BACON FRANCIS (1909-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Triptyque 1976, Francis Bacon

Triptyque 1976, Francis Bacon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Nurse hurlante, extrait du Cuirassé Potemkine

Nurse hurlante, extrait du Cuirassé Potemkine
Crédits : Films sans frontières, Paris

photographie


Au cours des années 1930, les grands protagonistes du Bauhaus et du mouvement De Stijl sont à Londres. Gropius y arrive en 1934, Moholy-Nagy et Naum Gabo en 1935, Mondrian en 1938. Au même moment, le surréalisme fait son entrée officielle en Angleterre lors de la grande exposition de 1936 à Londres. Très rapidement surgissent alors toutes sortes de mouvements culturels qui imposent une direction précise à la peinture anglaise moderne.

Ce milieu culturel marquera la production artistique de Francis Bacon : ses premières activités de « designer » et de décorateur se rattachent aux présupposés doctrinaux d'un milieu fortement influencé par l'esthétique du Bauhaus, et le surréalisme apparaît comme une composante culturelle essentielle de son œuvre picturale.

Triptyque 1976, Francis Bacon

Triptyque 1976, Francis Bacon

photographie

Francis Bacon (1909-1992), devant Triptyque 1976, lors d'une exposition à la galerie Claude Bernard, à Paris. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La situation artistique à Londres

Né à Dublin en 1909, Bacon grandit dans un milieu isolé et provincial, à Cheltenham, en Irlande. Ses débuts se déroulent hors de toute routine. Il s'adonnera d'abord à la décoration d'intérieur à Berlin et à Paris ; de retour à Londres, en 1929, il se fera rapidement priser comme « designer » de mobilier. Sa production picturale fut d'abord épisodique, et c'est seulement à partir de 1946 qu'il peindra régulièrement. Bien qu'elle ne s'inscrive pas dans un groupe déterminé, la production de Bacon se rattache au milieu culturel formé par les représentants de la tendance post-cubiste.

L'exposition de 1936 à Londres regroupait, autour des grands noms du surréalisme continental, une trentaine d'artistes insulaires affiliés au mouvement qui s'était affirmé avec une extrême rapidité en Grande-Bretagne. De nombreux artistes qui avaient travaillé dans le sens de l'abstraction se révéleront influencés par le mouvement surréaliste entre 1936 et 1944.

Mais si le surréalisme apparaît comme un élément essentiel de l'œuvre de Bacon, c'est par un rapprochement des motivations puisque Bacon n'a pas officiellement participé au mouvement ni à aucune manifestation du groupe.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VIII

Classification


Autres références

«  BACON FRANCIS (1909-1992)  » est également traité dans :

ENTRETIENS AVEC FRANCIS BACON, David Sylvester - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

L'image tourmentée de Francis Bacon (1909-1992), sa passion du jeu et son alcoolisme sont probablement aussi célèbres que son art . Outre cette figure sur-médiatisée, le peintre soignait aussi celle de l'artiste solitaire, unique, sans origine, sans ancêtres et sans postérité. Insistant sans cesse sur son manque de formation et sur sa décision […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entretiens-avec-francis-bacon/#i_5090

FRANCIS BACON (exposition)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 447 mots

La plus grande rétrospective consacrée à Francis Bacon – depuis celles de Lugano et de la biennale de Venise, toutes deux présentées en 1993, un an après la mort du peintre (1909-1992) – rassemblait en 1996 au Musée national d'art moderne quatre-vingt-huit œuvres datées de 1933 à 1990. Elle eut le même effet de révélation pour le public que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-bacon/#i_5090

FRANCIS BACON : GENÈSE D'UNE ŒUVRE FRAGMENTAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 399 mots

1941-1944 Déclaré inapte au service militaire, Francis Bacon est recruté comme ambulancier dans le corps de défense civile de l'armée britannique. Au cours de ces années, il détruit la plupart de ses œuvres antérieures. 1943-1944 La lecture des Euménides d'Eschyle (vers 458 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-bacon-genese-d-une-oeuvre-fragmentaire-reperes-chronologiques/#i_5090

TROIS ÉTUDES POUR DES FIGURES AU PIED D'UNE CRUCIFIXION (F. Bacon)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 249 mots

Toute sa vie, Francis Bacon (1909-1992) considéra le triptyque Trois Études pour des figures au pied d'une crucifixion (Tate Modern, Londres) comme son premier tableau. Historiquement, rien n'est moins vrai : quelques-unes des œuvres qu'il réalisa dans les années 1930 subsistent et ont été exposées, quoique rarement du vivant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-etudes-pour-des-figures-au-pied-d-une-crucifixion/#i_5090

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 175 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle : tradition et innovation »  : […] d'une précision et d'une luminosité quelque peu morbides (Jeune Fille aux roses, 1947, British Council, Londres). Bacon (1909-1992) est fasciné par la mobilité des corps et des visages qu'il enferme souvent dans des espaces carcéraux. Il rejoint curieusement le « grand style » de Reynolds par ses références aux anciens maîtres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_5090

ANTIQUITÉ - Définition

  • Écrit par 
  • Pierre JUDET DE LA COMBE
  •  • 1 960 mots

Dans le chapitre « L'Antiquité comme modèle »  : […] ce que parce qu'elle a su se libérer des défauts de l'Antiquité (en matière de science, de religion et d'organisation politique). Ainsi, selon Francis Bacon, le mot Antiquité même est impropre, puisque, du point de vue de l'histoire du monde, les Anciens sont « jeunes » et encore « mineurs » (Novum Organum, I, chap. 84, 1620). La querelle sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-definition/#i_5090

FIGURES PEINTES. ESSAIS SUR LA PEINTURE (J.-L. Schefer)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 1 105 mots

Enfin, il est renvoyé aux ouvrages dont le texte offre une lecture : le livre de Gilles Deleuze sur Francis Bacon, Logique de la sensation (La Différence, 1981), ou le Jacopo da Pontormo de Jean-Claude Lebensztejn (Aldines, 1992) – deux auteurs qui, différemment, se sont laissé dévorer par leur sujet. Le tout sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figures-peintes-essais-sur-la-peinture/#i_5090

VELIČKOVIC VLADIMIR (1935-    )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 772 mots

On ne sait ce qu'on peut admirer le plus dans les dessins et la peinture de Vladimir Veličković. Il est avec Dado et Ljuba l'un des trois peintres d'origine yougoslave qui, venus à Paris après la guerre, s'y sont fait connaître internationalement. Ayant reçu un diplôme de la faculté d'architecture de Belgrade, où il est né en 1935, et s'étant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-velickovic/#i_5090

Voir aussi

Pour citer l’article

Laura MALVANO, « BACON FRANCIS - (1909-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacon-francis-1909-1992/