POISSONS

Médias de l’article

Région pharyngienne et squelette viscéral

Région pharyngienne et squelette viscéral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Craniates : cladogramme

Craniates : cladogramme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Systèmes respiratoires

Systèmes respiratoires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Requin blanc

Requin blanc
Crédits : Jeff Rotman, Tony Stone Images/ Getty

photographie

Tous les médias


Les nageoires et la locomotion

Les nageoires paires (pectorales et pelviennes) présentent dans les différents groupes de Poissons des structures squelettiques très variées, étudiées par ailleurs. Quelques tentatives ont été faites pour rechercher un type primitif de nageoires et pour tracer les lignes évolutives de ces organes.

Les nageoires impaires ont, elles aussi, une organisation squelettique assez variable. La nageoire caudale, qui joue un rôle fondamental dans la locomotion des Poissons, est associée à la portion terminale postérieure du squelette axial. Chez les représentants les plus primitifs de toutes les sous-classes, la caudale est typiquement dissymétrique par rapport à un plan frontal ; on la dit hétérocerque. Les nageoires superficiellement symétriques des Téléostéens (caudale homocerque, bilobée) ou des Dipneustes actuels (caudale diphycerque, unilobée) sont des acquisitions secondaires. Quoi qu'on en pense couramment, les nageoires paires sont rarement utilisées comme moyen de propulsion chez les Poissons. Un Poisson allongé et souple comme une Roussette (Sélacien) ou une Anguille (Téléostéen) se déplace par de larges ondulations latérales de tout le corps, ondulations provoquées par les contractions dissymétriques des muscles métamériques, qui se propagent vers l'arrière, le long du corps.

Anguille

Anguille

photographie

Après avoir passé de six à dix ans en eau douce, l'anguille (Anguilla anguilla) atteint sa maturité sexuelle (passant de la couleur jaune au vert argenté), puis commence une longue migration (environ deux ans) vers la mer des Sargasses (Atlantique), où elle va se reproduire et mourir.... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Forces en jeu dans la nage

Forces en jeu dans la nage

dessin

Les forces en jeu dans la nage. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chez les Poissons plus typiquement « pisciformes » (Carpe, Truite, Thon...), dont la partie antérieure (tête et tronc) est peu souple, les ondulations affectent surtout la région caudale, mais le mécanisme est le même. Les mouvements latéraux ont pour effet de refouler l'eau obliquement vers l'arrière. La réaction de l'eau soumet le Poisson à une force de direction opposée, c'est-à-dire oblique vers l'avant. Cette force R peut se décomposer en deux forces dont elle est la résultante, deux forces rectangulaires F et L :

Saumon

Saumon

vidéo

Locomotion et morphologie chez les poissons : l'exemple du saumon.Les poissons, dans notre exemple le saumon, nagent en imprimant à leur corps un mouvement ondulatoire qui va de la tête à la queue. Les ondulations sont obtenues par contraction de masses musculaires, appelées myotomes,... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  POISSONS  » est également traité dans :

ACTINOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 761 mots
  •  • 9 médias

sarcoptérygiens, l'un des deux groupes d'ostéichthyens. Ils comptent dans la nature actuelle 23 712 espèces de poissons, dont l'immense majorité sont des téléostéens. Comme tous les ostéichthyens, ils présentent de grandes plaques osseuses dermiques couvrant la tête et la ceinture pectorale, des os prémaxillaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actinopterygiens/#i_91

AFRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Théodore MONOD
  •  • 5 806 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Peuplement animal »  : […] On a pu dire que, pour le zoogéographe, Africa is, above all, a land of fishes (A. Carr, 1964), et il faut avouer que la faune ichtyologique des eaux douces d'Afrique présente de notables particularités ; c'est ainsi que l'on trouve, sans tenir compte de quelques familles paléarctiques ou cosmopolites d'Afrique du Nord ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_91

AGASSIZ LOUIS (1807-1873)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul SCHAER
  •  • 445 mots
  •  • 1 média

Le naturaliste suisse Louis Agassiz commence sa carrière scientifique par une étude des poissons actuels de l'Amazone que suit une étude des poissons fossiles du Brésil. Il en établit un inventaire très précis. Ces travaux sont publiés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-agassiz/#i_91

ALIMENTATION (Aliments) - Classification et typologie

  • Écrit par 
  • Ambroise MARTIN
  •  • 4 566 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Viandes-œufs-poissons »  : […] variable et montre une prédominance des acides gras saturés chez les animaux terrestres. L'intérêt des poissons, et notamment des poissons gras, est de fournir des oméga 3 à longue chaîne qui sont des acides gras polyinsaturés que l'homme synthétise en quantité insuffisante à partir des oméga 3 à chaîne plus courte fournis par les végétaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-classification-et-typologie/#i_91

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les nuisances de constitution »  : […] Un autre exemple, sans doute plus intéressant parce que moins connu, est celui des poissons toxiphores. Ceux-ci se divisent en trois groupes selon l'organe dont la consommation peut être dangereuse : chair musculaire (ichtyo-sarco-toxisme), gonades et laitance (ichtyo-toxisme), foie (hépato-toxisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-risques-alimentaires/#i_91

