COGNITION MUSICALE

Tout comme la couleur, la musique n’existe pas dans la nature. Elle résulte d’une construction de l’esprit. Cette construction repose sur des opérations psychologiques perceptives, intellectuelles, affectives et motrices. Le terme « cognition musicale » désigne l’ensemble de ces opérations. Leur étude scientifique s’inscrit dans le champ des sciences cognitives et relève directement de la psychologie cognitive, des neurosciences et des sciences du traitement de l’information. D’autres disciplines s’y adjoignent parfois, telles que la musicologie systématique et l’ethnomusicologie. Deux ouvrages marquent la naissance des sciences cognitives de la musique en France : La Musique et les sciences cognitives (S. McAdams et I. Deliège, 1989) et Penser les sons (McAdams et Bigand, 1994). Des travaux plus anciens, réunis dans l’ouvrage La Perception de la musique (R. Francès, 1958) en France ou celui plus ancien encore de H. von Helmholtz Théorie physiologique de la musique, fondée sur l’étude des sensations auditives (1874) en Allemagne, préfigurent l’émergence de ce champ de recherche. De nombreux autres ouvrages antérieurs, de Rameau à Pythagore, témoignent de préoccupations pour des questions similaires, mais ils diffèrent radicalement par leurs méthodes des études menées au début du xxie siècle. L’originalité des sciences cognitives de la musique est de combiner les méthodes et les cadres théoriques de trois disciplines différentes et complémentaires. La psychologie cognitive infère de l’étude des comportements l’existence des mécanismes mentaux qui sous-tendent l’aptitude humaine pour la musique. Elle permet, par exemple, de comprendre les stratégies attentionnelles d’un chef d’orchestre pour suivre l’ensemble de voix de la partition ou d’analyser comment un auditeur procède pour saisir si la mélodie improvisée par une saxophoniste de jazz est ou non une variation d’un standard fameux. Les neurosciences étudient les corrélats neurophysiologiques des mécanismes mentaux en observant directement l’activité neuronal [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Emmanuel BIGAND, « COGNITION MUSICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/