MÉMOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De prime abord, la mémoire renvoie à une représentation de notre passé. Cette courte phrase élude en fait de nombreuses facettes d’une fonction mentale éminemment complexe. En termes de mécanismes de fonctionnement, la mémoire est une construction composite qui permet d’encoder (ou enregistrer), de stocker (ou consolider) et de récupérer (ou rappeler) des informations (ou toutes autres formes de représentations ou de comportements). Cette définition, encore très générale, renvoie aux trois phases obligées de toute activité mnésique : encodage, stockage, récupération, mais ce serait une erreur de considérer qu’ils correspondent à des processus standard, figés et analogues d’une situation à l’autre.

Une fonction mentale complexe et composite

Ainsi, concernant la phase d’encodage, un individu peut faire des efforts délibérés pour enregistrer des informations, dans le cas, par exemple d’un étudiant qui prépare un examen. Dans nombre d’autres situations et lors de nos actes de la vie courante, nous enregistrons des informations sans effort, et sans même parfois avoir conscience de solliciter notre mémoire. Il s’agit dans ce cas d’un encodage incident. Les situations d’encodage sont donc extrêmement diversifiées, tout comme le type de matériel qui peut être mémorisé.

La phase de stockage renvoie elle aussi à des situations très diverses, ne serait-ce qu’en ce qui concerne les délais de rétention. Ainsi, l’information peut n’être maintenue en mémoire que pendant quelques secondes ou minutes, le temps de réaliser une tâche en cours, alors que, dans d’autres cas, un événement sera conservé en mémoire durant la vie entière. Les termes de stockage ou de consolidation sont toutefois trompeurs, car ils pourraient laisser entendre que les informations sont conservées à l’identique, comme dans une bibliothèque ou dans le disque dur d’un ordinateur. Il n’en est rien : ces informations sont toujours transformées et remaniées, en fonction de facteurs multiples, notam [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, directeur de l'unité 1077 de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, université de Caen Normandie

Classification


Autres références

«  MÉMOIRE  » est également traité dans :

MÉMOIRE AUTOBIOGRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Arnaud D' ARGEMBEAU
  •  • 1 952 mots

La mémoire autobiographique désigne l’ensemble des souvenirs et des connaissances qu’un individu a de son passé personnel. L’étude systématique de la mémoire autobiographique a émergé dans les années 1980 en réaction aux recherches qui évaluaient les mécanismes de la mémoire exclusivement sur la base de situations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-autobiographique/#i_814

AUTORÉFÉRENCE ET MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRÉDART
  •  • 844 mots

L’effet de l’autoréférence sur la mémoire désigne le fait que les informations relatives à soi sont mieux mémorisées que les informations relatives à autrui.La procédure classique qui a permis la mise en évidence de cet effet consiste à présenter des adjectifs décrivant des traits de personnalité (par exemple, « g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autoreference-et-memoire/#i_814

MÉMOIRE CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 2 444 mots

La mémoire est une fonction mentale indispensable aux apprentissages et, au-delà, elle est essentielle à la construction de l’identité personnelle. La mémoire est ici considérée comme un ensemble de systèmes en partie indépendants et en interaction constante, mis en place progressivement au cours du développement. Considérant le nombre d’informations pouvant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-chez-l-enfant/#i_814

VIEILLISSEMENT DE LA MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 2 124 mots

Les travaux scientifiques ont longtemps insisté sur le déclin de la mémoire au cours du vieillissement, mais les études menées depuis les années 2000 montrent que tous les systèmes de mémoire n’évoluent pas de la même façon. L’approche neuropsychologique cherche à rendre compte des effets de l’âge sur les différ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement-de-la-memoire/#i_814

ALZHEIMER MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE
  •  • 1 863 mots

C' est le psychiatre allemand Emil Kraepelin, en 1912, dans son Traité de psychiatrie , qui a donné le nom de maladie d'Alzheimer à cette démence dégénérative affectant le sujet « jeune ». Cet état pathologique a été décrit en effet pour la première fois en 1907 par son confrère et compatriote Aloïs Alzheimer chez une femme de cinquante et un ans, atteinte d'une détérioration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-d-alzheimer/#i_814

AMNÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis EUSTACHE
  •  • 1 104 mots

