INFORMATION TRAITEMENT DE L', psychologie

AGNOTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Mathias GIREL
  •  • 4 994 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’ignorance produite et la manipulation de l’opinion »  : […] Même si, d’emblée, pour Proctor, la notion d’agnotologie avait bien pour but de couvrir les trois sens mentionnés, elle s’est vite retrouvée identifiée à l’ignorance « produite ». Il s’agirait alors de considérer l’ignorance non pas seulement comme un état, mais aussi comme un effet, et de la relier à ses causes. Mais l’idée même de « production » peut renvoyer à des logiques fort différentes : o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnotologie/#i_56745

ALEXIES

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre de PARTZ
  •  • 1 650 mots

Dans le chapitre « Les pathologies acquises de la lecture »  : […] Selon leur localisation et leur étendue, les lésions cérébrales perturbent différemment les circuits cérébraux qui sous-tendent l’activité de lecture. Les déficits affectant cette dernière prennent des formes diverses qui sont associées ou non à d’autres altérations du langage (comme l’écriture). Ainsi, certains patients présentent un déficit de l’identification des lettres. Dans les cas les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexies/#i_56745

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « Le connexionnisme »  : […] L’émergence des modèles connexionnistes dans le courant des années 1980 est venu renforcer la réalité psychologique des schémas et modèles culturels en leur conférant une réalité neurophysiologique. Très succinctement, les modèles connexionnistes décrivent les phénomènes mentaux et comportementaux comme le produit émergeant d’activation et de création de réseaux de neurones. Ils se distinguent ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_56745

APPRENTISSAGE, psychologie

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H, 
  • Jean-François LE NY
  •  • 5 932 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Depuis les années 1990 »  : […] Alors que, dans les années 1970-80, la psychologie cognitive a accordé plus d’attention à l’étude de la mémoire qu’à celle de l’apprentissage, l’évolution des connaissances à partir de la fin des années 1980 a conduit à une fusion des concepts et des théories de ces deux champs. En effet, les théories récentes qui cherchent à rendre compte des processus d’apprentissage s’appuient sur les conceptio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-psychologie/#i_56745

ATTENTION

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 1 924 mots

Dans le chapitre « Aperçu historique »  : […] Dès l’Antiquité, les philosophes ont noté que l’esprit permet de voir les choses plus clairement ou au contraire de ne plus les remarquer. De même, Descartes note qu’une idée apparaît plus claire et distincte quand l’attention se dirige vers elle. Au xix e  siècle, David Ferrier, un neurophysiologiste anglais, note le rôle des régions préfrontale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attention/#i_56745

BADDELEY ALAN DAVID (1934- )

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET
  •  • 434 mots

Alan David Baddeley est un psychologue britannique né en 1934. Ayant soutenu une thèse de doctorat en 1962 à l’université de Cambridge, il a dirigé pendant plus de vingt ans, de 1974 à 1995, l’unité de psychologie appliquée du Medical Research Council de Cambridge, avant d’occuper un poste de professeur à l’université de Bristol. Il est depuis 2003 professeur à l’université de York. Spécialiste d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-david-baddeley/#i_56745

BROADBENT DONALD (1926-1993)

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 393 mots

Donald Broadbent, né en 1926, est un psychologue britannique, qui a enseigné la psychologie expérimentale successivement dans les universités de Cambridge et d’Oxford. Il explique sa vocation pour la psychologie à travers son engagement (à dix-sept ans) dans la Royal Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale : il y observe que les difficultés de communication sont plus souvent liées à des facte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-broadbent/#i_56745

CARAMAZZA ALFONSO (1946- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 373 mots

Alfonso Caramazza obtient, en 1974, un doctorat en psychologie à l’université Johns-Hopkins (Baltimore, Maryland). Enseignant-chercheur dans cette université jusqu’en 1993, il occupe divers postes universitaires aux États-Unis ainsi qu’à l’étranger (Montréal, Rome, College Park, Dartmouth, Genève, Trieste) jusqu’à sa nomination, en 1995, au département de psychologie de l’université Harvard, où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-caramazza/#i_56745

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 863 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bases cérébrales de la perception de la parole chez l’adulte »  : […] Concernant l’anatomie fonctionnelle de la perception de la parole, sa spécificité par rapport à la perception d’autres sons complexes n’apparaît qu’en aval de la mise en jeu de l’aire auditive primaire située, dans chaque hémisphère, au sein du gyrus de Heschl qui contient le cortex auditif primaire . Au sein de ce cortex auditif primaire, on trouve de multiples cartes « tonotopiques » codant pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-langage-oral/#i_56745

