Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

REPRÉSENTATION & CONNAISSANCE

Articles

  • EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

    • Écrit par Michel PATY
    • 6 493 mots
    • 7 médias
    ...synthèse originale. Le réalisme critique d'Einstein pose l'existence d'une réalité physique indépendante de la pensée comme un programme à accomplir. La connaissance vise à la représentation de cette réalité, par la construction de théories, systèmes de concepts dont les relations entre eux sont guidées...
  • EXPÉRIENCE

    • Écrit par Pascal ENGEL
    • 7 147 mots
    • 1 média
    ...de commun avec la conception « cartésienne » de l'esprit qu'il conçoit les expériences comme des épisodes mentaux conscients (des « idées »), qui nous représentent le monde d'une certaine façon. Comme le cartésianisme, il est une tentative pour fonder la connaissance. Mais, sous ses formes classiques,...
  • FORME

    • Écrit par Jean PETITOT
    • 27 344 mots
    ...formels internes constitués de symboles, d'expressions, de règles d'inférence et de transformation (cf., par exemple, Pylyshyn [1986] ou Andler [1987]). À travers la construction cognitive qu'effectuent ces niveaux de représentation et à travers une opération de projection, le monde réel objectif se trouve...
  • FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

    • Écrit par Frédéric GROS
    • 5 267 mots
    • 2 médias
    ...décomposition de mots (Raymond Roussel, 1963), qui permet à Foucault de construire l'idée d'épistémè dans Les Mots et les choses (1966). Cette fois, il ne s'agit plus de retrouver pour chaque époque des « expériences fondamentales », mais de décrire, du xvie au xixe siècle, les...
  • HAMELIN OCTAVE (1856-1907)

    • Écrit par Jean-Louis DUMAS
    • 333 mots

    Professant un idéalismedialectique, Octave Hamelin enseigna la philosophie à l'université de Bordeaux, puis à l'École normale supérieure et à la Sorbonne. Il écrivit notamment : Essai sur les éléments principaux de la représentation (1907), Le Système de Descartes (1911),...

  • HOMME - La réalité humaine

    • Écrit par Alphonse DE WAELHENS
    • 14 349 mots
    • 6 médias
    ...Celle-ci se trouve déchue et oubliée sitôt qu'on la réduit à la transparence de la conscience vis-à-vis d'elle-même et à la possession, par celle-ci, de ses représentations. Ainsi se définit la certitude du sujet, mesure de toute vérité, et, finalement, de toute réalité. Ce système de représentations établit...
  • ALTÉRITÉ, philosophie

    • Écrit par Sylvie COURTINE-DENAMY
    • 5 334 mots
    • 4 médias
    ...est donc la manière dont Husserl rompt avec l'opposition cartésienne du sujet et de l'objet, où celui-ci n'était qu'une simple représentation mentale. L'acte intentionnel, en constituant la chose visée en objet, l'objective, c'est-à-dire me permet de la connaître en l'atteignant elle-même, et non...
  • INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

    • Écrit par Jean-Gabriel GANASCIA
    • 5 584 mots
    • 5 médias
    – la représentation des connaissances, c’est-à-dire l’organisation des informations en mémoire, et l’apprentissage, autrement dit la construction de nouvelles connaissances à partir des informations stockées en mémoire ;
  • HUME DAVID (1711-1776)

    • Écrit par Ferdinand ALQUIÉ
    • 3 337 mots
    • 1 média

    La philosophie de Hume est avant tout critique. En ce sens, elle prend place dans le courant d'idées qui, au xviiie siècle, ruine les systèmes métaphysiques que le xviie siècle avait élaborés, en s'attaquant essentiellement aux deux notions qui en constituaient les fondements : la notion...

