COLLAGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Procédé jusqu'alors rattaché à des pratiques culturelles spécifiques (l'art de l'icône, la calligraphie japonaise, le primitivisme italien) ou au divertissement (les canivets, ces petits couteaux à lame en forme de fer de lance permettant de réaliser des tableaux découpés, les silhouettes), le collage a non seulement accédé au xxe siècle au statut d'œuvre d'art à part entière, mais il relève déjà, au regard des perspectives offertes à l'artiste par les nouveaux outils technologiques, d'une tradition en voie de dépassement.

Le collage, une tradition moderne

Les débats dont le collage fit l'objet au xxe siècle témoignent du rôle central qu'il a joué dans les développements de l'art moderne et contemporain. La question de son « autonomie » fut en effet posée lorsque, en 1961, le critique américain William Seitz décida de réunir sous le terme générique d'« assemblage » des objets aussi divers que le papier collé cubiste, les Combines de Rauschenberg réalisées à la fin des années 1950, le ready-made ou l'objet surréaliste. Fruits selon lui d'une démarche unitaire consistant à choisir, déplacer et renommer des objets préexistants, ils témoignaient en outre d'une esthétique de la banalité et d'une poétique de la fragmentation propre à la sensibilité moderne. Non dépourvue de fondement, cette vision nominaliste oubliait cependant de resituer la naissance de ces objets dans leurs contextes respectifs ; or, dès lors que l'on prend en compte son origine picturale, le collage ne peut être réduit à un assemblage : avatar pour le moins dégradé du tableau classique, il possède néanmoins les attributs de l'icône. De ce point de vue, il est doté d'une ambivalence intrinsèque, dont le ready-made et l'objet surréaliste sont exempts.

Située au début des années 1910, sa naissance s'inscrit dans la formidable accélération que connut l'histoire dès la fin du xixe siècle, et du collapsus, aussi enivrant qu'inquiétant, qu'elle provoqua dans la mentalité collective. D'emblée, ses matériaux, voire ses supports, ont été élus parmi les rebuts usagés d'u [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire de l'art à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  COLLAGE  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les avant-gardes »  : […] L'art de l'affiche en vient à bouleverser le regard communément porté sur la représentation picturale. Ainsi, à partir de 1910, Braque et Picasso, attentifs à la réalité du quotidien, et en particulier aux trouvailles plastiques de l'affichage mural, inscrivent des lettres peintes au pochoir et introduisent des éléments de textes découpés dans des journaux et autres imprimés, directement sur la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affiche/#i_4730

ARP HANS (1887-1966)

  • Écrit par 
  • Anne BOÉDEC
  •  • 1 967 mots

Dans le chapitre « L'abstrait »  : […] Réfugié en Suisse après la déclaration de guerre, Arp expose en novembre 1915, à la galerie Tanner de Zurich, ses premiers collages, faits de papiers et d'étoffes imprimées, différents des collages cubistes par l'absence de référence à un objet. À l'occasion de cette exposition, il rencontre Sophie Taeuber (1889-1943), dont les œuvres, déjà totalement abstraites, l'influencent ; ensemble ils exéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-arp/#i_4730

BERLIN ALEXANDERPLATZ, Alfred Döblin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 896 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un roman de la ville »  : […] Berlin Alexanderplatz est publié sept ans après l' Ulysse (1922) de James Joyce (1822-1941), et quatre ans après Manhattan Transfer (1925) de John Dos Passos (1896-1970). Lors de sa parution en Allemagne, il a été fréquemment comparé à ces œuvres, tenues pour des piliers du roman moderne. Döblin a reconnu qu'il avait découvert Jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-alexanderplatz/#i_4730

BESTER WILLIE (1956- )

  • Écrit par 
  • André MAGNIN
  • , Universalis
  •  • 1 195 mots

Le peintre et sculpteur Willie Bester, aîné d'une famille de sept enfants, est né en 1956 à Montagu, province du Cap, Afrique du Sud. Il avait dix ans quand le Group Areas Act du gouvernement d'apartheid obligea les siens à quitter leur ferme pour intégrer un homeland où étaient regroupés dans des zones d'habitation exclusives ceux qui n'étaient pas nés blancs. Très jeune ad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willie-bester/#i_4730

