POP ART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

James Rosenquist

James Rosenquist
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Andy Warhol et le Velvet Underground

Andy Warhol et le Velvet Underground
Crédits : Herve Gloaguen/ Gamma-Rapho/ Getty

photographie

TwentySix Gasoline Stations, E. Ruscha

TwentySix Gasoline Stations, E. Ruscha
Crédits : Edward Ruscha/ service de presse/ Musée du Jeu de Paume

photographie


Né et baptisé dans l'Angleterre des années cinquante, quand l'Europe de l'après-guerre découvrait la société de consommation, les mass media et leur iconographie importés d'outre-Atlantique, le pop art n'eut sur le continent qu'un écho faible et déformé. Il caractérise surtout les États-Unis des années soixante où, spontanément et sans esprit d'école, des artistes nés au cours des années vingt et trente utilisèrent les images quotidiennes de la publicité, du cinéma, de la télévision ou de la bande dessinée et les proposèrent au public des galeries new-yorkaises et californiennes sans qu'elles aient apparemment subi de transformation artistique. Ainsi firent irruption dans les beaux-arts les bouteilles de Coca-Cola d'Andy Warhol, les Mickey Mouse et Donald Duck de Roy Lichtenstein, les signalisations routières de Robert Indiana ou d'Allan D'Arcangelo et tant d'autres objets quotidiens, peints ou intégrés tels quels dans des assemblages en trois dimensions.

Le pop art eut un grand succès de scandale, parce qu'il utilisait des matériaux et des images jusqu'alors négligés ou méprisés. Phénomène plus grave, peut-être, aux yeux de l'école expressionniste abstraite alors au sommet de sa gloire, il eut aussi un grand succès public et semblait annoncer, au moment où triomphait le modernisme, le retour d'une figuration facile et l'intrusion d'une réalité vile et mercantile dans le domaine idéal de l'art.

Considéré sur le moment comme une mode passagère, consommable donc jetable, à l'image de ses thèmes, le pop art représente en réalité un tournant dans l'histoire de l'art moderne. D'apparence simpliste, son iconographie fut l'objet de critiques faciles, mais les artistes pop, conscients des enjeux esthétiques de leur travail, furent à l'origine de bien des développements artistiques des années soixante-dix et quatre-vingt, et, en dépit du mépris intellectuel dans lequel ils furent tenus, nombre d'entre eux sont devenus des artistes influent [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : agrégé, docteur de troisième cycle, maître de conférences à l'université de Pau, directeur du Centre intercritique des arts du domaine anglophone

Classification


Autres références

«  POP ART  » est également traité dans :

LES ANNÉES POP 1956-1968 (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 1 140 mots

En 1962, la Boutique de Ben ou The Store de Claes Oldenburg troublaient à leur manière la mince frontière qui séparait encore galerie et commerce, commerçant et artiste et, finalement, objet d'art et produit de consommation. Depuis lors, ce nouvel évangile de la consommation de masse s'est propagé jusqu'à nous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-annees-pop-1956-1968/#i_11831

ALLOWAY LAWRENCE (1926-1990)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 735 mots

Conservateur et critique d'art américain d'origine britannique, Lawrence Alloway a publié de nombreux essais sur l'art populaire. Il est à l'origine dans les années 1950 du terme « pop art » désormais commun, qui désigne aujourd'hui l'« art concernant la culture populaire » et non, comme il le suggérait, l'« art de la culture populaire ». De l'exposition This is tomorrow à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-alloway/#i_11831

ANDY WARHOL, PEINTRE DE L'ÈRE POST-ATOMIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 429 mots

6 et 9 août 1945 Des bombes atomiques sont larguées par les Américains sur Hiroshima et Nagasaki au Japon. En 1997, le mémorial aux victimes d'Hiroshima comptait plus de deux cent mille noms. 1962 Andy Warhol peint 129 Die (Plane Crash) [129 victimes (catastrophe aérienne)], acrylique sur toile, 254 cm × 183 cm, Museum L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andy-warhol-peintre-de-l-ere-post-atomique-reperes-chronologiques/#i_11831

