JUSTICE SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'égalité, les inégalités, la justice sociale sont à l'origine d'interrogations, de constats et d'exigences qui s'inscrivent dans une longue tradition de pensée. Le débat sur le juste a eu pour cadre premier la cité antique. Il a pris une orientation nouvelle avec le christianisme, qui a conféré un sens mystique à la pauvreté. L'avènement d'une société démocratique et le développement de l'économie de marché à l'époque contemporaine ont donné à la réflexion sur la justice sociale son actuel contenu. La crise de l'État-providence, la lutte contre l'exclusion, une sensibilité accrue aux inégalités sociales contribuent aujourd'hui à rendre particulièrement polémique l'examen d'une question que la Théorie de la justice de John Rawls a sensiblement renouvelée.

Le débat sur la justice sociale a suscité une abondante littérature qui a pour référent principal A Theory of Justice, l'ouvrage publié en 1971 par John Rawls. Cette conception de la justice comme équité – justice as fairness – s'est trouvée en France placée au centre de la discussion avec la traduction, en 1987, de Théorie de la justice, ouvrage d'emblée présenté au public français comme le texte contemporain le plus important de la philosophie morale et politique, et assimilé à une véritable charte de la social-démocratie. À la question posée par Philippe Van Parijs Qu'est-ce qu'une société juste ? (1991), il donne la quasi-totalité des éléments de réponse et, enrichie de nombreuses considérations (Justice et démocratie ; Libéralisme politique), la philosophie rawslienne passe effectivement pour avoir dépassé l'opposition classique libéralisme-socialisme, en mettant en place un nouveau cadre d'analyse.

Mais, en dehors de son importance propre, universellement reconnue, la contribution rawlsienne a aussi le mérite d'avoir provoqué un profond renouvellement de l'interrogation sur un certain nombre de thèmes qu'au xixe siècle l'utilitarisme a moins examinés qu'évacués. Le mouvement se poursuit, en cette fin de xxe siècle, sur fond de crise de l'État-providence. Il concerne la perception et la représentation des inégalités, l'exigence d'égalité, la comparaison des mérites et des besoins, les critères du juste, les règles de distribution, la relation de l'idéal de justice avec l'appartenance sociale, la distinction entre justice procédurale et justice distributive. Portant également sur la conscience de ce qui est juste et sur le sentiment de justice, il s'étend de l'espace public au domaine privé ; il intègre à la réflexion des questions aussi variées que le don au sein du groupe de parenté, la comparaison entre nationaux et étrangers dans la conception populaire de la justice, les droits revendiqués et les privilèges défendus par des particuliers.

Associé aux problèmes de la pauvreté, de l'exclusion, de la solidarité, le débat sur la justice sociale est, plus fondamentalement lié à celui, toujours ouvert, sur les moyens propres à assurer la cohésion sociale. À ce titre, il se nourrit d'arguments fournis par la plupart des sciences humaines, de la philosophie morale et politique à l'économie politique et sociale. La diversité des points de vue – des considérations éthiques à la mise en œuvre des politiques publiques –, la multiplicité des plans socio-idéologiques, comme la dualité des niveaux d'analyse (microsocial et macrosocial) en accroissent l'opacité et la complexité. La confusion menaçante en ce domaine commande donc qu'on souligne sommairement, mais prioritairement, le caractère historique des enjeux attachés au débat en question. En inscrivant ce dernier dans l'histoire, longue et courte, on peut, en effet, mieux saisir la singularité de sa présente orientation et repérer l'origine de quelques- [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-V-Sorbonne, secrétaire général de L'Année sociologique

Classification

Autres références

«  JUSTICE SOCIALE  » est également traité dans :

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 041 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le retour de l'éthique »  : […] Le discours sur l'engagement révolutionnaire, après la Seconde Guerre mondiale, avait amené à se désintéresser de la réflexion morale (à l'exception d'œuvres solitaires comme celles de V Jankelevitch et d'É Weil), puisque le bien et le mal paraissaient clairement objectivés par l'idéologie marxiste. Les « nouveaux philosophes », à la fin des années 1970, ont exhumé l'interrogation éthique pour ju […] Lire la suite

RECONNAISSANCE, sociologie

  • Écrit par 
  • Wenceslas LIZÉ
  •  • 1 058 mots

La notion de reconnaissance doit une part de son succès à l’omniprésence des phénomènes qu’elle désigne dans le fonctionnement du monde social. Pour saisir simplement cette notion particulièrement labile, on peut dire que la reconnaissance a lieu à chaque fois qu’un individu, un groupe ou une institution valide une identité revendiquée par autrui (celle d’« artiste », par exemple) ou le crédite d […] Lire la suite

DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

  • Écrit par 
  • Rémi LEFEBVRE
  •  • 6 777 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les budgets participatifs »  : […] Si les conseils de quartier sont en voie d'essoufflement, le budget participatif connaît quant à lui un grand succès en milieu urbain à partir des années 2000, qui s’est notamment confirmé au cours de la campagne des élections municipales de 2020. Les budgets participatifs permettent aux citoyens de choisir eux-mêmes l’affectation d’une partie du budget d’une municipalité ou d’une collectivité lo […] Lire la suite

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 650 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le justicialisme idéo-réaliste »  : […] Dans la pensée proudhonienne, les théories du justicialisme idéo-réaliste et, en premier lieu, l' idéo-réalisme s'articulent au lien qui unit la pensée et l'action. Toute idée a sa source dans un rapport réel révélé dans une action et perçu ainsi par l'entendement. Le travail, « action intelligente de l'homme en société sur la matière », est cette révélation par excellence. « Toute idée naît de l […] Lire la suite

