Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SMITH ADAM (1723-1790)

Articles

  • LIBÉRALISME

    • Écrit par Francis BALLE
    • 6 823 mots
    • 1 média
    Avec ses Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), Adam Smith achève la conceptualisation de la doctrine du libéralisme économique. Conceptualisation qui, du reste, est contemporaine de la naissance de l'industrie en Angleterre. Selon lui, toute la richesse vient du travail...
  • MANDEVILLE BERNARD DE (1670-1733)

    • Écrit par Bernard DUCROS
    • 290 mots

    Né à Rotterdam, étudiant en médecine à Leyde, Bernard de Mandeville s'établit à Londres, où il fit carrière comme médecin à la mode et comme homme de lettres. Auteur d'une œuvre littéraire abondante, il est passé à la postérité avec un court opuscule didactique, La Ruche...

  • MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

    • Écrit par François ETNER
    • 2 776 mots
    Cette tradition cède la place à une autre à la suited'Adam Smith (1723-1790), professeur de philosophie morale. La réflexion économique devient alors plus philosophique, ce qui ne signifie pas moins raisonneuse mais moins mathématique. Elle se méfie de la statistique pour de bonnes raisons...
  • MERCANTILISME

    • Écrit par François ETNER
    • 6 592 mots

    Le mercantilisme désigne la pensée économique des auteurs européens, ou au moins de la plupart d'entre eux, du xvie au xviiie siècle. Selon ces auteurs, l'État seul incarne l'intérêt national et il doit le défendre contre les agissements des autres nations ; d'où des politiques autoritaires,...

  • MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

    • Écrit par Antoine d' AUTUME
    • 1 690 mots

    La théorie de l'équilibre général étudie l'allocation des ressources dans le cadre d'une économie de marché où règne la concurrence parfaite. Elle met en lumière la manière dont les marchés et les prix assurent la coordination des activités économiques. Se trouve ainsi...

  • MICROÉCONOMIE - Économie du bien-être

    • Écrit par Emmanuelle BÉNICOURT
    • 4 772 mots

    En économie, le mot « bien-être » est étroitement associé à l'expression « économie du bien-être », qui elle-même désigne la recherche des moyens à mettre en œuvre pour parvenir à des situations qui sont considérées comme les meilleures possibles pour, et par, la collectivité. Cette branche de l'analyse...

  • NOUVELLE ÉCOLE CLASSIQUE (NEC), économie

    • Écrit par François LANGOT
    • 2 433 mots
    • 1 média

    Née dans les années 1970 d'une réflexion sur les insuffisances des modèles keynésiens, la nouvelle école classique (N.E.C.) a pour objectif de fournir un cadre d'analyse à l'évolution de l'activité économique d'un pays. Elle est fondée sur une vision optimiste du capitalisme de ...

  • NOUVELLE ÉCONOMIE POLITIQUE, analyse économique du vote

    • Écrit par Jean-François LASLIER
    • 7 178 mots
    • 1 média

    Une définition classique de l'économie politique est celle qu'en a donné l'un de ses pères, Adam Smith, dans La Richesse des nations (1776) : « L'économie politique, considérée comme une branche de la science d'un homme d'État ou d'un législateur, se donne deux...

  • PRODUCTION, économie

    • Écrit par Marc PÉNIN
    • 1 411 mots
    ...aujourd'hui la valeur ajoutée). La valeur de ce produit net circule dans l'économie sous forme de revenus dont la dépense fournit un débouché à la production. Adam Smith (1723-1790) traduit cette conception dans une terminologie qui deviendra classique (capital fixe, capital circulant, salaires, rentes, profits...)....
  • REVENU NATIONAL

    • Écrit par Véronique PAREL, Francisco VERGARA
    • 5 823 mots
    En Angleterre, Adam Smith (1723-1790) se démarque de la vision selon laquelle seule l'agriculture est productive, puisqu'il considère que le travail des ouvriers et des artisans est également productif de revenu. En revanche, il estime que « le travail de quelques-uns des ordres les plus respectables...
  • RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

    • Écrit par Jean GADREY
    • 4 790 mots
    • 5 médias
    PourAdam Smith, père de l'économie politique classique et référence de ses successeurs pendant un siècle, la richesse réside avant tout dans la production industrielle, lieu privilégié d'application de la spécialisation et de la division du travail, sources d'opulence matérielle...
  • ROYAUME-UNI - Histoire

    • Écrit par Universalis, Bertrand LEMONNIER, Roland MARX
    • 43 835 mots
    • 66 médias
    Le monde nouveau est exalté par les idéologues, le premier en date étant Adam Smith, auteur dès 1776 des Recherches sur la richesse des nations. Une école libérale développe ses intuitions et ses principes, mais succombe aussi, avec David Ricardo vers 1817, au pessimisme social. Pour les pauvres,...
  • SERVICES ÉCONOMIE DE

    • Écrit par Jean-Charles ASSELAIN
    • 12 751 mots
    ...activités considérées aujourd'hui comme relevant du secteur tertiaire, tel le commerce, tenaient une place importante dans les économies pré-industrielles. Cependant, les réflexions d'Adam Smith dans La Richesse des nations (1776), au seuil de la révolution industrielle, marquent une césure. Smith oppose...
  • TRANSPORTS - Transports et économie

    • Écrit par Rémy PRUD'HOMME
    • 9 206 mots
    • 4 médias
    L'analyse que présentait Adam Smith, à la fin du xviiie siècle, pour répondre à cette question n'a rien perdu de sa pertinence. Elle repose sur la relation :
  • TRAVAIL DIVISION DU

    • Écrit par B. BREVAN
    • 938 mots
    • 1 média

    Platon est un des premiers philosophes à avoir remarqué qu'« on fait plus et mieux et plus aisément, lorsque chacun ne fait qu'une chose, celle à laquelle il est propre » (La République). Sur ce point, philosophes, économistes, sociologues et anthropologues semblent s'accorder....

  • TRAVAIL - La fin du travail ?

    • Écrit par Dominique MEDA
    • 7 671 mots
    ...jusque-là régies par des logiques irréductiblement diversifiées, vont devenir suffisamment homogènes pour pouvoir être rassemblées sous un seul terme. À bien lire Adam Smith et ses contemporains ou disciples, le travail est une unité de mesure, un cadre d'homogénéisation des efforts, un instrument permettant...
  • UTILITÉ PRINCIPE D'

    • Écrit par Francisco VERGARA
    • 2 290 mots
    Les mêmes clivages se retrouvent chez les économistes.Adam Smith (1723-1790), par exemple, adhérait clairement au principe d'utilité : « Toutes les institutions de la société tirent leur valeur [...] uniquement du degré avec lequel elles tendent à promouvoir le bonheur de ceux qui vivent...
  • VALEUR, économie

    • Écrit par Nathalie BERTA
    • 1 274 mots
    ...s'échangent l'un contre l'autre parce qu'ils ont la même valeur, c'est-à-dire parce qu'ils sont produits avec la même quantité de travail. Plus précisément, chez Smith, la valeur se mesure par le travail « commandé » – travail que la possession d'un bien permet d'acheter –, chez Ricardo par le travail « incorporé...