JANSÉNISME

Médias de l’article

Blaise Pascal

Blaise Pascal
Crédits : Hulton Getty

photographie

Isaac Louis Le Maître de Sacy, P. de Champaigne

Isaac Louis Le Maître de Sacy, P. de Champaigne
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Le jansénisme n'est pas un phénomène isolé, mais une manifestation particulièrement dramatique de la crise provoquée par la Renaissance humaniste qui secoue la théologie catholique au xviie siècle. Jusque vers 1550, le problème des relations entre la liberté humaine et la grâce est dominé par les solutions qu'y avaient apportées saint Augustin. Ce dernier, en réaction contre l'humanisme païen qui exaltait les possibilités naturelles de l'homme, et dont les traces se retrouvaient dans le pélagianisme, tendait à rabaisser l'homme devant Dieu et affirmait sa totale dépendance à l'égard du Créateur. D'où l'idée de prédestination gratuite, ayant pour seul fondement le mystère du décret divin, et celle de grâce efficace, qui atteint infailliblement son effet tout en laissant intacte la liberté. Thomas d'Aquin et ses disciples n'y avaient rien changé et s'étaient efforcés d'étayer ces positions sur des bases rationnelles. Mais l'humanisme avait fait apparaître de nouvelles revendications à l'égard des valeurs humaines naturelles et, d'instinct, certains penseurs cherchaient à sortir du pessimisme augustinien en rendant à l'homme une meilleure place devant Dieu. En outre, d'aucuns étaient sensibles au fait que l'augustinisme traditionnel semblait pour une part favoriser le calvinisme.

Dans ce mouvement, un rôle central revenait aux Jésuites, ordre moderne par sa situation intramondaine et ses préoccupations apostoliques. Ce fut surtout grâce aux efforts de ses théologiens que, peu à peu, dans l'ensemble de l'Europe, une théologie nouvelle prit forme. Parallèlement, l'apparition de ces idées qui rompaient avec la tradition provoqua, dans de nombreuses facultés, un raidissement des positions augustino-thomistes, une volonté d'archaïsme dans les formules dont Baïus à Louvain fut un exemple malheureux (1567).

Les nouvelles théories trouvèrent une expression d'ensemble dans la fameuse Concordia du jésuite Molina (1588), où étaient clairement affirmés les deux points centraux : la prédestination en prévision des mérites e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  JANSÉNISME  » est également traité dans :

APPELANTS, histoire religieuse

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 592 mots

Jansénistes, adversaires de la constitution Unigenitus au xviiie siècle. La « paix de l'Église », imposée par Clément IX, en 1668, aux querelles autour du jansénisme, a régné à peu près, surtout en France, jusqu'au pontificat de Clément XI (élu en 1700). En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appelants-histoire-religieuse/#i_2894

ARNAULD, ARNAULT ou ARNAUT LES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 257 mots

Famille originaire d'Auvergne, établie à Paris au milieu du xvie siècle, époque de sa première ascension et, sans doute, de son anoblissement. Gens de loi et de finances, hommes d'épée, hommes d'État s'y côtoient. Cependant c'est dans le domaine des lettres et surtout dans celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnauld-arnault-arnaut/#i_2894

ATHALIE, Jean Racine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 174 mots

Dans le chapitre « Violence de Racine »  : […] La lignée de David, la naissance du Christ même sont en cause, et Dieu décide de tout quels qu'en soient les chemins : l'homme doit Lui obéir, même s'il n'a aucun espoir d'être sauvé. Partie pour être une pièce à la gloire de la foi du monarque et qui en conserve l'apparence, Athalie se révèle une tragédie janséniste, angoissée et sans espoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athalie-jean-racine/#i_2894

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « La crise de la Réforme et le jansénisme »  : […] La querelle janséniste, au xviie siècle, renouvellera les vieux débats sur le prédestinatianisme, parce qu'en définitive le concile de Trente n'avait pu résoudre ce problème épineux de la grâce et du salut. À travers les œuvres de Jansénius, évêque d'Ypres († en 1638), de Jean Duvergier de Hauranne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustinisme/#i_2894

BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 700 mots

Né à Meslin, dans le Hainaut, Michel de Bay, dit Baïus, doit sa célébrité à la polémique qu'il engagea sur la question de la grâce et de la prédestination. La controverse allait, après sa mort, connaître un éclatant rebondissement avec la querelle du jansénisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baius/#i_2894

BARCOS MARTIN DE (1600-1678)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 450 mots

Neveu de l'illustre abbé de Saint-Cyran, comme lui originaire de Bayonne. Élève de Jansénius à l'université de Louvain, il sera réputé pour l'étendue de sa science théologique. Son oncle le place comme précepteur auprès des enfants d'Arnauld d'Andilly, puis, en 1629, le prend à ses côtés comme secrétaire. Il lui donne sans doute part à la rédaction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-de-barcos/#i_2894

BENOÎT XIII, PIETRO FRANCESCO ORSINI (1649-1730) pape (1724-1730)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 385 mots

Né à Gravina (dans le royaume de Naples), religieux dominicain (1667) sous le nom de Vincenzo Maria, cardinal à vingt-trois ans (1672) par la faveur de Clément X, son parent, évêque de Manfredonia (1675), puis de Césène en Romagne (1680), archevêque de Bénévent (1686), P. F. Orsini s'acquitta de ses tâches pastorales avec zèle et compétence. Élu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pietro-francesco-benoit-xiii/#i_2894

BENOÎT XIV, PROSPERO LAMBERTINI (1675-1758) pape (1740-1758)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 459 mots

Né à Bologne, Prospero Lambertini, pourvu d'une solide formation théologique et canonique, mena de front une vie de fonctionnaire ecclésiastique, exerçant diverses charges au sein de l'administration pontificale, et une vie de recherche scientifique, qui le maintint en liaison avec les grands érudits de son temps, Assemani, Mabillon, Montfaucon, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prospero-benoit-xiv/#i_2894

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 229 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Calvinisme et jansénisme »  : […] Dans ses grandes lignes, le calvinisme a la position que devait avoir un siècle plus tard le jansénisme. La parenté est étroite, car ils ont le même maître, saint Augustin. La pensée de Calvin est sous-tendue par celle du grand docteur africain. « Il s'accorde si bien en tout et partout avec nous, dit Calvin, il est tellement nôtre que, s'il me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calvinisme/#i_2894

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 261 mots

Dans le chapitre « La liberté, fille du christianisme »  : […] . Elle n'existe guère qu'en Italie et en France. Une certaine forme de religion austère, raisonnante, telle que le jansénisme l'avait un temps exprimée, semble bien lui avoir préparé le terrain. À première vue, la filiation a de quoi surprendre : comment une théologie qui se caractérisait essentiellement par l'affirmation de la toute-puissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-liberal-et-catholicisme-social/#i_2894

CHAMPAIGNE PHILIPPE DE (1602-1674)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le climat janséniste »  : […] Cette évolution, si elle rejoint la tendance dominante de l'art parisien, une esthétique épurée proche, a-t-on dit, de l'idéal « attique » (La Hyre, Le Sueur), s'explique aussi par des données plus personnelles : après la mort de sa femme (1638) et de son fils Claude (1642), Champaigne se tourne de plus en plus vers la piété et la méditation. Vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champaigne-philippe-de-1602-1674/#i_2894

CLÉMENT XI, GIANFRANCESCO ALBANI (1649-1721) pape (1700-1721)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 531 mots

Né à Urbino, G. Albini, après ses études au Collège romain, fit carrière dans l'administration pontificale ; il devint secrétaire aux Brefs en 1687 et fut créé cardinal en 1690. Homme austère, il n'accepta qu'avec répugnance la charge pontificale. Caractère assez indécis, trop confiant dans la bonne foi de ses partenaires, il ne réussit qu'assez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianfrancesco-clement-xi/#i_2894

DOMAT JEAN (1625-1696)

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 1 539 mots

Dans le chapitre « Un janséniste »  : […] le collège des Jésuites » (V. Cousin, Documents inédits sur Domat). L'amitié de Pascal, qui se convertit au jansénisme, n'est pas étrangère à cette transformation, et cela bien que Domat ait compté plusieurs membres de sa famille dans la Compagnie. Fidèle à son ami, intransigeant sur la doctrine, il préférera courir le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-domat/#i_2894