  • IDÉALISME

    • Écrit par Jean LARGEAULT
    • 9 534 mots
    ...erreurs des sens ; certains embrassent la conclusion que le raisonnement sur des idées ou des concepts est plus sûr que les données de l'intuition. Distinguer entre le phénomène (ce qui s'atteint par les sens) et le noumène (objet de la connaissance intellectuelle ou rationnelle) est un premier...
  • IDÉALISME ALLEMAND

    • Écrit par Jacques d' HONDT
    • 7 102 mots
    À la vérité, Hegel ne prétend nullement « traduire » la religion en philosophie. Il tente plutôt de montrer que ce que la philosophie présente rationnellement et spéculativement, d'une manière qui n'est guère accessible qu'aux philosophes, la religion en offre un pressentiment sous forme sentimentale...
  • ILLUSION

    • Écrit par Pierre KAUFMANN
    • 760 mots

    Métaphoriquement dérivé de la réduction psychologique des enchantements magiques et des découvertes de l'optique géométrique, couronnant, avec Kant, la critique relativiste de l'optimisme leibnizien, le concept moderne d'illusion a conquis une position centrale dans la réflexion...

  • IMMÉDIAT

    • Écrit par Dominique LECOURT
    • 3 910 mots
    Dans la Critique de la raison pure, Kant dénonce ce privilège de l'immédiat comme une imposture, comme une illusion. La « révolution copernicienne » faisant de l' objet de la connaissance une construction du sujet connaissant, Kant est amené à rejeter hors de la connaissance toute forme d'immédiateté....
  • INCONSCIENT (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 3 276 mots
    ...celui précisément qu’Emmanuel Kant (1724-1804) avait déclaré hors d’accès. Selon Schopenhauer, la totalité du monde visible n’est rien d’autre que la représentation (Kant aurait utilisé le terme « phénomène ») qu’inventent les êtres vivants. Ceux-ci sont les jouets de la « Volonté ». « C’est faire pléonasme...
  • INFINI, philosophie

    • Écrit par Emmanuel LÉVINAS
    • 6 354 mots
    Manifestation de ce qui est, de l'étant, à un être conscient, la connaissance signifie autant représentation du donné – individuel ou universel –, intuition et entendement, que dépassement du donné dans l'aventure et la méthode de la recherche. En se donnant, l'étant offre certains...
  • INTELLECT & INTELLIGIBLES

    • Écrit par Édouard-Henri WÉBER
    • 1 712 mots

    Du latin intellectus (le terme grec correspondant est nous), l'intellect est le principe de la pensée sous sa forme la plus haute ; à l'époque moderne lui correspondent des termes aux nuances particulières : intelligence, raison, esprit ; au xviie siècle : entendement...

  • INTENTIONNALITÉ, philosophie

    • Écrit par Henry DUMÉRY
    • 283 mots

    Notion phénoménologique dérivée d'une notion scolastique. La philosophie du Moyen Âge appelait intentio (intention) l'application de l'esprit à un objet ; dans cette application, l'esprit tend vers l'objet, il se dirige vers lui. S'agissant d'un objet de ...

  • JEU

    • Écrit par Henri LEHALLE
    • 3 632 mots
    À l’échelle des sociétés, la pratique des jeux est en relation directe avec les représentations et les valeurs culturelles. Chez les adultes, la pratique sportive et les prises de risque sont vécues comme une valorisation personnelle et les spectateurs passionnés sont nombreux à assister aux compétitions...
  • LOGIQUE

    • Écrit par Robert BLANCHÉ, Jan SEBESTIK
    • 12 972 mots
    • 3 médias
    ...accorde la priorité au concept (à l'idée) et définit le jugement comme une combinaison d'idées ou de concepts, Bolzano part de la proposition et définit une représentation (en soi) comme partie d'une proposition qui, elle, n'est pas une proposition entière. Cette manière de voir permet de définir des concepts...
  • MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

    • Écrit par Ginette DREYFUS
    • 8 466 mots
    ...considérations psychologiques confirment la conclusion ainsi tirée de la nature de la raison. Je ne puis penser le particulier de façon claire qu'en partant de la connaissance confuse de tous les êtres, laquelle suppose la présence à notre esprit de Dieu, qui seul les renferme tous dans la simplicité de son être....