PROTESTANTISMEProtestantisme et société

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le protestantisme insiste sur l'idée d'incarnation, sur l'importance de l'action profane. Il a ainsi joué un rôle important dans l'histoire économique et sociale.

Le lien avec le capitalisme

Au xixe siècle, le lien avéré entre le protestantisme et le capitalisme était expliqué en termes apologétiques (le protestantisme, religion « supérieure ») ou polémiques (par la Réforme, les puissants se sont soustraits à la tutelle de l'Église et ont opprimé les faibles). Marx et Engels, puis Max Weber ont tenté d'établir scientifiquement l'existence de cette relation privilégiée.

Les deux premiers ont analysé le protestantisme dans le cadre de leur théorie de l'idéologie, insistant, face à l'idéalisme des néo-hégéliens, sur l'enracinement des idées religieuses dans la structure socio-économique. Le Capital décrit le protestantisme comme « le reflet d'une société où le rapport le plus général entre les producteurs consiste à comparer la valeur de leurs produits et, sous cette enveloppe des choses, à comparer les uns aux autres leurs travaux privés à titre de travail humain égal ». La doctrine de la prédestination serait la transposition religieuse dans la constatation du fait suivant : dans le monde commercial, le succès et l'insuccès d'un homme dépendent plus de circonstances indépendantes de sa volonté que de ses activités ou de son habileté. La spoliation des biens d'Église et la transformation de presque tous les jours fériés en jours ouvrables, mesures prises par le protestantisme, ont joué un rôle important dans le développement du capitalisme.

Les sociologues marxistes (Robertson...) ont repris cette analyse : les hérésies médiévales, le protestantisme, le jansénisme sont l'expression théorique et doctri [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études émérite du groupe Sociétés, religions, laïcités au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  PROTESTANTISME  » est également traité dans :

PROTESTANTISME - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 484 mots

Apparu au début du xvie siècle, le protestantisme a voulu être un retour à l'évangile qui s'opposât aux ajouts de la tradition et à la hiérarchisation de la société ecclésiastique. Luther proclama la liberté chrétienne. Soumis à son Dieu, le chrétien n'en était pas moins libre. Libre au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-vue-d-ensemble/

PROTESTANTISME - Les Églises protestantes de la fin de la Réforme au début du XXe s.

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 1 942 mots

C'est entre 1550 et 1570 que la Réforme s'est trouvée définitivement installée après avoir mis en place des confessions de foi et des institutions (voir art. réforme). Jusqu'au début du xxe siècle, les Églises protestantes ont connu, en fait, trois gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-les-eglises-protestantes-de-la-fin-de-la-reforme-au-debut-du-xxe-s/

PROTESTANTISME - Problèmes contemporains

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 3 708 mots
  •  • 1 média

L'effort missionnaire accompli par le protestantisme depuis le xixe siècle lui a donné une extension mondiale. Si l'Asie et plus encore le monde arabe n'ont été que peu touchés, les missions d'Afrique noire et d'Océanie ont obtenu de brillants succès. En Amérique latine, les progrès du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-problemes-contemporains/

ADVENTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 089 mots

Le terme « adventisme » vient du latin adventus , venue. Il désigne une doctrine centrée sur l'attente du retour du Christ à la fin des temps. En lui-même, le vocable adventisme pourrait s'appliquer à tous les mouvements du genre eschatologique de l'histoire du christianisme. En ce sens, il existe un adventisme pré-adventiste ou des traits adventistes dans de nombreux mouveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adventisme/#i_3978

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les Églises »  : […] Parmi les forces dont l'influence sur la vie publique contribue à donner son visage à la démocratie allemande, les Églises occupent une place privilégiée, qui tient tout d'abord à leur situation juridique. En France, depuis la séparation de l' Église et de l'État, l'appartenance à une religion est une affaire purement personnelle. En particulier, elle n'est pas indiquée sur les documents de l'état […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_3978

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'humanisme en Alsace. Heurs et malheurs de la Réforme »  : […] Au début était l'imprimerie. Mise au point à Strasbourg par Gutenberg, elle assura la diffusion des ouvrages anciens et le cheminement des idées nouvelles. Déjà à la fin du xv e  siècle, Geiler de Kaysersberg, prédicateur à la cathédrale, ose s'attaquer aux vices de la société en général et du clergé en particulier. Quelque chose s'ébranle dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alsace/#i_3978

AMBOISE CONJURATION D' (1560)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 524 mots

Les protestants français ont accueilli avec soulagement la mort d'Henri II en 1559. Mais les Guise conservent la suprématie politique, et la situation ne s'améliore pas, comme le prouvent l'exécution du conseiller Anne Du Bourg en 1559 et, la même année, la déclaration de Villers-Cotterêts. Or le groupe protestant a rapidement évolué depuis le milieu du siècle. Il a été rejoint par un nombre impor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conjuration-d-amboise/#i_3978

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'entrée en lice des protestantismes »  : […] Dans les années 1950, la montée en puissance de confessions protestantes conquérantes correspond à l'établissement d'un tutorat nord-américain global sur la région. Cette double pénétration eut une incidence puissamment déstabilisatrice. L'antagonisme traditionnel entre une Église en quête d'indépendance soutenue par le Vatican et des États soucieux de promouvoir un clergé national a été rapidemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-rapports-entre-eglises-et-etats/#i_3978

AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 190 mots

Dans le chapitre « Le dynamisme des religions afro-américaines »  : […] Les religions africaines sont non seulement toujours vivantes en Amérique, mais encore elles rayonnent. Les candomblés de Bahia ont des succursales à Rio et aujourd'hui à São Paulo ; la pagelance nègre, venue du Maranhão, s'étend en Amazonie. Les exilés de Cuba et de Haïti ont apporté leurs cultes aux États-Unis, et des Noirs nord-américains, mais aussi parfois des Blancs y adhèrent ; on compte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-les-religions-afro-americaines/#i_3978

ANABAPTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 399 mots

Dans le chapitre « Le spiritualisme de Thomas Müntzer »  : […] L'historiographie traditionnelle, suivant, consciemment ou non, les points de vue polémiques de Luther, considère Thomas Müntzer (1489 env.-1525), comme le premier des anabaptistes. En fait, il semble bien qu'il n'ait jamais pratiqué le baptême des adultes, mais seulement attaqué celui des enfants. Prêtre catholique, puis ministre luthérien, Müntzer avait acquis une connaissance approfondie de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anabaptisme/#i_3978

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 980 mots

Dans le chapitre « Les apocryphes de l'Ancien Testament »  : […] Le mot grec apokrypha , dérivé du verbe kryptein , « cacher », signifiait à l'origine « choses cachées » ; il s'appliquait plus précisément aux livres « cachés » ou « secrets » de par leur contenu. Pour les juifs, l'adjectif « caché » imputé aux livres saints n'était pas péjoratif. Ils disaient « cachés », en hébreu guenûzim – de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_3978

ARMINIUS JACOB HARMESZOON dit JACOBUS (1560-1609)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Théologien néerlandais et ministre de l'Église réformée des Pays-Bas, Jacob Harmeszoon (Harmensen ou Hermansz), dit Jacobus Arminius, est né le 10 octobre 1560 à Oudewater et mort le 19 octobre 1609 à Leyde. Opposé à la stricte doctrine calviniste de la prédestination, il développe en réaction un courant théologique qui deviendra l'arminianisme. Son père meurt peu après sa naissance, et le jeune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arminius-jacob-harmeszoon-dit-jacobus/#i_3978

BAPTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 083 mots

Le terme générique « baptisme » et l'adjectif qui en est dérivé calquent le mot grec β́απτισμα, par l'intermédiaire du latin ecclésiastique ( baptisma ) et de l'anglais moderne ( baptism ). Ils désignent une doctrine particulière du baptême et de l'Église comme communauté des baptisés. Dans un sens large sont baptistes tous les groupes qui se réclament […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baptisme/#i_3978

BARMEN CONFESSION DE FOI DE (1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 485 mots
  •  • 1 média

Déclaration de l'Église confessante d'Allemagne contre le nazisme et contre l'emprise qu'il voulait exercer sur le protestantisme allemand. L'arrivée au pouvoir de Hitler, en janvier 1933, déchira ce dernier. Le 25 avril 1933, une « Église évangélique de la nation allemande » est créée qui entend regrouper les « chrétiens allemands » partisans du national-socialisme et réaliser dans l'Église prote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confession-de-foi-de-barmen/#i_3978

BARTH KARL (1886-1968)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 107 mots

Karl Barth, dogmaticien protestant suisse, né et mort à Bâle, inaugure en 1919 la théologie contemporaine en redécouvrant la transcendance du Dieu tout autre par rapport à la culture, à la morale, à l'histoire et au sentiment. De 1932 à 1964, il écrit une monumentale dogmatique, ecclésiale, christologique et trinitaire. Il exerce à partir de 1933 un ministère prophétique face aux événements politi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-barth/#i_3978

BAUR CHRISTIAN (1792-1860)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 156 mots

Théologien et exégète protestant allemand, professeur à l'université de Tübingen, où il se heurta à son collègue de la faculté de théologie catholique, Johann Adam Mœhler. Spécialiste des origines chrétiennes, Christian Baur utilisa dans l'étude de celles-ci une critique marquée par la philosophie religieuse de Hegel et par un libéralisme dogmatique en réaction contre la traditionnelle orthodoxie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-baur/#i_3978

BIBLE - Ancien et Nouveau Testament

  • Écrit par 
  • Paul BEAUCHAMP, 
  • Xavier LÉON-DUFOUR, 
  • André PAUL
  •  • 10 302 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Valeur normative du canon néotestamentaire »  : […] Entre protestants et catholiques, un accord règne sur l'existence du canon du Nouveau Testament et sur le fait que « ce n'est pas l'Église constituée qui a comme telle créé le canon : elle en a reconnu l'existence » (K. Aland). Mais un désaccord subsiste au sujet de la valeur existentielle de ce livre ; tentons ici de caractériser les tendances majeures actuelles. Pour le protestant, qui tient au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-ancien-et-nouveau-testament/#i_3978

BONHOEFFER DIETRICH (1906-1945)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 404 mots

Théologien protestant allemand, né à Breslau, Dietrich Bonhoeffer fut pendu le 9 avril 1945 au camp de concentration de Flossenburg. Après sa mort, son œuvre devient l'une des inspirations les plus fécondes mais les plus controversées du christianisme contemporain, qui se trouve confronté à l'autonomie des sciences humaines, à la sécularisation croissante de la société, comme à la dislocation d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dietrich-bonhoeffer/#i_3978

BOSSUET JACQUES BÉNIGNE (1627-1704)

  • Écrit par 
  • Jacques TRUCHET
  • , Universalis
  •  • 3 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Controverse »  : […] Au contraire, Bossuet s'est montré novateur en ce qui concerne la controverse avec les protestants. À la coercition, il préférait le dialogue, et il s'est efforcé, notamment dans l' Exposition , de pratiquer une méthode originale : au lieu de dénoncer les « erreurs » des protestants, établir la liste des points d'accord entre eux et les catholiques ; ne pas craindre au besoin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-benigne-bossuet/#i_3978

BULTMANN RUDOLF (1884-1976)

  • Écrit par 
  • André MALET
  •  • 2 306 mots

La vie et la carrière du grand exégète et théologien protestant que fut Rudolf Bultmann tiennent en quelques lignes. Il commença ses études au lycée d'Oldenburg et les poursuivit dans les universités de Tübingen, de Berlin et de Marburg. Privatdozent en 1912 à Marburg, il devint ensuite professeur extraordinaire à Breslau (1916-1920), puis professeur ordinaire à Giessen (1920-1921) et à Marburg (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-bultmann/#i_3978

CALAS AFFAIRE (1762)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 436 mots
  •  • 1 média

L'erreur judiciaire de l'affaire Calas, commise par le parlement de Toulouse en 1762, s'explique par l'intolérance religieuse persistant au siècle des Lumières. Louis XV considère les protestants avec une relative bienveillance : l'exercice de leur culte est devenu pratiquement libre, mais Choiseul applique encore, de temps à autre, les dispositions de l'édit de 1724 toujours en vigueur. Calas, né […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-calas/#i_3978

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 872 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La réforme grégorienne de 1582 »  : […] L'année julienne de 365,25 jours est légèrement trop longue comparée à l'année de saisons de 365,2422 jours : elle l'emporte de 0,0078 jour/an et le calendrier julien va retarder de 3 jours en quatre siècles, ainsi que l'ont constaté les Pères de l'Église réunis au concile de Nicée en 325. Sosigène a prétendu fixer « définitivement » l'équinoxe de printemps au 25 mars mais, en 325, il l'a rétrogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_3978

CALVIN JEAN (1509-1564)

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 5 315 mots
  •  • 2 médias

On pourrait affirmer que le plus grand réformateur français fut un Réformateur malgré lui. De naturel timide, de santé fragile, porté avant tout à l'étude et vers la tranquillité, il a été conduit par des événements où il voyait la main de Dieu à entreprendre une tâche de conducteur d'hommes et de défenseur d'idées. De là une certaine dureté, une intransigeance qui ont créé autour de lui la légend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-calvin/#i_3978