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « L'anti-art et ses avatars »  : […] Le destin de l'anti-art ne traduit pas, depuis, cette violence extrême. Au fur et à mesure que l'art d' avant-garde a été accepté, classé, valorisé financièrement par les critiques, les musées et les marchands, l'anti-art est devenu l'épiphénomène de l'art. Si Breton n'y a jamais fait appel, s'il a même contribué à perpétuer à sa manière la vocation subversive de l'art proprement dit, son ami Mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-art/#i_11831

ANTONIO ANTONIO LOPEZ dit (mort en 1986)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 813 mots

Américain né d'une famille d'immigrés espagnols, Antonio passe son enfance à Puerto Rico et à New York où, fasciné par le luxe des grands magasins, séduit par les publicités de la ville, il trouve sa voie dans l'illustration publicitaire et dans le dessin de mode. Car le caractère tapageur et éphémère de la mode, l'atmosphère de perpétuel renouvellement du monde publicitaire le stimulent. Dessinan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio/#i_11831

CASTELLI LEO (1907-1999)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 660 mots
  •  • 1 média

Né en 1907 à Trieste, le marchand d'art Leo Castelli a vécu en Europe jusqu'en 1941, année de son exil aux États-Unis. Installé à New York, il fréquente assidûment le musée d'Art moderne et la galerie de Peggy Guggenheim Art of this Century. Proche des artistes surréalistes réfugiés à New York, Castelli rencontre aussi de jeunes peintres américains comme Jackson Pollock, Willem De Kooning, Franz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-castelli/#i_11831

COCA-COLA PLAN (R. Rauschenberg)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 220 mots

D'emblée, le côté comique de Coca-Cola Plan (1958) de Robert Rauschenberg est frappant. Flanquées des ailes de l'aigle américain, trois bouteilles de Coca y sont exposées surmontant une boule d'escalier en bois qui évoque immanquablement un petit globe terrestre. À une époque où se développe rapidement une société de consommation toute-puissante, l'observateur de ce petit re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coca-cola-plan/#i_11831

COLLAGE

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 227 mots

Dans le chapitre « De l'autonomie à la dissémination »  : […] Véritable laboratoire de l'imaginaire moderne durant la première moitié du xx e  siècle, le collage s'impose ensuite comme un ressort essentiel du renouveau esthétique. Il est au cœur des tentatives de redéfinition des concepts et des enjeux de l'art, nécessitées non seulement par l'éclatement des formes, mais par celle du champ artistique proprem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage/#i_11831

DINE JIM (1935- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 957 mots

Un peintre américain, on le savait depuis Pollock, n'est pas forcément un homme sûr de sa supériorité, nationaliste et anti-Européen : Jim Dine (comme un James Rosenquist) est là pour le prouver. Né en 1935 dans l'Ohio, petit-fils de charpentier, arrivé à New York en 1958 et ayant participé activement, par ses happenings ( The Smiling […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jim-dine/#i_11831

ENVIRONNEMENT, art

  • Écrit par 
  • François LOYER
  • , Universalis
  •  • 3 220 mots

Dans le chapitre « Rendre le réel à l'état brut »  : […] Environnement, en effet, est emprunté au vocabulaire du «  pop art » : le jeu de l'environnement consiste à réunir des objets d'usage courant, voire des déchets, dont la simple agglomération constitue l'œuvre d'art. En 1959, le pop art était encore un phénomène typiquement américain, étroitement relié à ses antécédents dadaïstes – notamment Duchamp, et Schwitters avec ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-art/#i_11831

ERRÓ GUNDMUNDUR GUNDMUNSSON dit (1932- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 054 mots

Après avoir étudié la peinture à l'Académie de Reykjavik et contribué au sauvetage des passagers d'avions qui s'écrasent parfois sur les sommets de l'Islande ou récupéré la cargaison des bateaux qui font naufrage sur ses rives, Gundmundur Gundmunsson, peintre islandais né le 19 juillet 1932 à Olafsvik, dit Ferró, puis Erró, devenu professeur d'art en 1951, a d'abord peint des fresques à l'Académie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erro/#i_11831

