INTUITION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme d'intuition désigne la manière d'être d'une connaissance qui comprend directement son objet, par un contact sans médiats avec lui, et sans le secours des signes ou des procédés expérimentaux. À ces caractères d'immédiateté on relie en général d'autres caractères, celui d'une pensée anticipatrice qui devance les preuves, ou d'une compréhension profonde qui va de l'apparence vers la réalité des choses. Cette acception générale laisse place à de nombreux types de l'intuition, s'échelonnant entre l'appréhension sensible et l'intellection pure.

L'existence ou la nature de l'intuition, qui concerne des domaines complexes et variés, appelle elle-même une justification, ou une interprétation, et la notion a constamment reçu des élaborations philosophiques. On peut suivre un courant majeur, allant de la philosophie antique à la philosophie classique, et qui met au centre les pouvoirs d'une intuition intellectuelle indépendante de l'expérience et contrôlant le discours. Avec l'idéalisme transcendantal de Kant apparaît une nouvelle conception, qui fait de la pensée intuitive une activité opérant sur les contenus et les formes sensibles. Cette conception a de nombreux développements modernes, directs ou réinterprétés par l'idéalisme radical, qui voit dans l'intuition une pensée pleinement productive de l'objet. Elle est contestée aussi par des orientations plus empiristes ou plus phénoménistes, qui séparent l'intuition du concept ou de la catégorie pour la rapprocher de la chose même ou de la donnée immédiate.

Dans les doctrines proprement scientifiques ou méthodologiques, l'intuition est prise comme une fonction parmi d'autres entrant dans l'économie du savoir [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université des sciences humaines, lettres et arts de Lille

Classification


Autres références

«  INTUITION  » est également traité dans :

BERGSON HENRI (1859-1941)

  • Écrit par 
  • Camille PERNOT
  •  • 8 102 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'intuition »  : […] L'intelligence, en effet, n'est pas la seule forme de la pensée. Il existe d'autres facultés de connaissance, déposées également par l'évolution de la vie, qui se rapportent directement à la réalité : l'instinct et l'intuition. L'instinct est comme une intuition qui aurait tourné court et l'intuition comme un instinct qui se serait intensifié et dilaté jusqu'à devenir conscient et susceptible de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-bergson/#i_12171

CONCEPT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 3 815 mots

Les théories de la connaissance s'accordent généralement à reconnaître qu'il y a essentiellement, dans l'être humain, deux modes de connaissances de la réalité, l'un qui porte directement sur le concret, saisi dans sa singularité, l'autre qui n'atteint le réel qu'à travers des déterminations de caractère abstrait (séparées des individus concrets en lesquels elles peuvent éventuellement se trouver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept/#i_12171

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

La connaissance désigne un rapport de la pensée à la réalité extérieure et engage la notion de vérité comme adéquation de l'esprit et de la chose. Par extension, le terme connaissance désigne le contenu de la pensée qui correspond à la nature de la chose visée, et s'oppose à erreur ou illusion. Ses caractères sont l'universalité et la nécessité, ce qui suppose de réfléchir sur la méthode propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_12171

CONSCIENCE MORALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 1 163 mots

La faculté de formuler des jugements sur la valeur morale des actions humaines, ou conscience morale, a fait l’objet de développements importants en psychologie, notamment depuis la parution en 1932 de l’ouvrage Le Jugement moral chez l’enfant de Jean Piaget. Au moyen de protocoles d’observation, d’entretiens et de brèves histoires soumises à l’évaluation de ses jeunes part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-morale/#i_12171

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 477 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Découvrir la vérité »  : […] Mais, sous un second aspect, la méthode est un ensemble de procédés de découverte. Il ne s'agit pas seulement, en effet, d'éviter l'erreur mais de trouver la vérité. Sur ce point, il faut avouer que les règles de Descartes sont plus nombreuses et plus souples. Peut-être même l'inachèvement des Règles pour la direction de l'esprit témoigne-t-il de l'impossibilité où se trouva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/#i_12171

DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET
  •  • 1 346 mots

Dans le chapitre « Les déboires du raisonnement adulte et l’hypothèse d’une dualité de processus »  : […] La découverte de capacités de raisonnement chez le jeune enfant s’est accompagnée de la remise en cause du caractère logique et rationnel du raisonnement adulte. Celui-ci serait en fait affecté d’une foule d’erreurs systématiques, des biais, et reposerait davantage, selon Daniel Kahneman et Amos Tversky, sur l’utilisation d’heuristiques (des stratégies mentales rapides et peu coûteuses basées sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-raisonnement/#i_12171