CAMISARDS

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 683 mots

Nom donné aux calvinistes cévenols révoltés à la fin du règne de Louis XIV et qui vient du patois languedocien camiso , chemise, parce qu'ils portaient, dans leurs opérations nocturnes, une chemise blanche sur leurs vêtements pour se reconnaître entre eux. Alors qu'ils paraissaient résignés à abjurer, l'édit de révocation de Fontainebleau (1685) attise leur résistance. Le con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camisards/#i_3978

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines du capitalisme »  : […] Au xviii e  siècle, le capitalisme industriel commence à déplier ses ailes. Dans les premiers écrits qu'il consacre à cette rupture majeure, notamment dans L'Idéologie allemande (1845-1846), Karl Marx brosse un tableau de vaste ampleur destiné à rendre raison des conditions de développement des forces productives. La sépar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-sociologie/#i_3978

CASTELLION SÉBASTIEN (1515-1563)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 680 mots

Il existe à la racine du protestantisme une revendication de liberté qui doit sa radicalité et ses limites à l'essor du libre-échange et à la première modernité du capitalisme. Sébastien Castellion appartient à l'aile radicale en ce qu'il privilégie les options individuelles et fait de la liberté de conscience la condition sine qua non de l'humanisme. La tradition vaudoise s'était perpétuée dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastien-castellion/#i_3978

CÉVENOL PROPHÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 007 mots

Déjà avant la révocation de l'édit de Nantes (oct. 1685) et aussi par la suite, après la mort des principaux chefs camisards en 1704, mais surtout au cours de ces vingt années d'intervalle, des inspirés, prophètes et prophétesses, apparaissent dans le sud-est de la France, au sein d'un protestantisme pourtant marqué par la tradition calviniste et hostile à l'illuminisme. Ce phénomène s'explique pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophetisme-cevenol/#i_3978

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La dimension endogène »  : […] Ainsi l'importance des facteurs endogènes dans le changement est-elle soulignée. Schumpeter voyait dans l'innovation une solution à la fois non nécessaire et non optimale, mais proprement créatrice, affectant les séries historiques d'une forte discontinuité et d'une irréversibilité plus ou moins marquée. Reste évidemment à se demander ce qu'il y a de proprement endogène dans l'innovation, sous pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-social/#i_3978

CHINE - Politique religieuse

  • Écrit par 
  • Benoît VERMANDER
  •  • 6 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « D'une religion à l'autre »  : […] L'approche statistique résumée à l'instant montre vite ses limites : lorsqu'on aborde l'examen de l'état présent des religions actives en Chine, les problèmes méthodologiques liés au décompte des fidèles et à l'appréciation de la vitalité sociale des formes religieuses considérées varient grandement en fonction des religions considérées. Comme on vient de le noter, dans le cas de l'islam, l'estima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-politique-religieuse/#i_3978

CHRÉTIENNE SCIENCE

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 048 mots
  •  • 2 médias

On considère souvent la Science chrétienne (Christian Science) comme une secte protestante. Bien que né sur le terrain protestant, ce mouvement, qui tient pour inspiré l'ouvrage de sa fondatrice Science and Health et l'utilise à l'égal de la Bible, doit plutôt être regardé comme une nouvelle religion ( cult dans la terminologie des sociologues américains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/science-chretienne/#i_3978

COLIGNY GASPARD DE CHÂTILLON sire de (1519-1572) amiral français

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 515 mots

Fils de Gaspard de Coligny, seigneur de Châtillon, et de Louise de Montmorency, Gaspard de Coligny a pour frère aîné le cardinal Odet de Coligny (1517-1571) et pour frère cadet François, dit d'Andelot (1521-1569). C'est, vers 1560, avant sa conversion au protestantisme, un homme de guerre célèbre. Il participe en 1544 à la victoire de Cérisoles et se jette en 1557 dans Saint-Quentin assiégé. En 15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaspard-de-coligny/#i_3978

CONGRÉGATIONALISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 1 410 mots

Contestant les décisions des autorités ecclésiastiques (pape et conciles), les réformateurs du xvi e siècle mirent l'accent sur l'existence d'une Église universelle invisible, au secret de Dieu et non au pouvoir des hommes. Les communautés locales ou congrégations, rassemblées pour écouter la Parole de Dieu et recevoir les sacrements, forment la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congregationalisme/#i_3978

CONSEIL ŒCUMÉNIQUE DES ÉGLISES, en bref

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 228 mots

Le rapprochement des chrétiens répond, dès la seconde moitié du xix e  siècle, à un double mouvement : confessionnel, les Églises cherchant à propager leur témoignage, mais aussi interconfessionnel, unissant dans la réflexion et l'action les chrétiens malgré les divisions confessionnelles. L'œuvre missionnaire et l'action sociale posaient ainsi la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-oecumenique-des-eglises-en-bref/#i_3978

CONTRE-RÉFORME

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 229 mots
  •  • 2 médias

Le terme de Contre-Réforme a été forgé au xix e  siècle dans un esprit polémique par des historiens protestants allemands. Certains ouvrages d'inspiration catholique ont tendance de nos jours à ne plus l'employer. L'objectivité historique demande, premièrement, que l'on maintienne l'expression Contre-Réforme, car, aux xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-reforme/#i_3978

CRESPY GEORGES (1920-1976)

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 1 093 mots

Méridional, malin certes, mais avec cette réserve enjouée, souvent plus attentive que bavarde, qui fait du Languedocien un homme chaleureux et toutefois difficile à circonscrire, le pasteur Georges Crespy a vécu toute sa vie à Montpellier. Extrêmement doué pour la parole, il a consacré une portion considérable de sa trop brève existence à une double écoute, pastorale et psychologique, sans pourtan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-crespy/#i_3978

CULLMANN OSCAR (1902-1999)

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 924 mots

Né à Strasbourg le 25 février 1902, mort à Chamonix le 16 janvier 1999, Oscar Cullmann est l'un des théologiens luthériens les plus marquants de son siècle. Depuis son premier article (1925), par lequel il fait connaître au public français les méthodes de l'« histoire des formes » ( Formgeschichte ), jusqu'à son dernier livre sur la prière publié en 1994, l'originalité de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-cullmann/#i_3978

DOGME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 2 650 mots

Dans le chapitre « Unité de la foi, pluralité des formulations »  : […] C'est de cette dépendance où la formulation dogmatique se trouve placée par rapport à la conjoncture ecclésiale et culturelle que naît une certaine diversité non seulement de la théologie mais des dogmes : « L'héritage transmis par les Apôtres a été reçu selon des formes et d'après des modes divers et a été expliqué çà et là de façon différente selon la diversité du génie et des conditions de vie  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogme/#i_3978

DUMAS ANDRÉ (1918-1996)

