Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SMITH ADAM (1723-1790)

Articles

  • SMITH ADAM (1723-1790)

    • Écrit par Jacques WOLFF
    • 1 445 mots

    Adam Smith, « le père de l'économie politique » : qualification bien connue et qui, sous une forme concise, a le mérite de bien exprimer ce que cette discipline lui a dû à ses véritables débuts, c'est-à-dire dans le dernier tiers du xviiie siècle, mais qualification insuffisamment...

  • ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

    • Écrit par Maurice GODELIER
    • 5 153 mots

    L'anthropologie économique en tant que branche spécialisée des recherches anthropologiques devint possible et nécessaire au début du xxe siècle avec la découverte par Boas et Malinowski du potlatch des Indiens Kwakiutl et du kula ring des Mélanésiens de l'île de Trobiand.

    Pour...

  • COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

    • Écrit par Lionel FONTAGNÉ
    • 7 228 mots
    ...analyse scientifique au tournant du xviiie siècle, s'opposant à la doctrine mercantiliste alors en vigueur, qui y voyait un jeu à somme nulle. Amorcée par le « père de l'économie politique », Adam Smith, cette nouvelle analyse du commerce international, visant à montrer au contraire...
  • COMMERCE INTERNATIONAL - Avantages comparatifs

    • Écrit par Matthieu CROZET
    • 5 804 mots
    ...David Hume (1711-1776), qui décrit en 1752 (Political Discourses) un mécanisme d'ajustement automatique des balances des échanges internationaux, Adam Smith (1723-1790) investit le champ de l'économie internationale et développe dans La Richesse des nations (1776) une critique sévère des...
  • COMMERCE INTERNATIONAL - Division internationale du travail

    • Écrit par Lionel FONTAGNÉ
    • 3 945 mots

    À l'image de la célèbre manufacture d'épingles dépeinte par Adam Smith (La Richesse des nations, 1776), dans laquelle chaque ouvrier se voyait affecté à une tâche précise participant à la production de l'atelier, la notion de division internationale du travail (D.I.T.) fait référence...

  • COÛTS DE TRANSACTION

    • Écrit par Claude MÉNARD
    • 5 316 mots
    ...Une bonne façon de comprendre les concepts de « transaction » et de « coûts de transaction », et d'en mesurer l'importance, consiste à partir de l'argument central développé par Adam Smith en ouverture de son célèbre ouvrage sur La Richesse des nations (1776) : la division du travail constitue...
  • CULTURE - Culture et civilisation

    • Écrit par Pierre KAUFMANN
    • 14 361 mots
    • 2 médias
    ...certaine sécurité de la personne et de la propriété à laquelle nous donnons le nom de la civilisation. » Et c'est assurément dans le même sens que dès 1776 Adam Smith pouvait affirmer : « Ce n'est qu'avec le concours d'une armée permanente que la civilisation d'un pays quelconque peut être perpétuée ou même...
  • DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Histoire

    • Écrit par Jean-Jacques FRIBOULET
    • 8 118 mots
    • 4 médias

    Le terme développement n'est employé dans son acception économique que depuis les années 1950. Mais l'idée est plus ancienne. Elle constitue le thème central du livre d'Adam Smith, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), qui marque les débuts de...

  • ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

    • Écrit par Henri GUITTON
    • 6 478 mots
    L'ouvrage d'Adam Smith, La Richesse des nations, suggère une première définition de l'objet de la connaissance économique. Pourquoi n'y aurait-il pas, en effet, une science des richesses, comme il y a une science de la lumière, des astres ou des végétaux ? La difficulté est de savoir ce qu'est une richesse....
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

    • Écrit par Jérôme de BOYER
    • 8 689 mots
    • 10 médias
    La parution en 1776 des Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations d'Adam Smith (le « père de l'économie politique ») marque le début de l'école classique qui allait dominer la pensée économique durant un siècle. Pour Smith, la nature de la richesse est réelle ; la monnaie n'est...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - L'école classique

    • Écrit par Daniel DIATKINE
    • 6 875 mots
    • 3 médias
    Cependant, il faut aller plus loin. Du point de vue de Marx, l'école classique commence avec Adam Smith, trouve son apogée avec David Ricardo et s'achève avec John Stuart Mill. En effet, selon lui, Smith a su mettre en évidence que le produit net, imputé par les physiocrates à la productivité...
  • ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