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « De l'influence de l'art conceptuel »  : […] Ces mêmes principes d'unicité, d'indivisibilité, de symétrie et de clarté, souvent teintés de revendications nihilistes, se retrouvent en partie dans le pop art, qui constitue une autre des échappatoires au récit moderniste. Bien que d'origine britannique, le phénomène pop va connaître une expansion et une notoriété sans équivalents aux États-Unis. Ses représentants, plus ou moins dissidents, ceu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_11831

FAHLSTRÖM ÖYVIND (1928-1976)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 894 mots

Né à S ao Paulo de parents suédois et norvégien, revenu en Suède en 1939 et redevenu suédois en 1947, Fahlström ne peut être considéré seulement ni comme un peintre ni comme un Suédois. Enclin par nature et par expérience à l'universalité, il fut l'un des rares esprits encyclopédiques du xx e siècle. De 1961 à sa mort, il a vécu, comme Marcel Duc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oyvind-fahlstrom/#i_11831

FIGURATION NARRATIVE, Paris 1960-1972 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne TRONCHE
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Depuis l'exposition de 1965 présentée à la galerie Creuze, à Paris, qui accompagna la naissance de la figuration narrative, aucune rétrospective au niveau national n'avait permis de prendre la mesure de ce courant qui, en affirmant une nouvelle « imagerie », inventa un langage pictural. Longtemps considérée comme une réponse française au formalisme du pop art, la figuration narrative souffrit qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-narrative-paris-1960-1972-exposition/#i_11831

GERHARD RICHTER, PANORAMA (exposition)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Héritier d'une tradition »  : […] C'est plus précisément en 1962, après son exil en Allemagne de l'Ouest (Gerhard Richter est né en 1932 à Dresde et y résidera jusqu'en 1961) et son inscription à l'école des Beaux-Arts de Düsseldorf, que l'artiste pose les bases officielles de l'œuvre à venir, reniant par la même occasion sa production antérieure (le catalogue raisonné ne tient pas compte de sa période est-allemande). L'œuvre la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-richter-panorama/#i_11831

HAMILTON RICHARD (1922-2011)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 702 mots

Dans le chapitre « Le « Big Daddy of Pop » (M.G. McNay) ? »  : […] À partir de 1966, Hamilton abandonne ses différentes charges d'enseignement, ainsi que ses fonctions de designer d'exposition, pour se consacrer entièrement à la création. L'ampleur de ses activités de diffusion et de pédagogue ne doit pas éclipser l'importance de son œuvre picturale. Après avoir entamé, au début des années 1950, une réflexion sur l'abstraction géométrique, Hamilton réagit rapide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-hamilton/#i_11831

HOCKNEY DAVID (1937- )

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 722 mots

La participation de David Hockney à l'exposition « Young Contemporaries » (Londres, R.B.A. Galeries, 1961) ainsi que ses sources d'inspiration d'alors, puisées dans la vie quotidienne, les graffiti ou encore les dessins d'enfants lui valurent d'être associé au pop art ; une association aussi brève que circonstancielle, le peintre se considérant lui-même à l'« extrême périphérie » de ce mouvement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hockney/#i_11831

HYPERRÉALISME

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 3 196 mots

Dans le chapitre « Histoire et refus de l'histoire »  : […] L'hyperréalisme aux États-Unis n'est pas né sans histoire. Les peintures de trompe-l'œil dans l'Amérique du xix e  siècle, les tableaux de l' Ash Can School (« école de la poubelle ») dans les premières années du xx e  siècle, ont présidé à la tradition d'un réalisme social, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hyperrealisme/#i_11831

