Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CARNAP RUDOLF (1891-1970)

Articles

  • CARNAP RUDOLF (1891-1970)

    • Écrit par Jan SEBESTIK
    • 2 037 mots

    Né en Allemagne, à Wuppertal, Rudolf Carnap appartient à la fois à la philosophie germanique et à la philosophie anglo-saxone, le nazisme l'ayant amené, en 1935, à partir pour les États-Unis. Il fut, avec M. Schlick et Otto Neurath, un des chefs de file du Cercle de Vienne. Après la...

  • AYER ALFRED JULES (1910-1989)

    • Écrit par Francis JACQUES
    • 1 310 mots
    En sorte que son œuvre apparaît comme complémentaire de celle de Carnap. L'un s'efforce de réaliser le programme réductionniste de l'empirisme moderne (Aufbau), l'autre en jette systématiquement les bases philosophiques. Tous deux prennent acte de la situation faite à la physique après...
  • CONCEPT

    • Écrit par Jean LADRIÈRE
    • 3 826 mots
    ...mode d'existence des entités mathématiques (on reviendra ci-après sur la question des mathématiques). La théorie des universaux qui a été proposée par Carnap (dans Meaning and Necessity) pourrait être considérée comme une forme affaiblie de platonisme conceptuel. Une propriété peut être interprétée comme...
  • EMPIRISME

    • Écrit par Edmond ORTIGUES
    • 13 324 mots
    • 1 média
    ...physique la méthode qui lui avait servi à expliciter les fondements des mathématiques. Toutefois, ce projet était resté à l'état d'ébauche. Carnap est le premier qui ait tenté de le réaliser dans son livre paru en 1928 : La Construction logique du monde (Der logische Aufbau der Welt). Ce...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

    • Écrit par Jean-Pierre COMETTI
    • 6 292 mots
    • 1 média
    ... assez long temps, bien que celui-ci fût plus spécifiquement lié aux conditions qui avaient vu naître une philosophie originale sur le sol américain. Rudolf Carnap (1891-1970), qui fut la figure centrale de ce mouvement, était allemand ; il avait d'abord émigré en Autriche afin d'y trouver des conditions...
  • EXPÉRIENCE

    • Écrit par Pascal ENGEL
    • 7 147 mots
    • 1 média
    ...programme de réduction du « langage de la science » à une base purement empirique et observationnelle. Le second est le programme avancé principalement par Carnap (1928) d'une « construction logique du monde » à partir des données de l'expérience sensible. Chacun de ces projets illustre des difficultés semblables...
  • LANGAGE PHILOSOPHIES DU

    • Écrit par Jean-Pierre COMETTI, Paul RICŒUR
    • 23 538 mots
    • 9 médias
    L'œuvre de Rudolf Carnap est le principal témoin du courant néo-positiviste ; le fameux essai « Le Dépassement de la métaphysique par l'analyse logique du langage » a paru en 1931 dans la revue Erkenntnis. Son argument est remarquable par rapport à l'usage de la linguistique en philosophie....
  • NÉANT

    • Écrit par Jean LEFRANC
    • 3 220 mots
    Lorsque Rudolf Carnap, au nom du positivisme logique, entreprend « l'élimination de la métaphysique par l'analyse logique du langage » (c'est le titre de l'article de 1931), il s'attaque à la conférence de Heidegger de 1929 sur Qu'est-ce que la métaphysique ?, ce qui peut s'expliquer par des raisons...
  • NÉO-POSITIVISME ou POSITIVISME LOGIQUE

    • Écrit par Gilles Gaston GRANGER
    • 3 405 mots
    • 1 média
    Tel n'est pas, toutefois, le point de vue de tous les néo-positivistes, et en particulier de Rudolf Carnap, qui vise à faire de la philosophie une science parmi les sciences. Dans sa Logische Syntax der Sprache (1934), il veut montrer que les questions métaphysiques traditionnelles sont de pseudo-questions,...
  • OBJET

    • Écrit par Gilles Gaston GRANGER
    • 8 211 mots
    ...remarquable de reconstruction des objets de la perception et de la science à partir des données de l'expérience, et par le seul usage de relations logiques, est celle deCarnap dans La Construction logique du monde. On en soulignera seulement les aspects qui concernent directement la notion d'objet.
  • PHILOSOPHIE

    • Écrit par Jacques BILLARD, Jean LEFRANC, Jean-Jacques WUNENBURGER
    • 21 137 mots
    • 10 médias
    Le fondateur du positivisme logique, Rudolf Carnap, s'attache avant tout à traquer les aberrations du langage métaphysique, et, s'il admet que la métaphysique puisse répondre à un besoin d'ordre sentimental comme le fait la musique, il conclut ironiquement que le métaphysicien n'est...
  • PHILOSOPHIE ANALYTIQUE