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 131 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le transcendantal et l'expérience possible »  : […] Le principe fondamental de la critique kantienne de l'empirisme tient dans la distinction entre une déduction seulement « empirique » des concepts à partir d'un donné et une déduction « transcendantale » de ces mêmes concepts qui s'adresse non pas à la question de leur origine dans une expérience actuelle ou passée, mais à celle de leur capacité à articuler une expérience possible, c'est-à-dire u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_12171

FICHTE JOHANN GOTTLIEB (1762-1814)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  • , Universalis
  •  • 8 846 mots

Dans le chapitre « L'intuition intellectuelle »  : […] Très tôt, Fichte a été obligé de défendre son système. En 1797, devant l'incompréhension générale, il publie les deux Introductions à la « Doctrine de la science » et cherche à clarifier plusieurs points de sa doctrine. En premier lieu, il repousse l'idée de « chose en soi » que les kantiens avaient entendue comme l'idée d'une réalité qui serait totalement « en dehors » de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottlieb-fichte/#i_12171

IDÉALISME

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 495 mots

Dans le chapitre « Kant : la métaphysique ramenée à une épistémologie »  : […] Berkeley a eu l'inspiration fondatrice ; Kant l'a développée de manière à en tirer une théorie de la connaissance plausible. L'univers berkeléyen, qui consiste dans les idées que Dieu met en nous, paraît trop instable pour que la notion de loi ou de régularité se fasse jour : il faut que Dieu assure à chaque instant la concordance entre les représentations des consciences. En expliquant l'espace e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idealisme/#i_12171

ILLUMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 4 957 mots

Dans le chapitre « Illuminisme et sciences traditionnelles »  : […] Au Moyen Âge et à la Renaissance, les traités consacrés à l'astrologie contenaient le plus souvent des conseils concernant la médecine, la magie et l'alchimie, qui étaient constamment étudiées en rapport les unes avec les autres. Les illuministes vont, pour la plupart, conserver cet usage, fidèles en cela aux grands principes de l'hermétisme pour qui la connexion de ces différentes disciplines fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illuminisme/#i_12171

INSIGHT, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 386 mots

Terme anglais dont la meilleure traduction en français serait « intuition » (si le sens étymologique de ce dernier mot n'était recouvert par tout ce que lui a ajouté la tradition philosophique) et qui désigne le phénomène de découverte soudaine de la solution dans une situation-problème après une période plus ou moins longue de tâtonnement. Les caractéristiques du phénomène d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insight-psychologie/#i_12171

JACOBI FRIEDRICH HEINRICH (1743-1819)

  • Écrit par 
  • Valerio VERRA
  •  • 2 836 mots

Dans le chapitre « Le savoir intuitif : l'intellect et la raison »  : […] Au fil de ses écrits, et surtout dans les deux derniers cités, Jacobi rassemble les éléments de sa doctrine de la « foi », qui devait susciter tant de malentendus. Il est vrai que, déjà dans sa polémique avec Mendelssohn, il avait précisé fort nettement que la foi dont il parlait et qu'il considérait comme indispensable à toute forme de connaissance et à toute philosophie était une foi en laquell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-heinrich-jacobi/#i_12171

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 382 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'espace et le temps, formes de la sensibilité »  : […] Une théorie de la sensibilité, ou « esthétique transcendantale », en expose les formes, l'espace et le temps, qui rendent possible la représentation des choses non comme elles sont en elles-mêmes, mais comme phénomènes : les choses telles qu'elles sont en soi ne sauraient, comme telles, être pour nous, et si nous devons bien les penser comme fondement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-kant/#i_12171

MATHÉMATIQUES ENSEIGNEMENT DES

  • Écrit par 
  • André REVUZ
  •  • 4 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Développement de l'activité de l'esprit »  : […] Si les progrès récents de la mathématique ont en partie consisté à mettre en lumière de grandes idées simples au vaste domaine d'action, il serait extrêmement dangereux d'oublier que ces idées ne sont fécondes que si elles sont mises en œuvre dans chaque cas par une technique minutieuse, à l'aspect sévère, voire parfois rebutant. Mais, précisément, la technique paraît d'autant moins rebutante qu'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-des-mathematiques/#i_12171

MATHÉMATIQUES FONDEMENTS DES

  • Écrit par 
  • Jean Toussaint DESANTI
  •  • 10 438 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rénovation de l'analyse »  : […] La rupture de « style » date, on le sait, de la première moitié du xix e  siècle. Elle est due pour l'essentiel à Carl Friedrich Gauss, à Augustin-Louis Cauchy, à Niels Henrik Abel et à Bernhard Bolzano. Elle affecte principalement l'analyse mathématique et consiste à dégager le domaine (le système des nombres réels) dans lequel les opérations qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-des-mathematiques/#i_12171