BRAQUE GEORGES (1882-1963)

  • Écrit par 
  • Dominique BOZO
  •  • 3 251 mots

Dans le chapitre « Braque et Picasso »  : […] Braque progresse désormais dans ce que l'on nomme le précubisme ou cubisme cézannien durant toute l'année 1909. À propos de Port en Normandie (The Art Institute, Chicago), Vauxcelles parle cette fois de « bizarreries cubiques ». Dans cette toile comme dans les différentes versions du Château de la Roche-Guyon (Moderna Museet, Stockholm), Braque prend co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/braque-georges-1882-1963/#i_4730

BURAGLIO PIERRE (1939- )

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 736 mots

Originaire de la banlieue parisienne – Charenton, dans le Val-de-Marne –, le peintre Pierre Buraglio, né en 1939, travaille à Paris. Il est professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts, où il avait été élève à partir de 1959 dans l'atelier de Roger Chastel, en compagnie de Viallat, Buren, Parmentier, Bioulès et Rouan, qui transformèrent en profondeur la scène artistique française à par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-buraglio/#i_4730

CIESLEWICZ ROMAN (1930-1996)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 702 mots

Dans le chapitre « L'école polonaise »  : […] Né à Lwów, en Pologne (aujourd'hui Lvov, en Ukraine), Roman Cieslewicz suit l'enseignement de l'Académie des beaux-arts de Cracovie, dont il obtient le diplôme dans le cadre de l'atelier d'affiches, en 1955. Installé à Varsovie, il dessine des affiches pour les Éditions artistiques et graphiques d'État (W.A.G.), pour la Centrale de distribution des films (C.W.F.), pour des théâtres et des maison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz/#i_4730

CORNELL JOSEPH (1903-1972)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  • , Universalis
  •  • 1 397 mots

Dans le chapitre « La fantaisie du promeneur »  : […] Artiste américain, Joseph Cornell, né à Nyack, au nord de New York, a vécu son enfance auprès d'un père, élégant designer de textiles, et d'une mère dont le hobby était d'écrire des scénarios. Musiciens, ils l'emmenaient au Metropolitan Opera pour écouter Enrico Caruso et Geraldine Farrar. Enfance de conte de fées, dont Andersen et les frères Grimm étaient pour Cornell les trois enchanteurs. Mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-cornell/#i_4730

CUBISME

  • Écrit par 
  • Georges T. NOSZLOPY, 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 445 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Picasso et Braque »  : […] C'est au cours de la période du cubisme analytique, et particulièrement autour de 1911, que l'amitié entre Braque et Picasso fut la plus étroite. Aussi les œuvres qu'ils firent à cette époque sont-elles si voisines qu'on a du mal à les distinguer les unes des autres. Toutefois, la disposition plus géométrique des plans angulaires qu'on peut observer dans les œuvres de Picasso – le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cubisme/#i_4730

DADA

  • Écrit par 
  • Henri BEHAR, 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 5 736 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'objet dada »  : […] Qu 'il soit collage, assemblage, sculpture, ou ready-made, l'objet dada sape la notion d'œuvre d'art en premier lieu par son apparente trivialité. Ce sabotage repose sur l'adoption de procédés – recyclage, abandon de la conception au profit du hasard, accumulation anarchique – qui n'exclut cependant pas la sophistication, que celle-ci tende à l'épure ou au chaos. Peu après le retour de Huelsenbeck […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dada/#i_4730

DARBOVEN HANNE (1941-2009)

  • Écrit par 
  • Béatrice PARENT
  •  • 770 mots

Dès ses débuts, l'œuvre de l'Allemande Hanne Darboven (née en 1941 à Munich), qui vit près de Hambourg, n'a cessé de susciter l'intérêt tant il se démarque des formes de création dites d'avant-garde. Après des études aux Beaux-Arts de Hambourg, Hanne Darboven part en 1966 pour New York où C. Andre et S. LeWitt s'intéressent à son travail, qui se rapproche alors des tendances conceptuelles (pages d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanne-darboven/#i_4730

DAVIS STUART (1894-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 464 mots