    • Écrit par Francis JACQUES, Denis ZASLAWSKY
    • 13 428 mots
    • 3 médias
    La théorie de la signification qui la fonde reste au cœur des recherches du cercle de Vienne, puis de ses domiciliations anglo-saxonnes (Ayer et Carnap). Neurath, qui médite Russell, remarque vite que les phrases auxquelles conduit un programme de constructions logiques à partir des données des sens...
  • PREUVE, épistémologie

    • Écrit par Fernando GIL
    • 3 338 mots
    • 1 média
    ...Ainsi, l'exigence d'une base empirique formée par des éléments ultimes, « atomiques », des vécus immédiats (ou « protocoles », suivant la terminologie de Rudolf Carnap) et s'imposant à l'observateur sans aucun élément d'inférence témoigne du danger d'une projection des langages et des...
  • RATIONALISME

    • Écrit par Gilles Gaston GRANGER
    • 7 634 mots
    ...de l'individuel. On ne peut connaître que des phénomènes et leurs lois, et il n'y a rien de plus à connaître. Toutefois, un philosophe comme le jeune Carnap ne nie aucunement la réalité et l'authenticité des interrogations individuellement vécues, des « énigmes » posées par la vie, comme l'angoisse devant...
  • REICHENBACH HANS (1891-1953)

    • Écrit par Alexis BIENVENU
    • 1 494 mots

    Hans Reichenbach fut à Berlin, dans l'entre-deux-guerres, puis lors de son exil à Istanbul et Los Angeles, le principal représentant de l'empirisme logique, mouvement philosophique apparenté au positivisme logique du cercle de Vienne. Fondateur de la Société de philosophie empirique,...

  • RELATION

    • Écrit par Jean LADRIÈRE
    • 7 566 mots
    L'idée de système constructionnel a été proposée par R. Carnap dans Der logische Aufbau der Welt (1928). Elle a été reprise depuis lors, sur d'autres bases, par N. Goodman dans The Structure of Appearance (1951). Elle consiste à élaborer une sorte de généalogie de concepts, sous la forme...
  • SCIENCES ET PHILOSOPHIE

    • Écrit par Alain BOUTOT
    • 17 713 mots
    • 6 médias
    ...à des pseudo-problèmes qui se dissolvent d'eux-mêmes dès qu'on les reformule correctement. « Qu'est-ce exactement qu'un électron ? demande par exemple Rudolf Carnap. Il n'y a pas de réponse à cette question. C'est le genre de question que les philosophes posent toujours aux scientifiques. Ils voudraient...
  • SÉMIOLOGIE

    • Écrit par Julia KRISTEVA
    • 5 442 mots
    • 1 média
    ...sens atteint son apogée. Distinguant la syntaxe, la sémantique et la pragmatique comme des régions à l'intérieur du continent sémio-logique, Carnap dépasse les limites de la réflexion plus concrètement logico-mathématique qu'il mène en même temps que Quine, Tarski, Lukasiewicz, et formule des...
  • LA STRUCTURE DE L'APPARENCE, Nelson Goodman - Fiche de lecture

    • Écrit par Jean-Pierre COMETTI
    • 911 mots

    La Structure de l'apparence de Nelson Goodman (1906-1998) a été publié en 1951. Issu de sa thèse, soutenue à Harvard en 1941 sous le titre : A Study of Qualities, l'ouvrage offre à la fois un prolongement et une réponse critique à l'entreprise de Rudolf Carnap (1891-1970) dans...

  • VÉRITÉ

    • Écrit par Robert BLANCHÉ, Antonia SOULEZ
    • 10 672 mots
    ...totalité de ce qui est connu dans le monde est en perpétuelle transformation et pour cette raison exposé à l'incertitude et à la correction ultérieure. Rudolf Carnap reconnaît enfin la critique de Karl Popper d'après laquelle – « les lois de la nature interdisant plus qu'elles ne disent » – est empiriquement...
  • VIENNE CERCLE DE

    • Écrit par Gilles Gaston GRANGER
    • 1 309 mots
    En 1926, Carnap est nommé à l'université de Vienne et devient l'un des animateurs du cercle, qui se constitue en Association Ernst-Mach (Verein Ernst Mach, 1929). Neurath présente celle-ci comme lieu de rassemblement des tenants d'une « vision du monde, libre de métaphysique » ; et il espère...