BAUHAUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bauhaus

Bauhaus
Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

photographie

École du Bauhaus, Dessau

École du Bauhaus, Dessau
Crédits : Hulton Getty

photographie

Logements de Weissenhof

Logements de Weissenhof
Crédits : Joan Woollcombe Collection/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Walter Gropius et Le Corbusier

Walter Gropius et Le Corbusier
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Fondé en 1919 par Walter Gropius à Weimar, le Bauhaus (littéralement : « maison du bâtiment ») étendit ses recherches à tous les arts majeurs et appliqués, en vue de les intégrer à l'architecture. Selon le dessein de son fondateur, tous ceux qui participaient à l'édification du bâtiment devaient être pénétrés des principes du maître d'œuvre et créer en harmonie avec lui, la partie complétant le tout. Appelés par Walter Gropius, les plus grands artistes du temps y enseignèrent. Le Bauhaus suscita un vif intérêt dans le monde, mais provoqua de fortes réactions dans les milieux politiques allemands. Transféré à Dessau en 1925, puis à Berlin en 1932, il fut définitivement fermé par les nazis arrivés au pouvoir en 1933.

Bauhaus

Bauhaus

Photographie

Façade de la nouvelle école du Bauhaus construite à Dessau par Walter Gropius (1883-1969) en 1925-1926. 

Crédits : General Photographic Agency/ Getty Images

Afficher

Les principes du Bauhaus ont profondément marqué l'esthétique contemporaine ; un grand nombre d'écoles et d'universités adoptèrent ses méthodes d'enseignement, comme l'industrie ses conceptions. La plupart de ses maîtres et de ses anciens élèves, accueillis par les États-Unis peu avant 1939, continuent à influencer l'art moderne.

De l'idée à la réalisation

Henry Van de Velde, souhaitant quitter la Grossherzogliche Kunstgewerberschule de Weimar fondée par lui en 1906 et dont il était le directeur, pressentit Walter Gropius pour lui succéder. En 1915, Gropius accepta, à la condition de pouvoir réorganiser à sa guise l'enseignement des beaux-arts à Weimar. Au printemps de 1919, il réunit la Grossherzogliche Kunstgewerberschule et la Grossherzogliche Hochschule für bildende Kunst en une Hochschule für Gestaltung, sous le nom de Das staatliche Bauhaus Weimar, qu'il installa dans les bâtiments construits par Van de Velde. Appelés par Walter Gropius, furent professeurs au Bauhaus, dès 1919, Johannes Itten, Lyonel Feininger, Gerhard Marcks, Adolf Meyer ; Georg Muche les suivit en 1920 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAUHAUS  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les avant-gardes »  : […] L'art de l'affiche en vient à bouleverser le regard communément porté sur la représentation picturale. Ainsi, à partir de 1910, Braque et Picasso, attentifs à la réalité du quotidien, et en particulier aux trouvailles plastiques de l'affichage mural, inscrivent des lettres peintes au pochoir et introduisent des éléments de textes découpés dans des journaux et autres imprimés, directement sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_5051

ALBERS JOSEF (1888-1976)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS, 
  • Universalis
  •  • 1 913 mots

Dans le chapitre « La découverte de la couleur »  : […] Né en 1888 à Bottrop (Westphalie, Allemagne), en plein pays minier, Josef Albers est issu d'une famille d'artisans. Son père, peintre en bâtiment, est aussi à l'occasion, peintre en décors de théâtre et lui montrera quelques tours du métier. Déjà « sensibilisé à l'art », donc, son premier choc date cependant de 1908, lorsqu'il visite à Munich la Pinacothèque, le musée Folkwang à Hagen, et voit pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-albers/#i_5051

BAUMEISTER WILLI (1889-1955)

  • Écrit par 
  • Liliane MEFFRE
  • , Universalis
  •  • 1 183 mots

Dans le chapitre « Au cœur de l'abstraction internationale »  : […] W. Baumeister s'oriente ensuite vers des compositions plus rigoureuses qui dénotent notamment les influences de Le Corbusier et de Léger, deux artistes qu'il a eu l'occasion de rencontrer en 1922. Il partage avec Léger une passion commune pour la civilisation industrielle, l'épure, la beauté froide des mécanismes et le sport. Beaucoup de ressemblances et d'affinités existent entre les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-baumeister/#i_5051

BILL MAX (1908-1994)

  • Écrit par 
  • Serge LEMOINE
  • , Universalis
  •  • 1 437 mots

Fortement influencé par le Bauhaus, sous-tendu par des concepts mathématiques, rationnels et des formes géométriques pures, l'univers artistique de Max Bill frappe par son unité. Sa carrière, commencée dès 1929, s'est accomplie dans tous les domaines de la création artistique et de la vie publique avec la même force. Max Bill a été simultanément peintre, sculpteur, architecte, typographe, design […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-bill/#i_5051

BLACK MOUNTAIN COLLEGE

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 1 107 mots

Nulle école, sans doute, n'a compté dans l'histoire de l'art moderne aux États-Unis autant que le Black Mountain College. Il n'a pourtant été ouvert qu'un peu plus d'une vingtaine d'années – de 1933 à 1956 – et n'était pas une école d'art, au sens où nous l'entendons d'un établissement d'enseignement supérieur destiné à former des artistes : il faudrait bien davantage parler à son sujet d'« univ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/black-mountain-college/#i_5051

BREUER MARCEL (1902-1981)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 504 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un art sans style »  : […] Marcel Breuer, dit Lajkó, est né dans la famille d'un médecin de la ville hongroise de Pecs, près de la frontière yougoslave. En 1920, voulant devenir sculpteur, il fait un bref séjour à l'Académie de Vienne puis, déçu, se rend à Weimar où venait d'être créé le Bauhaus. Malgré son jeune âge, il en devient rapidement une figure marquante. D'abord simple étudiant, il est nommé professeur en 1924, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-breuer/#i_5051

CHAISES LONGUES DU XXe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 650 mots

1925 Chaise longue, Pierre Legrain (1889-1929). Grande figure de l'Art déco français, Pierre Legrain a notamment travaillé pour le couturier Jacques Doucet pour qui il réalisa de nombreuses reliures. Le châssis de sa chaise longue, d'une grande simplicité de dessin, est en hêtre laqué avec incrustations de nacre, le rembourrage est recouvert de velours zébré. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaises-longues-du-xxe-siecle-reperes-chronologiques/#i_5051

CONCRET ART

  • Écrit par 
  • Arnauld PIERRE
  •  • 2 729 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Max Bill et le foyer suisse »  : […] La mort soudaine de Van Doesburg, en 1931 à Davos, interrompt brutalement l'évolution dans laquelle il s'était engagé. Tandis que ses anciens compagnons de route s'éloignent des principes de l'art concret, l'artiste allemand Josef Albers (1888-1976), professeur au Bauhaus, réalise entre 1932 et 1935 une série de quatre-vingts gouaches à partir du motif de la clef de sol dont il remplit les boucl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-concret/#i_5051

CONSTRUCTIVISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 3 374 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enseignement et pratique »  : […] Les fréquents contacts des artistes russes avec le milieu allemand contribuèrent à la diffusion rapide des idées constructivistes en Europe. Plusieurs architectes occidentaux vont construire de grands ensembles pour le jeune État socialiste : Le Corbusier réalise sa première grande construction à Moscou, le Centrosoyouz (1930). En 1921, l'exode des artistes russes commence : Kandinsky, Gabo, Pevs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructivisme/#i_5051

DANSER SA VIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 1 446 mots

Dans le chapitre « Danse et abstraction »  : […] La seconde partie de l'exposition, intitulée « Danse et abstraction », nous plonge dans l'univers de la danse dite « abstraite ». Dès l'aube du xx e  siècle, l'Américaine Loïe Fuller s'intéresse aux progrès de la technique, notamment de l'éclairage électrique, pour créer un nouveau type de spectacles, les ballets cinétiques, où le corps des danse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danser-sa-vie/#i_5051

DESIGN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 647 mots

Avril 1751 Parution du premier volume de l' Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. L'ouvrage défend entre autres les vertus d'une beauté obtenue par une production rationnelle à haut degré de savoir-faire, parfois réalisée en série et existant depuis l'Antiquité (amphores grecques, lampes à huile romaines, châsses limousines, etc.). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/design-reperes-chronologiques/#i_5051

DEXEL WALTER (1890-1973)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 900 mots

Né le 7 février 1890 à Munich, d'un père enseignant, Walter Dexel obtient le baccalauréat en 1909 et, toujours à Munich, s'engage l'année suivante dans des études supérieures d'histoire de l'art. Il a notamment pour professeurs deux éminentes personnalités : Heinrich Wölfflin et Fritz Burger, l'un des rares universitaires spécialisés dans l'art moderne, dont il sera brièvement l'assistant en 1914 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-dexel/#i_5051

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le classicisme du style international d'après guerre »  : […] En 1938, Walter Gropius (1883-1969) devient directeur de l'école d'architecture de l'université Harvard. Il y enseigne jusqu'en 1952. L'ancien fondateur et directeur du Bauhaus importe les méthodes pédagogiques de l'avant-garde allemande. La maison qu'il construit en 1938 en collaboration avec Marcel Breuer à Lincoln, Massachusetts, est une des premières illustrations convaincantes du style inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_5051

FEININGER ANDREAS (1906-1999)

  • Écrit par 
  • Gabriel BAURET
  •  • 758 mots

Le photographe Andreas Feininger est né à Paris en 1906. Il est le fils du peintre Lyonel Feininger (1871-1956). Andreas rejoint l'Allemagne, pays de la famille de son père, en 1914. Il étudie à Weimar, où est installée la célèbre école du Bauhaus animée par Walter Gropius et dans laquelle son père enseigne. Il y suit une formation d'ébéniste de 1922 à 1925. Ses premières photographies sont marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andreas-feininger/#i_5051

FEININGER LYONEL (1871-1956)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 1 887 mots

Dans le chapitre « Lumières et transparences : les traces du réel »  : […] L'année 1911 marque une étape fondamentale dans la carrière de Feininger. Pendant un séjour parisien, de 1906 à 1908, il avait déjà pris connaissance des recherches cubistes. Après 1911, il oriente définitivement sa démarche en devenant l'ami de Robert Delaunay, et certaines de ses peintures de l'époque montrent clairement la dette contractée avec lui et avec Jacques Villon. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyonel-feininger/#i_5051

FLOCON ALBERT (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM
  •  • 1 050 mots

Graveur, peintre, géomètre et écrivain, Albert Flocon est l'un des grands intellectuels humanistes du xx e  siècle. Né le 24 mai 1909 à Köpenick, près de Berlin, sous le nom d'Albert Menzel, il se passionne très tôt pour le dessin, le théâtre et la littérature. Son père, qui dirigeait une usine de compteurs à gaz à Döbeln, l'envoie faire ses étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-flocon/#i_5051

FONCTIONNALISME, architecture

  • Écrit par 
  • Cariss BEAUNE
  •  • 875 mots
  •  • 2 médias

On pourrait définir le fonctionnalisme comme une réponse plus ou moins appropriée aux besoins spécifiques d'une époque ou d'une société donnée. Dans le domaine de l'art, en particulier, un objet est perçu comme un objet d'art, selon Panofsky, quand la forme l'emporte sur la fonction, c'est-à-dire quand la perception s'attache plus à l'analyse de ses composantes stylistiques qu'à celle de ses fins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctionnalisme-architecture/#i_5051

GRAPHISME

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 7 442 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les avant-gardes constructivistes »  : […] En Allemagne, l'école du Bauhaus est fondée à Weimar, en 1919, avec pour objectif de rationaliser et de démocratiser l'ensemble des productions, de l'architecture à l'objet usuel, en passant par l'imprimé. En U.R.S.S., les artistes constructivistes, autour d'Alexandre Rodtchenko, de l'architecte Lazar El Lissitzky et du poète Vladimir Maïakovski, prônent également la cohérence formelle et la rech […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/#i_5051

GROPIUS WALTER (1883-1969)

  • Écrit par 
  • Réjean LEGAULT
  •  • 2 517 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'expérience du Bauhaus »  : […] Au cours de la Première Guerre mondiale, alors qu'il sert dans l'armée allemande, Gropius est recommandé par Henry Van de Velde comme directeur potentiel de l'École d'arts et métiers (Kunstgeweberschule) et de l'Académie (Hochschule für bildende Künste) du grand-duché de Saxe à Weimar. Appelé à ce poste en 1919, il combine les deux écoles pour fonder une nouvelle institution : le Bauhaus d'État ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-gropius/#i_5051

HENRI FLORENCE (1893-1982)

  • Écrit par 
  • Christian CAUJOLLE
  •  • 891 mots

L'espace photographique est pure illusion. Plus encore que celui du miroir si souvent convoqué par Florence Henri au rendez-vous de ses natures mortes, de ses autoportraits ou de ses créations publicitaires, il fuit, invente sur l'à-plat de la feuille photosensible une vertigineuse perspective de mondes qui ne sont réalistes que dans une vie d'images. S'il fallait garder un souvenir photographique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florence-henri/#i_5051

HILBERSEIMER LUDWIG (1885-1967)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 432 mots

S'il n'est pas un grand architecte, du moins pas un architecte de prestige (ses maisons particulières sont en effet assez banales), Ludwig Hilberseimer est pourtant l'un des premiers à avoir souligné l'importance primordiale de l'urbanisme. En outre, il a critiqué très tôt pour des raisons politiques (il faisait partie du Novembergruppe, association des « intellectuels de gauche » dans l'Allemagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-hilberseimer/#i_5051

ITTEN JOHANNES (1888-1967)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 644 mots

Si Johannes Itten n'a pas en tant que peintre l'importance d'un Klee ou d'un Kandinsky avec lesquels il professait au Bauhaus, il faut insister sur le caractère révolutionnaire de son enseignement (il s'est d'ailleurs senti très tôt pédagogue, puisque, dès 1916, il dirige une école d'art à Vienne). En 1919, Walter Gropius charge Itten de prendre en main le cours préliminaire du Bauhaus de Weimar, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-itten/#i_5051

KANDINSKY WASSILY (1866-1944)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 3 932 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les utopies de la reconstruction »  : […] Le « grand déluge » qu'annonce avec une tension croissante la peinture de Kandinsky avant 1914 est suivi d'une apocalypse bien réelle. Mais la guerre marque aussi pour lui une crise profonde ; en 1915, il note pour la première fois dans son catalogue : « Aucun tableau ». À quoi s'ajoute la rupture avec Gabriele Münter. C'est la révolution russe qui paraît enfin annoncer la « résurrection » attendu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wassily-kandinsky/#i_5051

KLEE PAUL (1879-1940)

  • Écrit par 
  • Claude FRONTISI
  •  • 3 147 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Bauhaus »  : […] L'exigence théorique s'affirme au cours de la guerre. Dans son Journal , puis dans le Credo créateur (Berlin, 1920), Klee enregistre quelques-uns de ses aphorismes qui concernent la genèse de l'œuvre, l'abstraction, la polyphonie picturale. En octobre 1920, Walter Gropius l'invite à enseigner au Bauhaus, récemment fondé à Weimar. L'incidence des activi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-klee/#i_5051

KNOLL FLORENCE (1917-2019)

  • Écrit par 
  • Christine COLIN
  •  • 852 mots

Florence Knoll Bassett, née le 24 mai 1917 dans le Michigan (ÉU), est décédée à l’âge de 101 ans, le 25 janvier 2019, à Coral Gables, en Floride. Son nom est inséparable de l’une des plus célèbres entreprises américaines de mobilier et de design : Knoll. Les archives de Knoll mettent en évidence l’extraordinaire faisceau de relations tissé entre Florence Knoll et les figures majeures de l’architec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florence-knoll-1917-2019/#i_5051

KRÜGER LORE (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Nicolas FEUILLIE
  •  • 984 mots

Dans le chapitre « Le temps de l’exil »  : […] La carrière de Lore Krüger épouse sa période d’exil. Née Lore Heinemann le 11 mars 1914 à Magdebourg, elle a dix-neuf ans en 1933, lors de l’avènement du nazisme. Démise de son poste dans une banque parce que juive, sans avenir en Allemagne, elle se rend à Londres où elle commence à pratiquer la photographie. Un an plus tard, elle rejoint ses parents sur l’île de Majorque, puis prend des cours à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lore-kruger/#i_5051

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orientations des recherches graphiques »  : […] « Aujourd'hui, écrit Huysmans en 1880, pour plaire à cette cohue d'acheteurs qui fait emplette de livres soi-disant de luxe, par prose, par vogue, il faut recommencer les mièvreries du dernier siècle... » Le livre Art nouveau doit d'abord être compris comme une réaction moderniste contre ce passéisme et cet éclectisme régnants. Il rapproche l'art du livre des arts vivants (affiche, architecture, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_5051

MARCKS GERHARD (1889-1981)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 225 mots

Sculpteur et graveur allemand. Formé à la sculpture auprès de Gaul et de Kolbe, Gerhard Marcks devient professeur à l'école des arts décoratifs de Berlin en 1918 et, de 1919 à 1925, professeur au Bauhaus où il dirige l'atelier de céramique. Directeur de l'école des arts décoratifs de Burg Giebichenstein près de Halle en 1933, il perd sa place au moment où s'instaure le régime national-socialiste. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-marcks/#i_5051

MEYER HANNES (1889-1954)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 049 mots

Le travail et le nom de Hannes Meyer ont été longtemps proscrits des histoires de l'architecture moderne. Même Walter Gropius, qui l'avait pourtant désigné comme son successeur au Bauhaus, le traite d'opportuniste et d'épigone. Tant d'aversion et de dépit ne sont pas sans raisons. En Hannes Meyer « quelque chose », qui le singularise, gêne, a gêné, gênera : il est, en effet, pendant les années 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannes-meyer/#i_5051

MIES VAN DER ROHE LUDWIG (1886-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre GRANVEAUD
  •  • 2 135 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un rationaliste »  : […] Mies ne construit presque pas pendant sa période allemande et il s'exprime surtout par ses dessins et ses textes ; c'est aux États-Unis qu'il construira la plus grande partie de sa production. À Berlin, après s'être détaché de l'influence de Behrens et, à travers cet architecte, de celle de l'art néo-classique de Karl Friedrich Schinkel, il travaille à des projets qui seront exposés par le Novembe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-mies-van-der-rohe/#i_5051

MOHOLY LUCIA (1894-1989)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 769 mots

Reconnue pour son importante contribution à l'iconographie de l'école allemande du Bauhaus, l'œuvre de Lucia Moholy enrichit l'histoire de la photographie d'une réflexion étendue aux arts plastiques qui ont marqué une grande partie du xx e  siècle. Lucia Schulz est née le 18 janvier 1894 à Karlin, un faubourg de Prague où elle fera des études un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucia-moholy/#i_5051

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Art et industrie »  : […] En décembre 1921, l'installation à Berlin d'El Lissitzky, porte-parole du constructivisme russe, a produit un impact certain sur l'évolution de Moholy-Nagy. C'est la disparition du tableau lui-même qui est annoncée dans les Prouns de l'artiste russe : définis comme « stations d'aiguillage entre peinture et architecture », ces œuvres intègrent dès 1919 à l'espace flottant et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_5051

MUCHE GEORG (1895-1957)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 047 mots

Georg Muche est né le 8 mai 1895 à Querfurt, en Saxe, d'un père fonctionnaire, administrateur des territoires domaniaux et, par ailleurs, peintre amateur sous le pseudonyme de Ramholz (nom du village où la famille se fixe en 1901). Après ses études secondaires à Fulda, il s'oriente à son tour vers la peinture. En septembre 1913, il s'inscrit dans une école privée, à Munich, en vue d'intégrer l'Éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-muche/#i_5051

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Unité des arts visuels »  : […] Le deuxième sens concerne le seul domaine des arts visuels. Dans Notre-Dame de Paris (1831), Victor Hugo (1802-1885) avait reproché à l'architecture de n'avoir « plus la force de retenir les autres arts. Ils s'émancipent donc... et s'en vont chacun de leur côté. Chacun gagne à ce divorce. L'isolement grandit tout. La sculpture devient statuaire, l'imagerie devient peinture » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_5051

PEINTURE - Les théories des peintres

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 3 805 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'élaboration d'une théorie spécifiquement picturale »  : […] Cette évolution capitale ne se fait pas simplement. Elle apparaît au xviii e  siècle quand des profanes – et non des peintres – remettent en cause le dogme Ut pictura poesis . Des Réflexions critiques de l'abbé Dubos au Laocoon de Lessing , on voit se développer tout un courant de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-theories-des-peintres/#i_5051

PETERHANS WALTER (1897-1960)

  • Écrit par 
  • Axelle FARIAT
  •  • 548 mots

Walter Peterhans est internationalement reconnu pour son approche à la fois scientifique et esthétique dans le domaine de la photographie. Il est né en 1897 à Francfort-sur-le-Main (Hesse). Ses formations sont multiples : en 1919, il étudie la mécanique à Dresde, où son père dirige l'entreprise VEB Zeiss Ikon. De 1920 à 1923, il acquiert une formation en mathématiques, puis se tourne vers des mat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-peterhans/#i_5051

PONTI GIÒ (1891-1979)

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne GRISLAIN
  •  • 678 mots
  •  • 1 média

L'activité d'architecte de Giò Ponti est liée au caractère de capitale industrielle de Milan, la grande métropole du nord de l'Italie, dont il est originaire. Sa carrière englobe les deux périodes cruciales de l'histoire de l'Italie contemporaine : la dictature de Mussolini et le renouveau économique de l'après-guerre. Ponti se signale d'abord par sa participation au groupe Novecento en 1922. Lié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gio-ponti/#i_5051

RATIONALISTE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis AVRIL
  •  • 4 313 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Principes rationalistes du « mouvement moderne » »  : […] La doctrine rationaliste, solidement édifiée par deux siècles d'efforts théoriques, se cristallisera dans les formes au xx e  siècle, alors qu'elle ne connaîtra d'apports nouveaux que dans deux directions : le rapport de l'architecture à l'industrie et ses liens avec le développement des villes. Paradoxalement, c'est d'un esthète solitaire, le Vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-rationaliste/#i_5051

RENGER-PATZSCH ALBERT (1897-1966)

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 118 mots

Les historiens de la photographie qui se sont attachés à étudier le bouillonnement créatif qui emporte la photographie allemande au lendemain de la Première Guerre mondiale s'accordent à reconnaître en Albert Renger-Patzsch un chef de file dont le style original, puissant et si parfaitement défini a immédiatement séduit et entraîné à sa suite nombre d'émules. Chef de file, Renger-Patzsch le fut à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-renger-patzsch/#i_5051

SCHLEMMER OSKAR (1888-1943)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 476 mots

L'une des plus fortes personnalités du Bauhaus, où il enseigne de 1920 à 1929, tout d'abord chargé des ateliers de sculpture et de peinture murale, puis de l'atelier de théâtre (1923). Malgré une formation classique de peintre à Stuttgart chez Adolf Hoelzel, au côté de Meyer-Amden, Schlemmer a su élargir le champ de sa réflexion à partir de considérations purement plastiques dérivant de l'étude du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-schlemmer/#i_5051

STYLE 1925

  • Écrit par 
  • Yvonne BRUNHAMMER
  •  • 4 659 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Autriche, Allemagne, Hollande »  : […] Sauf exception, le style 1925 est œuvre d'équipe. Le ton est donné dès le début du siècle à Vienne dans les ateliers d'art – les Wiener Werkstätte – et à Munich dans l'association du Deutscher Werkbund – le lien pour l'œuvre. Le Bauhaus, fondé en 1919 par Walter Gropius (1883-1969), apporte un élément nouveau dans la mesure où il défend « le métier » et refuse « la différence de nature entre l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1925/#i_5051

STYLE INTERNATIONAL, architecture

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 669 mots

La notion de style international qui couvre une aire fort large de l'architecture du xx e  siècle, est contenue dans Internationale Architektur , panorama de l'architecture établi en 1924 par Gropius. Elle a été explicitée en 1932, sinon effectivement fondée à la suite d'une suggestion d'Alfred Barr, alors directeur du Museum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-international-architecture/#i_5051

TSCHICHOLD JAN (1902-1974)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 493 mots

Typographe et auteur allemand, né le 2 avril 1902 à Leipzig, mort le 11 août 1974 à Locarno (Suisse). Fils d'un peintre d'enseignes, Jan Tschichold suit une formation de calligraphe et graphiste à l'académie des arts graphiques et des métiers du livre de Leipzig (1919-1921), et commence sa carrière comme lettreur et graphiste indépendant. Il découvre le design moderne lors de l'exposition du Ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-tschichold/#i_5051

TYPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 589 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers une Nouvelle typographie »  : […] Au début des années 1920, les questions typographiques se posent avec acuité en Allemagne et en U.R.S.S., nations brisées par la guerre et les conflits civils et où la reconstruction est à l'ordre du jour. Le mouvement constructiviste, lancé à Moscou en 1921 par Alexander Rodtchenko (1891-1957), Vladimir Tatline (1885-1953), El Lissitzky (1890-1941) et le poète Vladimir Maïakovski (1893-1930), pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typographie/#i_5051

ULM ÉCOLE D'(1953-1968)

  • Écrit par 
  • Axelle FARIAT
  •  • 928 mots

Après la Seconde Guerre mondiale, la ville d’Ulm fait partie de la zone d’occupation américaine en Allemagne. Dès le début 1945, un cercle d’intellectuels cherche un moyen de redonner espoir à une société dans un état de grand désarroi après douze années de national-socialisme. Afin de participer à la reconstruction du pays, Inge Scholl, Otl Aicher et l’écrivain Hans Werner Richter décident de fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-d-ulm/#i_5051

URBANISME - Théories et réalisations

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY
  •  • 9 915 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expansion planétaire de l'urbanisme progressiste »  : […] Après la Seconde Guerre mondiale, seule la Grande-Bretagne reste relativement fidèle au modèle de Howard dont les villes nouvelles, résultant du New Town Act (1946), portent toutes la marque, en dépit de certains aménagements concernant en particulier le nombre (plus élevé) d'habitants. Stevenage, Harlow (première génération, quatorze villes, 1946-1950) sont radioconcentriques, avec un centre pié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-theories-et-realisations/#i_5051

VAN DOESBURG CHRISTIAN EMIL MARIE KÜPPER dit THEO (1883-1931)

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 607 mots

Peintre originaire d'Utrecht, Van Doesburg termine ses études à l'académie de sa ville natale en 1889. Il s'attache aussitôt à une réflexion sur les problèmes de l'art contemporain, les sources, la signification, la portée des recherches dont il est témoin (cubisme, futurisme), réflexion qui fait l'objet d'articles critiques publiés, à partir de 1912, dans différents périodiques hollandais. La que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-doesburg-christian-emil-marie-kupper-dit-theo/#i_5051

WERKBUND DEUTSCHER

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 651 mots

En 1902, alors même qu'il est attaché à l'ambassade d'Allemagne à Londres et qu'il arrive au terme d'une scrupuleuse enquête sur l'utopisme pratique et théorique de William Morris, l'architecte allemand Hermann Muthesius entreprit d'ébranler les mouvements fin de siècle qui défendaient la vieille tradition des métiers d'art. Pour lui, seuls les objets fabriqués à la machine sont susceptibles de ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deutscher-werkbund/#i_5051

Voir aussi

Pour citer l’article

Serge LEMOINE, « BAUHAUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bauhaus/