IMPERSONNALITÉ EN ART

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 1 119 mots

L'idée d'impersonnalité renvoie d'abord à celle d'anonymat : il arrive qu'on ne sache quel nom mettre sous une toile ; on s'efforce alors de rattacher l'œuvre à un atelier, à une école, à une époque. C'est affaire d'attribution : les experts veillent, ne serait-ce que pour dépister les faussaires. Mais en dehors de ce cas, que l'on peut considérer comme le plus simple, l'impersonnalité peut ne pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impersonnalite-en-art/#i_11831

INDIANA ROBERT (1928-2018)

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 440 mots

L'artiste Robert Indiana – né Robert Clark le 13 septembre 1928 dans l'État d'Indiana, aux États-Unis – revendique la spécificité américaine de son travail. « Je suis un peintre américain de signes », aime-t-il à dire. Cette caractéristique s'applique aussi bien à l'iconographie de ses œuvres, assimilée à celle du pop art, qu'à son mode d'expression, souvent rapproché du courant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-indiana/#i_11831

JACQUET ALAIN (1939-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Peintre français. Après deux années passées à l'École nationale des beaux-arts, dans les classes d'architecture, Alain Jacquet s'installe à New York au début des années 1960. Proche du Nouveau Réalisme, l'artiste travaille alors à partir de tableaux classiques et de découpages de publicités et de magazines. Dès 1963, à Paris, il prend part au groupe Mec Art (pour Mechanical Art), qui réunit nota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alain-jacquet/#i_11831

JOHNS JASPER (1930- )

  • Écrit par 
  • Bertrand ROUGÉ
  • , Universalis
  •  • 1 333 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rupture avec l'expressionnisme abstrait »  : […] Né le 15 mai 1930 à Augusta, Jasper Johns passe son enfance dans une petite ville de la Caroline du Sud (États-Unis). Ses brèves études à l'université de Caroline du Sud, puis à New York sont interrompues par deux ans de service militaire, dont six mois passés au Japon. En 1955, il commence à peindre des motifs de drapeaux et de cibles (les séries Flag et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jasper-johns/#i_11831

KITAJ RONALD BROOKS (1932-2007)

  • Écrit par 
  • Stéphanie JAMET-CHAVIGNY
  •  • 857 mots

Né à Cleveland le 29 octobre 1932, le peintre et graphiste américain Ronald B. Kitaj – nom de son beau-père juif viennois – nourrit son œuvre d'une vision cosmopolite. À partir de l'année 1949, il effectue en effet de nombreux voyages en tant que marin dans des pays d'Amérique latine et d'Europe, tout en suivant « par escales » un enseignement artistique à la Cooper Union for the Advancement of S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-brooks-kitaj/#i_11831

KITSCH

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre KELLER
  •  • 1 512 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Art et kitsch »  : […] L'art et le kitsch ne font pas bon ménage. En 1933 (date qui peut expliquer en partie sa virulence), Broch écrivait déjà que « le kitsch est le mal en soi à l'intérieur de l'art ». Kundera lui fait écho dans son essai Le Rideau (2005), où le kitsch apparaît comme « le mal esthétique suprême ». De fait, le kitsch réduit le complexe au simple, l'ambitieux au médiocre, le menaç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kitsch/#i_11831

KOONS JEFF (1955- )

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

L'artiste américain Jeff Koons est né en 1955 à York, en Pennsylvanie. Après avoir étudié l'art et le design au Maryland Institute College of Art de Baltimore et à la School of the Art Institute de Chicago, il s'installe à New York en 1976. Participant activement à la vie de la scène artistique et musicale, il travaille comme courtier en matières premières à Wall Street pour financer ses œuvres. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeff-koons/#i_11831

LICHTENSTEIN ROY (1923-1997)

  • Écrit par 
  • Éric de CHASSEY
  •  • 838 mots

Né en 1923 à New York, Roy Lichtenstein a été considéré, du début des années 1960 à sa mort, survenue le 29 septembre 1997 dans la même ville, comme l'un des chefs de file du pop art. Mieux qu'aucun autre, il en incarna la version américaine, dépourvue de l'ambiguïté qui s'associa dès l'origine aux réalisations des représentants européens de cette tendance. À ses débuts, Lichtenstein pratique un e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roy-lichtenstein/#i_11831