    • Écrit par Michel ROSIER
    • 6 816 mots
    • 2 médias
    Les économistes classiques ont clairement identifié ce problème. Parmi ceux-ci, Smith avance un type de solutions, consistant à désigner, parmi l'ensemble des marchandises, une « mesure invariable », en laquelle tous les prix doivent être exprimés pour que la représentation soit significative. Et...
  • ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

    • Écrit par Bruno JULLIEN
    • 9 097 mots
    • 1 média
    L'entreprise remplit deux fonctions. Tout d'abord, elle est une instance de coordination du processus de production. Dans La Richesse des nations (1776), Adam Smith présente la firme moderne comme une réponse à la complexité croissante des activités, en particulier à la division du travail. En...
  • ENVIRONNEMENT - Environnement et économie

    • Écrit par Sylvie FAUCHEUX, Christelle HUE
    • 6 559 mots
    • 1 média
    L'approche économique dominante s'est détachée de toute préoccupation morale ou éthique à partir de la parution de La Richesse des nations d'Adam Smith en 1776. Le monde y est conçu comme un ensemble atomistique d'acheteurs et de vendeurs adoptant un comportement égoïste pour améliorer...
  • ÉPARGNE

    • Écrit par Didier DAVYDOFF
    • 7 375 mots
    • 3 médias
    ...ménages a été, dès l'origine, au cœur de la pensée économique. Pour les auteurs classiques, l'acte d'épargne et celui de consommation sont dissociés. Pour Adam Smith comme pour David Ricardo, les profits des entrepreneurs sont essentiellement réinvestis dans l'accumulation du capital, tandis que les...
  • FOUNDATIONS OF SUPPLY-SIDE ECONOMICS, V.A. Canto, D.H. Joines et A.B. Laffer - Fiche de lecture

    • Écrit par Annie SORIOT
    • 1 154 mots
    • 1 média
    ...tradition classique d'Adam Smith, David Ricardo et Jean-Baptiste Say dont la « loi des débouchés » veut que l'offre crée sa propre demande. De fait, Smith notait déjà en 1776 : « l'impôt peut entraver l'industrie du peuple et le détourner de s'adonner à certaines branches de commerce ou de...
  • HIÉRARCHIE

    • Écrit par Raymond BOUDON
    • 3 998 mots
    ...sociales par des mécanismes de marché se trouve chez des auteurs très différents. On le rencontre au xviiie siècle, il persiste jusqu'à nos jours. Adam Smith est probablement, au xviiie siècle, l'auteur qui le présente le plus clairement. On le retrouve, enrichi et complété, chez de nombreux auteurs...
  • HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

    • Écrit par Jean-Marc DANIEL
    • 1 016 mots
    ...particulier des objectifs qui lui sont propres. Celui qui développe le plus cet aspect est Knies. Il s'est rendu célèbre pour avoir étudié ce qu'il appelle « Das Adam Smith Problem », c'est-à-dire les contradictions d'Adam Smith. Pour Knies, la conception développée dans La Richesse des nations...
  • HOMO ŒCONOMICUS (P. Demeulenaere) - Fiche de lecture

    • Écrit par Bernard VALADE
    • 1 453 mots

    L'Homo hierarchicus et l'Homo aequalis ont fourni, au cours des précédentes décennies, leur thème et leur titre aux ouvrages classiques de Louis Dumont. Parallèlement, l'Homo ideologicus a été mis en scène par Jean Baechler, notamment dans la préface qu'il a donnée à ...

  • TRAVAIL/TECHNIQUE (notions de base)

    • Écrit par Philippe GRANAROLO
    • 2 943 mots
    ...pouvant être évalué de façon juste par une mesure de type mathématique, la détermination du salaire ne pourra que dépendre de rapports de force. Avant Marx, l’économiste Adam Smith (1723-1790) en avait fait l’observation : « Ce qu’est le salaire ordinaire dépend pourtant du contrat ordinairement...
  • JUSTICE SOCIALE

    • Écrit par Bernard VALADE
    • 7 957 mots
    Pour exister et s'identifier, l'individu a besoin des autres. Dans la Théorie des sentiments moraux (1759) de Smith, son existence est régie par le principe de sympathie. Chez Hume, celui-ci permet à un spectateur de s'identifier à l'acteur pour en juger la conduite ; les règles de justice qui en découlent...

Média

Enquête sur la nature et les causes de la richesse des nations, A. Smith - crédits : AKG-images

Enquête sur la nature et les causes de la richesse des nations, A. Smith