CERVEAU ET GESTES

  • Écrit par 
  • Didier LE GALL, 
  • François OSIURAK
  •  • 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Geste d’atteinte et de saisie des objets »  : […] Quotidiennement, nous manipulons un grand nombre d’objets pour soit simplement les déplacer, soit les utiliser comme outils. Pour cela, nous devons être en mesure de déplacer notre main jusqu’à l’objet (atteindre) et d’adapter notre prise manuelle à l’objet pour le saisir (une prise forte avec l’ensemble des doigts pour saisir une bouteille versus une prise fine avec le pouce et l’index pour sais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-gestes/#i_56745

COGNITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Emmanuel BIGAND
  •  • 1 292 mots

Tout comme la couleur, la musique n’existe pas dans la nature. Elle résulte d’une construction de l’esprit. Cette construction repose sur des opérations psychologiques perceptives, intellectuelles, affectives et motrices. Le terme « cognition musicale » désigne l’ensemble de ces opérations. Leur étude scientifique s’inscrit dans le champ des sciences cognitives et relève directement de la psychol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/#i_56745

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 024 mots

Si la psychologie sociale étudie la manière dont les pensées, les émotions et les comportements sont influencés par autrui et l’affectent, la cognition occupe une place tout à fait privilégiée dans la discipline. Mobilisant de façon intensive les modèles de l’attention, de la mémoire, du raisonnement et de la formation de concepts, la cognition sociale est un courant de recherche très actif, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-sociale/#i_56745

CONSCIENCE MORALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 1 163 mots

La faculté de formuler des jugements sur la valeur morale des actions humaines, ou conscience morale, a fait l’objet de développements importants en psychologie, notamment depuis la parution en 1932 de l’ouvrage Le Jugement moral chez l’enfant de Jean Piaget. Au moyen de protocoles d’observation, d’entretiens et de brèves histoires soumises à l’évaluation de ses jeunes part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-morale/#i_56745

DÉVELOPPEMENT COGNITIF ET CÉRÉBRAL EN CAS DE CÉCITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier COLLIGNON, 
  • Virginie CROLLEN
  •  • 1 998 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’impact de la cécité sur l’architecture cérébrale »  : […] Chez les humains et les primates, les régions occipitales du cerveau répondent à des stimuli visuels spécifiques immédiatement après la naissance, laissant suggérer une organisation innée du système visuel. L’expérience visuelle joue cependant un rôle crucial dans le développement et le maintien de cette organisation sensorielle innée. En l’absence de vision précoce, le cortex occipital est l’obj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-cognitif-et-cerebral-en-cas-de-cecite/#i_56745

DÉVELOPPEMENT DE LA COGNITION SPATIALE

  • Écrit par 
  • Yannick COURBOIS
  •  • 1 304 mots

Dans le chapitre « Quel codage des informations ? »  : […] La cognition spatiale s’appuie sur différentes formes de codage des informations basées sur deux types de référentiels. Dans le référentiel égocentrique, la localisation de l’objet est codée en fonction de la position de l’observateur, que celui-ci soit statique ou mobile (« la mairie est à ma gauche »). Dans le référentiel allocentrique, elle est codée en fonction d’un ou de plusieurs objets fix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-de-la-cognition-spatiale/#i_56745

DYSLEXIES DÉVELOPPEMENTALES : LES DIMENSIONS VISUELLES ET ATTENTIONNELLES

  • Écrit par 
  • Sylviane VALDOIS
  •  • 1 073 mots

Des traitements cognitifs visuels et visuo-attentionnels sophistiqués sont nécessairement impliqués dans le traitement des séquences de lettres qui composent les mots écrits. Lors de l’ apprentissage de la lecture, ces traitements font l’objet d’un apprentissage perceptif pour s’adapter aux contraintes du système orthographique. Il est donc naturel qu’un dysfonctionnement de la sphère visuelle pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyslexies-developpementales-les-dimensions-visuelles-et-attentionnelles/#i_56745

EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

  • Écrit par 
  • Cyril TARQUINIO
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu’est-ce que la psychothérapie EMDR ? »  : […] Lorsque le plan de traitement a été clairement défini et que le patient est prêt à entamer le travail de désensibilisation et de retraitement, le praticien applique alors la procédure EMDR standard en onze points à chacune des cibles identifiées. Cette procédure s’intègre dans un processus psychothérapeutique global qui a conduit à déterminer que l’EMDR pourra être utile dans le traitement de tel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emdr/#i_56745