MARTIAL RAYSSE (exposition)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 1 024 mots

Dans le chapitre « Une unité nouvelle »  : […] Le parti pris de l’accrochage de la rétrospective du M.N.A.M. en 2014 était strictement chronologique, mais on n’en imagine pas de meilleur pour rendre compte d’une carrière aussi complexe, et apparemment discontinue, que celle de Martial Raysse. Le visiteur était accueilli par les grands collages peints du début des années 1960 ( La France verte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martial-raysse-exposition/#i_11831

NEW YORK ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une peinture sans limites »  : […] Refusant le formalisme de l'abstraction géométrique et son fondement conceptuel, les artistes empruntent aux surréalistes la notion d'automatisme psychique qui accorde une priorité absolue au mode de conception. Par ailleurs, de nouveaux matériaux et de nouvelles pratiques font leur apparition et ouvrent des perspectives sans fin d'improvisation et d'expérimentation. Pollock utilise de la peintur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-new-york/#i_11831

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Dans le chapitre « Les nouveaux réalistes avec Yves Klein et après lui »  : […] Si elles ont pu contribuer à en relativiser l'impact émotionnel, ces arguties ne purent enrayer les effets causés, en juin 1962, par la mort d'Yves Klein sur la cohésion du groupe. Non qu'avec lui Restany ait perdu l'artiste le plus représentatif du Nouveau Réalisme – loin s'en faut. Après leur rencontre, Klein s'était attelé, avec l'énergie obsessionnelle qui le caractérisait, à la mise au point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-realisme/#i_11831

OLDENBURG CLAES (1929- )

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 514 mots

« Drôles, touchantes et absurdes », selon Margit Rowell dans le catalogue de l'exposition Qu'est-ce que la sculpture moderne ? (Centre Georges-Pompidou, Paris, 1986), « les œuvres d'Oldenburg illustrent de façon éclatante la banalité, la vulgarité et l'inconstance des valeurs sacrées de la vie américaine ». Claes Oldenburg est considéré comme l'un des principaux représentant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claes-oldenburg/#i_11831

PAOLOZZI EDUARDO (1924-2005)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 881 mots

C'est en lord – il fut fait Her Majesty's Sculptor in Ordinary for Scotland à soixante-deux ans – qu'a disparu, le 22 avril 2005, Eduardo Paolozzi, né le 7 mars 1924 de parents italiens, près d'Édimbourg en Écosse. L'artiste doit ce titre à son rôle dans l'histoire du pop art en Angleterre, mais aussi à une carrière très remplie d'animateur et d'enseignant, qui l'a conduit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-paolozzi/#i_11831

PASCHKE ED (1939-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

Peintre américain. L'intérêt de Paschke pour les dessins animés aura compté peut-être autant dans sa vocation que ses études à l'Art Institute de Chicago, dont il sort diplômé en 1961, et où s'affirme son intérêt pour les images, des mieux reconnues (œuvres de Gauguin, expressionnistes) aux plus populaires. Il exerce de petits métiers, puis se trouve à New York au plus fort du mouvement pop, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ed-paschke/#i_11831

PEELLAERT GUY (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 952 mots

Peintre, illustrateur, affichiste, photographe, auteur de bande dessinée, Guy Peellaert fut tout cela. Lui-même se définissait comme un « faiseur d'images ». Né le 6 avril 1934 à Bruxelles, il commence une carrière de graphiste dans la publicité. De retour d'un séjour aux États-Unis, où il a rencontré les artistes du Push Pin Studio, il a l'idée de créer une bande dessinée qui serait graphiquemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-peellaert/#i_11831

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 269 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La photographie comme art »  : […] Dans les années 1960, relayée par la télévision, la photographie cesse d'assumer prioritairement la fonction d'information à laquelle on l'avait subordonnée. Libérée de cette finalité, la pratique photographique se transforme en interrogeant ce qui la constitue. Son pouvoir de distanciation, de médiatisation et de conceptualisation se précisant, elle invite une nouvelle génération d'artistes pein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_11831

