STRUCTURALISME

Structuralisme et philosophie

On connaît des noms (Claude Lévi-Strauss, Michel Foucault, Jacques Derrida, Jacques Lacan, Michel Serres...) ; on croit connaître le terrain intellectuel sur lequel ils se rencontrent : celui d'une modernité philosophique assimilée au structuralisme. Celui-ci a connu son heure de gloire dans les années 1960 et 1970 en France ; il s'est diffusé largement par la suite, en particulier aux États-Unis où l'on parle volontiers aujourd'hui de « poststructuralisme ». On n'en finirait pas, pourtant, d'énumérer tous les paradoxes qui s'attachent à la définition d'un structuralisme philosophique.

Une école « hors les murs » : philosophie et sciences humaines

Il faudrait d'abord s'entendre, avant la définition même de ce dont il est question, sur une appellation : philosophie structuraliste, structuralisme philosophique, ou philosophie du structuralisme ? Nous prendrons le parti de la coordination (structuralisme et philosophie), qui présente certes l'inconvénient de présupposer l'existence du structuralisme, mais qui a aussi l'avantage de neutraliser la charge polémique des autres dénominations et de respecter trois caractéristiques complexes de cette mouvance ou de ce moment philosophique, qu'aucun des « acteurs » principaux n'a vraiment repris à son compte, à l'exception de Lévi-Strauss, qui manifeste significativement de fortes réticences vis-à-vis d'un structuralisme « proprement » philosophique.

Un rationalisme élargi

D'abord, il y a l'exercice systématique du soupçon vis-à-vis de la prétention philosophique à jouer le rôle d'élucidation des principes premiers, ontologiques ou transcendantaux, de toute connaissance et de toute pratique. Cette prétention est assimilée globalement à un « avant » de la « coupure structurale » en philosophie. Cette caractéristique ne suffit pourtant pas pour répondre à la questi[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 36 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : maître de conférences à l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud
  • : docteur en sciences du langage, professeur des Universités
  • : directeur de recherche émérite au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  STRUCTURALISME  » est également traité dans :

ANALYSE & SÉMIOLOGIE MUSICALES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 5 121 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les modèles linguistiques dans l'analyse musicale »  : […] À l'époque du structuralisme triomphant, la sémiologie musicale rencontre les modèles d'analyse linguistique pour des raisons à la fois épistémologiques et esthétiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-et-semiologie-musicales/#i_1135

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - Les modèles interprétatifs

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 420 mots

Dans le chapitre « Les modèles de représentation de la société »  : […] xxe siècle des modèles mécanistes, comme le fonctionnalisme et surtout le structuralisme, qui a marqué de son empreinte de nombreuses sciences humaines. Les sociétés anciennes sont ainsi analysées comme des mécanismes, des structures, des systèmes en constante interaction. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-traitement-et-interpretation-les-modeles-interpretatifs/#i_1135

CONTINU & DISCRET

  • Écrit par 
  • Jean-Michel SALANSKIS
  •  • 7 679 mots

Dans le chapitre « Investissement philosophique de l'opposition »  : […] prégnante est sans doute pour notre pensée la « propagande » effectuée par le structuralisme en faveur du discret, dont un des aspects fut la reprise sous une forme plus radicale des thèmes kantiens concernant l'entendement et les systèmes qu'il produit. L'hypothèse fondamentale selon laquelle ce qui est premier, ce n'est pas l'objet dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/continu-et-discret/#i_1135

CRITIQUE, revue

  • Écrit par 
  • Sylvie PATRON
  •  • 626 mots

Moins disparate que Documents, moins offensive que Les Cahiers de Contre-Attaque, moins turbulente qu'Acéphale, et partant plus durable qu'aucune d'entre elles, Critique est la dernière des revues fondées par Georges Bataille. Elle a la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-revue/#i_1135

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 911 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La linguistique saussurienne, le formalisme russe, le New Criticism »  : […] de Saussure, sont devenus les articles de foi du structuralisme : l'opposition langue-parole, la conception de la langue comme système de signes, le signe comme opposition de l'image acoustique et du concept (signifiant et signifié), l'arbitraire du signe, la définition du signe comme valeur ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-litteraire/#i_1135

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES (E.H.E.S.S.)

