ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'anthropologie économique en tant que branche spécialisée des recherches anthropologiques devint possible et nécessaire au début du xxe siècle avec la découverte par Boas et Malinowski du potlatch des Indiens Kwakiutl et du kula ring des Mélanésiens de l'île de Trobiand.

Pour comprendre la portée théorique de ces découvertes, il faut revenir au Traité de la richesse des nations d'Adam Smith (1776) : « Au contraire des nations sauvages, chez les nations civilisées et en progrès, quoiqu'il y ait un grand nombre de gens tout à fait oisifs et beaucoup d'entre eux qui consomment un produit du travail décuple et souvent centuple de ce que consomme la plus grande partie des travailleurs, la somme du produit du travail de la société est si grande que tout le monde est souvent pourvu avec abondance et que l'ouvrier, même de la classe la plus basse et la plus pauvre, s'il est sobre et laborieux, peut jouir, en choses propres aux besoins et aux aisances de la vie, d'une part bien plus grande que celle qu'aucun sauvage pourrait jamais se procurer. »

À lire ce texte on ne peut douter que, pour le fondateur de l'économie politique, l'économie des peuples primitifs ne valait pas de si longues heures d'étude. Pourquoi ?

Une naissance difficile

La vision libérale et la critique marxiste

À la fin du xviiie siècle, les sociétés primitives apparaissent généralement, du moins chez les adversaires de J.-J. Rousseau, comme les vestiges témoins de l'enfance de l'Humanité, d'un stade où l'outillage technique et intellectuel ne permettait « pas encore » aux individus de produire plus que pour leurs besoins. Sans surplus pas d'échanges, sans échanges pas de monnaie. Caractérisée négativement, l'« économie naturelle » se bornait à assurer à l'humanité primitive les moyens matériels de « subsister ». Au-delà commençait l'Histoire réelle, qui devait s'achever dans l'Harmonie réglée de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages





Écrit par :

  • : directeur d'études de classe exceptionnelle à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Civilisations traditionnelles

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 2 906 mots

Les sociétés globales – ainsi appelées parce qu'en chacune d'elles l'individu trouve l'ensemble des réseaux de relations sociales dont il a besoin au cours de sa vie – furent nombreuses dans l'Afrique traditionnelle, celle qui prit fin avec la période coloniale en ses débuts, vers le dernier quart du xix e siècle. Un ethnologue, George P. Murdock, en énumère plus de huit cent cinquante, et sa li […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l'écologie culturelle à l'anthropologie française »  : […] Un autre courant américain se situe dans le cadre de cette anthropologie sociale et culturelle, qui, née d'une orientation matérialiste et néo-évolutionniste, rejeta l'intellectualisme et le psychologisme de l'anthropologie culturelle, provoquant aux États-Unis une véritable révolution et posant les principes d'une nouvelle recherche. Anthropologues et archéologues s'inspirèrent des travaux de J.  […] Lire la suite

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 264 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La vie économique »  : […] Les conquérants décrivent avec admiration l'extraordinaire richesse et la beauté des marchés de Tenochtitlán regorgeant de richesses de tous les coins de l'empire, denrées précieuses, céramiques fines , objets d'or et de pierres fines, ouvrages de plumes, etc. L'économie, si précaire lors de l'établissement dans la lagune, était devenue beaucoup plus florissante. L'alimentation de base des Aztèque […] Lire la suite

BÜCHER KARL (1847-1930)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 286 mots

Professeur d'économie politique à Dorpat, à Munich, à Bâle, à Karlsruhe et à Leipzig, Karl Bücher fut un des principaux animateurs de l'école historique d'économie politique nationale. Il fonda et dirigea, à Leipzig, l'important institut pour l'étude de la presse. Il est considéré comme le chef de cette école d'histoire de l'économie politique qui introduisit le point de vue évolutionniste dans l' […] Lire la suite

CAURI

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 345 mots

Variété de coquillages utilisée couramment comme monnaie, découverte aux îles Maldives (à l'ouest de Ceylan) et aux îles Soulou (entre les Philippines et Bornéo). Deux types peuvent être distingués : la Monetaria ( Cyprea ) moneta , utilisée principalement en Asie, et la Monetaria annulus , utilisée sur le continent africain. Au xiii e siècle, Marco Polo note leur utilisation en Chine ; provenan […] Lire la suite

CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 115 mots

Dans le chapitre « Techniques »  : […] Le développement des techniques est aussi un fait aisément observable. Les préhistoriens ont d'ailleurs pris ce phénomène comme base de leurs classifications, non seulement parce qu'ils ne trouvent guère dans les vestiges exhumés d'autres signes distinctifs d'évolution, mais aussi parce que les formes d'outillage suivent dans la chronologie universelle un ordre constant : pierre taillée, pierre p […] Lire la suite

CONTRAT

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 7 193 mots

Dans le chapitre « Le don »  : […] On qualifie de « gratuite » (ou « à titre gratuit ») l'opération par laquelle une seule partie consent un sacrifice, c'est-à-dire procure à l'autre un avantage, sans rien recevoir en retour. Plus spécialement, lorsque le sacrifice (ou l'avantage, selon le point de vue auquel on se place) s'analyse en un transfert de valeur d'un patrimoine à un autre, l'acte est une donation. Dans certains système […] Lire la suite

DETTE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Charles MALAMOUD
  •  • 10 475 mots

Dans le chapitre « Dette et devoir dans le vocabulaire sanscrit et dans la pensée brahmanique »  : […] Le terme sanscrit pour « dette » est le substantif neutre r̥ṇa . Il s'agit de la dette en tant qu'elle caractérise la condition du débiteur. Si, en effet, l'usage s'est établi en sanscrit classique de désigner le débiteur comme adhamarṇa , « celui qui est en position inférieure ( adhama ) par rapport à la dette », et le créancier comme uttamarṇa , « celui qui est en position supérieure ( uttama ) […] Lire la suite