SANTÉ - Économie de la santé

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOATTI
  •  • 9 632 mots

Dans le chapitre « Soins de santé et justice sociale »  : […] L'objectif utilitariste de « maximiser le résultat sanitaire global », indépendamment de sa distribution entre les individus et les groupes, ne reflète pas forcément les préférences d'une société. La collectivité peut ne pas accorder la même valeur au gain d'une année de vie selon les circonstances et les groupes concernés. Elle peut aussi souhaiter accorder une priorité à la réduction du risque p […] Lire la suite

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 052 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le virage social-libéral »  : […] Dans les années 1980, les brèves expériences néo-keynésiennes du P.S. français (1981-1982) et du P.A.S.O.K. grec (1981-1984), poursuivies dans un environnement international hostile, se sont soldées par des échecs. La social-démocratie se retrouve sans cadre théorique et programmatique. Les partis sociaux-démocrates alors au pouvoir dans le sud de l'Europe mènent des politiques de désinflation co […] Lire la suite

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 336 mots
  •  • 7 médias

L'anarchisme est un mouvement d'idées et d'action qui, en rejetant toute contrainte extérieure à l'homme, se propose de reconstruire la vie en commun sur la base de la volonté individuelle autonome . Bien que l'anarchisme militant ne se manifeste que vers la fin du xix e  siècle avec Kropotkine , Élisée Reclus et Malatesta, les lignes essentielles de la doctrine anarchiste se précisent dès la pre […] Lire la suite

CARE, philosophie

  • Écrit par 
  • Sandra LAUGIER
  •  • 3 850 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  L'humain comme vulnérable »  : […] La pensée du care , en proposant de donner tout leur sens à des valeurs morales d'abord identifiées comme féminines – le soin, l'attention à autrui, la sollicitude – a contribué à modifier une conception dominante de l'éthique. Par là, elle a introduit des enjeux éthiques dans le politique et placé la vulnérabilité au cœur de la morale au lieu de valeurs centrales telles que l'autonomie, l'imparti […] Lire la suite

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 261 mots

Dans le chapitre « Catholicisme social »  : […] L'expression « catholicisme social » est relativement récente : elle n'a été reçue couramment en France que dans la dernière décennie du xix e siècle. La réalité est notablement plus ancienne : l'un de ses historiens, J. B. Duroselle, en fait remonter la première apparition en France à un article de Lamennais sur la démoralisation ouvrière, paru en 1822 dans Le Drapeau blanc. Le retard du vocabu […] Lire la suite

ENVIRONNEMENT - Environnement et économie

  • Écrit par 
  • Sylvie FAUCHEUX, 
  • Christelle HUE
  •  • 6 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'équité intergénérationnelle »  : […] L'équité intergénérationnelle est au cœur de la convention-cadre sur le changement climatique signée à la Conférence des Nations unies sur l'environnement et le développement, qui s'est tenue à Rio de Janeiro en juin 1992. Cette convention établit en préambule que les parties sont conscientes que « les changements du climat de la Terre et leurs effets défavorables représentent une préoccupation co […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

15-29 avril 2021 Russie. Intensification de la répression du mouvement d'Alexeï Navalny.

Le 26, le procureur de Moscou ordonne la suspension des activités des « QG Navalny », les antennes régionales de l’opposant, qui sont accusés de « créer les conditions de la déstabilisation de la situation sociale et sociopolitique » en Russie. Le 27, les activités du Fonds de lutte contre la corruption (FBK), une ONG fondée par Alexeï Navalny, sont également suspendues. […] Lire la suite

2-29 septembre 2020 France. Procès des attentats de janvier 2015 et nouvelle attaque terroriste.

Arrivé en France en août 2018, il avait été pris en charge par l’aide sociale à l’enfance en tant que mineur isolé, jusqu’à sa majorité supposée, en août. L’enquête révélera le véritable nom de cet homme, Zaheer Hassan Mahmoud, et son âge réel, vingt-cinq ans. Le 29, Zaheer Hassan Mahmoud est mis en examen pour « tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». […] Lire la suite

28 août 2020 France. Déclaration du président Emmanuel Macron sur la sortie de crise.

Par ailleurs, le chef de l’État défend l’obligation du port du masque dans les entreprises et les établissements d’enseignement, déclarant que la « stratégie est de vivre avec le virus, c’est-à-dire de ne pas arrêter la vie éducative, économique, sociale ». Concernant la lutte contre la délinquance, Emmanuel Macron affirme que les violences sont le signe « d’un malaise de notre société, qui est un problème d’éducation, un problème d’intégration, un problème de modèle économique » et promet un renforcement des moyens accordés à la justice. […] Lire la suite

21-29 juin 2020 France. Rapport de la Convention citoyenne pour le climat.

Initiée à la suite du « grand débat national », en avril 2019, cette assemblée de cent cinquante citoyens volontaires tirés au sort, qui a entamé ses travaux en octobre de la même année, était chargée de « définir les mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d'au moins 40 p. […] Lire la suite

16 décembre 2019 Europe. Alliance entre les maires de Varsovie, Budapest, Prague et Bratislava.

Ils s’engagent notamment « à protéger et à promouvoir les valeurs communes de liberté, de dignité humaine, de démocratie, d’égalité, d’État de droit, de justice sociale, de tolérance et de diversité culturelle », ainsi qu’à lutter contre le réchauffement climatique. Ils réclament que davantage de fonds européens soient directement versés aux villes. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard VALADE, « JUSTICE SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-sociale/