Les amnésies constituent un terme générique qui s’applique à de multiples situations pathologiques : une maladie neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer, un traumatisme crânien, les conséquences de lésions focales de diverses origines, comme une pathologie infectieuse, vasculaire, tumorale, carentielle, etc. Tout en étant le symptôme, parfois central, d’une maladie, ces amnésies sont tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amnesie/#i_814

APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES

  • Écrit par 
  • Denis ALAMARGOT, 
  • Lucile CHANQUOY
  •  • 1 910 mots

Dans le chapitre « L’importance de la mémoire »  : […] La maîtrise de l’activité de rédaction de texte dépend non seulement des apprentissages scolaires mais aussi du développement du système cognitif. L’apprentissage en est doublement contraint par l’acquisition de connaissances et habiletés préalables et par le développement des fonctions mentales impliquées dans l’activité. Outre la mémoire à long terme – pour le stockage des connaissances en lien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-production-ecrite-de-textes/#i_814

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 356 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Stéréotypies, intérêts restreints et immuabilité »  : […] L'enfant est envahi par des gestes parasites répétitifs, les stéréotypies. Pouvant survenir plus souvent dans des moments d'excitation ou de contrariété, elles sont de différents types – jeux de mains devant les yeux, chocs rythmés des poings sur les oreilles ou sur la cuisse, mouvements de torsion des doigts, morsure incessante d'une partie du corps – et prennent parfois le caractère violent d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme/#i_814

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transformation d'une séquence causale en procédure »  : […] Dans cette recherche de mécanismes physiques d'intentionnalité, il est donc possible d'aller plus loin. À partir de modèles d'auto-organisation au sens fort, rien n'empêche en effet de concevoir que la capacité de faire des projets, et d'avoir des comportements intentionnels déterminés par ces projets, puisse être comprise elle aussi dans son principe général et modélisée comme résultat d'un méca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/#i_814

CERVEAU ET PRODUCTION ÉCRITE

  • Écrit par 
  • Marieke LONGCAMP, 
  • Jean-Luc VELAY
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

L’écriture est à la fois langage et motricité. Langage, car pour exprimer des idées il faut choisir les mots, former des phrases grammaticalement correctes, respecter l’orthographe. Motricité, car il faut coordonner finement les mouvements des doigts et du poignet pour tracer ces mots sur le papier. Écrire implique donc une cascade de processus cognitifs, et la frontière théorique entre ceux qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-production-ecrite/#i_814

CERVEAU ET MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Séverine SAMSON
  •  • 1 025 mots

Identifier les zones du cerveau qui traitent la musique et préciser leur rôle respectif dans la perception, la mémoire, les émotions et la pratique musicale font l’objet de nombreux travaux en neuroscience de la musique. C’est à partir de l’observation des patients présentant des lésions cérébrales et des études en neuro-imagerie que les scientifiques ont réussi à apporter des preuves solides con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-musique/#i_814

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Réorganisation du cortex chez l'homme »  : […] Les études de la plasticité sensorielle chez l'homme adulte sont venues confirmer les résultats expérimentaux obtenus chez l'animal. Les observations s'effectuent soit à la suite de traumas, soit en relation avec les illusions perceptives, ou en rapport avec les recherches des mécanismes cognitifs (mémoire). Vilayanur Ramachandran (université de Californie, San Diego) montre qu'un stimulus sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_814

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

Dans le chapitre « Réaction réfléchie et automatique »  : […] Sommes-nous toujours conscients des « raisons » qui nous conduisent à produire telle réponse à une situation ou, à l'inverse, notre système cognitif ne peut-il pas, à certains moments, décider à notre insu de répondre aux sollicitations extérieures sur la base du stock de connaissances acquis et des expériences antérieures ? La question qui concerne ici la nature consciente et inconsciente de notr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_814

COGNITION INCARNÉE

  • Écrit par 
  • Rémy VERSACE
  •  • 1 274 mots

Pendant longtemps, les sciences de la cognition ont tenté de décrire les mécanismes à la base des comportements en privilégiant une approche modulariste décrivant le cerveau comme un ensemble de systèmes hautement spécialisés (des modules), impliquant différents niveaux de représentations internes, et intervenant avant tout selon un mode séquentiel. Au-delà de la modularité, que certains ont limi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-incarnee/#i_814

DÉVELOPPEMENT DU TEMPS, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie DROIT-VOLET
  •  • 2 083 mots