FLEURY ANDRÉ HERCULE DE (1653-1743) cardinal français

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 935 mots

Fils d'un receveur des décimes, André Hercule de Fleury fut voué, en raison de la pauvreté de sa famille, à la carrière ecclésiastique. Il fut introduit à la cour par le cardinal de Bonzi, grand aumônier de la reine Marie-Thérèse et recueillit sa succession en 1679. Après la mort de la reine, il fut expédié dans l'évêché de Fréjus, où l'avait placé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-hercule-de-fleury/#i_2894

GRAMMAIRE GÉNÉRALE ET RAISONNÉE, Antoine Arnauld et Claude Lancelot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 785 mots

Antoine Arnauld (1612-1694) est l'un des chefs de file du jansénisme, qui fut l' adversaire à la fois des Jésuites et des mouvements protestants. En France, ce courant dissident du catholicisme a son centre intellectuel à Port-Royal. Arnauld est l'auteur, avec Claude Lancelot, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire-generale-et-raisonnee/#i_2894

INNOCENT X, GIAMBATTISTA PAMPHILI (1574-1655) pape (1644-1655)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 364 mots

plier devant les menaces du cardinal d'envahir l'Italie. En matière théologique, Innocent X intervient dans la querelle entre les jésuites et les jansénistes : la bulle Cum occasione publiée en 1653 censure cinq propositions sur la nature de la grâce tiré de l'Augustinus de l'évêque Jansenius. Il inaugure ainsi un siècle de controverse avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giambattista-innocent-x/#i_2894

INNOCENT XI, BENEDETTO ODESCALCHI (1611-1689) pape (1676-1689)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 538 mots

En matière doctrinale, Innocent XI a certaines affinités avec les jansénistes, partisans d'une théologie non orthodoxe fondée par l'évêque Jansenius et opposée à la politique religieuse de Louis XIV. Quoique ami de Miguel de Molinos, mystique espagnol professant une conception de la perfection chrétienne exposée dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-innocent-xi/#i_2894

JANSENIUS CORNELIUS JANSEN dit (1585-1638)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 989 mots

Théologien, né près de Leerdam, issu d'une famille catholique hollandaise. Formé principalement à l'université de Louvain, de mouvance espagnole, Jansenius y est témoin du conflit, toujours prêt à se rallumer, opposant les jésuites de la ville, dont le molinisme accorde beaucoup à la liberté humaine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jansenius/#i_2894

LEMAISTRE DE SACY LOUIS ISAAC (1613-1684)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 655 mots
  •  • 1 média

L'un des principaux solitaires de Port-Royal, poète, exégète, écrivain spirituel. Neveu, par sa mère, d'Arnauld d'Andilly et du grand Arnauld, frère cadet d'Antoine Lemaistre, Lemaistre de Sacy acquiert une solide formation d'humaniste et de théologien, mais, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-isaac-lemaistre-de-sacy/#i_2894

LE ROY GUILLAUME (1610-1684)

  • Écrit par 
  • Armand DANET
  •  • 339 mots

Ecclésiastique moins connu pour ses titres de chanoine de Notre-Dame de Paris ou d'abbé commendataire de Saint-Nicolas de Verdun et de l'abbaye de Haute-Fontaine au diocèse de Châlons que par la renommée que lui valut une haute compétence théologique (il connaît bien l'Écriture, les Pères, surtout Augustin) mise au service de la famille spirituelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-roy/#i_2894

LONGUEVILLE ANNE GENEVIÈVE DE BOURBON-CONDÉ duchesse de (1619-1679)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 546 mots

dès lors essentiellement en Normandie jusqu'à ce que la mort de son mari lui permette de revenir à Paris en 1663. Janséniste convaincue, elle devient la principale protectrice de ce mouvement puritain. Les célèbres lettres qu'elle envoie au pape assureront quelques années de répit au monastère de Port-Royal des Champs et, tant qu'elle vivra, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-genevieve-de-longueville/#i_2894

LOUIS XIV (1638-1715) roi de France (1643-1715)