  • Écrit par 
  • Philippe VASSAUX
  •  • 673 mots

Fils d'un médecin militaire mort en 1918, André Dumas est né à Montauban. Par sa mère, il appartient à la grande famille des Maury, qui a exercé une forte influence sur le protestantisme français depuis le xix e  siècle. Après des études de philosophie et de théologie à Montpellier, Paris et Bâle, il est équipier du Comité intermouvement auprès de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-dumas/#i_3978

ECCLÉSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 742 mots

Dans le chapitre « L'ecclésiologie de la Réforme »  : […] L'ecclésiologie de la Réforme protestante est fondée avant tout sur l'idée de la communion des vrais fidèles, justifiés par la foi (Luther), ou sur celle de l'assemblée des prédestinés (Calvin). L'Église est donc surtout un don de grâce, effet de la prédication ; elle se reconnaît à ce signe que « la Parole de Dieu y est vraiment annoncée et les sacrements correctement administrés », mais elle doi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecclesiologie/#i_3978

ÉCOSSE

  • Écrit par 
  • Edwige CAMP-PIETRAIN, 
  • Roland MARX
  •  • 6 824 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Réforme et conflits politiques »  : […] Les idées de John Wyclif et de Jan Hus sont relayées par celles de Luther. Patrick Hamilton est le premier martyr en 1528 ; il trouve un héritier spirituel en George Wishart qui, en 1544, revient d'un exil en Suisse et, des influences zurichoises, a retenu la nécessité de s'en tenir à la seule autorité des Écritures : il paye de sa vie, en 1546, ses « hérésies », mais lègue son message à son disc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosse/#i_3978

ÉGLISE, théologie

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 171 mots

À la question de savoir ce qu'est l'Église (du grec ekklèsia , convocation), les Églises donnent des réponses théoriques et pratiques dont la divergence a pour conséquence la rupture de l'unité entre les chrétiens, séparés en grandes confessions, dont les trois principales sont le catholicisme, l'orthodoxie et le protestantisme, ce dernier comportant de nombreuses dénominatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-theologie/#i_3978

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Religion

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 471 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un kaléidoscope religieux »  : […] Les protestants restent, d'assez loin, les plus nombreux au sein du kaléidoscope religieux nord-américain : ils représentent environ 52 p. 100 de la population totale des États-Unis au seuil des années 2010. Mais si le protestantisme reste majoritaire, la plus importante dénomination (en tant qu'organisation structurée) est aujourd'hui l'Église catholique . C'est la principale Église chrétienne a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-religion/#i_3978

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 197 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Du puritanisme au transcendantalisme : une tradition spirituelle et intellectuelle »  : […] Le puritanisme américain a souvent mauvaise presse. Compromis naguère par les défenses maladroites de patriciens bostoniens acharnés à réhabiliter leur histoire et parfois leurs ancêtres, soucieux de prouver la supériorité intrinsèque des institutions américaines et du génie germanique dont elles procéderaient, il est toujours en butte aux attaques des libéraux, qui entendent n'y voir que théocra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_3978

L'ÉTHIQUE PROTESTANTE ET L'ESPRIT DU CAPITALISME, Max Weber - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 500 mots

Dans le chapitre « Le salut par le travail »  : […] L'Éthique protestante se compose de deux chapitres dont le premier, intitulé « Le problème », débute par un exposé des résultats d'une étude empirique menée par un élève de Weber, M. Offenbacher, qui montrait la surreprésentation des protestants dans la classe entreprenariale et technicienne du Land de Bade. Recoupé avec d'autres statistiques comparables, ce constat amène l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ethique-protestante-et-l-esprit-du-capitalisme/#i_3978

EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 7 101 mots

Dans le chapitre « Les questions de la Réforme »  : […] Dans les pages qui précèdent, les réclamations des réformateurs du xvi e  siècle ont été dans une certaine mesure entendues. Il est certain aussi que l'admirable tradition liturgique orthodoxe aurait à faire valoir plus d'un point de vue complémentaire, en particulier par sa doctrine de l'Esprit-Saint. Il faut cependant donner priorité au rappel d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucharistie/#i_3978

ÉVANGÉLIQUES (ÉGLISES)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 337 mots

Le qualificatif « évangélique » est revendiqué par des Églises qui affirment par là garder, contrairement à celles dont elles sont issues, les Évangiles comme seule base ou norme de leur foi. Dans les pays germaniques, le mot recouvre l'adjectif français « protestant » et s'oppose à « catholique ». Dans les pays latins, il désigne ou bien une Église protestante (ainsi l'Église évangélique luthérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglises-evangeliques/#i_3978

ÉVANGÉLISME ET ÉGLISES ÉVANGÉLIQUES

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 778 mots
  •  • 5 médias

Les chrétiens évangéliques se rattachent au protestantisme moderne, dont ils constituent l'aile conquérante. Armés d'une rhétorique de conversion, ces chrétiens organisés en réseau revendiquent des ailes plutôt que des racines. Porté par ses objectifs de conversion et sa vocation prosélyte, l'évangélisme représentait, au début du xxi e  siècle, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangelisme-et-eglises-evangeliques/#i_3978

FANATISME

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 3 351 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du fanatisme des autres à l'« Encyclopédie » »  : […] Comme l'aruspice, le fanatique connaît l'avenir. Il prédit le fatum , le destin inexorable, le fatidique. Le destin n'est rien d'autre que la réalisation de la vérité qui s'échappe de sa bouche, comme les révélations d'une pythie. Mais de lui, à la différence de la pythie, la vérité exige que ses mots soient des actes, qu'il brandisse le glaive du verbe, par lequel, en se sac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fanatisme/#i_3978

FONDAMENTALISME

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 1 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Au sens premier : une réalité protestante »  : […] Au-delà de son sens générique, applicable à toutes les religions, le terme « fondamentalisme » renvoie à une réalité confessionnelle spécifique, celle du protestantisme. Comme le rappelle Jean-Paul Willaime, « chaque tradition religieuse produit des formes d'extrémismes qui lui sont propres et il n'est pas évident de rassembler sous un même concept les divers radicalismes religieux ». Il existe d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondamentalisme/#i_3978

FONDAMENTALISME (psychologie)

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 1 067 mots

Le terme « fondamentalisme » désignait, au début du xx e  siècle, le mouvement protestant américain qui prônait un retour antimoderniste à certains « fondamentaux » du christianisme : infaillibilité de la Bible, historicité des miracles, véracité littérale de dogmes chrétiens. Progressivement, le terme s’est élargi pour désigner l’intransigeance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondamentalisme-psychologie/#i_3978

GRÂCE

  • Écrit par 
  • Georges CASALIS
  •  • 4 100 mots

Dans le chapitre « La Réforme »  : […] Au Moyen Âge, l'opposition se poursuit entre, d'une part, les semi-pélagiens, comme Vincent de Lérins, les néo-pélagiens, comme les nominalistes Occam et Biel, et, d'autre part, les représentants d'une tendance plus augustinienne comme Thomas d'Aquin, Bonaventure, Duns Scot ; mais à la Réforme le conflit rebondit avec une extrême rigueur, toute l'œuvre du moine augustinien, devenu le réformateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/#i_3978