POLKE SIGMAR (1941-2010)

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 2 358 mots

Né en 1941 à Oels en Silésie, Sigmar Polke se réfugie avec sa famille en Thuringe, lors de l'expulsion des communautés allemandes qui suit la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis passe à l'Ouest en 1953. De 1959 à 1960, il est apprenti chez un maître verrier de Düsseldorf et intègre en 1961 la Kunstakademie de cette même ville, où il côtoie dès 1962 le peintre Gerhard Richter (né en 1932) et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigmar-polke/#i_11831

POP ET ROCK

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 258 mots

Dans le chapitre « Pop art et pop music »  : […] À partir des années 1960, l'expression « popular art » englobe les manifestations de la culture de masse mais aussi les affiches publicitaires, la télévision, la bande dessinée, le design des produits manufacturés... L'approche esthétique préconisée par le mouvement pop, à la fois ironique et festive, réhabilite en effet ces aspects de la culture populaire. Si le système marchand est souvent criti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-et-rock/#i_11831

RAYSSE MARTIAL (1936- )

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 651 mots

Dans le chapitre « Entre photographie et néon »  : […] La photographie, que Martial Raysse emprunte à la publicité ou à ses propres clichés, en rendant hommage à la beauté féminine, lui permet d'exploiter la mise à plat de la réalité qu'elle autorise. Ainsi naissent Souviens-toi de Tahiti (1963, Louisiana Museum of Modern Art, Humlebaek) – dans une vision idyllique de bord de mer, l'artiste intègre à la sérigraphie sur toile un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martial-raysse/#i_11831

RÉALISME RETOUR AU

  • Écrit par 
  • Jean CLAIR
  •  • 5 144 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Par-delà le maniérisme : l'exemple de Jim Dine »  : […] Dès les années 1960, le Pop Art et le photoréalisme, ce dernier connu en Europe sous le nom d'hyperréalisme, avaient offert une alternative figurative au primat de l'abstraction. En dépit de leur formalisme, ces deux courants avaient déjà amené quelques peintres à s'interroger sur la nature du procès réaliste et sur le statut de l'image figurative. Par un curieux effet réflexe, ces deux formes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retour-au-realisme/#i_11831

RICHTER GERHARD (1932- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 2 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le réalisme capitaliste »  : […] Indépendamment de ce premier virage stylistique, l'année 1962 coïncide dans la trajectoire de Richter avec la mise en place d'un collectif de circonstance réunissant les artistes Konrad Lueg, Manfred Kuttner et Sigmar Polke, également étudiants à la Kunstakademie de Düsseldorf. La rencontre avec Lueg (le futur galeriste Konrad Fischer) est la plus déterminante. C'est lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-richter/#i_11831

RIVERS LARRY (1923-2002)

  • Écrit par 
  • Thierry DUFRÊNE
  •  • 850 mots

De son vrai nom Yizroch Loiza Grossberg, Larry Rivers est né en 1923 dans le Bronx. Il est mort à Southampton dans l'État de New York en 2002. Il est l'un des artistes qui stimulèrent le plus l'esprit pop sans se couler dans le moule. Il était de toute façon d'une génération antérieure, celle des néo-dadas (Johns, Rauschenberg), et n'allait pas collecter des bandes dessinées, de la publicité ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larry-rivers/#i_11831

ROSENQUIST JAMES (1933-2017)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 685 mots
  •  • 1 média

Représentant du pop art, le peintre américain James Rosenquist est né le 29 novembre 1933 à Grand Forks (Dakota du Nord). Après avoir suivi des cours au Minneapolis Institute of Art et étudié à l’université du Minnesota de 1952 à 1954, il se rend à New York où il intègre l’Art Students League . Parallèlement, il travaille comme peintre de panneaux publicitaires, une pratique qui influencera son œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-rosenquist/#i_11831

RUSCHA ED (1937- )

  • Écrit par 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 944 mots
  •  • 1 média

