ÉPARGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans les sociétés contemporaines, l'épargne est une composante centrale de la vie économique. Elle est l'objet d'intenses débats publics de politique économique. Autrefois considérée comme l'expression d'une vertu, l'épargne est, depuis les travaux de John Maynard Keynes, suspectée de ralentir la croissance lorsqu'elle est trop abondante. Mais, au-delà de son niveau général, de nombreuses actions ciblées de la puissance publique visent à la diriger vers des emplois utiles à la collectivité. On cherche souvent à l'orienter vers le marché des actions pour un double avantage : en renforçant les fonds propres des entreprises, on favorise l'investissement et donc la croissance économique. Les actions représentent aussi pour l'investisseur le placement à long terme le plus rémunérateur, dont on attend la solution au difficile problème de financement de la retraite de populations vieillissantes. C'est la raison d'être des intermédiaires financiers que de mettre en relation, directe ou indirecte, les agents économiques qui ont structurellement des capacités de financement – les ménages – avec des agents économiques à besoins de financement, généralement des entreprises et des collectivités publiques.

Bien qu'il soit au cœur de toute la pensée économique, il n'est pas sûr que l'enchaînement des causes et des conséquences des comportements d'épargne soit encore bien compris. Les concepts de la théorie économique ne sont pas tous intuitifs et, surtout, la diffusion de richesses financières dans de larges couches de la population rend beaucoup plus complexes qu'autrefois les interactions entre la sphère financière et la sphère dite « réelle », c'est-à-dire non financière. Mais il existe un consensus au moins sur un constat : les flux d'épargne viennent alimenter le patrimoine des ménages. Ce patrimoine subit à son tour des valorisations ou des dévalorisations quotidiennes lorsqu'il est constitué de pr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages



Médias de l’article

Taux d’épargne des ménages en 2017

Taux d’épargne des ménages en 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Rendements réels (hors inflation) moyens annualisés entre 1992 et 2017

Rendements réels (hors inflation) moyens annualisés entre 1992 et 2017
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Patrimoine financier par habitant dans six grands pays européens

Patrimoine financier par habitant dans six grands pays européens
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau





Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉPARGNE  » est également traité dans :

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 142 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Valeur patrimoniale de l'action »  : […] Représentant une fraction de l'actif net et de la capacité bénéficiaire d'une société, l'action a incontestablement une valeur patrimoniale. Mais comment l'évaluer ? Aucune méthode n'est pleinement satisfaisante. La valeur comptable n'a pas grande signification, étant donné les fluctuations de la monnaie ; sa revalorisation à partir de coefficients monétaires est sans portée économique. La capital […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'épisode des pyramides financières »  : […] L'apport massif des travailleurs émigrés albanais est à l'origine d'un phénomène spéculatif que l'Albanie n'a pas été la seule à connaître (comme on l'a vu en Roumanie avec le phénomène Caritas dans les années 1994-1995 ou encore en Russie en 1993 avec MMM). En l'absence d'un système bancaire fiable et d'un encadrement institutionnel et juridique suffisamment contraignant et stable, d'importantes […] Lire la suite

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Les banques sont les établissements financiers qui collectent les dépôts du public (en particulier les dépôts à vue) et qui accordent des crédits aux entreprises et aux ménages. Elles font partie, au même titre que les sociétés d'assurance et les organismes de placement collectif en Bourse, de ce que les économistes appellent les intermédiaires financiers. Ces derniers ont pour fonction de collec […] Lire la suite

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

Dans le chapitre « Protéger les épargnants »  : […] La protection des dépôts bancaires et de l'épargne du public constitue une première justification d'un encadrement de l'activité des professionnels de la banque et de la finance. La banque a ceci de particulier que ses créanciers sont aussi, pour la plupart, ses clients. Les déposants qui confient leurs fonds à des banques pour disposer d'un compte courant ne sont donc pas des créanciers ordinair […] Lire la suite

BOURSE - Marchés de valeurs mobilières

  • Écrit par 
  • Daniel GOYEAU, 
  • Amine TARAZI
  •  • 8 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La logique de fonctionnement des marchés financiers »  : […] On peut dénombrer cinq fonctions principales des marchés financiers. – Mobiliser l'épargne . Une double concordance serait nécessaire pour qu'une relation directe puisse s'établir entre un agent à besoin de financement et un agent à capacité de financement : une concordance de montant, et une concordance de durée. En pratique, cette double concordance apparaît impossible. En effet, tout d'abord, l […] Lire la suite

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  L'appel public à l'épargne  »  : […] Les sociétés qui font appel à l'épargne d'investisseurs externes doivent rendre des comptes à ces derniers, sur l'utilisation qu'elles font de leur argent. Si l'épargne du public a été sollicitée, c'est en général à travers une cotation en Bourse. Pour que cette dernière puisse fonctionner normalement, c'est-à-dire qu'un prix juste se dégage des offres et des demandes, et qu'une personne souhaita […] Lire la suite