HÉRÉSIE

  • Écrit par 
  • Alain LE BOULLUEC
  •  • 2 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hérésie et schisme »  : […] La distinction s'est faite très tôt entre hérésie et schisme, même si on ne la trouve juridiquement exprimée que dans le droit canon de la papauté médiévale. Ainsi Origène se demande-t-il, au iii e siècle, s'il faut considérer le montanisme, un mouvement prophétique, comme une hérésie ou un schisme. D'un côté, il s'agit de rompre avec la traditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heresie/#i_3978

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 321 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Renaissance et Réforme »  : […] Si la Renaissance n'eut, à tout prendre, qu'une signification philosophique assez réduite, elle modifie néanmoins complètement l'expérience que l'homme se fait de lui-même. Les perspectives de cette expérience s'élargissent dans des proportions qu'aucune époque, sans doute, ne connut avant elle. La découverte de la culture antique, présentée cette fois, au contraire de ce qui eut lieu pour la phil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homme-la-realite-humaine/#i_3978

HUGUENOTS

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 254 mots

Désignant les calvinistes français, le vocable « huguenot » est doublement d'origine genevoise, puisqu'il est apparu dans cette ville dans les années 1520-1525 par une double dérivation-altération du mot allemand Eidgenossen (les compagnons du serment, désignant les confédérés suisses) et du prénom personnel Hugues synthétisés en « eignots ». À Genève, en effet, le parti de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huguenots/#i_3978

JURIEU PIERRE (1637-1713)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 019 mots

Théologien et controversiste calviniste français, Pierre Jurieu, né à Mer, près de Blois, était fils de pasteur et le petit-fils du théologien Pierre du Moulin (1568-1658). Après avoir étudié à Saumur et à Sedan, il se rend en 1660 environ aux Pays-Bas et en Angleterre. En 1661, il devient suffragant de son père, puis pasteur à Mer et, pour un temps, à Vitry-le-François. Il rédige alors l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jurieu/#i_3978

JUSTIFICATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 809 mots

Dans le chapitre « Réforme et Contre-Réforme »  : […] C'est en grande partie sur la compréhension théologique de la justification que le christianisme occidental se divisa au xvi e  siècle. D'Augustin à Luther, la justification qui donne le salut a été de plus en plus liée aux conditions de la pénitence. Elle est plus ou moins devenue un processus curatif, un perfectionnisme progressif. Le baptisé re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justification/#i_3978

KNOX JOHN (1513 env.-1572)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 805 mots

Réformateur écossais, un des fondateurs du presbytérianisme. La date de sa naissance, près de Haddington, sur la Tyne, est encore discutée : on la fixait anciennement à l'année 1505 et l'on penche aujourd'hui pour 1513 ou 1514. Après avoir étudié à Glasgow, à Saint Andrews (1529), puis, pour la théologie, à Saint Salvator's College (1531-1535), John Knox est ordonné en 1536. Il est pendant quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-knox/#i_3978

LETTRE DE MAJESTÉ (1609)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 197 mots

Document concédé aux protestants de Bohême par l'empereur Rodolphe II de Habsbourg, roi de Bohême. La lettre de Majesté proclame le principe de la liberté religieuse, rétablit comme organe directeur de la nouvelle Église de la confession tchèque le Consistoire d'en bas (dans la ville de Prague), charge l'Université de fournir maîtres et pasteurs. Les députés protestants siégeant dans les trois éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettre-de-majeste/#i_3978

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 930 mots
  •  • 4 médias

Au lendemain de la mort de Luther, ses amis soulignèrent l'œuvre immense qu'il laissait derrière lui : un véritable renouveau de l'exégèse biblique, de la prédication, des sacrements et de la liturgie, ainsi que de la fonction ecclésiastique. L'école et la formation universitaire avaient subi des changements. On avait acquis une nouvelle compréhension de l'État, du mariage, de l'activité professio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/#i_3978

MELANCHTHON PHILIPP SCHWARZERD dit (1497-1560)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 707 mots

« Précepteur » de la Germanie et inspirateur de l'Église territoriale luthérienne, un des maîtres du protestantisme. Né à Bretten dans le Palatinat, Melanchthon subit l'influence de Reuchlin, avant d'entreprendre des études à Heidelberg et à Tübingen (1510-1514). Puis il travaille quelque temps dans une imprimerie, ce qui le met en contact avec Érasme. En 1518, il est nommé à la chaire de grec de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melanchthon/#i_3978

MENNONITES

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 198 mots

Les « assemblées » mennonites tiennent leur nom de Menno Simons (1496-1561) ; ce prêtre frison se convertit, en 1536, à l' anabaptisme pacifique dans une de ses versions néerlandaises proche de l'anabaptisme pacifique suisse né à Zurich en 1525. Il devint l'un des chefs et le réformateur de ce courant religieux, en Hollande et jusqu'en Allemagne. Son influence s'étendit en fait, excepté la branche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mennonites/#i_3978

MÉTHODISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 944 mots

Voltaire déclarait : « On est si tiède en Angleterre qu'il n'y a plus guère de fortune à faire pour une religion nouvelle ou renouvelée. » De fait, dans les premières décennies du xviii e  siècle, ce pays semblait être en proie à un affaiblissement des convictions et du sentiment religieux. Le clergé de l'Église anglicane se montrait assez souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methodisme/#i_3978

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 270 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les missions protestantes »  : […] La foi de la Réforme se propagea dans les pays de la vieille Chrétienté et, d'autre part, auprès des peuples non chrétiens d'outre-mer. Dans le premier cas, on parle d'«  évangélisation » et, dans le second, de « mission », bien que, dans le langage courant, les deux termes soient interchangeables. Les missions protestantes ne se développèrent qu'au xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_3978

MISSIONS CONSEIL INTERNATIONAL DES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 279 mots

Organisme qui a regroupé de 1921 à 1961 la plupart des sociétés de missions protestantes et qui a œuvré à la coordination des différents efforts missionnaires, en contribuant à faire comprendre que la mission était une tâche essentielle des Églises. Fondé en octobre 1921, à Lake Mohonk (New York), le Conseil (International Missionary Council) marquait l'aboutissement des efforts inlassables de deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-international-des-missions/#i_3978

MISSIONS SOCIÉTÉS PROTESTANTES DE

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 137 mots

Au début du xix e  siècle, les divers réveils qui touchent les Églises protestantes d'Europe et d'Amérique du Nord produisent, entre autres, une reprise de l'activité missionnaire outre-mer, dans le monde « non chrétien ». (On peut évoquer à ce sujet les liens de A. H. Francke et des piétistes de Halle avec les missions aux Indes et au Groenland, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-protestantes-de-missions/#i_3978

