Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

REPRÉSENTATION & CONNAISSANCE

Articles

  • ABÉLARD PIERRE (1079-1142)

    • Écrit par Jean JOLIVET
    • 1 335 mots
    • 1 média
    ...homme, il est animal »), qui vaut même si les choses que ces termes désignent n'existent pas. L'image vers laquelle se porte l'âme, dans le processus de la connaissance, « n'est rien ». En herméneutique comme en morale, Abélard met au premier plan l'intention qui anime le vocable ou le fait : le ...
  • ALTÉRITÉ, philosophie

    • Écrit par Sylvie COURTINE-DENAMY
    • 5 334 mots
    • 4 médias
    ...est donc la manière dont Husserl rompt avec l'opposition cartésienne du sujet et de l'objet, où celui-ci n'était qu'une simple représentation mentale. L'acte intentionnel, en constituant la chose visée en objet, l'objective, c'est-à-dire me permet de la connaître en l'atteignant elle-même, et non...
  • ANTHROPOMORPHISME

    • Écrit par Françoise ARMENGAUD
    • 7 544 mots
    • 1 média

    Au sens usuel et étroit, le terme « anthropomorphisme » définit le procédé erroné et illégitime par lequel une pensée insuffisamment critique attribue à des objets situés hors du domaine humain – objets naturels ou objets divins – des prédicats empruntés à la détermination du domaine humain, à des fins...

  • APPRENTISSAGE DE LA COMPRÉHENSION

    • Écrit par Maryse BIANCO
    • 1 953 mots
    Comprendre un texte consiste à élaborer une représentation cohérente et unifiée de la situation décrite (un modèle de situation). Cette construction est réalisée de manière progressive et dynamique au fur et à mesure de la saisie du texte. Elle sollicite, dans un temps bref et souvent simultanément,...
  • ARISTOTE

    • Écrit par Pierre AUBENQUE
    • 23 786 mots
    • 2 médias
    ...distingue d'emblée de la « psychologie » platonicienne en ce que la sensibilité et l' imagination n'apparaissent plus comme des obstacles à la connaissance intellectuelle, mais bien plutôt comme une médiation vers elle. Dans plusieurs parties de son œuvre (Mét., A, 1 ; Seconds Analyt., II,...
  • ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

    • Écrit par Pierre BOURDIEU
    • 4 058 mots
    • 2 médias
    ...veloutée ou une dentelle comme vaporeuse, ou aux résonances affectives suscitées par ces propriétés, parlant de couleurs ou de mélodies sévères ou joyeuses. On ne peut en effet passer de ce que Panofsky appelle la « couche primaire du sens que nous pouvons pénétrer sur la base de notre expérience existentielle...
  • BERKELEY GEORGE (1685-1753)

    • Écrit par Geneviève BRYKMAN
    • 2 919 mots
    • 1 média
    ...de la vision montre que, avec les Principes de 1710, Berkeley ne forge pas ses premières armes contre le scepticisme : à la suite de Pierre Bayle, la première hypothèse immatérialiste soulignait que les arguments mis en œuvre par les « nouveaux philosophes » pour montrer la subjectivité totale des...
  • BRENTANO FRANZ (1838-1917)

    • Écrit par Samuel Hugo BERGMAN
    • 1 611 mots
    Le phénomène psychique est une « représentation » (Vorstellung) ou se fonde sur une représentation. Les actes psychiques les plus complexes (le jugement, le vouloir, les émotions) reposent en dernière analyse sur la représentation, acte le plus élémentaire de la conscience.
  • CASSIRER ERNST (1874-1945)

    • Écrit par Gilbert DURAND
    • 2 341 mots
    • 1 média
    Pour Cassirer comme pour le criticisme, l'erreur du rationalisme et de l'empirisme est d'avoir opté pour une théorie où la connaissance se définit comme une « copie des choses ». La métaphysique classique, que dénonce l'expérience scientifique, oscille entre le primat de...
  • CAUSALITÉ

    • Écrit par Raymond BOUDON, Marie GAUTIER, Bertrand SAINT-SERNIN
    • 12 987 mots
    • 3 médias
    ...disparaître sous l'effet du développement de théories physiques recourant au calcul des probabilités, son extension va se limiter, et les deux formes de représentation et d'explication vont entrer en rivalité. En schématisant, la question se pose ainsi : l'altérité entre lois statistiques...
  • COGNITION

    • Écrit par Chrystel BESCHE-RICHARD, Raymond CAMPAN
    • 2 626 mots

    La cognition désigne le processus par lequel des systèmes naturels (humains et animaux) ou artificiels (ordinateurs) acquièrent des informations sur leur monde, en construisent des représentations, les transforment en connaissances par des opérations spécifiques, puis les mettent en œuvre dans des activités,...

  • COGNITIVES SCIENCES

    • Écrit par Daniel ANDLER
    • 19 262 mots
    • 4 médias
    Le cognitivisme conçoit la cognition comme un calcul sur des représentations internes ou mentales : un organisme, ou système cognitif, agit intelligemment dans son environnement en en formant des représentations (partielles, modèles des aspects pertinents eu égard à la tâche en cours) et en les modifiant,...
  • CONCEPT

    • Écrit par Jean LADRIÈRE
    • 3 826 mots

    Les théories de la connaissance s'accordent généralement à reconnaître qu'il y a essentiellement, dans l'être humain, deux modes de connaissances de la réalité, l'un qui porte directement sur le concret, saisi dans sa singularité, l'autre qui n'atteint le réel qu'à travers des déterminations de...

  • CONNAISSANCE

    • Écrit par Michaël FOESSEL, Yves GINGRAS, Jean LADRIÈRE
    • 9 106 mots
    • 1 média
    Le conceptde représentation, tel qu'il est utilisé dans la théorie de la connaissance, repose sur une double métaphore, celle de la représentation théâtrale et celle de la représentation diplomatique. La première suggère l'idée de la « mise en présence » : la représentation expose devant le spectateur,...
  • COURNOT ANTOINE AUGUSTIN (1801-1877)

    • Écrit par Bernard VALADE
    • 3 247 mots
    ...par le développement de ces notions fondamentales ». À la différence de Lacroix, de Fourier, de Bienaymé, il visait à intéresser non seulement les mathématiciens, mais les philosophes. Telle est l'unité de la démarche de Cournot, qui aboutit à faire de la probabilité un élément positif deconnaissance.
  • CROYANCE

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 11 987 mots
    ...comme ces croyances ont rapport à la vie des hommes, on entend aussi par croyances les règles spontanément reconnues pour la vie sociale ou individuelle ; on trouve donc parmi les croyances des représentations « théoriques » et des représentations « pratiques » ; faisant la jonction entre ces deux groupes,...
  • DÉVELOPPEMENT ET APPRENTISSAGE DU DESSIN

    • Écrit par Delphine PICARD
    • 1 245 mots
    Comme l’écriture, le dessin est un objet singulier, bidimensionnel, de notre environnement. Il revêt un caractère ludique chez l’enfant qui représente graphiquement des objets et scènes de son environnement, réel ou imaginaire. Parce qu’il laisse une trace externe perceptible, intentionnelle (motivée...
  • DESCARTES RENÉ

    • Écrit par Ferdinand ALQUIÉ
    • 12 505 mots
    • 2 médias
    La plupart de nos jugements sont conditionnés par l'habitude, notre connaissance est faite d'opinions, opinions qui, du reste, s'opposent souvent entre elles. Pour entreprendre la recherche de la vérité, il faut donc « une fois » en sa vie douter « de toutes les choses où l'on aperçoit le moindre soupçon...
  • DIALECTIQUE

    • Écrit par Étienne BALIBAR, Pierre MACHEREY
    • 8 037 mots
    • 2 médias
    En particulier, il y a une « dialectique naturelle de la raison », qui l'amène à prétendre connaître quelque chose de déterminé, d'où un certain nombre de faux problèmes spécifiques, qui concernent l'âme, le monde et Dieu. Ces spéculations illégitimes engendrent non des erreurs...
  • DIEU - La négation de Dieu

    • Écrit par Jeanne DELHOMME
    • 9 170 mots
    ...les théologies dogmatiques en ont construit l'idée, que les métaphysiques rationnelles ont développée. Convergence et conjugaison de ces courants, la représentation s'est forgée d'un Être absolu, infini, parfait, tout-puissant, éternel, possédant le plus grand pouvoir : il est créateur,...