Peintre américain né le 7 décembre 1894 à Philadelphie (Pennsylvanie), mort le 24 juin 1964 à New York. Stuart Davis grandit dans un milieu artistique. Son père, artiste graphique et directeur artistique d'un journal de Philadelphie, travaille avec William Glackens, George Luks, John Sloan et Everett Shinn, qui feront partie des peintres de l'Ashcan School. Encouragé dans sa vocation artistique p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuart-davis/#i_4730

DIX OTTO (1891-1969)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 784 mots

Dans le chapitre « « DadaDix » »  : […] Otto Dix est né le 2 décembre 1891 dans une famille ouvrière de Gera, près de Dresde. Son père était mouleur dans une fonderie. Son intérêt pour l'art lui est venu, enfant, d'un cousin, Fritz Amann, peintre régionaliste auquel il rendait souvent visite dans son atelier. Après ses études primaires, il se tourna vers un apprentissage de peintre décorateur. Cet apprentissage terminé, il obtint à l'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-dix/#i_4730

DOUCET JACQUES (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Guillaume GARNIER
  •  • 406 mots

Peintre français. Pour Jacques Doucet, seuls comptent les jeux de la matière, ceux dont il peut varier à l'infini les textures et ceux dont il tire parti avec subtilité et fantaisie dans ses peintures, ses papiers collés et ses « pétrifications ». Artiste solitaire, encouragé dès 1941 par Max Jacob, qui lui trouve de l'humour, il est un des rares peintres français à se sentir, en compagnie d'Atlan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doucet-jacques-1924-1994/#i_4730

ÉCRITS SUR L'ART MODERNE, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 091 mots

Dans le chapitre « Le collage comme défi à la peinture »  : […] Aragon, qui a été l'un des premiers théoriciens du collage, consacre à cette notion ses premiers textes de critique d'art. Cette pratique devient ainsi le pivot de son analyse de la modernité dans la création artistique. En 1926, il consacre un texte au maître de l'illusion et de l'erreur : Max Ernst. Contrairement aux cubistes, qui utilisaient des papiers de couleur dans une optique chromatique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-sur-l-art-moderne/#i_4730

ERNST MAX (1891-1976)

  • Écrit par 
  • Günter METKEN
  •  • 1 493 mots

Dans le chapitre « Peintures et collages »  : […] Max Ernst est né à Brühl (Rhénanie) en 1891. Pendant ses études de philosophie et de psychologie à l'université de Bonn, il rencontre August Macke et Hans Arp. En 1913 il fait un séjour à Paris. Après la guerre, il participe au mouvement dada à Cologne, devient l'ami de Paul Eluard et s'installe en France en 1922. De 1924 à 1938, il est membre du groupe surréaliste. Puis, en 1938, il se retire à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ernst/#i_4730

ERRÓ GUNDMUNDUR GUNDMUNSSON dit (1932- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 1 054 mots

Après avoir étudié la peinture à l'Académie de Reykjavik et contribué au sauvetage des passagers d'avions qui s'écrasent parfois sur les sommets de l'Islande ou récupéré la cargaison des bateaux qui font naufrage sur ses rives, Gundmundur Gundmunsson, peintre islandais né le 19 juillet 1932 à Olafsvik, dit Ferró, puis Erró, devenu professeur d'art en 1951, a d'abord peint des fresques à l'Académie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erro/#i_4730

FRAGMENT, littérature et musique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES, 
  • Daniel OSTER
  •  • 9 389 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Œuvres fragmentaires par hasard ou par décision »  : […] Les cent trente-six fragments d'Héraclite que nous connaissons tirent une grande part de leur éclat d'un désastre. « Tout cède et rien ne tient bon », dit le fragment cent trente-cinq (édition Marcel Conche). En confiant son livre à l'Artémision d'Éphèse, le plus vaste des temples d'Éphèse, dû en partie à la magnificence de Crésus, Héraclite avait compté sans Érostrate qui y mit le feu en 356 ava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fragment-litterature-et-musique/#i_4730

FUTURISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI, 
  • Claude FRONTISI, 
  • Claude KASTLER
  •  • 5 047 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Gino Severini (1883-1966) »  : […] Installé à Montmartre, Severini peint la Ville Lumière dans un style néo-impressionniste aéré et serein. Il sert de relais entre le groupe milanais et les peintres ou écrivains de l'avant-garde parisienne, préparant notamment l'exposition chez Bernheim. Dès l'origine ( La Danse du pan pan au Monico , 1911), sa manière s'imprègne fortement de cubisme ; elle en demeurera assez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/futurisme/#i_4730

