MÉMOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mémoire est la propriété de conserver et de restituer des informations. Cette propriété n'est pas exclusivement propre à l'homme. Celui-ci la partage avec les organismes vivants et certaines machines, de sorte qu'il est nécessaire de préciser de quel type de mémoire on parle. L'hérédité elle-même, en tant que conservation et transmission des informations nécessaires à la vie, peut être considérée comme une mémoire. La mémoire humaine est complexe dans la mesure où elle est le produit d'une triple évolution sur trois échelles de temps : phylogénétique (car l'espèce humaine est issue d'une longue évolution au cours des temps géologiques), historique (selon le temps générationnel) et génétique (relative au temps individuel). L'organisme humain dispose de plusieurs niveaux de mémoire plus ou moins complexes. Au niveau biologique, les cellules et les tissus sont capables de mémoire, d'une mémoire élémentaire, certes, mais réelle, en ce qu'elle comporte des phénomènes aussi variés que l'immunisation ou l'accoutumance aux drogues. Le deuxième niveau correspond à la mémoire du système nerveux, qui est essentiellement de type associatif et qui permet des acquisitions dont la complexité correspond à celle des structures nerveuses intéressées, en même temps qu'elle dépend des conditionnements et des apprentissages sensorimoteurs ; c'est à ce niveau que se rattachent la plupart de nos habitudes consistant, par exemple, à marcher, manger, à conduire un véhicule. Le troisième niveau est celui de la mémoire représentative (correspondant au sens courant du mot « mémoire ») ; il est extrêmement complexe, car il nécessite des opérations mentales qui permettent de se représenter les objets ou événements en leur absence et dont les principaux modes sont le langage et l'image mentale visuelle. Néanmoins, le langage n'est pas un mode inné de représentation, et c'est la raison pour laquelle la mémoire de l'homme actuel est aussi le résultat d'une évolution historique. De l'histoire de l'homme est né le langage, ainsi que son intellig [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages




Écrit par :

  • : professeur de psychologie cognitive à l'université de Rennes-II
  • : maître de conférences (philosophie et histoire des sciences) à l'université de Picardie-Jules-Vernes, Amiens
  • : neuro-psychiatre

Classification


Autres références

«  MÉMOIRE  » est également traité dans :

MÉMOIRE AUTOBIOGRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Arnaud D' ARGEMBEAU
  •  • 1 952 mots

La mémoire autobiographique désigne l’ensemble des souvenirs et des connaissances qu’un individu a de son passé personnel. L’étude systématique de la mémoire autobiographique a émergé dans les années 1980 en réaction aux recherches qui évaluaient les mécanismes de la mémoire exclusivement sur la base de situations de laboratoire impliquant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-autobiographique/#i_814

AUTORÉFÉRENCE ET MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRÉDART
  •  • 844 mots

L’effet de l’autoréférence sur la mémoire désigne le fait que les informations relatives à soi sont mieux mémorisées que les informations relatives à autrui. La procédure classique qui a permis la mise en évidence de cet effet consiste à présenter des adjectifs décrivant des traits de personnalité (par exemple, « généreux », « téméraire ») aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoreference-et-memoire/#i_814

ALZHEIMER MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE
  •  • 1 863 mots

sur la vie professionnelle et l'autonomie sociale, et elle s'accompagne d'anomalies des fonctions cognitives. Il s'agit non seulement de troubles de la mémoire (souvent le premier motif de consultation) mais aussi d'une désorientation temporospatiale, de troubles de la pensée abstraite, du jugement et du langage (aphasie), de l'impossibilité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-d-alzheimer/#i_814

AMNÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 1 104 mots

Certaines formes d’amnésies ont largement contribué à comprendre la structure et le fonctionnement de la mémoire humaine. Dès la fin du xxe siècle, le philosophe et physiologiste français Théodule Ribot avait insisté dans son livre, Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amnesie/#i_814

APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES

  • Écrit par 
  • Denis ALAMARGOT, 
  • Lucile CHANQUOY
  •  • 1 910 mots

Dans le chapitre « L’importance de la mémoire »  : […] La maîtrise de l’activité de rédaction de texte dépend non seulement des apprentissages scolaires mais aussi du développement du système cognitif. L’apprentissage en est doublement contraint par l’acquisition de connaissances et habiletés préalables et par le développement des fonctions mentales impliquées dans l’activité. Outre la mémoire à long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-production-ecrite-de-textes/#i_814

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stéréotypies, intérêts restreints et immuabilité »  : […] fine des petits détails au détriment de la prise en compte plus globale d'une situation. Certains, détachant leurs connaissances de tout contexte, savent ainsi par cœur des annuaires, des horaires et des trajets de transports en commun, les dates de naissance d'un très grand nombre de personnes ou des pages entières de dictionnaire. Ce mode de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme/#i_814

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transformation d'une séquence causale en procédure »  : […] Supposons maintenant que cette séquence d'états soit mémorisée comme telle. Tout se passe alors comme si c'était une procédure qui est ainsi mémorisée, puisque l'état final y est retenu – avec son effet – en tant qu'état final de cette séquence. Supposons, de plus, qu'un réseau neuronal puisse fonctionner comme un observateur de lui-même – chose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/#i_814

CERVEAU ET PRODUCTION ÉCRITE

  • Écrit par 
  • Marieke LONGCAMP, 
  • Jean-Luc VELAY
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

et dans quel ordre. À ce stade, on admet que le mot est temporairement stocké dans une mémoire tampon appelée buffer graphémique. Jusqu’à cette étape, les lettres ne seraient représentées que de manière abstraite, et le mot pourrait être aussi bien épelé, frappé au clavier ou écrit à la main. Mais, pour tracer les lettres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-production-ecrite/#i_814

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales et des études en neuro-imagerie que les scientifiques ont réussi à apporter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_814

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 094 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Réorganisation du cortex chez l'homme »  : […] On peut considérer, à titre d'exemple, le cas de la mémoire de travail (M.D.T.), capacité à maintenir un stimulus pendant une courte période après sa disparition du champ perceptif. Alan Baddeley distingue une M.D.T. « objet », qui porte sur la nature du stimulus, et une M.D.T. « spatiale », qui porte sur la localisation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_814

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

Dans le chapitre « Réaction réfléchie et automatique »  : […] des patients amnésiques : ceux-ci ont, malgré la nature de leurs troubles, une forme de mémoire performante que l'on nomme « mémoire implicite ». En effet, de nombreuses études ont montré que ces patients augmentaient leurs performances mnésiques au cours de tests ne sollicitant pas explicitement l'utilisation de leur mémoire, durant lesquels les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_814

COGNITION INCARNÉE

  • Écrit par 
  • Rémy VERSACE
  •  • 1 274 mots

est que l'efficacité du fonctionnement cognitif ne doit plus être envisagée selon un critère d'exactitude, mais selon un critère d'adaptabilité. À titre d'illustration, la mémoire n’a plus pour fonction de « récupérer » des connaissances, elle doit permettre plus largement l’adaptation de l’individu à la situation présente et à l’activité engagée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-incarnee/#i_814

DÉVELOPPEMENT DU TEMPS, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie DROIT-VOLET
  •  • 2 083 mots

Dans le chapitre « Se repérer dans les temps de la journée »  : […] Néanmoins, on considère qu'un enfant connaît l'organisation de la journée à l'âge de quatre-cinq ans. De plus, en mémorisant les événements journaliers marquants, l’enfant se construit progressivement une mémoire autobiographique, où ces événements se succèdent sur une échelle temporelle, celle de la vie, jalonnée de repères sociaux importants ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-temps-psychologie/#i_814

ÉPILEPSIE

  • Écrit par 
  • Henri GASTAUT, 
  • François MIKOL
  •  • 6 180 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Crises partielles à séméiologie élaborée »  : […] crises caractérisées par un trouble de la mémoire, au cours desquelles le sujet a l'impression d'avoir déjà vécu l'instant présent (sentiment de déjà-vécu, de déjà-vu), à moins qu'il ne reconnaisse plus une situation habituelle (sentiment de jamais-vu, de jamais-vécu) ou qu'il n'ait son flux de conscience interrompu par une « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epilepsie/#i_814

GÉRONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Claude BALIER, 
  • François BOURLIÈRE, 
  • Martine DRUENNE-FERRY, 
  • Paul PAILLAT, 
  • Henri PÉQUIGNOT
  •  • 9 273 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Données psychologiques »  : […] logique que dans celles qui font appel au vocabulaire et à l'adaptation pratique ; puis une diminution des capacités mnésiques à partir de l'âge de dix-huit à vingt ans, la mémoire des faits et des acquisitions récentes étant plus fragile que celles des souvenirs anciens – cette loi de dissolution de la mémoire, allant des souvenirs les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerontologie/#i_814

HEBB DONALD OLDING (1904-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 424 mots

cette activité constitue une hypothèse qu’on peut considérer comme un précurseur des travaux sur la potentialisation à long terme : ces travaux ont marqué toute la moitié du xxe siècle dans le domaine des neurosciences, et ont fait avancer de manière considérable les connaissances sur la mémoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-olding-hebb/#i_814

KANDEL ERIC (1929-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 309 mots

Neurobiologiste américain d'origine autrichienne, Prix Nobel de pharmacologie ou médecine en 2000 (conjointement à Arvid Carlsson et Paul Greengard), pour la découverte du rôle central joué par les synapses dans la mémoire et l'apprentissage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-kandel/#i_814

LABORIE PIERRE (1936-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 1 025 mots

La déconstruction de cette vulgate médiatico-mémorielle, non fondée sur une connaissance rigoureuse des mémoires (et contre-mémoires) de la guerre, est l’objet de son dernier livre, Le Chagrin et le venin. La France sous l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-laborie/#i_814

LIMBIQUE SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Pierre KARLI
  •  • 4 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mode d'action du système limbique »  : […] puisse s'y référer ultérieurement. Or, le système limbique – et tout particulièrement l'hippocampe – intervient également dans la constitution comme dans l'utilisation des traces mnésiques. En effet, les lésions de la formation hippocampique perturbent profondément la fixation et l'évocation des expériences récentes ; à l'inverse, une nette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-limbique/#i_814

LOFTUS ELIZABETH (1944-    )

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 387 mots

comme la pionnière de la psychologie judiciaire moderne pour ses travaux innovants sur la malléabilité de la mémoire et son engagement permanent contre les erreurs judiciaires. Élue à la prestigieuse Académie nationale des sciences américaine, elle a été classée cinquante-huitième sur la liste des chercheurs en psychologie les plus influents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loftus-elizabeth-1944/#i_814

MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE, 
  • Caroline SEVIN
  •  • 4 602 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Démence liée à une altération des fonctions cérébrales supérieures  »  : […] 65 ans. Ces chiffres s'élèvent respectivement à 13,2 p. 100 et 20,5 p. 100, après 75 ans, et à près de 30 p. 100 après 80 ans. La maladie débute par une altération progressive de la mémoire, d'apparition insidieuse, car souvent méconnue ou banalisée, rapportée au vieillissement du sujet. Les troubles de la mémoire portent d'abord sur les faits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-neurodegeneratives/#i_814

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 730 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La plasticité synaptique, mémorisation et apprentissage »  : […] La mémorisation et l'apprentissage sont des propriétés essentielles du système nerveux : elles permettent, d'une part, de distinguer les éléments nouveaux parmi les éléments familiers, et, d'autre part, d'intégrer les expériences passées à une prise de décision. La plasticité synaptique joue probablement un rôle fondamental dans les processus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_814

NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 318 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Apprentissage et mémoire »  : […] ne s'agit pas là uniquement de celui des Mammifères) est la plasticité, c'est-à-dire la conservation des traces, ou, si l'on veut, de son histoire antérieure. C'est à cette propriété fondamentale de mémorisation qu'on attribue la constatation que le comportement d'un organisme peut être modifié progressivement lorsqu'un certain stimulus est répété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-agencement-des-reseaux-et-circuits-neuronaux/#i_814

