Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PARTIS SOCIALISTES FRANÇAIS

Articles

  • AMIENS CHARTE D' (1906)

    • Écrit par Paul CLAUDEL
    • 865 mots

    Motion votée au IXe congrès confédéral de la C.G.T., tenu du 8 au 16 octobre 1906, la Charte d'Amiens est considérée comme le texte fondamental du syndicalisme révolutionnaire.

    La C.G.T. avait été créée au congrès de Limoges en 1895 par la Fédération des Bourses du travail...

  • BRIAND ARISTIDE (1862-1932)

    • Écrit par Armel MARIN
    • 997 mots
    • 3 médias

    De famille modeste, Aristide Briand devient avocat. Comme militant socialiste, puis comme journaliste, il se fait une réputation de révolutionnaire. En 1883, il quitte Nantes et vient à Paris. Secrétaire général du journal La Lanterne, il se lie alors avec Jaurès et fonde avec lui le Parti...

  • CACHIN MARCEL (1869-1958)

    • Écrit par Paul CLAUDEL
    • 747 mots

    Né à Paimpol, d'un père gendarme et d'une mère de vieille souche paysanne, Cachin fait des études secondaires grâce à une bourse, puis prépare une licence de philosophie à la faculté de Bordeaux ; il y suit les cours de Durkheim. Il a vingt ans lorsqu'il rejoint le groupe des étudiants socialistes...

  • CARTEL DES GAUCHES (1924-1926)

    • Écrit par Armel MARIN
    • 757 mots

    Coalition des partis de gauche, victorieuse aux élections du 11 mai 1924, le Cartel des gauches rassemble les socialistes S.F.I.O., les radicaux-socialistes, les républicains-socialistes et la gauche radicale contre les modérés et la droite, détenteurs de la majorité dans la Chambre « bleu...

  • COMMUNISME - Histoire

    • Écrit par Annie KRIEGEL
    • 13 863 mots
    • 10 médias
    Dans le cas français, la scission socialiste de décembre 1920 procède de l'irrépressible mouvement d'enthousiasme et d'espoir qu'a soulevé la révolution russe face aux désastres et aux décombres laissés par une guerre comme on n'en avait jamais vue, qui avait plongé dans le malheur des peuples innombrables...
  • CONGRÈS DE TOURS, en bref

    • Écrit par Olivier COMPAGNON
    • 206 mots

    Du 25 au 30 décembre 1920 se tient à Tours le XVIIIe congrès du Parti socialiste unifié, Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.). Il est consacré à la question qui agite le parti depuis le milieu de l'année précédente : l'acceptation ou non des vingt et une conditions...

  • DÉAT MARCEL (1894-1955)

    • Écrit par Guy ROSSI-LANDI
    • 562 mots

    D'origine modeste, Déat fait des études brillantes : en juillet 1914, il est reçu à l'École normale. La même année, il adhère à la S.F.I.O. Après la guerre, qu'il termine avec le grade de capitaine, il passe l'agrégation de philosophie et est nommé professeur à Reims. Sa carrière...

  • DEFFERRE GASTON (1910-1986)

    • Écrit par Christian SAUVAGE
    • 1 407 mots

    Gaston Defferre est né le 14 septembre 1910 à Marsillargues (Hérault), dans une famille protestante. Son père, avoué, le conduit à choisir des études de droit. Après le lycée de Nîmes, Gaston Defferre s'inscrit à la faculté d'Aix-en-Provence, où il obtient une licence de droit et un diplôme supérieur...

  • GAUCHE EN FRANCE DANS L'ENTRE-DEUX-GUERRES (repères chronologiques)

    • Écrit par Olivier COMPAGNON
    • 514 mots

    Décembre 1920 Réunie en congrès à Tours, la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) se scinde en deux partis. Majoritaires, les partisans de l'adhésion à la IIIe Internationale créent la Section française de l'Internationale communiste (rebaptisée Parti communiste,...

  • GUESDE JULES (1845-1922)

    • Écrit par Madeleine REBÉRIOUX
    • 2 315 mots
    • 1 média
    La fondation de la Section française de l'Internationale ouvrière en avril 1905 marque donc en apparence la victoire des guesdistes. Qu'en est-il en réalité ?
  • HERVÉ GUSTAVE (1871-1944)

    • Écrit par Pierre ALBERT
    • 630 mots

    D'origine relativement modeste, Gustave Hervé commença sa carrière dans l'enseignement comme surveillant, puis comme professeur d'histoire à Rodez en 1897. Son militantisme dreyfusard et son anticléricalisme, ses opinions ultra-démocratiques lui valurent d'être deux fois muté. Professeur au collège...

