Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PRÉDESTINATION

Articles

  • PRÉDESTINATION

    • Écrit par André DUMAS
    • 2 869 mots

    La prédestination est la doctrine biblique et théologique selon laquelle Dieu choisit d'aimer l'homme, de l'appeler avant son savoir, de le sauver avant ses mérites, de le maintenir dans la fidélité de cet appel et de ce salut avant le terme de sa vie, de condenser ainsi dans un...

  • ARMINIANISME

    • Écrit par Jean BAUBÉROT
    • 860 mots

    L'arminianisme est un courant théologique qui se développe au xviie siècle au sein du protestantisme réformé. Son nom provient d'Hermann Armenzoon, dit Jacobus Armenius (1560-1609), qui fut nommé pasteur d'Amsterdam en 1588 et professeur à Leyde en 1603. Armenius tente d'atténuer...

  • AUGUSTINISME

    • Écrit par Michel MESLIN, Jeannine QUILLET
    • 5 572 mots
    La controverse avec Julien d'Éclane, au sujet de la prédestination et du péché originel, avait durci la théorie d'Augustin.
  • CALVINISME

    • Écrit par Jean CADIER, André DUMAS
    • 4 244 mots
    • 1 média
    Ces affirmations de l'initiative de Dieu dans l'œuvre salvatrice conduisent à la prédestination. Cette doctrine a pris dans la pensée de Calvin une importance de plus en plus grande, en partie sous le coup des objections nombreuses qu'elle soulevait. Absente du catéchisme de 1542, à peine...
  • GODESCALC ou GOTESCALC D'ORBAIS (805 env.-env. 868)

    • Écrit par Jean JOLIVET
    • 466 mots

    Godescalc (Gottschalk) d'Orbais est un des personnages les plus originaux de l'époque carolingienne et en même temps un des plus représentatifs de sa culture et de ses conflits. Né en Saxe au début du ixe siècle, moine à Fulda, puis à Orbais (actuel département de la Marne), il parcourt...

  • GOMAR ou GOMARUS FRANÇOIS (1563-1641)

    • Écrit par Bernard ROUSSEL
    • 702 mots

    Théologien réformé des Pays-Bas qui formula, contre les arminiens, une doctrine très stricte de la prédestination et rédigea de nombreux écrits dogmatiques et exégétiques. Né à Bruges, Gomar ou Gommer, dit Gomarus, rencontra, au cours de ses études, plusieurs éminents professeurs : à Strasbourg...

  • JANSÉNISME

    • Écrit par Louis COGNET, Jean DELUMEAU, Maurice VAUSSARD
    • 4 133 mots
    • 2 médias

    Le jansénisme n'est pas un phénomène isolé, mais une manifestation particulièrement dramatique de la crise provoquée par la Renaissance humaniste qui secoue la théologie catholique au xviie siècle. Jusque vers 1550, le problème des relations entre la liberté humaine et la grâce est dominé...

  • JUSTIFICATION

    • Écrit par André DUMAS
    • 3 818 mots
    Que devient, dira-t-on, la liberté humaine dans cette annonciation du salut totalement effectué par Dieu ? Mais la prédestination n'est pas le déterminisme, ni la vocation la contrainte, ni la justification la passivité. Augustin montre clairement que si Dieu donne tout ce qu'il ordonne, ce...
  • LUTHER MARTIN (1483-1546)

    • Écrit par Martin BRECHT, Pierre BÜHLER
    • 11 985 mots
    • 5 médias
    ...assez. Finalement, tout en l'homme sera sous l'empire de cette poursuite effrénée d'un but inaccessible. C'est pourquoi Luther renverse la perspective. Ce n'est que si le salut est enlevé à la volonté de l'homme que celui-ci peut trouver la certitude de son salut ; ce n'est qu'en se sachant impuissant...
  • MÉTHODISME

    • Écrit par Jean BAUBÉROT
    • 2 952 mots
    Mais bientôt une scission s'opéra à l'intérieur même du méthodisme. Whitefield adhéra à la doctrine de la prédestination telle que l'enseignait Calvin, tandis que pour Wesley, qui était de tendance arminienne, celle-ci ne pouvait être prouvée par l'Écriture ; dans un sermon resté célèbre (...
  • MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

    • Écrit par Ginette DREYFUS
    • 8 466 mots
    Le dessein principal de l'ouvrage, c'est d'apporter au problème de la grâce et de la prédestination une solution qui réfutât l'erreur janséniste : il est faux que Dieu ne veuille sauver que les prédestinés, car il veut sauver tous les hommes, sans restriction aucune, même si tous ne sont pas sauvés....
  • MARC EUGENIKOS saint (1392-1444) métropolite d'Éphèse (1437-1444)

    • Écrit par Olivier CLÉMENT
    • 432 mots

    Vénéré dans l'Église orthodoxe comme un confesseur de la foi, saint Marc Eugenikos, métropolite d'Éphèse, formé à la célèbre Académie patriarcale, fut marqué par la tradition palamite et plus particulièrement par la pensée de Nicolas Cabasilas. Celui-ci assumait et rectifiait l'apport...

  • MOLINISME

    • Écrit par Jean-Robert ARMOGATHE
    • 768 mots

    On appelle communément molinisme la doctrine de la liberté et de la grâce enseignée par l'ouvrage de Luis de Molina intitulé Concordia liberi arbitrii cum gratiae donis (1588). Mais il existe un molinisme d'avant Molina ; le fond du débat est bien antérieur à l'ouvrage du jésuite espagnol...

  • MU‘TAZILISME

    • Écrit par Roger ARNALDEZ
    • 5 840 mots
    ...étant établi, se posent deux sortes de problèmes. Le premier est d'ordre scripturaire : il se rapporte aux versets qui semblent favorables à l'idée de prédestination. C'est ainsi qu'il est dit (2, 7) : « Dieu a mis un sceau sur leur cœur et leurs oreilles, et Il a placé un bandeau sur leurs yeux. » Dans...
  • PASCAL BLAISE (1623-1662)

    • Écrit par Dominique DESCOTES, François RUSSO
    • 8 436 mots
    • 4 médias
    ...furent rédigés entre l'automne de 1655 et le printemps de 1656), et qui constituent l'une des plus claires synthèses sur les problèmes fondamentaux de la prédestination. Pour Pascal, la vérité chrétienne tient le milieu entre les erreurs contraires du calvinisme et du pélagianisme. À l'origine...
  • PROTESTANTISME - Protestantisme et société

    • Écrit par Jean BAUBÉROT
    • 2 444 mots
    ...leurs produits et, sous cette enveloppe des choses, à comparer les uns aux autres leurs travaux privés à titre de travail humain égal ». La doctrine de la prédestination serait la transposition religieuse dans la constatation du fait suivant : dans le monde commercial, le succès et l'insuccès d'un homme...
  • TRENTE (CONCILE DE)

    • Écrit par Jean DELUMEAU
    • 3 523 mots
    • 1 média
    ...ses voies mauvaises, mais que c'est Dieu qui opère (par lui) le mal comme le bien [...] qu'il soit anathème. » La prescience de Dieu n'est donc pas la prédestination. Et, parce qu'il n'y a pas prédestination, mais acceptation – ou refus – par l'homme de la justification, les bonnes œuvres comptent aussi...
  • VOCATION

    • Écrit par Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
    • 421 mots

    Le sens du terme « vocation » tel qu'il était employé naguère dans le langage chrétien est dévié par rapport à son origine biblique. Le mot qui appartient en réalité au langage de la révélation est « appel » (klêsis), qui rejoint le verbe « appeler » (kaléo) et le participe...

  • VOLONTÉ

    • Écrit par Paul RICŒUR
    • 8 789 mots
    ...d'elle-même, commencer quelque chose qui n'ait été prévu et, d'une manière ou d'une autre, voulu par Dieu ? Ce problème n'est pas seulement celui de la «  prédestination » – c'est-à-dire, au sens précis du terme, celui de la prédétermination des hommes à une destinée éternellement heureuse ou malheureuse...
  • ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

    • Écrit par Jacques Vincent POLLET
    • 7 195 mots
    • 1 média
    ...l'inscrutabilité des jugements divins et particulièrement du décret divin d'élection. Ainsi s'explique le relief que prend dans son système l'idée de prédestination et d'élection : l'élection est conçue comme un décret positif de Dieu en faveur des élus sans contrepartie directe pour les réprouvés (à...