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Le taux de change réel naturel (Natrex) »  : […] Toutes les théories du taux de change d'équilibre ne sont cependant pas exclusivement orientées vers la définition de normes. Ainsi Jerome Stein, auteur du modèle de taux de change réel naturel (Natrex, pour Natural Real Exchange Rate ) motive l'intérêt de son approche avant tout comme un moyen d'expliquer la dynamique observée des taux de change réels, notamment celle du taux de change euro/dolla […] Lire la suite

COMPTABILITÉ NATIONALE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 11 280 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les comptes non financiers des secteurs institutionnels résidents »  : […] Le compte non financier de chaque secteur va être décomposé dans le S.E.C. en six sous-comptes, chacun d'entre eux regroupant des opérations ayant un certain caractère homogène et permettant de déterminer un solde analytiquement intéressant. Ce solde sera placé par convention du côté gauche du compte et sera reporté du côté droit du compte suivant afin de permettre de retrouver le B.D.F. ou la C.D […] Lire la suite

CONSOMMATION - Dépenses de consommation

  • Écrit par 
  • Nicolas HERPIN, 
  • Daniel VERGER
  •  • 5 716 mots

Dans le chapitre « Revenu courant, revenu permanent et épargne de précaution »  : […] Pour les keynésiens, les pouvoirs publics ont la mission de stimuler la consommation en élevant le revenu courant, le chômage, fléau du capitalisme, ayant pour cause l'insuffisance de la demande effective. Pour les monétaristes, disciples de Milton Friedman, cette intervention de l'État perturbe l'efficacité des mécanismes du marché. Dans sa théorie du revenu permanent, Friedman postule, en effet, […] Lire la suite

COOPÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 10 053 mots

Dans le chapitre « Coopératives de crédit »  : […] La coopération de crédit et d' épargne a connu un développement très inégal d'un pays à l'autre. C'est, bien sûr, en Allemagne, pays d'origine des caisses de crédit mutuel, que le mouvement est le plus puissant : les 3 000 coopératives de crédit regroupent 11,4 millions de sociétaires. Au Québec, les Caisses Desjardins sont les caisses d'épargne les plus puissantes du pays et financent l'ensembl […] Lire la suite

DÉSÉPARGNE

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 443 mots

De création récente, la désépargne désigne le fait de transformer une épargne en consommation. L'épargne peut recevoir deux affectations, et être soit placée (caisses d'épargne, acquisition de titres financiers...) soit thésaurisée. Le terme de désépargne ne concerne cependant que la première hypothèse. Dans le second cas, lorsque les signes monétaires oisifs seront remis en circulation, on emploi […] Lire la suite

DETTE PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 3 090 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les justifications de l'endettement public »  : […] Si l'État ne peut s'endetter à l'infini et s'il ne sait jusqu'où il peut aller, pourquoi mener une politique dont on ignore les limites ? La politique de dépenses publiques élevées et de leur financement par l'emprunt trouve sa justification dans l'approche keynésienne qui repose sur trois idées-forces : – La dépense publique est plus efficace pour augmenter la production que la dépense privée. Dè […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Développement des pays du Sud

  • Écrit par 
  • Denis COGNEAU, 
  • Philippe DE VREYER, 
  • Sylvie LAMBERT
  •  • 5 716 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'accumulation du capital et l'épargne »  : […] Toutes les représentations classiques du développement économique, notamment celles qui ont été proposées par Ragnar Nurkse (1953), Walt Whitman Rostow (1959), Hollis Chenery (1960) comprennent une phase d'accumulation de richesses précédant le décollage. La question est alors de comprendre comment engendrer une épargne suffisante pour permettre cette accumulation primitive, source des premiers […] Lire la suite

DRAGHI MARIO (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 065 mots
  •  • 1 média

Pour certains, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE) de 2011 à 2019, est un héros (« Super Mario ») ; pour d’autres, il est le fossoyeur d’une certaine idée de la politique monétaire et l’organisateur de la ruine des épargnants, notamment allemands. À la fois pragmatique et fin connaisseur, sur le plan théorique, des enjeux de la politique monétaire, Mario Draghi fut l’un […] Lire la suite

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Le courant post-keynésien »  : […] L'école post-keynésienne a pour ambition de proposer des analyses qui soient keynésiennes non plus seulement dans leurs résultats, mais aussi dans leurs prémisses. En cela, elle se différencie profondément des approches « syncrétiques ». En suivant la présentation proposée par Marc Lavoie (2004), on peut résumer les principaux éléments du cadre d'analyse proposé par l'école post-keynésienne. Premi […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 2004 : une reprise turbulente

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 859 mots

Dans le chapitre « Les ménages américains n'épargnent pratiquement plus »  : […] La croissance américaine n'a pas maintenu, en 2004, le rythme très rapide qu'elle avait connu l'an passé, mais elle a gardé beaucoup d'allant. À nouveau, les deux moteurs ont été la consommation très soutenue des ménages et le dynamisme des investissements des entreprises, particulièrement en ordinateurs et logiciels, dans un contexte de remontée des taux d'utilisation des capacités des industrie […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1991 : une économie convalescente