  • Écrit par 
  • Jacques REVEL
  •  • 2 892 mots

en même temps qu'elles développent des ambitions théoriques et pratiques neuves. Ce qu'on a appelé en France le structuralisme a été, en bien de ses aspects, l'expression scientifique de cette situation – et l'on sait qu'il a souvent pris la forme d'un refus de l'histoire. L'École des hautes études a été l'un des lieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-hautes-etudes-en-sciences-sociales/#i_1135

ESTHÉTIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 894 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Jeux de langage et formes de vie »  : […] pas la prétendue objectivité à laquelle on se flatte de parvenir sur autre chose qu'une certaine communauté de vie ou de culture. À cet égard, l'histoire du structuralisme est édifiante : ce n'est pas en décrivant des « structures » que l'on a fait avancer d'un pas le problème du fondement du jugement esthétique en général. Mikel Dufrenne l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-histoire/#i_1135

EXISTENCE PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 6 149 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'existentialisme en procès »  : […] C'est dire aussi que l'existentialisme s'oppose au structuralisme. Il est sans doute difficile de parler d'une façon générale des structuralistes ; car, sur certaines questions, leurs positions sont très diverses. Mais ils opposent à l'importance que le xixe et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-existence/#i_1135

FORMALISME RUSSE

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 393 mots
  •  • 1 média

en 1926, le Cercle linguistique de Prague, d'où devait sortir le structuralisme linguistique. Une fortune inattendue attendait les idées formalistes. Depuis 1955, on assiste à une véritable redécouverte : reproductions photomécaniques des principaux travaux des formalistes par des éditeurs occidentaux, vogue grandissante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formalisme-russe/#i_1135

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Le vitalisme structuraliste et sémiotique »  : […] Au cours de ce siècle, le vitalisme sémiotique sera transféré (en particulier à travers la phénoménologie et la gestalt-théorie) des sciences naturelles aux sciences humaines et jouera un rôle fondamental dans la constitution du structuralisme. Claude Lévi-Strauss en a récemment témoigné dans son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_1135

GOLDSCHMIDT VICTOR (1914-1981)

  • Écrit par 
  • Claude IMBERT
  •  • 2 652 mots

bien multiplier le poids des trésors qui s'entassent dans la hotte de l'humanité, mais ne lui donne pas la force de les renverser afin de les recevoir en mains propres ». Seule une analyse structurale accomplit, localement et par rupture, cette intelligence de l'origine qu'aucune phénoménologie ne peut, le voudrait-elle, acquérir effectivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-goldschmidt/#i_1135

GREIMAS ALJIRDAS-JULIEN (1917-1992)

  • Écrit par 
  • François RASTIER
  •  • 681 mots

Né en 1917 à Tula de parents lituaniens, Algirdas-Julien Greimas fit des études de linguistique et de philologie à Grenoble (1936-1939). L'annexion de la Lituanie par l'U.R.S.S., en 1944, et la déportation de ses parents le contraignirent à l'émigration. À la Sorbonne, il commence, en 1945, sous la direction de Charles Bruneau, une thèse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aljirdas-julien-greimas/#i_1135

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « La mythologie comparée »  : […] nordique et, pendant le quart de siècle suivant, les études indo-européennes délaisseront la recherche du berceau originel. En outre, la méthode structuraliste avait dans le même temps permis d'ouvrir, avec les travaux d'Émile Benveniste et de Georges Dumézil, de nouvelles pistes, en se limitant strictement à l'étude des textes anciens. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_1135

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 301 mots

Dans le chapitre « Genèse du concept »  : […] » qui, moyennant l'adjonction du concept d'intertextualité, « mène donc à situer la structure littéraire dans l'ensemble social considéré comme un ensemble textuel ». Ainsi posée, l'intertextualité du Petit Jehan de Saintré se laisse définir comme l'interaction dans ce texte de quatre composantes intertextuelles : le texte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-intertextualite/#i_1135

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 534 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le structuralisme philosophique »  : […] On distinguera ici le structuralisme philosophique de la linguistique structurale dont les principes ont été exposés dans le cadre de la réflexion épistémologique sur la science linguistique. Certes, le structuralisme philosophique procède de cette réflexion, mais il y ajoute une thèse sur la réalité qui n'est plus une thèse de linguiste, mais de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_1135

LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Le rôle théorique décisif de la linguistique structurale »  : […] à des décisions théoriques. À cet égard, une seule forme de linguistique a véritablement importé : la linguistique structurale, représentée par la tradition saussurienne et singulièrement par Roman Jakobson. Il ne s'agit pas seulement de l'amitié personnelle qui liait Jakobson à Lacan, ni même de la conjoncture historique des années 1960, où se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-psychanalyse/#i_1135

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Le littéraire et le social »  : […] connaissent un profond renouvellement, avec le New Criticism et le structuralisme, qui opposent à l'histoire littéraire des méthodes d'analyse interne du texte, proclamé autonome. Parallèlement se développent des approches sociologiques des phénomènes littéraires, qui s'intéressent aux conditions sociales de production. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_1135

LUKÁCS GYÖRGY (1885-1971)