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 10 395 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les affaires religieuses »  : […] de sa monarchie de droit divin à l'égard de toute puissance spirituelle. De là bien des flottements dans sa politique religieuse. Depuis l'époque de Mazarin, les jansénistes étaient persécutés comme rebelles à la doctrine officielle de la Sorbonne et aux bulles du pape. Louis XIV sévit contre le groupe de Port-Royal, religieuses et solitaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-xiv/#i_2894

NICOLE PIERRE (1625-1695)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 931 mots

L'un des principaux écrivains de Port-Royal, théologien, controversiste, moraliste. Né à Chartres, issu d'une famille d'humanistes et de poètes, Pierre Nicole est très tôt attiré dans le milieu de Port-Royal par une de ses tantes religieuse. Maître aux Petites Écoles, il poursuit ses propres études et devient en 1649 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-nicole/#i_2894

NOAILLES LOUIS ANTOINE DE (1651-1729)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 553 mots

Archevêque de Paris en 1695, après avoir été évêque de Cahors (1679), puis de Châlons (1680). Cardinal en 1700, Noailles doit son élévation au caractère illustre de sa famille, à sa réputation de piété, à la protection de Mme de Maintenon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-antoine-de-noailles/#i_2894

PASCAL BLAISE (1623-1662)

  • Écrit par 
  • Dominique DESCOTES, 
  • François RUSSO
  •  • 8 434 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Port-Royal »  : […] hérésie qui les accablent. Lorsque les autorités ecclésiastiques exigent de tous les religieux la signature d'un formulaire condamnant Jansénius, il défend une attitude de netteté sans rébellion, et ce n'est qu'en 1661, lorsqu'il constate son désaccord sur la tactique avec ses amis de Port-Royal, qu'il se retire des polémiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-pascal/#i_2894

PASCAL ET PORT-ROYAL (L. Marin)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 1 518 mots

le paysage sont des irreprésentables ; au fond de chaque homme il y a un infigurable. Voilà pourquoi l'esthétique janséniste, telle que l'étudie Marin à partir de la Sainte Face, telle qu'elle s'imprime sur le voile de Véronique, et des commentaires de Nicole, ne peut rien fonder sur l'art du portrait si celui-ci, comme il apparaît dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-et-port-royal/#i_2894

PAVILLON NICOLAS (1597-1677)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 322 mots

Vincent de Paul fait nommer en 1637 Nicolas Pavillon à l'évêché d'Alet. Lorsque celui-ci quitte Paris pour cette région assez ingrate du Languedoc pyrénéen, c'est pour n'en plus revenir. Homme d'action, il s'emploie à la réorganisation religieuse de son diocèse — développant l'instruction, fondant un séminaire — et à la défense de ses diocésains, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-pavillon/#i_2894

PENSÉES, Blaise Pascal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 998 mots
  •  • 1 média

ont cherché à reconstituer l'ordre de ces fragments épars. Recueil posthume, fragments, apologie inachevée, défense de la doctrine catholique du jansénisme (dont Port-Royal était le berceau) et dépassement du jansénisme, tout concourt à faire des Pensées le texte le plus problématique de toute la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pensees/#i_2894

PERRAULT LES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 547 mots

Le plus célèbre des Perrault reste Charles (1628-1703), contrôleur des Bâtiments et bras droit de Colbert, académicien, chef de file des Modernes et adaptateur probable des fameux Contes, vraisemblablement collectés par son troisième fils. Cet homme illustre est, paradoxalement, encore inconnu pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-perrault/#i_2894

PHILIPPE DE CHAMPAIGNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 131 mots

Philippe de Champaigne est souvent identifié au peintre des jansénistes, ce qui n'était pas exclusif. Une trentaine de tableaux, grands formats et œuvres de méditation, parmi les plus célèbres de l'artiste, étaient rassemblés à Lille dans la section « Dialogues avec Port-Royal : une pensée picturale (1646-1662) ». Dans les admirables portraits des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-champaigne/#i_2894

PHILIPPE DE CHAMPAIGNE OU LA PRÉSENCE CACHÉE, Louis Marin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine FABRE
  •  • 1 126 mots