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « La « Naturphilosophie » »  : […] Les thèmes de la Naturphilosophie se mettent donc en place, et l'on peut aussitôt donner l'une des définitions qui ont été proposées de ce type de philosophie. Elle est due à Heinrich Schmidt, dans son Philosophisches Wörterbuch  : « Ensemble des tentatives philosophiques d'interprétation et d'explication de la nature, que ce soit directement à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_12171

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 227 mots

« Pour une part essentielle, la phénoménologie assume, en notre siècle, le rôle même de la philosophie » (Jean-Luc Marion). Si elle a pu assumer ce rôle, c'est grâce à l'œuvre de Husserl . L'expression elle-même fut forgée par Johann Heinrich Lambert (1728-1777) pour désigner la doctrine de l'apparaître, pour autant qu'elle se distingue de l'être même. En s'adossant au travail de Kant, Hegel fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/#i_12171

RAISONNEMENT

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ
  •  • 5 005 mots

Dans le chapitre « Raisonnement, intuition et calcul »  : […] Le raisonnement est une opération discursive ( discurrere , courir çà et là) et se distingue ainsi de l'intuition ( intueri , voir), qui est la saisie immédiate et globale d'un objet de pensée. Toutefois, on l'a dit, l'intelligence d'un raisonnement présuppose l'intuition de la relation illative : je puis, par le raisonnement, faire admettre une proposit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raisonnement/#i_12171

RÉALISME, mathématique

  • Écrit par 
  • Hourya BENIS-SINACEUR
  •  • 2 164 mots

Dans le chapitre « Accès à la réalité idéelle »  : […] Mais quel est l'accès au monde idéel objectif supposé par le réaliste ? Pour les conceptualistes stricts, tels Bolzano et Frege, l'intuition n'est d'aucun secours. Pour Bolzano, le concept est la matière de la proposition en soi, sa signification objective , qui reste fluide et n'est pas hypostasiée en objet. Aussi le concept, qui est général et porte sur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-mathematique/#i_12171

RECHERCHES LOGIQUES, Edmund Husserl - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 955 mots

Dans le chapitre « La critique du psychologisme et le « retour aux choses mêmes » »  : […] Comme le souligne Husserl dans son « Esquisse d'une préface » (rédigée en 1913 pour la seconde édition des Recherches logiques ), « les thèmes traités sont très arides et se trouvent éloignés de l'intérêt du grand public ». Et, à la réception, les malentendus furent nombreux : les accusations de « retombées dans le psychologisme » – contre lequel il dirigeait précisément ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-logiques/#i_12171

SCHELER MAX (1874-1928)

  • Écrit par 
  • Daniel CHRISTOFF
  •  • 2 381 mots

Dans le chapitre « Phénoménologie et connaissance »  : […] Dans la phénoménologie, Scheler avait d'emblée reconnu une méthode plus précise que celle de son premier maître Eucken pour dépasser l'empirisme et pour saisir les actes de visée émotionnelle et leurs objets. Mais, attaché surtout, comme les phénoménologues de Munich, à l'étude des essences, opposé au transcendantalisme de Husserl, il fit de la « réduction » un dépassement spirituel de la vie et t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-scheler/#i_12171

SENTIMENT

  • Écrit par 
  • Olivier REBOUL
  •  • 3 550 mots

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un sentiment ? »  : […] En fait, le mot « sentiment » connote des sens très divers, et les auteurs ne retiennent le plus souvent que l'un d'eux au détriment des autres. Ainsi, pour Malebranche, le sentiment est la perception confuse des choses et de soi-même ; les moralistes anglais du xviii e  siècle l'identifient avec la bienveillance, la sympathie spontanée ; Théodul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sentiment/#i_12171

SUPRÉMATISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 2 715 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Suprématisme et avant-garde »  : […] Le mot « suprématisme » apparaît pour la première fois en décembre 1915, à Saint-Pétersbourg, lors de la deuxième exposition futuriste « 0,10 ». À cette occasion, le peintre Kasimir Malevitch (1878-1935) expose un ensemble de trente-neuf toiles non objectives, accompagnées de la brochure-programme : Du cubisme et du futurisme au suprématisme. Un nouveau réalisme pictural. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suprematisme/#i_12171

TOTALITÉ

  • Écrit par 
  • Emmanuel LÉVINAS
  •  • 3 269 mots

Dans le chapitre « Le tout dans l'intuition »  : […] Il est très remarquable que, dans la perception, le perçu se groupe immédiatement en choses multiples et séparées, se suffisant, en quelque façon, à elles-mêmes, en totalités, indépendantes les unes des autres, dont les psychologues de la Gestalt , notamment, ont souligné l'irréductibilité. Chacun de ces « touts » intuitifs appartient certes à un tout plus vaste que la pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totalite/#i_12171

Voir aussi

Pour citer l’article

Noël MOULOUD, « INTUITION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/