GRIS JUAN (1887-1927)

  • Écrit par 
  • Gérard BERTRAND
  •  • 2 042 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La mathématique picturale »  : […] De 1912 à 1916, Gris poursuit ses recherches avec une ardeur et dans une indépendance d'esprit rares. Sa situation matérielle est assurée : il a signé un contrat d'exclusivité avec D.-H. Kahnweiler, son futur biographe ; ses envois à la Section d'or sont remarqués, les collectionneurs s'intéressent à lui. C'est une période d'intense création, pendant laquelle la contribution du peintre au développ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-gris/#i_4730

HAMILTON RICHARD (1922-2011)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 1 702 mots

Dans le chapitre « Le « Big Daddy of Pop » (M.G. McNay) ? »  : […] À partir de 1966, Hamilton abandonne ses différentes charges d'enseignement, ainsi que ses fonctions de designer d'exposition, pour se consacrer entièrement à la création. L'ampleur de ses activités de diffusion et de pédagogue ne doit pas éclipser l'importance de son œuvre picturale. Après avoir entamé, au début des années 1950, une réflexion sur l'abstraction géométrique, Hamilton réagit rapide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-hamilton/#i_4730

HAUSMANN RAOUL (1886-1971)

  • Écrit par 
  • Martine DANCER
  •  • 1 389 mots

Dans le chapitre « Le « dadasophe » »  : […] S'il fallait dresser une carte de l'itinéraire accompli tout au long de sa vie par Hausmann, une ligne brisée relierait Vienne en Autriche (son lieu de naissance, en 1886) à Berlin de 1900 à 1933, centre culturel propice à sa formation intellectuelle et picturale, où il anime une des branches du mouvement dada, de concert avec Richard Huelsenbeck et Johannes Baader et en lien avec Kurt Schwitters […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-hausmann/#i_4730

HIRSCHHORN THOMAS (1957- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 798 mots

Né en 1957 à Berne, en Suisse, mais couronné par le premier prix Marcel Duchamp décerné à un artiste français ou vivant en France en 2000, Thomas Hirschhorn a commencé sa carrière comme graphiste. Ses collages engagés portaient déjà sa marque de fabrique : un côté bricolé et pauvre, très direct et sauvage, qui qualifie la plupart de ses réalisations. Ses superpositions de photocopies, de prélèvem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-hirschhorn/#i_4730

HÖCH HANNA (1889-1978)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 012 mots

Hanna Höch est née le 1 er  novembre 1889 à Gotha, dans une famille aisée. Son père dirigeait la succursale d'une compagnie d'assurances. Sa mère pratiquait la peinture en amateur. À quinze ans, Hanna, qui est l'aînée de cinq enfants, quitte le lycée pour s'occuper de sa jeune sœur Marianne. Six ans plus tard, elle décide de revenir à des études. S'échappant du pesant mili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hanna-hoch/#i_4730

KOLÁŘ JIŘÍ (1914-2002)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 854 mots

Singulier dans son siècle et dans son pays, Jiří Kolář, né le 24 septembre 1914 à Protivín, en Bohême du Sud, est d'origine prolétarienne (père boulanger de campagne, mère lingère). À seize ans, sa découverte, à la bibliothèque municipale de Kladno, des Mots en liberté de Marinetti lui a révélé la subversion des valeurs traditionnelles. Il dut pour survivre se plier à trente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jiri-kolar/#i_4730

KRASNER LEE (1908-1984)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 872 mots

Comme la plupart de ses critiques l'ont remarqué, ce fut à la fois un atout et un handicap considérable pour Lee Krasner d'avoir été l'épouse puis la veuve de Jackson Pollock : avantage de pouvoir tenir un dialogue d'artiste avec un des très grands peintres du xx e siècle, inconvénient de devoir jouer le rôle de figure d'accompagnement, pour le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lee-krasner/#i_4730

MAGNELLI ALBERTO (1888-1971)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 569 mots