MONOD WILFRID (1867-1943)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 108 mots

Théologien réformé français, prédicateur à l'église de l'Oratoire à Paris (1907) et professeur à la Faculté de théologie protestante de Paris (1909). Influencé par T. Fallot, Wilfrid Monod prêcha inlassablement l'engagement des chrétiens dans la réalité sociale, donnant ainsi naissance au groupe des chrétiens sociaux. Il anima ce mouvement aux côtés d'Élie Gounelle, avec lequel il travailla aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilfrid-monod/#i_3978

MORAVES FRÈRES

  • Écrit par 
  • Michel LARAN
  •  • 1 392 mots

Dans le chapitre « La dispersion (XVIIe-XXe s.) »  : […] Dernier évêque, l'auteur de La Grande Didactique (1657) porta le renom des méthodes pédagogiques de la secte en Angleterre, en Prusse, en Hollande et en Suède durant quarante-deux ans de vie errante. Il voyait, dans l'entente entre les protestants de toutes les confessions, la « voie de la paix » et le salut de la Bohême, et engagea l'Unité dans les tractations illusoires de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/freres-moraves/#i_3978

MÜLLER LUDWIG (1883-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 392 mots

Aumônier militaire, Ludwig Müller est un des premiers chrétiens à adhérer au parti nazi. Dès l'accession de Hitler au pouvoir, le problème des relations de l'Église protestante avec les nazis se pose avec une intensité dramatique croissante. Le 26 avril 1933, Hitler le nomme comme son « homme de confiance et plénipotentiaire pour les questions concernant l'Église protestante ». Au mois de mai, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-muller/#i_3978

NEGRO SPIRITUAL ET GOSPEL

  • Écrit par 
  • Denis Constant MARTIN
  •  • 3 169 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aux origines : les spirituals »  : […] L' esclavage a signifié, pour les Africains enlevés et transbordés en Amérique du Nord, l'obligation de s'adapter aux conditions d'une société nouvelle, elle-même encore inachevée. D'origines très diverses, dispersés autant que faire se pouvait pour que ne se reforment pas des communautés homogènes, ils ont dû fusionner les survivances des civilisations où ils étaient nés pour inventer une sorte d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/negro-spiritual-et-gospel/#i_3978

NON-VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Jacques SEMELIN
  •  • 5 877 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Violence interdite »  : […] La référence à une tradition religieuse constitue une seconde source du refus de la violence, non plus pour des raisons de circonstances, mais pour des motifs de conscience. Cette démarche de foi est au cœur de l'engagement public de Gandhi et de Martin Luther King. Ce n'est pas de l'hindouisme, mais du jaïnisme, que Gandhi a reçu en héritage le concept d' ahimsa . Fondé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-violence/#i_3978

ŒCUMÉNISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Georges CASALIS, 
  • Étienne FOUILLOUX
  •  • 6 378 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ruptures »  : […] Il est évident que l'unité, si elle n'implique pas l'uniformité, ne saurait être spirituelle et invisible, pas plus que n'est invisible l'« œcuménie » qui en est la raison d'être. C'est à partir du moment où l'on perd la perspective apostolique, missionnaire et universelle que les diversités deviennent divergences et les tensions fécondes ruptures stérilisantes : la confession de foi, résumé, à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oecumenisme/#i_3978

PAPAUTÉ

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 5 492 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Au point de vue œcuménique »  : […] Paul VI a dit à plusieurs reprises avoir conscience d'être l'obstacle majeur sur le chemin de l'unité : alors que sa charge est un ministère de communion. Les chrétiens non catholiques romains soulèvent, à l'encontre de la papauté, des difficultés historiques et doctrinales. Pour les orthodoxes , un apôtre ne peut avoir été évêque d'un siège. Rome doit s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papaute/#i_3978

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La société néerlandaise contemporaine »  : […] La population des Pays-Bas parle le néerlandais, outre une pratique résiduelle du frison par une petite minorité dans le nord-est. La langue néerlandaise appartient au groupe germanique occidental et présente des analogies avec l'anglais et l'allemand. Le néerlandais est également parlé dans la Flandre belge et dans quelques villages de la Flandre française (département du Nord). Il est encore co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_3978

PÉCHÉ ORIGINEL

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE, 
  • André DUMAS
  •  • 6 925 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thomas d'Aquin et Luther »  : […] Saint Thomas d'Aquin (1226-1274), qui recueille la conception augustinienne du péché originel, devenue traditionnelle, est aussi un adepte de la philosophie d'Aristote. Il a donc une vue nouvelle de la nature humaine ; en particulier, il partage l'idée que la volonté ne possède qu'un pouvoir limité et non pas absolu sur la sensibilité, les facultés du désir et de la crainte. Ainsi la condition att […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche-originel/#i_3978

PENTECÔTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 889 mots

On appelle pentecôtisme ou, en un sens plus restrictif, mouvement de Pentecôte, les groupes religieux, généralement du type de la secte, qui placent au premier rang de leur croyance la conviction que toute vie chrétienne comprend nécessairement une réactualisation des charismes de la primitive Église. Parmi ceux-ci, le baptême du Saint-Esprit (comme au jour de Pentecôte), accompagné du don de par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pentecotisme/#i_3978

PIÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 442 mots

Mouvement à forte composante émotionnelle, le piétisme peut être considéré comme une réaction contre les tendances « mondaines » que manifesta le protestantisme à partir du xvii e  siècle (Ernst Troeltsch) et contre le fait que les découvertes religieuses opérées par les réformateurs ne faisaient plus l'objet que d'un acquiescement de nature princ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietisme/#i_3978

POÉSIE DU SENTIMENT RELIGIEUX (XVIe et XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine FRAGONARD
  •  • 1 100 mots

La fréquentation des Écritures, les affrontements de la fin du xvi e siècle métamorphosent la notion même de littérature religieuse, en un temps où le religieux représente plus de la moitié des livres édités. Une littérature institutionnelle polémique, didactique, historique prend un essor inouï dans les deux Églises, catholique et protestante. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-du-sentiment-religieux/#i_3978

POISSY COLLOQUE DE (1561)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 360 mots

Réuni à l'instigation de Catherine de Médicis et de Michel de L'Hospital, le Colloque de Poissy devait théoriquement rapprocher les points de vue catholiques et calvinistes et si possible rétablir l'unité religieuse du royaume, ce qui prouve que, pour nombre de contemporains, l'abîme entre les deux religions ne paraissait pas infranchissable. L'occasion immédiate est fournie par les limitations ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colloque-de-poissy/#i_3978