Dans le chapitre « Se repérer dans les temps de la journée »  : […] À trois ans, l'enfant est incapable de s'orienter dans le temps. Après une petite sieste, il ne se sait plus si c'est le matin ou l'après-midi. C'est normal, à cet âge, il vit le temps, mais ne le pense pas. Les premiers repères temporels qu'il va se construire sont donc, là encore, étroitement liés aux activités cycliques de la vie quotidienne, aux rythmes sociaux. À quatre ans, il réussit à loca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-temps-psychologie/#i_814

ÉPILEPSIE

  • Écrit par 
  • Henri GASTAUT, 
  • François MIKOL
  •  • 6 179 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Crises partielles à séméiologie élaborée »  : […] Les crises partielles à séméiologie élaborée sont provoquées par une décharge neuronique occupant une des vastes aires associatives frontales et temporales dévolues à des fonctions d'intégration responsables de l'élaboration du psychisme. On s'explique ainsi la complexité de la séméiologie clinique et l'étendue de la décharge électro-encéphalographique de ces crises ; on peut les classer en : –  c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epilepsie/#i_814

EXPLICATIONS PROXIMALES ET ULTIMES DES COMPORTEMENTS

  • Écrit par 
  • Patrick BONIN
  •  • 1 017 mots

Traditionnellement, les recherches en psychologie cognitive portent sur le « comment » des comportements : comment apprenons-nous ? comment parlons-nous ? La psychologie évolutionniste propose non seulement des explications – dites proximales – à ces questions mais, aussi et surtout, elle cherche à comprendre le « pourquoi » des comportements – des explications dites ultimes. Ces deux types d'exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explications-proximales-et-ultimes-des-comportements/#i_814

GÉRONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Claude BALIER, 
  • François BOURLIÈRE, 
  • Martine DRUENNE-FERRY, 
  • Paul PAILLAT, 
  • Henri PÉQUIGNOT
  •  • 9 273 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Données psychologiques »  : […] Il est difficile et peut-être hasardeux de vouloir dégager des traits psychologiques spécifiques du troisième âge. Il existe, certes, des constats concernant les comportements, les attitudes, les difficultés, les aspirations régulièrement rencontrés chez les personnes âgées : on aurait tort de les considérer directement comme inhérents au processus du vieillissement. Il est nécessaire de situer l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerontologie/#i_814

HEBB DONALD OLDING (1904-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 424 mots

Né en 1904, le psychologue canadien Donald Hebb a soutenu en 1936 une thèse de doctorat, dirigée par Karl Lashley, sur les effets de la privation sensorielle sur la perception chez le rat. Il a ensuite travaillé avec Wilder Penfield à Montréal, sur l’effet des lésions cérébrales sur le comportement humain, puis à nouveau auprès de Lashley au Yerkes Primate Center. Devenu professeur de psychologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-olding-hebb/#i_814

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 073 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’intelligence artificielle sémantique »  : […] Les travaux ne s’interrompent pas pour autant, mais les recherches s’orientent vers de nouvelles directions. On s’intéresse alors à la psychologie de la mémoire, aux mécanismes de compréhension, que l’on cherche à simuler sur un ordinateur, et au rôle de la connaissance dans le raisonnement. C’est ce qui donne naissance aux techniques de représentation sémantique des connaissances, qui se dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-artificielle-ia/#i_814

KANDEL ERIC (1929- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 309 mots

Neurobiologiste américain d'origine autrichienne, Prix Nobel de pharmacologie ou médecine en 2000 (conjointement à Arvid Carlsson et Paul Greengard), pour la découverte du rôle central joué par les synapses dans la mémoire et l'apprentissage. Eric Kandel est né le 7 novembre 1929 à Vienne (Autriche). Il obtient son diplôme de médecine à la faculté de médecine de l'université de New York, en 1956. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-kandel/#i_814

LABORIE PIERRE (1936-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 1 025 mots

L’œuvre de l’historien Pierre Laborie est fondamentale pour comprendre les attitudes des Français entre 1940 et 1944 et, plus encore, pour interpréter les représentations qui en ont été données depuis la Libération. Pierre Laborie est né le 4 janvier 1936 à Bagnac-sur-Célé (Lot), dans une région marquée par la politique de terreur menée par l’armée allemande contre les résistants en 1944. C’est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-laborie/#i_814