« Riche », selon Achille Bonito Oliva, « d'une géométrie interne et silencieuse qui lui est propre », l'œuvre d'Alberto Magnelli s'inscrit dès 1915 dans le courant abstrait européen. Après un retour passager aux éléments figuratifs, l'artiste s'adonne à partir de 1935 à une expression résolument abstraite qui fait de lui l'une des personnalités les plus influentes de l'école de Paris. Autodidacte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-magnelli/#i_4730

MALÉVITCH KASIMIR (1878-1935)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 3 487 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le « zaoum » »  : […] Les discussions que Malévitch eut alors avec son ami débouchent immédiatement sur le désir d'entreprendre une enquête fondamentale sur la nature du signe pictural : puisque le signe ne se définit plus par son rapport à ce à quoi il se réfère, mais par un jeu d'oppositions internes à l'ensemble dont il participe, on doit pouvoir trouver le moyen, en peinture, d'isoler des signes « purs », des signe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kasimir-malevitch/#i_4730

MANDIARGUES BONA DE (1926-2000)

  • Écrit par 
  • Guitemie MALDONADO
  •  • 750 mots

Bona Tibertelli de Pisis (dite Bona), artiste peintre, est née le 12 septembre 1926 à Rome. Se déclarant volontiers « autodidacte et ignorante », elle eut très tôt la révélation de la peinture : en 1932, son oncle Filippo de Pisis, peintre de la tendance métaphysique, séjourne dans la résidence familiale près de Modène, installe un atelier et produit sur la petite fille une forte impression qui dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bona-de-mandiargues/#i_4730

MARIËN MARCEL (1920-1993)

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR
  •  • 895 mots

Né à Anvers en 1920, fils d'un père wallon et d'une mère flamande, Marcel Mariën vient d'un monde social peu privilégié, à l'opposé de Max Elskamp, Marie Gevers ou Paul Willems. De cette origine modeste, peu propice à l'idéalisme et conjuguée à une enfance pluriculturelle, Mariën tire une haine du conformisme et des nationalismes de tout poil. Toujours aléatoires, ses moyens de subsistance l'amè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-marien/#i_4730

MARTIAL RAYSSE (exposition)

  • Écrit par 
  • Didier SEMIN
  •  • 1 024 mots

Dans le chapitre « Une unité nouvelle »  : […] Le parti pris de l’accrochage de la rétrospective du M.N.A.M. en 2014 était strictement chronologique, mais on n’en imagine pas de meilleur pour rendre compte d’une carrière aussi complexe, et apparemment discontinue, que celle de Martial Raysse. Le visiteur était accueilli par les grands collages peints du début des années 1960 ( La France verte, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martial-raysse-exposition/#i_4730

MBAYE CAMARA SERIGNE (1948- )

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 630 mots

Né en 1948 à Saint-Louis (Sénégal), Serigne Mbaye Camara est un ancien élève de l'école des Beaux-Arts de Dakar, où il enseigne. La singularité de sa démarche tient à ce que ses œuvres puisent à la fois dans les racines profondes d'une Afrique complexe, colorée et multiple et dans le dépassement de cette culture. Mbaye Camara n'est pas un continuateur de l'art traditionnel africain qui a si souven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serigne-mbaye-camara/#i_4730

MOHOLY-NAGY LÁSZLÓ (1895-1946)

  • Écrit par 
  • Marcella LISTA
  •  • 2 380 mots

Dans le chapitre « Berlin, capitale des avant-gardes »  : […] C'est dans le domaine graphique que s'oriente d'emblée la création de Moholy-Nagy. En 1919, il commence à Budapest une série de portraits au crayon qui semblent vouloir assimiler expressionnisme, cubisme et futurisme pour former à partir de ces styles un vocabulaire nouveau et personnel. Dans le Portrait du Dr Schairer (crayon sur papier, 61 cm × 48 cm, coll. Hattula Moholy- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laszlo-moholy-nagy/#i_4730

MOTHERWELL ROBERT (1915-1991)