  • HUMANITÉ L'

    • Écrit par Universalis, Thierry PFISTER
    • 1 258 mots

    La presse socialiste est née relativement tard et a toujours eu une vie difficile. Son essor date de la fin des années 1880. Le premier numéro de L'Humanité, présentée comme « journal socialiste », parut le 18 avril 1904. Au sein de sa rédaction figuraient notamment René Viviani, ...

  • IZARD GEORGES (1903-1973)

    • Écrit par Paul MORELLE
    • 652 mots

    Né à Abeilhan (Hérault), Georges Izard, ses études de droit terminées, s'inscrit au barreau de Paris en 1932. À cette époque, il fonde, avec Emmanuel Mounier, la revue Esprit, dont il assure la rédaction en chef.

    Trois ans auparavant, il avait épousé Catherine Daniélou, sœur de celui qui...

  • JAURÈS JEAN (1859-1914)

    • Écrit par Madeleine REBÉRIOUX
    • 2 667 mots
    • 1 média
    La constitution de la S.F.I.O. (Section française de l'Internationale ouvrière) confère à Jaurès de nouvelles responsabilités nationales, non qu'il en soit le leader incontesté : jusqu'en 1908 au moins, et même, à bien des égards, jusqu'en 1912, les diverses tendances luttent entre elles et Jaurès,...
  • LAFARGUE PAUL (1842-1911)

    • Écrit par Paul CLAUDEL
    • 388 mots

    Né à Santiago de Cuba, Français de souche bordelaise, Paul Lafargue se vante de réunir en lui le sang de trois races opprimées : les races juive, caraïbe, mulâtre. Pendant qu'il poursuit ses études à la faculté de médecine de Paris, il collabore au journal La Rive gauche, de tendance...

  • LANDRY ADOLPHE (1874-1956)

    • Écrit par Alain-Pierre RODET
    • 576 mots

    Le renouveau du socialisme en France souhaité par Jean Jaurès (qui trouvait trop étatiste le socialisme allemand incarné par Marx et Engels) devait, selon le fondateur de L'Humanité, s'accorder avec le tempérament individualiste des Français. Adolphe Landry fait partie avec Charles Andler...

  • LEJEUNE MAX (1909-1995)

    • Écrit par Éric HINTERMANN
    • 854 mots

    L'histoire de Max Lejeune se confond avec celle de trois Républiques. Né sous la IIIe, le 19 février 1909 à Flesselles, dans la Somme, de parents instituteurs, il s'engage très jeune dans les combats de la gauche sous la bannière d'un socialiste révolutionnaire, Marceau Pivert, tout en faisant...

  • MALON BENOÎT (1841-1893)

    • Écrit par Paul CLAUDEL
    • 600 mots

    Né dans une famille de journaliers, Benoît Malon, dès l'âge de sept ans, travaille aux champs. Autodidacte, il monte à Paris en 1863 et se fait embaucher dans une teinturerie de Puteaux ; il y anime en 1866 la grande grève des ouvriers teinturiers. Adhérent à l'Internationale dès...

  • MARXISME - Les révisions du marxisme

    • Écrit par Pierre BOURETZ, Evelyne PISIER
    • 3 663 mots
    • 1 média
    ...Au fond, Kautsky illustre bien ce que sera le contenu d'un révisionnisme assimilé au socialisme démocratique, avec toutes ses ambiguïtés. De même, en France, Jean Jaurès et plus tard Léon Blum, figures emblématiques du révisionnisme social-démocrate, en resteront marqués chacun à sa manière. Ainsi...
  • MENDÈS FRANCE PIERRE (1907-1982)

    • Écrit par Maurice DUVERGER, Emile SCOTTO-LAVINA
    • 4 656 mots
    • 2 médias
    Renversé le 5 février 1955, Mendès France et les radicaux-socialistes fondent, par un accord avec les républicains sociaux de Chaban-Delmas, la S.F.I.O. de Guy Mollet et l'U.D.S.R. de François Mitterrand, le Front républicain ; L'Express apparaît comme l'organe de cette alliance. La...

Médias

François Mitterrand, 1981

François Mitterrand, 1981

Front populaire, 1936

Front populaire, 1936

Jules Guesde

Jules Guesde