LIMBIQUE SYSTÈME

  • Écrit par 
  • Pierre KARLI
  •  • 4 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mode d'action du système limbique »  : […] En se basant sur les observations faites en clinique humaine, ainsi que sur un grand nombre de données expérimentales obtenues chez différentes espèces animales, on peut considérer que le système limbique intervient essentiellement dans deux ensembles de processus étroitement complémentaires : – d' une part, les processus par lesquels des éléments cognitifs et surtout un contenu affectif spécifiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-limbique/#i_814

LOFTUS ELIZABETH (1944- )

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 387 mots

Elizabeth Loftus est considérée comme la pionnière de la psychologie judiciaire moderne pour ses travaux innovants sur la malléabilité de la mémoire et son engagement permanent contre les erreurs judiciaires. Élue à la prestigieuse Académie nationale des sciences américaine, elle a été classée cinquante-huitième sur la liste des chercheurs en psychologie les plus influents du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loftus-elizabeth-1944/#i_814

MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE, 
  • Caroline SEVIN
  •  • 4 601 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Démence liée à une altération des fonctions cérébrales supérieures  »  : […] L' exemple type est ici celui de la maladie d'Alzheimer (MA), responsable de plus de la moitié des cas de démence de la personne âgée (cf. maladie d' alzheimer ) . La prévalence de la MA est de 6,1 p. 100 chez les hommes et 8,9 p. 100 chez les femmes de plus de 65 ans. Ces chiffres s'élèvent respectivement à 13,2 p. 100 et 20,5 p. 100, après 75 ans, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-neurodegeneratives/#i_814

MÉTACOGNITION

  • Écrit par 
  • Joëlle PROUST
  •  • 1 924 mots

La métacognition est l'ensemble des processus, des pratiques et des connaissances permettant à chaque individu de contrôler et d'évaluer ses propres activités cognitives, c'est-à-dire de les réguler. La métamémoire désigne la régulation de sa propre mémoire. Face à une question à laquelle on ne sait pas immédiatement répondre, on peut avoir l'impression soit de connaître la réponse, soit de l'ign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metacognition/#i_814

MONUMENT

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN, 
  • Alice THOMINE
  •  • 1 987 mots

À son origine, la notion de monument est étroitement liée à celle de mémoire. En latin, monumentum dérive de monere (« avertir », « rappeler »). Dans l'acception la plus large du terme, est un monument, comme l'écrit Françoise Choay ( L'Allégorie du patrimoine , 1991), tout artefact édifié par une communauté d'individus pour se re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monument/#i_814

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La plasticité synaptique, mémorisation et apprentissage »  : […] La mémorisation et l'apprentissage sont des propriétés essentielles du système nerveux : elles permettent, d'une part, de distinguer les éléments nouveaux parmi les éléments familiers, et, d'autre part, d'intégrer les expériences passées à une prise de décision. La plasticité synaptique joue probablement un rôle fondamental dans les processus de mémorisation et d'apprentissage. Elle correspond à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_814

NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 315 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Apprentissage et mémoire »  : […] Une des propriétés fondamentales du système nerveux (et il ne s'agit pas là uniquement de celui des Mammifères) est la plasticité, c'est-à-dire la conservation des traces, ou, si l'on veut, de son histoire antérieure. C'est à cette propriété fondamentale de mémorisation qu'on attribue la constatation que le comportement d'un organisme peut être modifié progressivement lorsqu'un certain stimulus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-agencement-des-reseaux-et-circuits-neuronaux/#i_814

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle et les neurosciences »  : […] À la sémiologie clinique traditionnelle les médecins associent peu à peu une sémiologie instrumentale. Dès la fin du xix e  siècle, des chercheurs travaillent dans cette voie. C'est l'entrée en scène des neurophysiologistes, qui s'intéressent aux structures histologiques, aux questions de physiologie et aux problèmes du fonctionnement du système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_814

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le champ d’application des neurosciences sociales »  : […] Longtemps, les neurosciences traditionnelles ont considéré le système nerveux comme une entité relativement isolée, et les chercheurs ont largement ignoré les influences de l’environnement social dans lequel les humains et les autres espèces animales vivent. Or, par définition, les espèces sociales créent des organisations au-delà de leurs propres structures, qui vont des dyades aux ensembles cul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-sociales/#i_814

