Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BADDELEY ALAN DAVID (1934- )

Alan David Baddeley est un psychologue britannique né en 1934. Ayant soutenu une thèse de doctorat en 1962 à l’université de Cambridge, il a dirigé pendant plus de vingt ans, de 1974 à 1995, l’unité de psychologie appliquée du Medical Research Council de Cambridge, avant d’occuper un poste de professeur à l’université de Bristol. Il est depuis 2003 professeur à l’université de York. Spécialiste de la mémoire à court terme et de ses troubles, Alan Baddeley est célèbre pour avoir proposé le premier et le plus répandu des modèles de mémoire de travail, le système dévolu au maintien de l’information en vue de son traitement. Dans un chapitre d’ouvrage publié en 1974 et qui constitue encore aujourd’hui une référence, Alan Baddeley et son collègue Graham Hitch montraient que la mémoire à court terme telle qu’elle était décrite dans le modèle alors le plus répandu, dit modèle modal, ne pouvait remplir les fonctions de traitement et de stockage qui caractérisent la mémoire de travail. En lieu et place du modèle modal qui concevait un registre à court terme unique censé maintenir et traiter l’information, ils proposèrent alors un modèle dit à composants multiples dans lequel les diverses fonctions de la mémoire de travail sont assurées par des systèmes distincts. Alan Baddeley n’a depuis cessé d’expliquer sa théorie dans des centaines d’articles et plusieurs ouvrages dont Working Memory, en 1986, et Working Memory, Thought and Action, en 2007. Le modèle, à l’origine composé d’un processeur central et d’une boucle phonologique pour le maintien de l’information verbale, est en continuel développement, s’enrichissant de nouveaux composants comme un calepin interne pour l’information visuo-spatiale, le dernier en date (2010) étant appelé buffer épisodique pour le maintien d’informations multimodales. L’impact de ce modèle de mémoire de travail a été et est encore considérable en psychologie, neuropsychologie, neurologie, neurosciences et médecine. Ainsi, pour beaucoup d’auteurs, la notion même de mémoire de travail se confond avec le modèle qu’en a proposé Baddeley. Cette contribution scientifique exceptionnelle lui a valu de nombreux honneurs et distinctions (membre de la Royal Society, de la British Academy, commandeur de l’Empire britannique). Alan Baddeley est aussi l’un des pères fondateurs de la European Society for Cognitive Psychology (ESCoP).

— Pierre BARROUILLET

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • MÉMOIRE

    • Écrit par Francis EUSTACHE
    • 4 266 mots
    • 1 média
    ...phonologique pour compter les fenêtres et l’administrateur central pour coordonner ces différentes activités cognitives. Au début des années 2000, le psychologue Alan David Baddeley, le « père de la mémoire de travail », a postulé l’existence d’une nouvelle composante, le « buffer épisodique », chargé...
  • PLASTICITÉ CÉRÉBRALE

    • Écrit par Jean-Claude DUPONT
    • 7 548 mots
    • 6 médias
    ...de travail (MDT), qui permet de maintenir un stimulus pendant une courte période après sa disparition du champ perceptif. Le psychologue britannique Alan Baddeley distingue une MDT « objet », qui porte sur la nature du stimulus, et une MDT « spatiale », qui porte sur la localisation du stimulus, ou...

Voir aussi