DON

  • Écrit par 
  • François POUILLON
  •  • 3 517 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le texte de Mauss »  : […] On ne doit pas limiter l'« Essai sur le don » à ces quelques idées simples, car il n'a cessé d'inspirer de nouvelles lectures. Et non pas seulement parce qu'on y trouve quelques propositions majeures comme la formulation de la théorie des faits sociaux totaux ou les conclusions de « sociologie générale et de morale » auxquelles Mauss tenait tant. Plus admirables que ces axes théoriques aux résonan […] Lire la suite

DOT

  • Écrit par 
  • Annie ROUHETTE
  •  • 2 690 mots

Dans le chapitre « La dot et la condition de la femme »  : […] Le temps n'est pas très éloigné où le souci majeur du père de famille était de « bien marier » sa fille parce que la société n'offrait pas à la femme d'autre débouché que le mariage. Le roman, le théâtre, le cinéma attestent par le choix de ce thème l'importance assignée à la dot dans une société où la femme ne trouve nulle protection en dehors du mariage. La dot permet de caser la fille en ce qu' […] Lire la suite

DUMONT LOUIS (1911-1998)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 942 mots

Dans le chapitre « Une œuvre marquante »  : […] Homo Hierarchicus , qui devait primitivement s'intituler « L'Homme des castes, un système social et ses implications », ne renouvelle pas seulement l'étude d'une organisation humaine naguère étudiée par C. Bouglé, A. M. Hocart et E. Sénart. Il revient d'abord sur le rapport intellectuel susceptible d'être établi entre la civilisation occidentale, génératrice de certains modes de pensée, et la civi […] Lire la suite

ÉCHANGE

  • Écrit par 
  • Claude MEILLASSOUX
  •  • 3 704 mots

Au sens général, le terme « échange » s'applique à tout mouvement d'intention réciproque entre deux parties. En économie, on appelle « échange » les différents modes de transferts de biens et de services exécutés en contrepartie et en équivalence les uns des autres. L'échange économique n'est pas un phénomène universel. Il n'intervient pas entre les membres des communautés produisant pour elles- […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Relations économiques »  : […] Le comportement économique a des implications sociales ; il dépend des relations mises en jeu par la production ou l'échange des biens et services et en même temps il les modifie. Les relations économiques dans une société primitive sont plus personnelles que dans une société industrialisée : souvent, on n'y trouve ni employeur, ni employé, ni salarié, ni capitaliste. L'individu travaille non seul […] Lire la suite

KULA

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 594 mots

Vaste opération de rapports intertribaux, incluant un système d'échange très développé, qui a fait l'objet de l'étude de Malinowski consignée dans son ouvrage célèbre, Les Argonautes du Pacifique occidental ( Argonauts of the Western Pacific , 1922). Le commerce kula implique un type de relations sociales réciproques qui sont réglementées de la manière la plus rigoureuse. Il constitue un mécanis […] Lire la suite

MAUSS MARCEL (1872-1950)

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 1 624 mots

Dans le chapitre « Le « phénomène social total » »  : […] L'étude des sociétés humaines, selon Mauss, comprend la morphologie qui porte sur les groupes structurés, la physiologie sociale qui s'applique aux représentations et aux mouvements sociaux, et la sociologie générale qui traite des phénomènes généraux se retrouvant dans les divers aspects de la vie nationale et internationale. La nation correspond à un certain degré d'intégration et de cohésion ; […] Lire la suite

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Les instruments monétaires avant la monnaie »  : […] On a cru longtemps – après Aristote, Nicolas Oresme ( Traité des monnaies , 1370), Guillaume Budé – que la monnaie, sous forme métallique, avait peu à peu remplacé le simple troc, et cela à une date assez récente ( viii e - vii e  s. av. J.-C.). L'ethnologie et l'archéologie ont prouvé que les choses s'étaient passées de façon quelque peu différente : le troc proprement dit est une vue de l'espri […] Lire la suite

MORGAN LEWIS HENRY (1818-1881)

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 3 677 mots

Dans le chapitre « Logique et histoire des rapports de parenté »  : […] D'une manière générale, Morgan a démontré que les rapports de parenté dominent l'histoire primitive de l'humanité et que ces rapports ont une logique et une histoire. Il distingua parmi tous les systèmes de parenté deux types de nomenclature des rapports de consanguinité : d'une part le type descriptif, propre aux systèmes de parenté indo-européens, sémites et ouraliens ; d'autre part le type cl […] Lire la suite

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 282 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les groupes fondés sur la stratification de la société globale »  : […] Familles nucléaires, familles composées et groupes de consanguinité sont formés de parents et d'alliés, ou d'individus supposés tels, sans discrimination selon la richesse, la noblesse, la race ou la religion. Or dans aucune des cultures connues, jusques et y compris dans celles que l'on considère comme les plus « primitives », la parenté n'est seule à intervenir pour la formation des groupes et d […] Lire la suite

POLANYI KARL (1886-1964)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 335 mots

Spécialiste d'histoire et d'anthropologie économiques, Polanyi, d'origine hongroise, manifesta très tôt des idées anti-autoritaires et fut obligé de quitter son pays après la Première Guerre mondiale pour se réfugier à Vienne. En 1930, il partit pour la Grande-Bretagne, où il enseigna aux universités d'Oxford et de Londres. C'est là qu'il entreprit son immense ouvrage d'érudition, The Great Trans […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice GODELIER, « ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-economique/