PAIVIO ALLAN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 357 mots

Allan Paivio est un psychologue canadien qui s'est principalement illustré en redonnant une place à l'étude de l'imagerie mentale et à la compréhension de son rôle dans le fonctionnement cognitif humain. Après avoir servi dans la marine pendant les deux dernières années de la Seconde Guerre mondiale, Paivio a obtenu auprès de l'université McGill, à Montréal, des titres universitaires en éducation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-paivio/#i_814

PARADE D'IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 356 mots

Après l’arrestation d’un suspect par la police, une phase primordiale de l’enquête est alors organisée : la procédure d’identification. Celle-ci pourra avoir un impact important sur la conviction des juges et des jurés à propos de la culpabilité de ce suspect. La communauté scientifique a défini les principales règles pour réduire au maximum les erreurs de reconnaissance (et donc potentiellement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parade-d-identification/#i_814

PATRIMOINE ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Anaïs LEBLON
  •  • 1 224 mots

Dans le chapitre « Les patrimonialisations des migrations/en migration »  : […] La première perspective s’intéresse au traitement de l’histoire et de la mémoire de l’immigration et à la place de l’immigré dans l’« imaginaire national » (Rautenberg, 2007). Elle interroge les rapports intimes et collectifs à la mémoire du pays ou au groupe d’origine, à la mise en récit et à la transmission de l’expérience migratoire. Les travaux consacrés à ces questions soulignent les difficu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-et-migrations/#i_814

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2014

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 892 mots

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2014 a été décerné à l’Anglo-Américain John O´Keefe et au couple norvégien May-Britt et Edvard Moser, pour leurs travaux qui éclairent la manière dont le cerveau nous permet de nous repérer dans l’espace, de définir un itinéraire et de le garder en mémoire pour retrouver notre chemin. Né le 18 novembre 1939 à New York, formé à l’université McGill à Montréa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2014/#i_814

PSYCHOLOGIE DU TÉMOIGNAGE

  • Écrit par 
  • Céline LAUNAY, 
  • Jacques PY
  •  • 1 465 mots

C’est à la fin du xix e  siècle et au début du xx e que se développèrent différentes recherches en Europe et aux États-Unis, prémices de la psychologie judiciaire scientifique, évaluant les facteurs susceptibles de rendre compte des erreurs de témoignage. En France, Alfred Binet démontra la su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-temoignage/#i_814

PSYCHOLOGIE ET JUSTICE

  • Écrit par 
  • Fanny VERKAMPT
  •  • 4 415 mots

Dans le chapitre « De la survenue des faits à l’enquête »  : […] À la suite d’un événement criminel, les victimes et témoins – ces deux termes renvoient à deux statuts juridiques distincts, mais le terme « témoin » est utilisé de façon générique dans les recherches et pourra par la suite renvoyer soit à une victime, soit à un témoin – peuvent décider de demander l’ouverture d’une enquête en signalant les faits aux autorités compétentes. Les psychologues travai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-et-justice/#i_814

RECONNAISSANCE DES MOTS À L'ORAL

  • Écrit par 
  • Régine KOLINSKY
  •  • 1 064 mots

Reconnaître les mots prononcés par un autre locuteur paraît naturel et aisé. Pourtant, reconnaître les mots parlés implique la résolution de problèmes complexes liés aux particularités de la parole. Lors d’une conversation ordinaire, l’auditeur doit traiter environ 200 mots par minute et ne dispose donc que de quelques centaines de millisecondes pour apparier chaque mot entendu avec un seul des 5 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconnaissance-des-mots-a-l-oral/#i_814

SCHACTER DANIEL (1952- )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 447 mots

Né en 1952, le psychologue américain Daniel Schacter a soutenu, en 1981, une thèse dirigée par Endel Tulving à Toronto. Il a ensuite exercé en tant que professeur de psychologie dans les universités de Toronto, d’Arizona et à Harvard. Ses recherches sur la mémoire ont porté sur plusieurs thématiques : les troubles de la mémoire ; les effets du vieillissement ; les faux souvenirs. Il a souvent uti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-schacter/#i_814

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les fonctions du sommeil paradoxal »  : […] Apparu tardivement au cours de l'évolution avec l'homéothermie, il semble évident que le sommeil paradoxal effectue d'autres fonctions que celle du sommeil lent (ou parachève celles-ci). Les théories psychodynamiques considèrent le sommeil paradoxal (ou le rêve) selon la théorie freudienne. Le rêve serait l'expression d'une « libération des pulsions instinctives » bloquées normalement par le préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_814