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « La compréhension et la reconnaissance des émotions chez autrui »  : […] La capacité de lire l’expression des émotions chez autrui correspond à un prérequis essentiel pour que s’établissent des relations interpersonnelles satisfaisantes. Force est de constater que, très tôt, le bébé possède des capacités de traitement de l’expression des émotions. Le canal de communication émotionnelle majoritairement étudié est l’expression du visage, et dans une moindre mesure la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-emotions/#i_56745

INHIBITION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Olivier HOUDÉ
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

L’inhibition est une forme de contrôle qui nous permet de résister aux habitudes ou automatismes, aux tentations, distractions ou interférences. L’idée selon laquelle l’inhibition est un processus central de l’adaptation n’est pas nouvelle dans les sciences de l’esprit et du cerveau, mais elle a connu un regain général d’intérêt en psychologie cognitive depuis les années 1990. La capacité d’inhibi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inhibition-psychologie-cognitive/#i_56745

LEVELT PIM (1938- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 439 mots

Willem J. M. « Pim » Levelt (né en 1938 à Amsterdam) obtient un doctorat en psychologie à l’université de Leyde (Pays-Bas) en 1965. Après plusieurs stages aux États-Unis – au Centre d’études cognitives de l’université Harvard (1965-1966), où il est influencé par George Miller et Jerome Bruner, et au Centre de psycholinguistique comparée de l’université de l’Illinois (1966-1967), dont le directeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pim-levelt/#i_56745

MÉMOIRE AUTOBIOGRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Arnaud D' ARGEMBEAU
  •  • 1 952 mots

Dans le chapitre « Déterminants de la qualité des souvenirs »  : […] Pourquoi se souvient-on mieux de certains événements de vie plutôt que d’autres ? Plusieurs facteurs déterminent le niveau de détail et la vivacité des souvenirs. Certaines caractéristiques des événements que nous vivons, comme leur importance personnelle, leur valeur émotionnelle et leur caractère unique, influencent de manière significative la mémoire. Comme nous l’avons vu, une fonction import […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-autobiographique/#i_56745

MÉMOIRE ÉPISODIQUE ET CERVEAU

  • Écrit par 
  • Béatrice DESGRANGES
  •  • 1 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mémoire épisodique et hippocampe »  : […] Le rôle de l’hippocampe dans la mémoire épisodique est divers : il intervient dans la détection de la nouveauté, dans l'encodage ainsi que dans la récupération des informations. Un modèle a d’ailleurs été proposé pour en rendre compte, le modèle HIPER ( hippocampus encoding retrieval ). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-episodique-et-cerveau/#i_56745

MÉMOIRE DE TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET, 
  • Valérie CAMOS
  •  • 2 024 mots

En psychologie, on appelle « mémoire de travail » le système dévolu au maintien temporaire d’information en vue de son traitement immédiat. Ce concept, introduit par George Miller en 1960, est issu de la révolution cognitiviste et de l’abandon du béhaviorisme pour une approche faisant de l’esprit un système de traitement de l’information. Dans cette perspective, la nécessité s’est fait rapidement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-de-travail/#i_56745

MORPHOLOGIE (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Séverine CASALIS, 
  • Pascale COLÉ
  •  • 2 908 mots

Dans le chapitre « La nature du traitement morphologique  »  : […] Bien que ce débat soit toujours ouvert dans les années 2010, un consensus existe désormais autour de l’hypothèse selon laquelle le traitement morphologique des mots écrits serait sous-tendu par la mise en œuvre de deux procédures se succédant temporellement : une procédure morpho-orthographique et une procédure morphosémantique. La procédure morpho-orthographique consiste en un traitement orthogr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie/#i_56745

NEISSER ULRIC (1928-2012)

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 366 mots

Né en 1928 en Allemagne, Ulric Neisser a rejoint les États-Unis avec sa famille en 1933. Il soutient une thèse de doctorat en psychophysique à Harvard en 1956, et enseigne ensuite dans plusieurs grandes universités américaines. La publication de son ouvrage Cognitive Psychology , en 1967, est considérée comme un des éléments fondateurs de la psychologie cognitive. Neisser pos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulric-neisser/#i_56745