AQUACULTURE

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 11 430 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La production aquacole dans le monde »  : […] La pisciculture est la branche de loin la plus importante de l'aquaculture. Elle produit un peu plus de 28 Mt, dont 23,8 Mt de poissons d'eau douce, quelque 2,8 Mt de poissons amphibiotiques (appelés également diadromes) et plus de 1,4 Mt de poissons marins. La pisciculture marine, la plus tard venue, reste de loin minoritaire. En mer, c'est l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquaculture/#i_91

ATLANTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 8 382 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Biologie »  : […] pêche porte d'une part sur les crustacés et les poissons de chalut, qui sont liés au fond, et d'autre part sur des poissons migrateurs, qui se groupent dans des eaux de température et de salinité aussi proches que possible d'un certain idéal, sauf à l'époque de la reproduction où ils se dispersent dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-atlantique/#i_91

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 549 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « La faune »  : […] On compte seulement 180 espèces de Poissons dans les eaux douces peu étendues. Beaucoup de familles importantes manquent, ainsi les Cyprinidés et les Cyprinodontides ; les Plotosidés sont peu nombreux et on ne trouve pas de poisson caractéristique des eaux dormantes (Whitley, 1959). Des formes archaïques sont à signaler : le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_91

BAÏKAL LAC

  • Écrit par 
  • Laure ARJAKOVSKY, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 4 057 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les organismes vivants »  : […] Cinquante-deux espèces de poissons peuplent le Baïkal ; près de la moitié sont de la famille des gobies, tels les coméphores (Comephorus baicalensis). Ces poissons, ne dépassant pas 20 centimètres de longueur, sont vivipares et peuvent supporter des pressions de 1 000 atmosphères. L'omoul, poisson […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/#i_91

BALTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 1 257 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Hydrologie et biologie »  : […] Les conditions de vie très particulières (faible salinité, forts contrastes de température) réduisent considérablement le nombre des espèces : il n'y a que 84 espèces animales au large de la Scanie, contre 1 500 au débouché du Skagerrak. De plus, ce sont souvent des espèces peu différenciées, et de taille médiocre. Par contre, les individus sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-baltique/#i_91

CELTIQUE MER

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 155 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Biologie et exploitation »  : […] de cascade entraînent une extrême prolifération du plancton, et par conséquent des poissons. La morue, qui fréquentait autrefois la mer Celtique, tend à la délaisser aujourd'hui, peut-être par suite d'une certaine élévation de température. Le maquereau, par contre, reste abondant. Le poisson de fond, surexploité par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-celtique/#i_91

CHONDRICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 411 mots
  •  • 7 médias

Le groupe des chondrichthyens (Chondrichthyes Huxley, 1880 ; du grec chondros, « cartilage », et ichthyos, « poisson »), ou « poissons cartilagineux », comprend actuellement les requins, les batomorphes (torpilles, poissons-scies et raies au sens large) et les chimaeroïdes (chimères) (fig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chondrichthyens/#i_91

CHONDROSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 1 310 mots
  •  • 2 médias

On croyait autrefois que les Chondrostéens, représentés dans la nature actuelle par les esturgeons et les Polyodontidés, étaient très proches des Sélaciens, en raison de leur allure générale et de leur faible ossification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chondrosteens/#i_91

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 515 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Disposition des appareils circulatoires »  : […] mollusques (fig. 4a) et les crustacés décapodes (fig. 4b), et la seconde est typique des poissons (fig. 4c). D'une façon générale, la résistance vasculaire branchiale chez ces animaux est plus faible que la résistance systémique. Cela permet, chez les poissons par exemple, de conserver une pression relativement élevée dans l'aorte dorsale et donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_91

CNIDOSPORIDIES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 2 448 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Mixosporidies »  : […] Leurs spores présentent deux capsules polaires. Les Mixosporidies sont typiquement des parasites des poissons chez lesquels elles produisent les maladies les plus diverses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cnidosporidies/#i_91

CŒLACANTHE

  • Écrit par 
  • Daniel ROBINEAU
  •  • 2 662 mots
  •  • 3 médias

Poissons marins de belle taille et d'aspect remarquable, les cœlacanthes ont été qualifiés de « fossiles vivants », car leurs ancêtres étaient déjà présents voici près de 400 millions d'années. Soixante ans après la découverte du premier cœlacanthe, une nouvelle espèce actuelle a été identifiée en 1998 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coelacanthe/#i_91

COMPORTEMENT ANIMAL - Communication animale

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 994 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Autres canaux de communication »  : […] Certains poissons émettent, grâce à des électrocytes (cellules musculaires modifiées), des signaux électriques qui varient selon le sexe et l'espèce, ainsi que selon l'état émotionnel de l'individu (au repos ou en période d'agressivité, par exemple). Chez le poisson-couteau, des signaux électriques émis par un mâle stimulent la ponte chez la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-communication-animale/#i_91