  • Écrit par 
  • Hervé GAUVILLE
  •  • 1 069 mots

Le nom du peintre américain Robert Motherwell est associé aux débuts de l'expressionnisme abstrait, c'est-à-dire au premier grand mouvement artistique, aux États-Unis, qui soit émancipé de l'influence du Vieux Continent. Pourtant, Motherwell est sans doute le plus européen des membres de l'École de New York, ainsi nommée pour la distinguer de (et l'opposer à) celle de Paris. Dès 1938, le jeune h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-motherwell/#i_4730

PAOLOZZI EDUARDO (1924-2005)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 881 mots

C'est en lord – il fut fait Her Majesty's Sculptor in Ordinary for Scotland à soixante-deux ans – qu'a disparu, le 22 avril 2005, Eduardo Paolozzi, né le 7 mars 1924 de parents italiens, près d'Édimbourg en Écosse. L'artiste doit ce titre à son rôle dans l'histoire du pop art en Angleterre, mais aussi à une carrière très remplie d'animateur et d'enseignant, qui l'a conduit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduardo-paolozzi/#i_4730

PEINADO BRUNO (1970- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 624 mots

En 2000, en s'emparant du bonhomme Michelin, Bruno Peinado, né en 1970 à Montpellier, fit sensation. The Big One World reprend en effet l'effigie en pied du symbole industriel, à deux détails près et pas des moindres. Le personnage a le poing levé à la manière des leaders des Black Panthers, il arbore une coupe capillaire « afro » et une couleur de peau ad hoc. « Ma logique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-peinado/#i_4730

PHOTOGRAMME

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 172 mots

Selon ses domaines d'application, le terme « photogramme » désigne des images de nature différente. En technique cinématographique, il signifie la plus petite unité de prise de vue, l'image indivisible dont la succession, vingt-quatre fois par seconde, crée la continuité filmique. Le mot « photogramme » est aussi employé dans l'acception de « photographie », mais il s'applique alors, spécifiquemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photogramme/#i_4730

PHOTOMONTAGE

  • Écrit par 
  • Marc-Emmanuel MÉLON
  •  • 1 220 mots

L'entre-deux-guerres fut la période glorieuse de l'histoire du photomontage qui fut alors exploité par de nombreux peintres, photographes, graphistes, typographes et publicitaires. Pratiqué sporadiquement au cours du xix e siècle sans que son usage soit sous-tendu par une réflexion sur la spécificité de ce moyen d'expression — excepté peut-être p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photomontage/#i_4730

PICASSO PABLO (1881-1973)

  • Écrit par 
  • André FERMIGIER, 
  • Hélène SECKEL
  •  • 3 145 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une révolution »  : […] Peintes en 1907, Les Demoiselles d'Avignon (The Museum of Modern Art), à la fois cézanniennes et renvoyant à l’art nègre, marquent la rupture de Picasso avec toutes les traditions de l'art de peindre, et les débuts du cubisme. Épisode très bref de la peinture contemporaine (1908-1914), le cubisme est une aventure assez mystérieuse, et il est difficile de faire la part respe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-picasso/#i_4730

NATURE MORTE À LA CHAISE CANNÉE (P. Picasso)

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 225 mots

Réalisée à Paris en mai 1912, la Nature morte à la chaise cannée de Picasso marque, dans l'histoire de la peinture, la découverte du collage. Celle-ci est issue du désir commun à Picasso et à Braque de retourner à la réalité face au risque d'abstraction du cubisme analytique dans sa phase la plus hermétique : après que Braque eut peint, en 1910, des éléments en trompe l'œil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nature-morte-a-la-chaise-cannee/#i_4730

POP ART

  • Écrit par 
  • Bertrand ROUGÉ
  •  • 3 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le pop art anglais »  : […] On cite parfois Francis Bacon comme précurseur du pop art anglais, parce qu'il s'inspira, dès 1949, de reproductions photographiques. Mais il faudrait aussi mentionner Eduardo Paolozzi, Écossais d'origine italienne qui inclut, dès 1947, dans son collage I Was a Rich Man's Plaything (Tate Gallery, Londres), une pin-up, une bouteille de Coca-Cola et le mot « pop ». Cependant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pop-art/#i_4730

PRINCE RICHARD (1949- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 722 mots