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET DOULEUR

  • Écrit par 
  • Valery LEGRAIN
  •  • 1 405 mots

Dans le chapitre « Un système spécifique ou non spécifique ? »  : […] S’il existe un système de codage et de transport spécifique pour la nociception, soit le double système d’afférence associé aux fibres nerveuses Aδ et C, l’existence d’un système spécifique de transformation de l’information nociceptive en douleur au niveau du cortex cérébral est largement débattue. À ce niveau, le message nerveux issu de l’activation des récepteurs et fibres nociceptives est pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-douleur/#i_56745

APPRENTISSAGE AVEC LE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • André TRICOT
  •  • 1 341 mots

En moins d’un demi-siècle, les logiciels et les supports numériques ont profondément modifié de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Dans le domaine des apprentissages académiques et de la formation professionnelle, ces modifications ont commencé au milieu des années 1980. Dans un premier temps, on s’est plutôt intéressé à l’apprentissage de l’informatique elle-même, notamment de la program […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-avec-le-numerique/#i_56745

PSYCHOLOGIE COGNITIVE ET CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Axel CLEEREMANS
  •  • 1 620 mots

La conscience, en tant qu’objet d’étude, représente un des plus grands défis scientifiques du xxi e   siècle. Le concept de conscience est multiple. Dans son sens premier, le mot « conscience », qui tire son origine du latin conscientia , « avec connaissance », fait référence au savoir : nous dirons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive-et-conscience/#i_56745

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La révolution cognitive »  : […] Les psychologues cognitivistes vont s’intéresser aux activités mentales complexes et au contenu de la « boîte noire » béhavioriste, c’est-à-dire aux étapes de traitement entre S et R. C’est dans ce cadre qu‘ils vont proposer les premiers modèles psychologiques majeurs du fonctionnement intellectuel. On peut citer parmi ces modèles celui du Britannique Donald Broadbent (1958) sur l’attention et ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_56745

PSYCHOLOGIE CLINIQUE COMPORTEMENTALE ET COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 2 567 mots

La psychologie comportementale et cognitive est un courant de la psychologie clinique qui développe des modèles explicatifs des troubles mentaux. Au sein de ce courant, l’accent est mis sur la méthodologie expérimentale en vue de tester des hypothèses concernant l’acquisition et le maintien des troubles. Historiquement, la psychologie clinique comportementale a utilisé les théories de l’apprentis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-comportementale-et-cognitive/#i_56745

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 1 060 mots

Les obsessions et les rituels sont décrits depuis très longtemps : par exemple, la scrupulosité morbide – qui peut s’apparenter à la rumination obsessionnelle – rapportée par les moines, en médecine les « monomanies raisonnantes » d’Esquirol ou encore la folie du doute notée par Legrand du Saulle évoquent des caractéristiques du trouble obsessionnel compulsif. Cependant, il revient à Pierre Janet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-des-troubles-obsessionnels-compulsifs/#i_56745

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 4 733 mots

Toutes les disciplines scientifiques rencontrent à un moment ou un autre la nécessité de qualifier leur dénomination par des épithètes qui spécifient un champ, un sous-domaine ou une orientation particulière en leur sein. Ainsi en va-t-il de la psychologie. S'il n'est pas question ici de recenser les désignations qualifiant tous les champs ou toutes les branches de la discipline, il est pertinent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive/#i_56745

PSYCHOLOGIE DE LA CRÉATIVITÉ

  • Écrit par 
  • Maud BESANÇON, 
  • Todd LUBART
  •  • 1 264 mots

Dans le chapitre « Manifestations de la créativité »  : […] Les grands noms – comme Picasso, dans le domaine artistique, ou Einstein, dans le domaine scientifique – sont-ils les seuls à pouvoir être considérés comme créatifs en raison de l’impact majeur de leurs idées sur la société ? Certains auteurs qualifient leurs actes de Big C , qu’ils distinguent de la créativité dont tout individu peut faire preuve dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-creativite/#i_56745

PSYCHOLOGIE DU TÉMOIGNAGE

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 1 465 mots

C’est à la fin du xix e  siècle et au début du xx e que se développèrent différentes recherches en Europe et aux États-Unis, prémices de la psychologie judiciaire scientifique, évaluant les facteurs susceptibles de rendre compte des erreurs de témoignage. En France, Alfred Binet démontra la su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-temoignage/#i_56745