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 240 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle et les neurosciences »  : […] immunologie intervenant alors pour essayer d'expliquer et de guérir. On étudie aussi avec passion les différents types de mémoire en intégrant les données de la psychologie cognitive. « Les théories actuelles de la mémoire, note C. Derouesné, ont toutes pour base les travaux sur la constitution de modèles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_814

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le champ d’application des neurosciences sociales »  : […] et de mémoire), sont aussi présents chez des animaux à l’organisation plus complexe. Ainsi l’apprentissage et la mémoire accompagnent-ils les changements de statut social résultant de combats entre mâles chez la mouche des fruits (drosophile). Lorsqu’un mâle inexpérimenté observe deux autres mâles en train de se battre, il modifie et adapte son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-sociales/#i_814

PAIVIO ALLAN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 357 mots

Ses recherches initiales sur la mémoire comparée des mots concrets et des mots abstraits l'ont conduit à postuler que la capacité des mots à évoquer une image mentale était le processus psychologique sous-tendant la dimension linguistique concret-abstrait. Cette démarche a été étendue à des matériels verbaux plus complexes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-paivio/#i_814

PARADE D'IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 356 mots

qu’il conserve du criminel lors de la scène critique. Il s’agit donc d’un test de mémoire qui ne doit pas être biaisé par des informations pouvant amener le témoin à déduire qui est le suspect parmi les personnes qu’on lui présente. On garantira la fiabilité du test en choisissant des distracteurs qui correspondent autant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parade-d-identification/#i_814

PATRIMOINE ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Anaïs LEBLON
  •  • 1 224 mots

Dans le chapitre « Les patrimonialisations des migrations/en migration »  : […] La première perspective s’intéresse au traitement de l’histoire et de la mémoire de l’immigration et à la place de l’immigré dans l’« imaginaire national » (Rautenberg, 2007). Elle interroge les rapports intimes et collectifs à la mémoire du pays ou au groupe d’origine, à la mise en récit et à la transmission de l’expérience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-et-migrations/#i_814

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2014

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 892 mots

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2014 a été décerné à l’Anglo-Américain John O´Keefe et au couple norvégien May-Britt et Edvard Moser, pour leurs travaux qui éclairent la manière dont le cerveau nous permet de nous repérer dans l’espace, de définir un itinéraire et de le garder en mémoire pour retrouver notre chemin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2014/#i_814

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 415 mots

Dans le chapitre « De la survenue des faits à l’enquête »  : […] l’une des plus importantes, mais aussi l’une des plus fragiles, reste la preuve testimoniale, importante car les preuves physiques ou matérielles sont parfois insuffisantes, voire inexistantes ; fragile aussi car la qualité d’un témoignage est soumise aux aléas du fonctionnement de la mémoire et à la façon dont les témoignages sont recueillis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-et-justice/#i_814

PSYCHOLOGIE DU TÉMOIGNAGE

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 1 465 mots

poursuivent les expériences traitant de l’influence des questions dirigées sur la mémoire, et élaborent le paradigme phare pour l’étude des faux souvenirs en contexte judiciaire, le paradigme de désinformation. Ces travaux soulignent la facilité avec laquelle les individus, exposés à de fausses informations à propos d’une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-temoignage/#i_814

RECONNAISSANCE DES MOTS À L'ORAL

  • Écrit par 
  • Régine KOLINSKY
  •  • 1 064 mots

mot entendu avec un seul des 50 000 à 100 000 mots qu’il connaît et qui sont disponibles dans sa mémoire, appelée « lexique mental ». Or la parole se déroule dans le temps, ne comporte pas de frontières entre unités linguistiques (comme les mots) et est hautement variable. Ainsi, la réalisation acoustique d’un phonème (l’unité qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconnaissance-des-mots-a-l-oral/#i_814

SCHACTER DANIEL (1952-    )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 447 mots

psychologie dans les universités de Toronto, d’Arizona et à Harvard. Ses recherches sur la mémoire ont porté sur plusieurs thématiques : les troubles de la mémoire ; les effets du vieillissement ; les faux souvenirs. Il a souvent utilisé conjointement, dans ses travaux, des données comportementales et des données issues de l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-schacter/#i_814