  • Écrit par 
  • Lucien GOLDMANN
  •  • 3 546 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le créateur de l'existentialisme »  : […] formes (Die Seele und die Formen, 1911), Lukács jette les bases méthodologiques pour une analyse structurale de la création littéraire : La Théorie du roman (Die Theorie des Romans, publiée en 1920, mais écrite durant la Première Guerre mondiale). En 1918, il adhère au Parti communiste hongrois et, de mars à août 1919, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyorgy-lukacs/#i_1135

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 193 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle conception du manuscrit »  : […] années 1960, qui ont marqué le tournant décisif. En effet, si les succès de la critique structuraliste ont, pendant plus de dix ans, éclipsé les lumières encore bien ténues de la nouvelle étude de genèse, le bilan de cette période formaliste fut déterminant pour les futures recherches sur les manuscrits. En étudiant le texte comme lieu d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuscrits-la-critique-genetique/#i_1135

MUKAŘOVSKY JAN (1896-1975)

  • Écrit par 
  • Vladimir PESKA
  •  • 620 mots

Théoricien littéraire et esthéticien tchèque, Jan Mukařovsky fut professeur des universités de Bratislava et de Prague ; il publie en 1923 une étude sur le vers tchèque. Dès 1926, aux côtés de Mathesius (qui en était le fondateur), de Jakobson, Trnka, Rypka, Vachek, Troubetzkoy, etc., il est membre du cercle linguistique de Prague. Parallèlement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-mukarovsky/#i_1135

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle structural »  : […] Pour Claude Lévi-Strauss, le représentant le plus important de cette école en France, la mythologie doit être considérée comme une « mytho-logique », c'est-à-dire comme la mise en œuvre d'une sorte de logique qui ne peut être entendue que si l'on recourt aux présuppositions principales d'un modèle structural de langage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-l-interpretation-philosophique/#i_1135

NOM

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 082 mots

Dans le chapitre « La controverse contemporaine sur le statut des noms propres »  : […] en outre, Lévi-Strauss à soutenir cette thèse, une raison qui relève des principes structuralistes. Les noms propres, note Lévi-Strauss, font partie intégrante de systèmes « traités par nous comme des codes » : traitement qui serait impossible si les noms étaient dépourvus de signification. Il lui paraît enfin qu'on ne peut admettre que le concret […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nom/#i_1135

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

Dans le chapitre « La science »  : […] quelles que soient les existences où elle s'incarne, et son devenir historique. Ici pointe l'approche structurale qui met l'œuvre non plus en relation avec d'autres œuvres réelles, mais avec des œuvres possibles, qui pourraient aussi manifester la même structure abstraite. C'est ainsi que, s'agissant de la littérature, la science structurale « se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_1135

POÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER, 
  • Tzvetan TODOROV
  •  • 4 791 mots

Dans le chapitre « Structuralisme et sémiotique »  : […] 1960, la poétique a connu un développement sans pareil, cela sous la double impulsion du structuralisme littéraire et de la sémiotique (ou sémiologie). Bien que son rayonnement ait été international, le structuralisme littéraire constitue la variante spécifiquement française de la poétique des années 1960 et 1970. Contrairement au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetique/#i_1135

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une diversification des approches : l’émergence de nouveaux courants  »  : […] anglais Edward Bradford Titchener (1867-1927), qui importera aux États-Unis le mouvement structuraliste allemand. Partisan d’une approche expérimentale stricte de nature descriptive, Titchener amendera la psychologie élémentariste de Wundt sur plusieurs aspects et ignorera notamment sa Völkerpsychologie destinée à étudier les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_1135

RÉCIT TECHNIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 1 029 mots

Tout récit implique un pacte dans lequel opèrent quatre termes : auteur, lecteur, personnage, langage. Qu'un seul de ces termes fasse défaut et la confiance disparaît, le pacte est rompu. Pour maintenir la cohésion de ces éléments, le narrateur peut assumer plusieurs rôles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/techniques-du-recit/#i_1135

RELIGION - L'histoire des religions

  • Écrit par 
  • Dario SABBATUCCI
  •  • 5 132 mots

Dans le chapitre « La situation contemporaine »  : […] être observé aussi dans les travaux les plus récents qui s'inspirent de l'« anthropologie structurale » de C. Lévi-Strauss, dont l'œuvre révolutionnaire fait date dans la tradition sociologique française. En de telles recherches, l'attention se porte vers les « structures » qui organisent les faits particuliers ; seules les premières ont une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-l-histoire-des-religions/#i_1135

SCIENCES HUMAINES

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 244 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Histoire de la terminologie »  : […] image provisoire de l'homme (Michel Foucault). Ces tentatives se rattachent au mouvement structuraliste qui s'est développé précisément dans le contexte historique où fut publié le décret en 1958, au début de la Ve République (c'est en 1958 que fut publiée la première partie de l'Anthropologie structurale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-humaines/#i_1135

SÉMANTIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine KERBRAT-ORECCHIONI
  •  • 10 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des théories du sens »  : […] Sur ces deux points, la sémantique structurale qui se développera dans les années 1960 s'opposera à la conception de Bréal, puisqu'elle se voudra synchronique (décrivant des états de langue, et non des évolutions) et immanente (concevant le sens comme une instance autonome, susceptible d'être envisagée « en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semantique/#i_1135

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 717 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Habitus et champ : un structuralisme génétique »  : […] de cette conception se trouve dans la découverte principale commune aux divers courants du structuralisme : la correspondance (« homologie structurale ») entre les structures mentales et les structures sociales. Par exemple entre l'architecture gothique et la pensée scolastique (Erwin Panofski), entre les structures de parenté et les attitudes à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_1135

STRATÉGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 846 mots

L’usage a priori paradoxal qu’en fait Bourdieu pour désigner les lignes d’action objectivement orientées que les agents sociaux construisent sans cesse dans la pratique et en pratiques correspond au double refus du subjectivisme sartrien et de l’objectivisme structuraliste : il s’agit d’échapper à l’alternative du structuralisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strategie-sociale/#i_1135

STRUCTURALISME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 1 237 mots

sa théorie du monde social qu'il a élaborée à l'occasion de ses travaux empiriques. Par cette formule, il désigne simultanément sa démarche et ce à quoi elle s'oppose, sa « théorie de la pratique » étant indissociable des analyses structuralistes, celles de Lévi-Strauss et d'Althusser, avec et contre lesquelles il construira son modèle explicatif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme-genetique/#i_1135

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

guerre, il enseigne à la New School for Social Research et à l'École libre des hautes études de New York. À l'instigation du linguiste tchèque Roman Jackobson, qui initie le « structuraliste naïf » d'alors à la linguistique structurale, Claude Lévi-Strauss entreprend, en 1943, la rédaction d'une vaste étude, Les Structures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-structures-elementaires-de-la-parente/#i_1135

STYLE

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 5 646 mots

Dans le chapitre « Le style comme instrument de généralisation »  : […] celle des styles, hésite en fait entre ces deux approches. Même lorsque, avec le structuralisme, elle privilégie l'approche déductive, il est nécessaire que le système soit confronté à l'histoire qu'il s'emploie à éclairer. Ou, si l'on préfère, il faut bien que le style propre à un genre se manifeste dans des œuvres où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style/#i_1135

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Stylistique et linguistique »  : […] et d'un corps de concepts et de méthodes particulièrement élaborés (la linguistique structurale). Dès lors, il n'est plus de stylistique que structurale. Cette pratique, souvent qualifiée par ses artisans de poétique, se meut sur deux axes. L'un définit le cadre herméneutique. L'objet de cette poétique est, justement, d'étudier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylistique/#i_1135

TEL QUEL, revue

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 814 mots
  •  • 1 média

Lorsque paraît en 1960 le premier numéro de la revue Tel Quel, le texte placé en exergue, qui éclaire le choix du titre, n'est pas emprunté à Paul Valéry, mais à Nietzsche : « Je veux le monde et le veux TEL QUEL, et le veux encore... » À ses débuts — alors que le comité de rédaction est constitué par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tel-quel-revue/#i_1135

TEXTE THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Roland BARTHES
  •  • 7 503 mots

Dans le chapitre « La crise du signe »  : […] linguistique elle-même. D'une façon ambiguë (ou dialectique), la linguistique (structurale) a consacré scientifiquement le concept de signe (articulé en signifiant et signifié) et peut être considérée comme l'aboutissement triomphal d'une métaphysique du sens, cependant que, par son impérialisme même, elle obligeait à déplacer, à déconstruire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-texte/#i_1135

TODOROV TZVETAN (1939-2017)

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 918 mots
  •  • 1 média

Cet humaniste sceptique qui a commencé par le structuralisme est devenu un philosophe de la liberté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tzvetan-todorov/#i_1135

VIDAL-NAQUET PIERRE (1930-2006)

  • Écrit par 
  • Alain SCHNAPP
  •  • 1 110 mots

Dans le chapitre « L'historien de la cité »  : […] rares professeurs de la Sorbonne à penser que l'historiographie était aussi nécessaire à l'historien que l'oxygène. Mais le structuraliste pointe dans Clisthène l'Athénien (1964) et s'épanouit dans Le Chasseur noir (1981), sans doute le plus achevé et le plus compliqué de ses livres, une sorte de coupe stratigraphique dans les comportements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-vidal-naquet/#i_1135

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis CHISS, Christian PUECH, Michel IZARD, « STRUCTURALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/