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 8 560 mots

Dans le chapitre « Le syndrome de la pénurie d'épargne »  : […] « Leaders » de l'expansion dans les années 1980 et principales victimes de la récession de 1990-1991, les États-Unis et le Royaume-Uni auraient normalement dû mener la reprise, sous l'effet de la désinflation, vers la fin de 1991. Malgré des signes avant-coureurs encourageants outre-Atlantique à partir de juillet, une franche reprise se faisait toujours attendre à la fin de l'année. Mêmes hésitati […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

  • Écrit par 
  • Régis PARANQUE
  •  • 14 988 mots

Dans le chapitre « Une situation plutôt favorable »  : […] L'année avait commencé dans une certaine euphorie : explosion de la liberté en Europe de l'Est, désarmement, persistance de la croissance et maîtrise de l'inflation ; l'incroyable s'était annoncé dès 1989, l'année même du bicentenaire de la Révolution française, et semblait devoir s'amplifier, se consolider en 1990, année de tous les possibles, symbolisée par l'entrée de l'Allemagne unifiée dans l […] Lire la suite

EMPRUNT PUBLIC

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  •  • 860 mots

Longtemps considéré comme un procédé nocif auquel l'État ne devait avoir recours qu'exceptionnellement, l'emprunt occupe, aujourd'hui, une place importante, aux côtés du prélèvement fiscal, parmi les recettes publiques. Traditionnellement défini comme une prestation pécuniaire versée, en principe, à titre volontaire, en vertu d'un contrat et moyennant une contrepartie (remboursement, service d'int […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-31 décembre 2019 • France • Mouvement de contestation de la réforme des retraites.

 –, n’a pas mentionné, dans sa déclaration d’intérêts à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), sa fonction d’administrateur, à titre gracieux, de l’Institut de formation de la profession de l’assurance (IFPASS). Pourvoyeur de produits d’épargne-retraite, le secteur [...] Lire la suite

28 octobre 2019 • France • Publication du rapport sur l’EPR de Flamanville.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire présente le rapport sur la filière EPR commandé en juillet à EDF. Qualifiant la construction de l’EPR d’« échec pour EDF », le rapport épargne toutefois la direction de l’entreprise et ne remet pas en cause la filière. Il épingle la défaillance [...] Lire la suite

10 juin 2018 • Suisse • Rejet de l’initiative « Monnaie pleine ».

Les électeurs rejettent par 75,7 p. 100 des suffrages l’initiative « monnaie pleine » qui visait à interdire aux banques de créer de la monnaie scripturale, en vue de protéger l’épargne des citoyens des risques inhérents à la spéculation, et de réserver cette création de monnaie à la Banque centrale. Cette initiative soutenue par la gauche était rejetée par le Parlement et le Conseil fédéral. Le taux de participation est de 33,8 p. 100.  [...] Lire la suite

1er-3 mai 2017 • États-Unis - Suisse • Accord financier amiable entre les États-Unis et deux banques suisses.

Le 1er, le régulateur américain des caisses d’épargne (NCUA) annonce la conclusion d’un accord avec la banque suisse UBS, qui prévoit le versement de 445 millions de dollars en dédommagement des pertes subies en 2007 par les clients de deux établissements mutualistes [...] Lire la suite

23 février 2017 • Espagne • Condamnation du banquier Rodrigo Rato.

de complaisance, en tant qu’ancien président de la caisse d’épargne Caja Madrid, puis du groupe bancaire Bankia, entre 2010 et 2012. Soixante-quatre autres directeurs et membres du conseil d’administration sont condamnés. Rodrigo Rato est poursuivi dans d’autres affaires d’escroquerie et de fraude.  [...] Lire la suite

24 septembre 2015 • France • Relaxe du président de la B.P.C.E. François Pérol.

Le tribunal correctionnel de Paris prononce la relaxe de François Pérol, ancien conseiller du président Nicolas Sarkozy et président du directoire du groupe Banque populaire Caisses d’épargne (B.P.C.E.), mis en examen en février 2014 pour prise illégale d’intérêts. Tout en critiquant [...] Lire la suite

17-19 février 2015 • France • Recours à l'article 49-3 pour l'adoption de la loi Macron.

prud'homale, de généraliser l'épargne salariale et l'actionnariat salarié, de céder de cinq à dix milliards d'actifs publics dans les entreprises, de réformer certaines conditions du licenciement collectif et des plans sociaux, d'accélérer le passage des épreuves du permis de conduire et d'autoriser [...] Lire la suite

6 février 2014 • France • Mise en examen de François Pérol.

François Pérol, président du directoire du groupe bancaire B.P.C.E., est mis en examen pour prise illégale d'intérêts. Il est suspecté d'avoir pris part, alors qu'il était secrétaire général adjoint de l'Élysée, aux négociations ayant abouti à la fusion des Caisses d'épargne et des Banques [...] Lire la suite

26 février 2009 • France • Fusion de la Banque populaire et de la Caisse d'épargne.

Les groupes bancaires Caisse d'épargne et Banque populaire officialisent leur accord de fusion, donnant naissance au deuxième groupe bancaire français. Cette opération fait suite à l'annonce de la perte de plus de 2 milliards d'euros en 2008 par la Caisse d'épargne et de 468 millions d'euros [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Didier DAVYDOFF, « ÉPARGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/epargne/