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 054 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les fonctions du sommeil paradoxal »  : […] Selon de séduisantes théories, enfin, la plasticité neuronale et le stockage à long terme de l'information mnésique seraient intimement liés au sommeil et plus particulièrement au sommeil paradoxal, le siège privilégié de l'activité onirique. Ces hypothèses s'inscrivent au plus profond des interrogations des neurosciences […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_814

SQUIRE LARRY (1941-    )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 420 mots

Institute of Technology, a enseigné durant toute sa carrière à l’université de Californie à San Diego. Ses activités de recherche sur la mémoire constituent l’une des meilleures illustrations du caractère fécond de la rencontre entre psychologie cognitive – l’étude des fonctions cognitives à travers le recueil de données comportementales –, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larry-squire/#i_814

PRODUCTION SYNTAXIQUE

  • Écrit par 
  • F.-Xavier ALARIO
  •  • 1 513 mots

Dans le chapitre « Protocoles expérimentaux de production syntaxique »  : […] ma souris qui m'importe et dont je souhaite parler. Une fois la structure choisie, celle-ci guidera à son tour le choix des mots (« ma souris » ou « ma mascotte » ou « Grisette », etc.). Ces deux dynamiques, partant de la récupération en mémoire de mots ou de structures, semblent opérer à des degrés divers selon les circonstances de la production […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-syntaxique/#i_814

TEMPS PRÉSENT, notion de

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 374 mots

Dans le chapitre « Une histoire nouvelle »  : […] , 1994) puisqu'il travaille en situation de comparaison, voire de concurrence avec les témoins. Cette situation aboutit parfois à un véritable conflit entre mémoire et histoire. L'historien s'expose à faire entrer dans l'histoire des débats occultés, enjeux de mémoires rivales : Vichy (Henry Rousso, Le Syndrome de Vichy de 1944 à nos jours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-present-notion-de/#i_814

TEST PSYCHOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 7 013 mots

Dans le chapitre « Les tests des fonctions cognitives »  : […] des fonctions cognitives ont évolué en fonction des modèles de ces différentes fonctions. Dans le cas de la mémoire, la distinction faite par Tulving entre le système de la mémoire à court terme et les quatre systèmes de la mémoire à long terme (mémoires procédurale, sémantique et épisodique, et les systèmes de représentation perceptive) a donné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-psychologique/#i_814

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 834 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Altérations des fonctions cérébrales et nerveuses »  : […] L'altération classique des fonctions cognitives, de la mémoire, principalement du vécu proche, éventuellement associée à la dégradation de la vision et de l'audition, rend plus difficile la compréhension et la communication familiale et sociale. On sait que la mémoire implique certaines structures cérébrales : hippocampe, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_814

VIEILLISSEMENT COGNITIF

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 060 mots

études ont montré qu’une personne âgée au vieillissement réussi pouvait entraîner sa mémoire pendant un an et, grâce à cet entraînement, récupérer jusqu’à plus de 50 p. 100 de ses capacités mnésiques perdues sous l’effet du vieillissement. La plupart des autres fonctions cognitives peuvent également être stimulées. Ces effets bénéfiques de l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement-cognitif/#i_814

VISION - Perception visuelle et conscience

  • Écrit par 
  • Sylvie CHOKRON, 
  • Christian MARENDAZ
  •  • 4 534 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Savoir explicite et savoir implicite »  : […] à une connaissance que les sujets sont conscients d'avoir. Par opposition, le savoir implicite renvoie à des connaissances que le sujet n'a pas conscience d'avoir mémorisées. Les connaissances implicites sont d'ailleurs recueillies indirectement et sont exprimées de manière non intentionnelle par le sujet. La première observation d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-perception-visuelle-et-conscience/#i_814

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 759 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les organisations cognitives »  : […] – que sur un plan contextuel – trouvés au même endroit, au même moment de l'année... Les éléments mémorisés au sein de ces catégories ne sont plus les images des objets eux-mêmes (mémoire de type bibliothèque), mais un ensemble de caractéristiques qui décrit chacun d'eux et en permet leur identification. Ce mode de reconnaissance repose sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/#i_814

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain LIEURY, Jean-Claude DUPONT, Serge BRION, « MÉMOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/