L'artiste américain ne cessant d'écrire et de réinventer sa biographie, il n'est pas sûr qu'il soit bien né dans la partie américaine du canal de Panama. Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'il travailla aux archives du magazine Time et qu'il commença dans ce contexte ses premiers collages en 1975. Ses premières expositions débutent en 1977 et dévoilent un exercice de reca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-prince/#i_4730

RAUSCHENBERG ROBERT (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 564 mots

Dans le chapitre « Du monochrome aux Combine Paintings »  : […] Robert Rauschenberg est né à Port Arthur (Texas) en 1925. Sa formation de plasticien le conduit successivement au Kansas City Art Institute et au Black Mountain College en 1949. Il y suit l'enseignement de Josef Albers et se lie d'amitié avec Merce Cunningham, David Tudor et John Cage qui avait coutume de dire : « même le banal contient un potentiel esthétique ». Il y participe à un certain nombr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-rauschenberg/#i_4730

RAY MAN (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 2 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Ingres du XXe siècle, et ses violons »  : […] Avant de débarquer à Paris le 14 juillet 1921, Man Ray avait déjà accompli aux États-Unis des œuvres décisives, sans précédent dans son pays. Sa formation de dessinateur industriel, qui le prédisposait à devenir ingénieur ou architecte, l'incitait, en tant que peintre, à utiliser des outils de précision : la composition et le dessin de son tableau, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/man-ray/#i_4730

ROMAN CIESLEWICZ, LA FABRIQUE DES IMAGES (exposition)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 335 mots

Dans le chapitre « L’œil, la main »  : […] L’œuvre de Cieslewicz comprend des travaux de commande et des projets personnels, qui se nourrissent sans cesse les uns les autres. Les champs qu’elle recouvre sont d’une grande diversité : affiches de cinéma, de théâtre, pour les expositions du Centre Georges-Pompidou, mises en pages pour Elle, Vogue ou encore L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-cieslewicz-la-fabrique-des-images-exposition/#i_4730

ROSENQUIST JAMES (1933-2017)

  • Écrit par 
  • Charles SALA
  •  • 685 mots
  •  • 1 média

Représentant du pop art, le peintre américain James Rosenquist est né le 29 novembre 1933 à Grand Forks (Dakota du Nord). Après avoir suivi des cours au Minneapolis Institute of Art et étudié à l’université du Minnesota de 1952 à 1954, il se rend à New York où il intègre l’Art Students League . Parallèlement, il travaille comme peintre de panneaux publicitaires, une pratique qui influencera son œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-rosenquist/#i_4730

SPERO NANCY (1926-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Plasticienne américaine. Née en 1926 à Cleveland (Ohio), Nancy Spero sort diplômée en 1949 de l'Art Institute de Chicago et suit l'année suivante les cours d'André Lhote à l'école des Beaux-Arts de Paris. Avec son mari, l'artiste américain Leon Golub (1922-2004), Nancy Spero séjourne en Italie où elle étudie l'art étrusque, la peinture romaine et les fresques du Quattrocento. Après avoir passé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nancy-spero/#i_4730

STELLA FRANK (1936- )

  • Écrit par 
  • Bénédicte RAMADE
  •  • 1 708 mots

Dans le chapitre « Couleur, volume, courbe : la période « baroque » »  : […] Si Frank Stella n'a pas inventé le principe du shaped canvas , littéralement « châssis formé », principe attribué à l'artiste hongrois Laszlo Peri en 1922 pour son œuvre Construction en espace , l'américain en a poussé très loin l'application. Alliant la monumentalité des formats de l'expressionnisme abstrait à la sécheresse de ses séries de peintures sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-stella/#i_4730

SUPRÉMATISME

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 2 715 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sculpture et collages »  : […] La première phase du suprématisme sera marquée par cette liberté de la couleur qui entraîne Malevitch dans une richesse de formes géométriques sans poids, librement projetées dans un espace « illimité ». Les formes « flottantes », affirmant la liberté de déplacement dans un espace « sans dieu et sans matière », seront le but du peintre à partir du début du suprématisme. Cela conduira Malevitch à u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suprematisme/#i_4730

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Automatisme et hasard »  : […] « La médiocrité de notre univers, se demande Breton dans son Introduction au discours sur le peu de réalité , ne dépend-elle pas essentiellement de notre pouvoir d'énonciation ? » Une telle question manifeste l'intérêt porté par le surréalisme aux problèmes du langage. Cet intérêt n'est cependant pas littéraire, au sens habituel de ce mot. Il est fort proche, au contraire, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_4730