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 415 mots

Dans le chapitre « Les informations médiatisées avant le procès et leur traitement cognitif »  : […] Il n’est pas rare qu’un procès soit discuté dans la presse avant son ouverture. L’audience (téléspectateurs, auditeurs ou lecteurs de presse écrite) peut ainsi accéder aux éléments d’une affaire via les médias. L’influence de la couverture médiatique d’une affaire est telle que son effet est attesté jusque sur la prise de décision judiciaire. Pour comprendre cette influence avant le procès, il co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-et-justice/#i_56745

PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martial VAN DER LINDEN
  •  • 2 365 mots

Dans le chapitre « Les biais cognitifs  »  : […] Les biais cognitifs (d’attention, de mémoire, d’interprétation) renvoient aux situations dans lesquelles les personnes traitent préférentiellement certains types d’informations par rapport à d’autres, en fonction de leurs préoccupations spécifiques. Ainsi, les biais d’attention sélective envers certaines informations représentent un facteur important dans l’apparition et le maintien des troubles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopathologie-cognitive/#i_56745

RELATIONS INTERGROUPES

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 676 mots

L’étude des relations intergroupes s’intéresse aux aspects de l’interaction humaine qui impliquent des individus en tant qu’ils se perçoivent ou sont perçus comme membres d’une catégorie sociale. Cette dimension d’appartenance définit l’endogroupe, le groupe dont on est un membre, par opposition à l’exogroupe, le groupe auquel on n’appartient pas. Sur le plan des contenus, les travaux distinguent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-intergroupes/#i_56745

ROBOTIQUE ET PSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe GAUSSIER
  •  • 2 143 mots
  •  • 2 médias

La robotique et les sciences cognitives (psychologie, neurobiologie…) ont un passé commun qui remonte à la création de la cybernétique en 1947 par Norbert Wiener. La cybernétique s’intéresse à la régulation de systèmes complexes et à l’émergence de propriétés liées aux interactions d’un très grand nombre d’éléments. Ces premiers travaux ont montré l’importance des rétroactions : le système agit s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-et-psychologie/#i_56745

ROEDIGER HENRY (1947- )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 353 mots

Né en 1947, le psychologue américain Henry L. Roediger III, docteur de l’université de Yale (1973, thèse dirigée par Robert Crowder), est professeur à l’université Washington de Saint Louis (Missouri). Il est spécialiste de la mémoire et des apprentissages scolaires. Son activité de recherche est centrée sur le fonctionnement de la mémoire, et notamment sur les processus de récupération des infor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-roediger/#i_56745

SLOBIN DAN (1939- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 415 mots

Dan I. Slobin obtient en 1960 un bachelor en psychologie à l’université du Michigan. En 1964, après avoir suivi les enseignements de Roger Brown, Eric Lenneberg, George Miller et Jerome Bruner – tout en assistant à certains séminaires de Noam Chomsky au Massachusetts Institute of Technology (MIT) voisin –, il devient docteur en psychologie sociale au C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dan-slobin/#i_56745

SURCHARGE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • André TRICOT
  •  • 1 335 mots
  •  • 1 média

La surcharge cognitive correspond à un état mental où un individu est engagé dans la réalisation d’une tâche extrêmement exigeante pour lui : il ne dispose pas des ressources cognitives suffisantes à une mise en œuvre aisée de cette tâche. Par analogie avec une tâche physique, qui peut être exigeante pour un individu mais pas au point de le faire renoncer d’emblée, une tâche cognitive peut présen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surcharge-cognitive/#i_56745

TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

  • Écrit par 
  • Joël PYNTE
  •  • 1 326 mots

Dans le chapitre « Le rôle de la syntaxe dans la compréhension  »  : […] Ce n’est pas parce que la syntaxe est représentée dans notre cerveau qu’elle intervient nécessairement lors de la compréhension d’un énoncé. D’autres sources d’informations, lexicales, sémantiques, pragmatiques, etc. sont susceptibles d’intervenir également, et pourraient, toutes ensemble, prendre le pas, au point de rendre le recours à la syntaxe superflu. Avant toute chose, il est donc nécessair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-syntaxique/#i_56745

WARRINGTON ELIZABETH (1931- )

  • Écrit par 
  • Liliann MANNING
  •  • 341 mots

Elizabeth Warrington, figure marquante du courant de la neuropsychologie cognitive, est née en 1931 au Royaume-Uni. Elle est professeur émérite et membre du Groupe de recherche sur la démence à l’University College London (UCL). Elle est l’auteur de deux cent cinquante publications y compris dans la revue Nature . Son rayonnement international lui a valu d’être nommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-warrington/#i_56745