SQUIRE LARRY (1941- )

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 420 mots

Né en 1941, le psychologue américain Larry Squire, docteur du Massachusetts Institute of Technology, a enseigné durant toute sa carrière à l’université de Californie à San Diego. Ses activités de recherche sur la mémoire constituent l’une des meilleures illustrations du caractère fécond de la rencontre entre psychologie cognitive – l’étude des fonctions cognitives à travers le recueil de données […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larry-squire/#i_814

PRODUCTION SYNTAXIQUE

  • Écrit par 
  • F.-Xavier ALARIO
  •  • 1 513 mots

Dans le chapitre « Protocoles expérimentaux de production syntaxique »  : […] Au-delà des lapsus et des troubles, les mécanismes cognitifs de la production syntaxique sont régulièrement étudiés en laboratoire. Dans des expériences devenues classiques, des locuteurs doivent lire des phrases ou bien décrire des scènes simples, les unes après les autres. L'expérimentateur contrôle soigneusement la séquence ainsi que les structures syntaxiques des phrases à lire, par exemple e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-syntaxique/#i_814

TEMPS PRÉSENT, notion de

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 374 mots

Dans le chapitre « Une histoire nouvelle »  : […] Ce nouvel objet d'histoire répond visiblement à une transformation de la conjoncture historiographique et de l'attente sociale. En témoignent, en France, l'ouverture des archives (loi de 1979) plus rapide qu'auparavant, en théorie, la parution de la revue Vin gtième Siècle (1984) et l'introduction du second xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps-present-notion-de/#i_814

TEST PSYCHOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 7 013 mots

Dans le chapitre « Les tests des fonctions cognitives »  : […] Les tests d’intelligence sont les plus anciens instruments de mesure des fonctions cognitives supérieures. Le premier test d’intelligence a été publié en 1905 par Alfred Binet dans le but d’identifier les enfants souffrant d’un retard intellectuel et susceptibles de bénéficier d’un enseignement adapté. Il s’agit d’une échelle de développement organisée en niveaux d’âge. À chaque niveau correspond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-psychologique/#i_814

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Altérations des fonctions cérébrales et nerveuses »  : […] L'encéphale (cerveau et tronc cérébral), organe d'une grande complexité anatomique et fonctionnelle, est le siège non seulement des activités nerveuses conscientes, mais aussi et surtout des activités végétatives inconscientes (centres nerveux contrôlant la vie végétative). Son poids diminue avec l'âge, ainsi que le débit sanguin qui le traverse, ce qui nuit à l'activité nerveuse, grande consomma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_814

VIEILLISSEMENT COGNITIF

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 060 mots

La psychologie du vieillissement cognitif est cette partie de la psychologie qui cherche à comprendre comment évoluent nos capacités intellectuelles au fur et à mesure que nous avançons en âge. Les recherches essaient de caractériser le vieillissement dit « normal », mais aussi le vieillissement pathologique (par ex. la maladie d’Alzheimer). Les chercheurs travaillant sur le vieillissement cognit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement-cognitif/#i_814

VISION - Perception visuelle et conscience

  • Écrit par 
  • Sylvie CHOKRON, 
  • Christian MARENDAZ
  •  • 4 532 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Savoir explicite et savoir implicite »  : […] Le savoir explicite peut être assimilé à une connaissance que les sujets sont conscients d'avoir. Par opposition, le savoir implicite renvoie à des connaissances que le sujet n'a pas conscience d'avoir mémorisées. Les connaissances implicites sont d'ailleurs recueillies indirectement et sont exprimées de manière non intentionnelle par le sujet. La première observation d'une dissociation entre sav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-perception-visuelle-et-conscience/#i_814

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les organisations cognitives »  : […] Le cerveau des Mammifères, comme celui des Oiseaux ou des Mollusques Céphalopodes (pieuvre, par exemple), possède un grand nombre de réseaux comparateurs – localisés en particulier dans les aires corticales et l'hippocampe – imbriqués les uns aux autres pour former des réseaux cognitifs qui manipulent des représentations mentales du monde. Ces derniers constituent ainsi des systèmes très complexes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/#i_814

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis EUSTACHE, « MÉMOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/