SURRÉALISME - Surréalisme et art

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 4 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le développement de l'art surréaliste »  : […] Les deux impulsions fondamentales sont fournies au mouvement surréaliste par Masson et Ernst. Le premier, qui débute presque dans la peinture (il n'a jamais participé au dadaïsme), croit pouvoir fournir d'emblée un équivalent de l'enregistrement écrit de l'«   automatisme psychique pur » par des dessins automatiques et des « peintures au sable » exécutées rapidement. Malgré leur liberté expressio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-surrealisme-et-art/#i_4730

TANGUY YVES (1900-1955)

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 1 417 mots

Dans le chapitre « Révélations et rencontres »  : […] Fils d'un capitaine au long cours, Yves Tanguy est né au ministère de la Marine, à Paris. Pilotin à dix-huit ans, il compromet définitivement sa carrière en se liant avec Jacques Prévert, en 1920, à la caserne de Lunéville. Libérés en 1922, les deux hommes écument les librairies parisiennes et découvrent chez Adrienne Monnier Les Chants de Maldoror de Lautréamont, puis la re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-tanguy/#i_4730

VILLEGLÉ JACQUES MAHÉ DE LA (1926- )

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 925 mots

Né à Quimper, Jacques de la Villeglé a rencontré Raymond Hains en 1945 à l'École des beaux-arts de Rennes : à partir de là, ils devaient travailler ensemble de nombreuses années durant. Dès 1947, à Saint-Malo, il commence à collecter des « objets trouvés » : fils de fer ou « débris éclatés du mur de l'Atlantique », et abandonne des études d'architecture pour s'installer à Paris à la fin de 1949. A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villegle-jacques-mahe-de-la/#i_4730

VORDEMBERGE-GILDEWART FRIEDRICH (1899-1962)

  • Écrit par 
  • Michel FRIZOT
  •  • 324 mots
  •  • 1 média

En 1919, Vordemberge-Gildewart étudie la sculpture et l'architecture à Hanovre, alors foyer actif d'art contemporain, où il vit de 1919 à 1935, période entrecoupée de nombreux voyages. Il pratique, à ce moment, un art géométrique à partir d'éléments simples. En 1924, il fonde avec Hans Nitzschke le groupe K, participe au mouvement Sturm, rencontre Jean Arp et Kurt Schwitters, qui habite Hanovre. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-vordemberge-gildewart/#i_4730

WEISS PETER (1916-1982)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 1 883 mots

Le nom de Peter Weiss , écrivain germano-suédois, reste attaché à son théâtre documentaire. Ce dernier, d'inspiration marxiste, dérive en partie de l'expérimentalisme des années 1920 ; il connut son heure vers la fin des années 1960 en République fédérale d'Allemagne, à côté des tentatives parallèles d'un Kipphardt ou d'un Hochhuth. Sa force s'alimente à sa fragilité même : la prise de parti à laq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-weiss/#i_4730

WESSELMANN TOM (1931-2004)

  • Écrit par 
  • Christophe DOMINO
  •  • 952 mots

En empruntant dans sa peinture certains traits à la communication commerciale, et plus encore, en traitant à satiété de l'objet idéal du consommateur moderne – le corps féminin mis au rang de marchandise désirable en même temps que confronté à l'héritage du nu artistique –, en jouant d'une fascination ironique pour la figure de la poupée gonflable et d'une réelle et inventive habileté quant aux qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tom-wesselmann/#i_4730

ZARCATE PIERRE (1951-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 190 mots

Monteur d'images et peintre. Né en 1951 à Paris, Pierre Zarcate réalise des dessins et des aquarelles sur papier, fondés sur la volonté de construire des formes par le jeu de la réflexion, à l'image de Klee et Kupka. Dès 1975, la galerie Chiron à Paris organise une exposition de ses œuvres. Dans les années 1980, Karl Flinker accueillera également les travaux de l'artiste. Figuratif à la fin des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-zarcate/#i_4730

Voir aussi

Pour citer l’article

Catherine VASSEUR, « COLLAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/collage/