ANTONIO ANTONIO LOPEZ dit (mort en 1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Américain né d'une famille d'immigrés espagnols, Antonio passe son enfance à Puerto Rico et à New York où, fasciné par le luxe des grands magasins, séduit par les publicités de la ville, il trouve sa voie dans l'illustration publicitaire et dans le dessin de mode. Car le caractère tapageur et éphémère de la mode, l'atmosphère de perpétuel renouvellement du monde publicitaire le stimulent.

Dessinant épisodiquement pour Vogue dès les années soixante, il définit, au début de la décennie suivante, un style graphique adapté aux aspirations écologiques et psychédéliques de l'intelligentsia : dans une symphonie d'arabesques géantes, aux couleurs pastel, se lovent des femmes échevelées, au regard nostalgique ou extasié, dont les robes, d'inspiration nettement hippie, déploient des voiles flottants et multicolores. C'est pour les éditions européennes de Vogue qu'Antonio donne les meilleurs de ses dessins : des silhouettes en vaporeux déshabillés, dans un « flou » alors très apprécié (ainsi qu'en témoigne, au même moment, le succès des photographies romantiques d'Hamilton). La mise en pages très contournée, les attitudes voluptueuses des modèles qui semblent en état d'apesanteur rappellent Klimt.

L'éclectisme d'Antonio l'amène à adopter selon les circonstances la violence chromatique du fauvisme ou les superpositions insolites des collages surréalistes. Sa frénésie de références esthétiques, sans souci des contradictions stylistiques, donne naissance à un genre d'illustration baroque assez déconcertant. Sa maîtrise technique lui permet même de dessiner d'irréprochables anatomies hyperréalistes, comme ce « portrait » de Paloma Picasso portant un soutien-gorge-ceinture (1972).

Très lié au milieu des artistes de la bohème de luxe, Antonio partage certains partis esthétiques de leur chef de file, Andy Warhol : il adopte les outrances intentionnellement stéréotypées du pop art avec, parfois, des clins d'œil à Lichtenstein. Il collabore à la revue d'Andy Warhol Interview, où le souci d'étonner mélange l'expression de l'avant-garde intellectuelle et artistique à l'exhibition parodique d'un snobisme désuet. C'est un monde cosmopolite où chacun recherche la provocation tout en étant conscient d'appartenir à une élite. Au cours des années soixante-dix, Antonio devient le dessinateur publicitaire favori de certains magazines de mode d'avant-garde comme Fiorucci, La Forêt (Tōkyō), Bloomingdale (qui lui commande une campagne publicitaire sur les produits chinois, en 1980).

La personnalité insolite de l'artiste séduit les directions des magazines de luxe. Son excentricité passe pour un dandysme épicé et il flirte volontiers avec la plus haute sophistication comme avec le mauvais goût : les illustrations de femmes énigmatiques provocantes, haletantes ou convulsées qu'il réalise pour les revues Vanity (Italie) et High Fashion (Japon) en témoignent. Tout en collaborant aux différentes éditions de Vogue, il donne également de beaux dessins pour G.Q. Magazine, revue américaine d'élégance masculine.

Ses modèles préférés sont des femmes élancées, à la silhouette facile à styliser, qu'il dote de visages à l'expression agressive, ou absente. Ces créatures, tantôt désincarnées, tantôt offertes, reviennent constamment dans son œuvre : mannequins célèbres et convoités par les grandes maisons de couture, elles ont pour noms Pat Cleveland, Grace Jones, Tina Chow, Jessica Lange, Jerry Hall. Antonio leur consacre même un album, Antonio's Girls (1982). Il conçoit aussi des séries de dessins obsédants où ses modèles, contorsionnés, distordus, se transforment en chaussures à talons aiguilles, très provocantes. Cet érotisme violent, caractéristique de la mode cynique du début des années quatre-vingt, illustre à merveille les tenues des couturiers les plus représentatifs, en particulier celles des créateurs italiens, très férus d'Antonio : Versace, Armani, Gianfranco Ferre, Krizia, Valentino, Mila Schön...

La très brillante carrière d'Antonio, devenu une personnalité de la Jet Set Society, lui permet une liberté et des exigences de vedette, mais la haute bohème des capitales de la mode demeure son milieu préféré. Il est un des rares illustrateurs marquants, dans une période où la présentation photographique l'a emporté su [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

27 octobre - 4 novembre 2021 Portugal. Convocation de nouvelles élections législatives.

Le 27, le Parlement rejette le projet de loi de finances présenté par le gouvernement minoritaire d’António Costa, par 117 voix contre 108 et 5 abstentions. Jugeant insuffisantes les mesures sociales et salariales prévues par le budget, les élus du Bloc de gauche (extrême gauche) et les députés communistes et écologistes de la Coalition démocratique unitaire (gauche et écologiste) votent contre, mettant fin à six ans d’alliance des forces de gauche. […] Lire la suite

9 août 2021 Climat. Rapport du GIEC.

Le secrétaire général de l’ONU António Guterres qualifie ce rapport de « code rouge pour l’humanité ». Les deuxième et troisième volets du rapport, relatifs à la vulnérabilité des sociétés et aux solutions pour réduire les gaz à effet de serre, doivent paraître en février et mars 2022, avant une synthèse attendue en septembre de la même année. Les catastrophes naturelles qui se produisent au cours de l’été illustrent les conclusions du rapport : précipitations records en Inde, en Chine et au Japon, pics de chaleur exceptionnels au Canada, dans l’Ouest américain, en Espagne et au Maroc, inondations meurtrières en Allemagne et en Belgique, « mégafeux » en Sibérie, en Californie, en Grèce, en Turquie, en Algérie, en Tunisie, en Italie et sur la côte nord-est de l’Adriatique. […] Lire la suite

5 février - 16 mars 2021 Libye. Désignation d'un nouvel exécutif.

Créé en novembre 2020 sous l’égide des Nations unies, un mois après la signature du cessez-le-feu dans le pays, le FDPL est chargé par le secrétaire général de l’ONU António Guterres d’engager un processus visant à « restaurer la souveraineté libyenne et la légitimité démocratique des institutions libyennes », dans la perspective de la tenue d’élections générales en décembre. […] Lire la suite

9-31 décembre 2020 O.N.U. Sommet sur l'ambition climatique.

En ouverture, le secrétaire général de l’ONU António Guterres appelle les États à « déclarer l’état d’urgence climatique ». Vingt-quatre pays s’engagent à atteindre la neutralité carbone en 2050 ou même avant. Plus de cinquante promettent de présenter de nouveaux plans climatiques lors de la COP 26 qui doit se tenir en Écosse en novembre 2021. L’accord de Paris impose à ses signataires de réviser leurs plans climatiques tous les cinq ans. […] Lire la suite

8-26 avril 2020 Yémen – Arabie Saoudite. Annonce d'un cessez-le-feu par Riyad et proclamation de l'autonomie du Sud yéménite.

Elle répond ainsi à l’appel à l’arrêt des conflits, en raison de la pandémie de Covid-19, lancé en mars par le secrétaire général de l’ONU António Guterres. Les rebelles houthistes, qui contrôlent Sanaa ainsi que la plus grande partie du pays, ne répondent pas à cette annonce et tirent un missile sur la ville de Marib, occupée par les forces loyalistes. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guillaume GARNIER, « ANTONIO ANTONIO LOPEZ dit (mort en 1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio/