Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

OPPOSITION, linguistique

Articles

  • ACCENT, linguistique

    • Écrit par C.-H. VEKEN
    • 846 mots

    On rencontre sous la rubrique « accent » des phénomènes très divers, ce qui est souvent source de confusion. En général, il s'agit de phénomènes d'ordre phonique qui consistent à donner un certain relief à telle ou telle partie de la chaîne parlée (syllabe, mot, syntagme,...

  • ASPECT, grammaire

    • Écrit par Catherine TRESSON
    • 310 mots

    Si le temps grammatical situe chronologiquement l'énoncé, il n'en va pas de même de l'aspect, qui désigne le mode de déroulement du procès. On distinguera ainsi, parmi les différentes dualités du système aspectuel :

    le couple déterminé/indéterminé, qui oppose une action...

  • ASPECT, linguistique

    • Écrit par Jacques BOULLE
    • 955 mots

    L'aspect est une catégorie verbale fondamentale, représentée dans toutes les langues, mais de façon diverse, car souvent combinée au temps, au mode, à la voix.

    Langage et activité humaine. Le langage fait écho aux préoccupations de l'être humain dans le monde. En nous et autour de nous,...

  • COURS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Ferdinand de Saussure - Fiche de lecture

    • Écrit par Gabriel BERGOUNIOUX
    • 852 mots
    • 1 média
    ...ou structure – partagé par une communauté linguistique, c'est-à-dire d'une langue, par opposition à la parole, qui marque son expression individuelle. Le jeu de « valeurs », d'oppositions relatives et négatives, ne laisse nulle part apparaître de substance de la langue, seulement des différences entre...
  • DOUBLE ARTICULATION

    • Écrit par Louis-Jean CALVET
    • 300 mots

    Dans le cadre de la linguistique fonctionnelle d'André Martinet, la double articulation désigne la propriété de tout énoncé linguistique d'être segmenté à deux niveaux : à un premier niveau (la première articulation), en unités ayant à la fois une face formelle (signifiant...

  • ESSAIS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Roman Jakobson - Fiche de lecture

    • Écrit par Gabriel BERGOUNIOUX
    • 897 mots
    ...et de la syntaxe. À la recherche des éléments premiers des langues (soit des unités primitives qui n'en contiendraient plus d'autres), il propose de faire remonter la décomposition en deçà du phonème, jusqu'aux « traits distinctifs » dont la combinaison (en faisceau de traits) et l'opposition...
  • GENRE GRAMMATICAL

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 722 mots

    Catégorie morphologique supportée par diverses parties du discours, variables du reste selon les langues considérées, la seule constante qu'on puisse observer étant le caractère lexicalisé de la catégorie : entendons qu'à l'inverse du nombre le genre est donné dans la compétence du sujet pour...

  • JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

    • Écrit par Nicolas RUWET
    • 2 305 mots
    • 2 médias
    ...porte-parole les plus incisifs. En collaboration étroite avec N. S. Troubetzkoy, il jette les bases de la doctrine phonologique, notamment de la théorie des oppositions distinctives ; dans ses « Observations sur le classement phonologique des consonnes » (1939), il esquisse sa conception des oppositions distinctives...
  • LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

    • Écrit par Jean-Claude MILNER
    • 7 214 mots
    ...qu'il articule la langue au sens strict, ou qu'il articule un processus inconscient ; on considérera désormais que ce corpuscule est une entité négative, oppositive et relative. En bref, Lacan, comme Freud, ordonne la théorie de l'inconscient à l'instance de l'Un, mais, à la différence de Freud, il dispose...
  • MÉTRIQUE

    • Écrit par Benoît de CORNULIER
    • 6 930 mots
    • 1 média
    ...notamment par la poésie littéraire française et japonaise, ou par la poésie populaire hongroise, est d'un type minoritaire. Dans les langues où existe une opposition tranchée, et phonologiquement déterminée, entre plusieurs catégories de syllabes, par exemple longues et brèves, ou accentuées et inaccentuées,...
  • NÉGATION, linguistique

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 739 mots

    La langue réalise de plusieurs façons l'opérateur logique fondamental qu'on appelle négation et qui a pour propriété essentielle d'inverser la valeur de vérité d'un jugement : le terme de foncteur de vérité monadique (ou singulaire) dont on le désigne parfois signifie qu'à la différence des connectifs...

  • NOMBRE, linguistique

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 619 mots

    À part de rares exceptions lexicalisées, tout substantif est susceptible d'être à volonté employé dans l'énoncé au singulier ou au pluriel. Dans certaines langues, on rencontre, en outre, la désignation d'une paire d'objets dénombrables, le « duel ». Mais la catégorie du nombre connaît rarement...

  • OPPOSITION CONCEPT D'

    • Écrit par Émile JALLEY
    • 18 859 mots
    • 4 médias
    Les linguistes utilisent aujourd'hui les termes d'opposition et de contraste pour désigner toutes formes de rapports de différence, respectivement sur les axes paradigmatique et syntagmatique – distinction que n'avait pas encore effectuée F. de Saussure. Dans l'étude des unités lexicales, des lexèmes,...
  • PHONÈME

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 1 419 mots
    ...Principes de phonologie (1939), Troubetzkoy explicite la méthode permettant d'identifier les phonèmes d'une langue. On recherche d'abord les oppositions phoniques reconnues par les locuteurs de la langue comme sous-tendant des signes distincts (par exemple, en français, entre « ni » et « nu...
  • PHONOLOGIE

    • Écrit par Jean Léonce DONEUX, Véronique REY, Robert VION
    • 7 462 mots
    • 1 média
    ...sa production et de sa réception. La phonologie est une science humaine qui traite du fonctionnement du matériel phonique dans une langue déterminée. Cette analyse fonctionnelle repose sur le principe d'opposition et sur la commutation. Ainsi, l'opposition entre [p] et [b], en français, a une fonction...
  • PRAGUE CERCLE DE

    • Écrit par Jean-Paul MOURLON
    • 206 mots

    Mouvement de réflexion et d'analyse linguistique fondé par le linguiste russe Nicolaï Troubetskoy et par Roman Jakobson, le cercle de Prague connut sa plus grande activité entre 1920 et 1930. Les membres du Cercle mettent l'accent sur la fonction des éléments qui constituent le langage,...

  • PRINCIPES DE PHONOLOGIE, Nikolaï Sergueïevitch Troubetzkoy - Fiche de lecture

    • Écrit par Gabriel BERGOUNIOUX
    • 963 mots
    ...identique, les deux formes sont déclarées équivalentes et constituent un seul et même phonème : la différence de leur réalisation en fait des allomorphes. Sinon, il y a deux phonèmes distingués par au moins une corrélation d'opposition. Les francophones qui roulent les r (à l'italienne) ne produisent...
  • SONORE CONSONNE

    • Écrit par Louis-Jean CALVET
    • 171 mots

    On appelle « consonne sonore », ou voisée, les consonnes dont l'articulation comporte la mise en vibration des cordes vocales sous la pression de l'air expulsé des poumons. Les voyelles sont par définition toujours voisées. Le trait de sonorité peut être pertinent pour certaines consonnes dans certaines...

  • SOURDE CONSONNE

    • Écrit par Louis-Jean CALVET
    • 204 mots

    On appelle « consonne sourde », ou non voisée, une consonne dont l'articulation ne comporte pas la mise en vibration des cordes vocales sous la pression de l'air expulsé des poumons. Le trait de sourdité permet d'opposer un certain nombre de consonnes à leurs homologues sonores. Ainsi, en français...

  • STRUCTURALISME

    • Écrit par Jean-Louis CHISS, Michel IZARD, Christian PUECH
    • 24 054 mots
    • 2 médias
    ...ou dialectale, justiciable d'un point de vue physiologique/acoustique. L'effort tend ici vers une définition fonctionnelle strictement linguistique. L' opposition saussurienne de la langue (système abstrait, collectif) et de la parole (réalisation concrète, individuelle) justifie cette partition. L'objet...