ANTONIO ANTONIO LOPEZ dit (mort en 1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Américain né d'une famille d'immigrés espagnols, Antonio passe son enfance à Puerto Rico et à New York où, fasciné par le luxe des grands magasins, séduit par les publicités de la ville, il trouve sa voie dans l'illustration publicitaire et dans le dessin de mode. Car le caractère tapageur et éphémère de la mode, l'atmosphère de perpétuel renouvellement du monde publicitaire le stimulent.

Dessinant épisodiquement pour Vogue dès les années soixante, il définit, au début de la décennie suivante, un style graphique adapté aux aspirations écologiques et psychédéliques de l'intelligentsia : dans une symphonie d'arabesques géantes, aux couleurs pastel, se lovent des femmes échevelées, au regard nostalgique ou extasié, dont les robes, d'inspiration nettement hippie, déploient des voiles flottants et multicolores. C'est pour les éditions européennes de Vogue qu'Antonio donne les meilleurs de ses dessins : des silhouettes en vaporeux déshabillés, dans un « flou » alors très apprécié (ainsi qu'en témoigne, au même moment, le succès des photographies romantiques d'Hamilton). La mise en pages très contournée, les attitudes voluptueuses des modèles qui semblent en état d'apesanteur rappellent Klimt.

L'éclectisme d'Antonio l'amène à adopter selon les circonstances la violence chromatique du fauvisme ou les superpositions insolites des collages surréalistes. Sa frénésie de références esthétiques, sans souci des contradictions stylistiques, donne naissance à un genre d'illustration baroque assez déconcertant. Sa maîtrise technique lui permet même de dessiner d'irréprochables anatomies hyperréalistes, comme ce « portrait » de Paloma Picasso portant un soutien-gorge-ceinture (1972).

Très lié au milieu des artistes de la bohème de luxe, Antonio partage certains partis esthétiques de leur chef de file, Andy Warhol : il adopte les outrances intentionnellement stéréotypées du pop art avec, parfois, des clins d'œil à Lichtenstein. Il collabore à la revue d [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Guillaume GARNIER, « ANTONIO ANTONIO LOPEZ dit (mort en 1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio/