TURNBULL WILLIAM (1922-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

William Turnbull, artiste britannique majeur de l'après-guerre, fut connu comme sculpteur, peintre et graveur.

William Turnbull, né en 1922 à Dundee en Écosse, quitte l'école à l'âge de quinze ans et travaille comme ouvrier. Il suit des cours de dessin le soir et devient illustrateur pour les éditions DC Thomson en 1939. Après la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle il sert comme pilote, William Turnbull intègre en 1946 le département de sculpture de la Slade School of Art à Londres. En 1948, grâce à une bourse d'étude, il se rend pour deux ans à Paris. Il y rencontre Fernand Léger, Alberto Giacometti et Constantin Brancusi. Leur influence est manifeste notamment dans ses sculptures Mobile Stabile (1949) ou Head (1955). Il réalise des formes organiques semi-abstraites : des figures féminines et totémiques en pierre, bois et bronze inspirées de collections ethnographiques.

De retour à Londres, il rejoint l'Independent Group de l'Institut des arts contemporains et enseigne le dessin expérimental à la Central School of Art, où son ami Eduardo Paolozzi était déjà professeur. À la fin des années 1950, marqué par l'expressionnisme abstrait américain et le color-field painting, il réalise de grandes peintures qui explorent la relation entre champ et pourtour. Dans les années 1960, William Turnbull crée des sculptures géométriques minimales de grandes dimensions en jouant de la répétition de ces formes élémentaires : angles, lames rectangulaires ou zigzags irréguliers en acier peint. Il recourt ensuite à des matériaux translucides, puis à des arrangements de poutres et caillebotis. Après les années 1970, William Turnbull revient à un style plus figuratif en réalisant de petites sculptures modelées.

Son travail fait l'objet de nombreuses expositions et rétrospectives, notamment à la Tate Gallery en 1973 et à la galerie Waddington Londres en 2007. William Turnbull meurt en 2012 à Londres.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« TURNBULL WILLIAM - (1922-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-turnbull/