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 867 mots

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église, le Moyen Âge et la Réforme »  : […] Jusqu'à saint Augustin, le thème de la prédestination reste peu développé, en particulier dans la théologie orientale, plutôt axée sur la déification. Il fallait lutter contre le fatalisme du manichéisme, insister sur la liberté de la nature humaine restaurée par Christ, donc ne pas risquer de confondre la volonté éternelle de salut de Dieu avec un arbitraire écrasant et démoralisant. Le thème ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predestination/#i_3978

PRESBYTÉRIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 882 mots

Constituant une dénomination protestante qui refuse l'épiscopalisme (gouvernement de l'Église par les évêques) et le congrégationalisme (autonomie des paroisses sans instance supérieure à celles-ci), les presbytériens se réclament d'une formule ecclésiale qui confie le pouvoir à des assemblées élues d'« anciens » (laïcs) et de pasteurs. Ces assemblées, nommées synodes, existent à tous les échelons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presbyteriens/#i_3978

PROTESTANTISME FRANÇAIS, ANCIEN RÉGIME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 296 mots

1525 Dispersion du Cénacle de Meaux, représentant de l'évangélisme français. 1534 Affaire des Placards. La politique royale, longtemps hésitante, s'engage vers la répression des « luthériens ». 1559 Le premier synode national des Églises réformées se réunit clandestinement à Paris et adopte une doctrine et une disc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-francais-ancien-regime-reperes-chronologiques/#i_3978

PROTESTANTISME LIBÉRAL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 629 mots

Tendance de la théologie protestante qui, née de l'Aufklärung, en poursuit l'œuvre, en Allemagne surtout, dans le domaine de la critique des dogmes et de l'Écriture. Le protestantisme libéral, qui a bien des points en commun avec le libéralisme culturel, politique et économique, s'en distingue pourtant par son souci de demeurer essentiellement religieux et théologique. Il s'oppose à tout autoritar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-liberal/#i_3978

PURITANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 545 mots
  •  • 1 média

Le terme de puritain est parfois employé pour désigner ceux qui, dans diverses confessions et à différentes époques, ont recherché un culte sans apparat et une morale très stricte, en conformité avec ce qu'ils pensaient être le christianisme originel et en opposition avec les Églises de leur temps, avec le cléricalisme, le ritualisme, les compromissions de celles-ci. Au sens historique, le purita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puritanisme/#i_3978

QUAKERS

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 141 mots

Peu nombreux – deux cent vingt mille environ dans le monde, dont cent vingt mille en Amérique du Nord et moins de vingt-cinq mille en Europe –, les quakers sont néanmoins très connus. L'aide matérielle qu'ils ont apportée aux victimes des deux dernières guerres mondiales a beaucoup fait pour leur réputation. Pourtant la Société des Amis, nom officiel des quakers, n'est pas une société philanthropi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quakers/#i_3978

RELIGION - Religion et État

  • Écrit par 
  • Louis de NAUROIS
  •  • 8 429 mots

Dans le chapitre « La Chrétienté et les princes protestants »  : […] Dans les États chrétiens, la théocratie a existé également, mais sous une forme autre que dans l'État juif et les États arabes d'autrefois. C'est en effet le christianisme, on l'a déjà noté, qui a apporté au monde la distinction des ordres spirituel et temporel, si contraire à la tradition juive qu'a suivie ensuite le monde musulman, comme à la tradition de la Rome païenne. Autorités religieuses e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-religion-et-etat/#i_3978

RÉVEILS, religion

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 675 mots

Dans l'histoire religieuse moderne, le terme de réveil — traduction de l'expression anglaise revival of religion (renaissance ou renouvellement de la religion) — désigne des mouvements qui, à partir du xviii e siècle, dans certaines confessions protestantes, notamment des pays anglo-saxons, suscitent en peu de temps des con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reveils-religion/#i_3978

RÉVOCATION DE L'ÉDIT DE NANTES (1685)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 1 002 mots

L'édit de Nantes (1598) avait établi, pour la première fois dans un grand État européen, la tolérance religieuse. L'édit de grâce d'Alès (1629) retirait aux protestants leurs garanties politiques ; ils demeurèrent cependant loyaux durant la Fronde. Louis XIV considéra que cette présence de sujets étrangers à l'Église, assez nombreux dans le Midi et dans l'Ouest, nuisait à la grandeur du royaume ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revocation-de-l-edit-de-nantes/#i_3978

RIVET ANDRÉ (1572-1651)

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 981 mots

Théologien protestant français, né à Saint-Maixent, André Rivet joua un rôle important au sein des Églises réformées et dans la vie politique du xvii e  siècle. Au terme d'études philosophiques et théologiques à La Rochelle, puis à l'Académie d'Orthez, nouvellement fondée par Henri de Navarre, il avait été appelé à Thouars en 1595 comme pasteur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-rivet/#i_3978

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « L'âge des réformes »  : […] Rien n'annonce l'âge des réformes sous Henri VII ou dans les premières décennies du règne de Henri VIII , monté sur le trône en 1509. Au contraire, ces souverains ont lutté contre les héritiers des lollards et contre les thèses luthériennes, au moment où elles se sont propagées en provenance du continent : Henri VIII les a personnellement réfutées dans un écrit qui lui vaut en 1521, du pape Léon  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_3978

SAINT-BARTHÉLEMY (1572)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 871 mots
  •  • 2 médias

Par son retentissement européen, en particulier sur l'opinion protestante, que l'événement secoue plus encore que la nouvelle du massacre des garnisons françaises de Floride par les Espagnols (1565), par sa valeur de test sur la morale politique des siècles ultérieurs, le massacre de la Saint-Barthélemy , le 24 août 1572, constitue l'une des grandes dates de l'histoire européenne du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-barthelemy/#i_3978

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « La « guerre entre science et théologie » »  : […] À la fin du xvii e  siècle, la nouvelle science avait triomphé, et un accord nouveau s'établit entre les Églises chrétiennes et la nouvelle « philosophie naturelle ». La nature était devenue un immense mécanisme, comme une gigantesque horloge ; et la perfection de ce mécanisme démontrait l'existence d'un Créateur intelligent. Utilisant les nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_3978

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sectes en contexte protestant »  : […] Avec la réforme radicale, contemporaine de l'avènement des Églises protestantes, le type secte atteint sa plénitude, en particulier dans le mouvement anabaptiste-mennonite et dans l'antitrinitarisme. Désormais, il ne va cesser de se développer en marge du protestantisme proprement dit. Au xvii e  siècle, il donne naissance dans l'Angleterre cromw […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_3978

SIGISMOND II AUGUSTE JAGELLON (1520-1572) roi de Pologne (1548-1572)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 319 mots

