Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

L'œuvre scientifique d'Einstein, d'une exceptionnelle richesse, domine notre temps par son importance, comme celle de Newton domina le sien. Elle porte sur la physique théorique, mais ce sont les mathématiques qui lui donnent les moyens de ses constructions théoriques, et c'est l'attention à l'expérience, entendue dans un certain sens, qui constitue la source de son inspiration et le garant du sens physique des propositions théoriques.

Théorie de la relativité - crédits : Encyclopædia Universalis France

Théorie de la relativité

Fondateur de la théorie de la relativité restreinte et l'un des principaux pionniers de la théorie quantique, il introduisit en science la cosmologie, et fut l'un des premiers à indiquer la voie de la recherche d'une unification des champs. Ses contributions sont à l'origine d'un renouvellement presque complet de la physique contemporaine, en physique atomique et moléculaire et en chimie (par la quantification), en astrophysique (par la relativité, restreinte et générale), et ont rendu possible l'ouverture de nouveaux domaines tels que la physique nucléaire et la physique des particules élémentaires (par la relation masse-énergie de la relativité et la théorie quantique).

L'importance de son œuvre, sa personnalité même et des circonstances propres au contexte mondial de l'époque ont transformé – à son corps défendant – la figure d'Einstein en un mythe pour notre temps. Par-delà les déformations de cette image qui ont brouillé pour le public la véritable nature de sa pensée, il nous reste cette présence, en notre siècle, d'une œuvre de portée considérable, qui a contribué peut-être plus que toute autre, par son contenu et par ses effets, à déterminer certains grands traits, intellectuels et matériels, du monde contemporain. Cette œuvre, créatrice d'un style scientifique profondément original où physique et philosophie, tout en étant distinguées, se rejoignent, fut celle d'un penseur « solitaire », conscient de la dimension métaphysique des problèmes abordés par la science qu'il exprimait comme sa « religion cosmique », et qui éprouvait une « solidarité profonde à l'égard de tout ce qui vit ». Mené par un souci éthique, préoccupé de responsabilité sociale, en particulier de celle des scientifiques, Einstein ne craignit pas de prendre position face aux grands bouleversements de son temps.

Vie. L'homme, la science, l'univers et la cité

De l'Office des brevets à la relativité générale

Albert Einstein naquit à Ulm en 1879, dans une famille d'origine israélite, non pratiquante et humaniste, ouverte aux arts comme aux sciences et à la technique. Il tint sans doute de sa mère sa sensibilité artistique et de son père et de son oncle maternel son intérêt précoce pour les questions scientifiques. Son père dirigeait une usine d'électrochimie et la famille se déplaça à sa suite à Munich, puis en Italie. Il fit ses études à l'École polytechnique fédérale de Zurich après une année préparatoire à l'école cantonale d'Aarau, où il reçut l'influence du linguiste Jost Winteler qui en était le directeur et chez qui il était hébergé, et dont sa sœur plus jeune, Maja, épousa le fils.

Albert Einstein - crédits : AKG-images

Albert Einstein

Malgré son goût pour la recherche, il ne trouva un emploi, en 1902, qu'au service des inventions techniques de l'Office fédéral des brevets de Berne, où il put mettre en œuvre son sens de l'expérimentation et des applications pratiques des théories physiques. En 1903, il épousa Mileva Marič, qui avait été sa condisciple à Zurich et dont il eut une fille, Lieserl, en 1902, qui fut confiée aux parents de Mileva et dont la trace a été perdue. Il eut encore deux fils, Hans Albert (en 1904) et Edward (en 1910). Il se préoccupa de leur éducation, même après son divorce et son remariage avec sa cousine Elsa en 1919.

Malgré son travail à l'Office des brevets, Einstein[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au CNRS

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Théorie de la relativité - crédits : Encyclopædia Universalis France

Théorie de la relativité

Albert Einstein - crédits : AKG-images

Albert Einstein

Albert Einstein - crédits : Encyclopedia Britannica

Albert Einstein

Autres références

  • EINSTEIN ET LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE, LES CHEMINS DE L'ESPACE-TEMPS (J. Eisenstaedt)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 961 mots

    Si les principes et les conséquences de la théorie de la relativité restreinte ont été souvent, et parfois de façon excellente, vulgarisés, la complexité mathématique de la théorie d'Einstein de la gravitation – appelée relativité générale – est telle qu'elle n'est appréciée que d'un petit nombre...

  • THÉORIE DE LA RELATIVITÉ, en bref

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 175 mots
    • 1 média

    Albert Einstein propose, en 1905, la théorie de la relativité restreinte comme un nouveau cadre pour décrire de façon cohérente les phénomènes physiques mettant en jeu des vitesses proches de celle de la lumière. En imposant l'universalité de la vitesse de la lumière, la relativité restreinte...

  • ATOME

    • Écrit par José LEITE LOPES
    • 9 140 mots
    • 13 médias
    ...formulées quelques années auparavant, retenaient l'attention des physiciens : la théorie des quanta de Planck (1901) et la théorie de la relativité d' Einstein (1905). Les travaux de Poincaré, de Lorentz et d'Einstein conduisirent, au début du xxe siècle, à la découverte d'un énoncé très important,...
  • ATOMIQUE PHYSIQUE

    • Écrit par Philippe BOUYER, Georges LÉVI
    • 6 651 mots
    • 1 média
    ...par un rayonnement ultraviolet. Ce phénomène, connu sous le nom d'effet photoélectrique, ne fut expliqué de façon satisfaisante qu'en 1905 par Einstein, qui supposa que le rayonnement électromagnétique était réellement constitué de quanta, les photons, chacun d'eux possédant une énergie...
  • BIG BANG

    • Écrit par Marc LACHIÈZE-REY
    • 2 533 mots
    • 4 médias
    ...qu'un modèle cosmologique, qui représente notre Univers, doit être construit dans le cadre de cette théorie fondamentale et révolutionnaire, énoncée par Albert Einstein en 1915. Ce fut d'ailleurs Einstein lui-même qui fonda cette « cosmologie » relativiste, en proposant dès 1917 le premier modèle relativiste....
  • BOSE-EINSTEIN CONDENSATION DE

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 1 582 mots

    En 1924, Albert Einstein (1879-1955) reçoit un court article intitulé « La loi de Planck et l'hypothèse des quanta de lumière » qu'un jeune enseignant indien de l'université de Dhaka (auj. au Bangladesh), Satyendranath Bose (1894-1974), lui envoie en lui demandant respectueusement ce qu'il en pense....

  • Afficher les 37 références

Voir aussi