-liberte/