Artiste américain. Destiné, à la suite d'études entreprises au Chouinard Art Institute de Los Angeles, à une carrière dans les arts appliqués, Ed Ruscha (né en 1937 à Omaha, Nebraska) délaisse progressivement ses ambitions d'illustrateur et de graphiste pour devenir l'un des protagonistes majeurs de la jeune scène californienne. Marqué aussi bien par des artistes locaux (peuvent être cités, entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ed-ruscha/#i_11831

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Du ready-made à la critique de la société de consommation »  : […] Dans un esprit radicalement différent, à la suite du ready-made inventé par Marcel Duchamp dès 1914 avec le Porte-bouteilles , Jean Tinguely (1925-1991), en compagnie entre autres de Daniel Spoerri, de César (1921-1998) et d’Arman (1928-2005), crée en 1960, sous la houlette du critique d’art Pierre Restany, le groupe des Nouveaux Réalistes qui rassemble aussi de nombreux pei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_11831

SEGAL GEORGE (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 723 mots

Artiste américain, George Segal a souvent été considéré comme un sculpteur pop. „La réalité de George Segal est une réalité tragique, dans laquelle l'être humain et l'objet sont seuls et immobiles, mais paraissent destinés, par une sorte de volonté intérieure, à demeurer à jamais dans le même état.“ Ces mots d'Allan Kaprow, l'inventeur du happening , définissent parfaitement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-segal/#i_11831

SÉRIE, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 743 mots

Lorsqu'on parle de série en art, on désigne soit un ensemble ordonné d'œuvres régies par un thème, support d'un problème plastique à résoudre, soit une multiplicité de figures plus ou moins équivalentes résultant d'un jeu combinatoire ou encore d'un traitement répétitif systématique. Donc, en premier lieu, il y a série chaque fois qu'un peintre exécute, à partir d'un modèle ou d'une même donnée fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serie-art/#i_11831

SONNABEND ILEANA (1914-2007)

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 959 mots

Ileana Schapiro est née le 28 octobre 1914 à Bucarest dans une famille roumaine très aisée. Le parcours de celle dont le nom fut étroitement lié à la diffusion du pop art croise celui d'un des plus grands galeristes new-yorkais, le Triestin Leo Castelli, alors employé des assurances en mission en Roumanie. Elle est âgée de dix-sept ans et l'épouse l'année suivante en 1932 et, en guise d'alliance, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ileana-sonnabend/#i_11831

TÉLÉMAQUE HERVÉ (1937- )

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 532 mots

Peintre français né le 5 novembre 1937 à Port-au-Prince (Haïti), Hervé Télémaque aime à tracer, en une sorte d'inventaire ambigu et mystérieux, les images les plus banales et les objets les plus quotidiens, cela non point pour les charger de leur pouvoir expressif habituel, mais au contraire pour les couper et les isoler de leur contexte en suggérant, comme le souligne Anne Tronche ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herve-telemaque/#i_11831

WARHOL ANDY (1928-1987)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCADÉ
  •  • 1 923 mots
  •  • 1 média

Artiste américain et figure emblématique de l'art de la seconde moitié du xx e  siècle, Andy Warhol est une personnalité dont la dimension charismatique et médiatique dépasse largement le domaine de l'art . D'abord dessinateur de mode et de publicité, Warhol exécute ses premières peintures à partir de bandes dessinées en 1960. Admirateur de Marcel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andy-warhol/#i_11831

WESSELMANN TOM (1931-2004)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 952 mots

En empruntant dans sa peinture certains traits à la communication commerciale, et plus encore, en traitant à satiété de l'objet idéal du consommateur moderne – le corps féminin mis au rang de marchandise désirable en même temps que confronté à l'héritage du nu artistique –, en jouant d'une fascination ironique pour la figure de la poupée gonflable et d'une réelle et inventive habileté quant aux qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tom-wesselmann/#i_11831

Voir aussi

Pour citer l’article

Bertrand ROUGÉ, « POP ART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-art/