Dans le chapitre « Dieu, le Roi, le Moi »  : […] sujet qui n'accède à cette vérité que dans le renoncement à toute particularité, dans l'accès au désert intérieur ? Comment peindre un portrait alors que, comme l'écrivent les moralistes jansénistes proches de Champaigne, seul, à la limite, le crâne d'un homme – un portrait en nature morte – ferait un vrai portrait ? C'est par la voie de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-champaigne-ou-la-presence-cachee/#i_2894

PORT-ROYAL

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 2 624 mots
  •  • 1 média

l'œuvre, la mère Angélique Arnauld et l'abbé de Saint-Cyran. On invoquera ensuite le jansénisme, dont le monastère aurait été le siège. La question devient ici plus complexe, embrouillée qu'elle a été par des siècles de polémique. Plutôt que l'adhésion à une certaine doctrine de la grâce, ce qui caractérise Port-Royal, c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/port-royal/#i_2894

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 877 mots

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église, le Moyen Âge et la Réforme »  : […] En 1640 paraît l'Augustinus, ouvrage posthume de Jansénius. Il devient le centre du débat entre jansénistes et Pascal, d'une part, tenants d'un augustinisme résolu qui croit à l'irrésistibilité efficace de la seule grâce divine, et les Jésuites, d'autre part, qui combinent la grâce prévenante de Dieu avec la vertu efficace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predestination/#i_2894

LES PROVINCIALES, Blaise Pascal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 417 mots
  •  • 1 média

Violemment attaqués par les jésuites et par la majorité des évêques de France, indirectement pris à partie par le pouvoir royal, condamnés par le tribunal ecclésiastique de la Sorbonne, les Messieurs de Port-Royal se doivent de riposter : ils ont les principes théologiques, les arguments théoriques, mais ils n'ont pas la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-provinciales/#i_2894

QUESNEL PASQUIER (1634-1719)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 242 mots

Oratorien français, lié à la défense du jansénisme et à ses controverses. Né à Paris, élève des jésuites du collège de Clermont, Quesnel entre à l'Oratoire en 1657. Il y est dirigé par le père Berthad. Ordonné prêtre en 1659, il est mêlé aux querelles jansénistes (il se trouve en 1666 au séminaire oratorien de Saint-Magloire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pasquier-quesnel/#i_2894

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 478 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « révolution aristocratique » (1787-1788) »  : […] les philosophes depuis le début du siècle, autour de la nature des régimes politiques. Le courant janséniste, puissant chez les parlementaires, est habitué depuis des décennies à défendre la nation contre les empiétements royaux et à se poser en protecteur du peuple. Il rejoint dans sa critique la fronde des nobles, surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_2894

SAINT-CYRAN JEAN DUVERGIER DE HAURANNE abbé de (1581-1643)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 519 mots

Prêtre et spirituel français, né à Bayonne d'une famille de gros négociants gascons et basques, Jean Duvergier de Hauranne fit ses études chez les jésuites d'Agen, puis dans les Universités de Paris et de Louvain. De brillantes études en théologie révèlent son intérêt pour les Pères de l'Église ; ayant lié connaissance avec Jansénius, étudiant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-cyran-jean-duvergier-de-hauranne-abbe-de/#i_2894

UNIGENITUS BULLE (1713)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 553 mots

La publication de la bulle Unigenitus (1713) forme l'épisode principal de l'histoire du second jansénisme, lié à l'œuvre et à l'action de Pasquier Quesnel. Le rôle de ce dernier comme chef du parti janséniste, découvert lors de son arrestation à Bruxelles en 1703, détermine les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulle-unigenitus/#i_2894

VIEUX-CATHOLIQUES

  • Écrit par 
  • Victor CONZEMIUS
  •  • 984 mots

Sous le nom de vieux-catholicisme, on désigne des communautés épiscopales qui ont rompu avec Rome et qui sont réunies depuis 1889, sur la base d'une foi commune, dans l'union d'Utrecht (cf. V. Conzemius, Katholizismus ohne Rom. Die altkatholische Kirchengemeinschaft, Zurich-Cologne, 1969). De telles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-catholiques/#i_2894

Voir aussi

Pour citer l’article

Louis COGNET, Jean DELUMEAU, Maurice VAUSSARD, « JANSÉNISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jansenisme/