HERVÉ GUSTAVE (1871-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'origine relativement modeste, Gustave Hervé commença sa carrière dans l'enseignement comme surveillant, puis comme professeur d'histoire à Rodez en 1897. Son militantisme dreyfusard et son anticléricalisme, ses opinions ultra-démocratiques lui valurent d'être deux fois muté. Professeur au collège de Sens en 1900, il collabora au Travailleur socialiste, feuille ouvrière locale, et l'un de ses articles, à propos d'une cérémonie anniversaire de la bataille de Wagram, fit un tel scandale (il y souhaitait voir le drapeau du régiment planté par son colonel sur un tas de fumier) qu'il fut poursuivi devant les assises : défendu par Briand, il fut acquitté, mais Georges Leygues, ministre de l'Instruction publique, le révoqua. Hervé fonda alors une feuille très violemment antimilitariste, Le Pioupiou de l'Yonne, qui lui valut deux nouvelles poursuites et deux nouveaux acquittements. Devenu socialiste, il fut, dans les années 1904-1914, l'animateur d'une tendance extrémiste de la S.F.I.O. qui prêchait l'antimilitarisme, le pacifisme et l'action insurrectionnelle. Il voulait voir l'Internationale organiser la grève générale en cas de guerre. Il faisait de nombreuses conférences et créa, le 19 décembre 1906, un hebdomadaire, La Guerre sociale, où il attira Victor Méric, Henri Fabre, Eugène Merle, Almereyda ; les deux derniers devaient d'ailleurs le quitter pour fonder, en novembre 1913, Le Bonnet rouge ; maintes fois poursuivi et emprisonné, Hervé militait toujours. Son journal tira jusqu'à cinquante mille exemplaires.

Cependant, au congrès extraordinaire qui se tient du 14 au 16 juillet 1914 à Paris, Hervé vote, avec Guesde, contre Jaurès et Vaillant qui continuaient à prôner la grève générale comme arme suprême pour sauver la paix. Hervé commençait une évolution qui le fit se rallier d'enthousiasme à l'Union sacrée, exalter le peuple en armes pour la défense de la démocratie, puis, plus simplement, l'armée et la patrie. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Panthéon-Assas

Classification

Pour citer l’article

Pierre ALBERT, « HERVÉ GUSTAVE - (1871-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-herve/