Fils de Sigismond I er et de Bona Sforza, Sigismond II eut l'un des règnes les plus brillants de l'histoire polonaise. La Réforme pénétra dans le pays et, en 1555, le roi proclame, en accord avec la Diète, un intérim de dix ans durant lequel le protestantisme fait des progrès foudroyants. Le premier synode calviniste se réunit en 1550 et toutes les sectes interdites aille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigismond-ii-auguste-jagellon/#i_3978

STURM JOHANNES (1507-1589)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 360 mots

Un des principaux organisateurs de l'enseignement protestant au xvi e  siècle. Originaire de l'Eifel, Sturm passe trois ans à Liège dans une école des Frères de la vie commune, qui lui servira plus tard de modèle, avant d'entrer au Collège des trois langues à Louvain. En 1529, il se fixe à Paris, où bientôt il enseigne l'éloquence au Collège de Fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-sturm/#i_3978

SYNODE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 1 030 mots

Terme ecclésiastique d'origine grecque, équivalent de concile, qui est d'origine latine. Il désigne, dans les diverses Églises, une assemblée délibérante représentative au cours de laquelle sont prises les principales décisions concernant la vie de ces Églises. On peut dire que la synodalité exprime la coopération commune dans les Églises et communautés chrétiennes. Dans l'Église catholique, on ut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/synode/#i_3978

TAIZÉ COMMUNAUTÉ DE

  • Écrit par 
  • André ENCREVÉ
  •  • 716 mots

La seule communauté cénobitique d'hommes qui se soit développée au sein des Églises issues de la Réforme et, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, important centre de rencontres œcuméniques. Le fondateur et prieur de Taizé est le pasteur Roger Schutz. En 1939, alors qu'il poursuivait à Lausanne ses études à la Faculté de théologie des Églises libres du canton de Vaud, il regroupa quelques a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-de-taize/#i_3978

TEST ACT (1673)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 493 mots

Loi votée par le Parlement de Londres et promulguée par Charles II. Dû aux initiatives de lord Shaftesbury, le Test Act entendait opposer une barrière inexpugnable à toute tentative de restauration catholique en Angleterre, et cela après la décision royale de 1672 de concéder l'« indulgence » à tous les sujets catholiques et non-conformistes du royaume et alors que nombre de catholiques, dont le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-act/#i_3978

TILLICH PAUL (1886-1965)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 828 mots

Dans le chapitre « Un homme des frontières »  : […] Dans une de ses Réflexions autobiographiques , Paul Tillich, né dans un petit village du Brandebourg, Starzeddel, et mort à Chicago, se définit comme un homme des frontières. Son père était un pasteur luthérien plutôt orthodoxe et conservateur, tandis que sa mère avait le tempérament de sa Rhénanie natale. Tillich entreprit parallèlement des études de théologie et de philosop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-tillich/#i_3978

TRADITION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Jean PÉPIN
  •  • 6 370 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Réforme et la Contre-Réforme »  : […] La tradition devait être ainsi exaltée jusqu'aux attaques que lui portèrent les réformateurs. De la conviction de la primauté absolue de l'Écriture sur toute autre autorité (qui est la thèse catholique) Luther passe à l'idée que cette primauté est exclusive ; toutes les traditions sont, pour lui, humaines, traditiones hominum , et le choix à faire entre l'Écriture et la tradi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition/#i_3978

TROCMÉ-GRILLI DI CORTONA MAGDA (1901-1996)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 660 mots

Disparue le 10 octobre 1996, deux ans après que La Colline aux mille enfants de Jean-Louis Lorenzi eut recréé pour la télévision le sauvetage de nombreux enfants juifs réussi à partir du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), Magda Trocmé restera au petit nombre des Justes dont le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem et le musée de l'Holocauste à Washington perpétuent la mémoire. N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magda-trocme-grilli-di-cortona/#i_3978

UNION ÉVANGÉLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 606 mots

Fondée le 12 mai 1608 pour une durée de dix ans à l'instigation de l'Électeur palatin Frédéric V, l'Union évangélique constitue une alliance défensive entre princes et villes protestantes du Saint Empire romain germanique (Palatinat, Anhalt, Wurtemberg, Bade, Francfort, Nuremberg, Strasbourg, Ulm, etc.). Le Brandebourg y adhère une année plus tard. Dans sa courte existence de treize ans, l'Union a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-evangelique/#i_3978

UNITARISME

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 631 mots

L'« unitarisme » désigne des solutions, en fait très diverses, atteintes à la fin d'une démarche théologique qui conduit à la critique, puis au rejet, des énoncés sur Dieu et sur Jésus-Christ fondés sur les déclarations de foi des premiers conciles « œcuméniques » chrétiens. Ce mouvement débuta au xvi e  siècle dans divers pays européens : la Polo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unitarisme/#i_3978

WARNECK GUSTAVE (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 268 mots

Théologien protestant allemand, qui occupa la première chaire (1896-1910) de missiologie, discipline qui s'attache à élucider le fondement et les conditions de la mission. De tendance piétiste et partisan d'un christianisme qui se traduise dans la vie pratique et quotidienne, Warneck est le cofondateur de l'Alliance évangélique (1886) et il essaya de doter les Églises protestantes allemandes d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-warneck/#i_3978

WITTENBERG CONCORDE DE (1536)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 618 mots

Série d'entretiens qui se déroulèrent, du 22 au 29 mai 1536, entre les théologiens protestants à Wittenberg. Y sont présents, d'une part, des délégués d'Églises d'Allemagne du Sud — Ulm (M. Frecht), Augsbourg (W. Musculus, B. Lycosthenes), Esslingen, Memmingen, Fürfeld, Francfort — conduits par les Strasbourgeois W. Capiton et Bucer ; d'autre part, Luther, entouré notamment de Melanchthon, de J. J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concorde-de-wittenberg/#i_3978

ZURICH

  • Écrit par 
  • Norman BACKHAUS
  •  • 1 252 mots
  •  • 4 médias

Située dans la partie germanophone de la Confédération , Zurich est la plus grande métropole de Suisse et le chef-lieu du canton du même nom . La commune de Zurich, capitale économique du pays en raison du poids de son secteur financier, compte 423 000 habitants, dont près d’un tiers sont de nationalité étrangère, et fait partie d’une agglomération de 1 334 000 habitants (2017). La ville est situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zurich/#i_3978

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 184 mots
  •  • 1 média

Zwingli est un personnage complexe et multidimensionnel. Humaniste et autodidacte, penseur religieux et réformateur, patriote et figure nationale suisse – certains ajoutent prophète biblique –, il est tout cela en une personne, dont la vie et l'action sont conditionnées par l'histoire suisse durant le premier tiers du xvi e  siècle. On ne saurait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_3978

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BAUBÉROT, « PROTESTANTISME - Protestantisme et société », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-protestantisme-et-societe/