COPÉPODES

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 3 476 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le cas des Branchiura »  : […] Argulus est représenté en Europe par une cinquantaine d'espèces, toutes parasites de Poissons marins ou d'eau douce. L'une des plus communes dans nos régions est l'Argulus foliaceus, le « pou des carpes ». C'est un petit organisme plat, mesurant au plus 8 mm de longueur, dont la transparence permet de discerner l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copepodes/#i_91

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 239 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Splanchnocrâne des tétrapodes »  : […] La disposition primitive (cf. poissons, fig. 1) paraît réalisée chez un groupe ancien de poissons cuirassés sans mâchoires, les Ostéostracés, dont les arcs viscéraux, tous porteurs de branchies, formaient une série s'étendant sous le neurocrâne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_91

CROSSOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 541 mots

Le nom « crossoptérygidés » (Crossopterygidae) a été créé par le paléontologue britannique Thomas Henry Huxley (1825-1895) en 1861, pour désigner un ensemble de poissons comprenant les polyptères actuels (Polypterus) et divers poissons fossiles du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crossopterygiens/#i_91

CYCLOSTOMES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 724 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Quelques aspects de la biologie des cyclostomes »  : […] les lamproies parasitaires (exemple : Petromyzon marinus, la grande lamproie), qui vivent dans la mer, se nourrissent de la chair d'autres poissons pendant plusieurs années, puis remontent le cours d'un fleuve, où elles viennent se reproduire après avoir cessé toute prise de nourriture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclostomes/#i_91

DENTS

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 6 074 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Poissons »  : […] Les Placodermes n'ont pas de véritables dents, mais plutôt des plaques dentaires assez particulières. Chez les requins, les dents sont de formes assez variées, dérivées du type haplodonte par un aplatissement plus ou moins prononcé. Elles portent parfois des crénelures périphériques. Certaines raies ont des dents « en pavés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dents/#i_91

DIPNEUSTES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 224 mots
  •  • 4 médias

Les dipneustes sont des poissons osseux (ostéichthyens) des fleuves et marécages tropicaux ou équatoriaux. Ils sont caractérisés par un grand nombre de spécialisations très poussées (plaques dentaires sur les mâchoires, etc.), mais ils partagent avec les vertébrés terrestres (tétrapodes) plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipneustes/#i_91

DISTOMATOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 764 mots
  •  • 1 média

cercaires, qui vont se libérer pour aller, soit s'enkyster sur des végétaux aquatiques, soit envahir un deuxième hôte intermédiaire, poisson ou crustacé. Les métacercaires enkystées représentent la forme infestante. L'homme les absorbe en consommant des végétaux aquatiques ou en mangeant des poissons ou crustacés crus ou insuffisamment cuits. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distomatoses/#i_91

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 452 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Écologie de la biodiversité et environnement »  : […] environs de 40 t/ha/an). Dans les lacs, la dominance relative des poissons chasseurs à vue (comme la perche à l'état juvénile) et des poissons filtreurs (comme l'alose à gésier ou la brême) détermine la transparence de l'eau. Les premiers diminuent, en les consommant, la quantité moyenne d'organismes zooplanctoniques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_91

ENTELOGNATHUS PRIMORDIALIS

  • Écrit par 
  • Gaël CLÉMENT
  •  • 1 140 mots
  •  • 1 média

(signifiant animal primordial à mâchoires complètes) est un petit poisson fossile vieux d’environ 420 millions d’années qui a été mis au jour dans la province du Yunnan, dans le sud de la Chine. L’étude de ce fossile viendrait bouleverser les hypothèses de l'évolution des vertébrés à mâchoires (M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entelognathus-primordialis/#i_91

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 442 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pourquoi réintroduire les protéines animales ? »  : […] La proposition de la Commission européenne d’autoriser l’utilisation de P.A.T. pour l’alimentation des poissons d’élevage repose sur plusieurs éléments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farines-animales/#i_91

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 137 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les espèces animales marines »  : […] En mer, l'exploitation doit se comprendre au regard des enjeux humains : plus d'un milliard d'hommes dépendent du poisson comme source principale de nourriture (avec de grandes disparités, puisque l'Afrique ne consomme que 6,5 p. 100 de la production) et, pour 56 p. 100 de la population mondiale, le poisson représente au moins 20 p. 100 de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/#i_91

GNATHOSTOMES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 2 143 mots
  •  • 2 médias

dents, telles nos propres mâchoires. Dans la nature actuelle, les gnathostomes comprennent environ 50 800 espèces, comprenant la plupart des poissons, mais aussi tous les tétrapodes (cf. tétrapodomorphes). Au cours de l'histoire des vertébrés, les gnathostomes apparaissent dès l'Ordovicien supérieur, il y a 445 millions d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnathostomes/#i_91

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 346 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Mécanismes d'action et effets physiologiques »  : […] et, très généralement, l'osmorégulation. C'est ainsi que chez les Poissons Téléostéens, la prolactine permet la survie en eau douce après hypophysectomie, en agissant sur plusieurs effecteurs (surtout la branchie, au niveau de laquelle elle diminue la perte de sodium). Par manque de prolactines purifiées des diverses classes de Vertébrés, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones/#i_91

LAMPRIS GUTTATUS

  • Écrit par 
  • Lionel CAVIN
  •  • 1 044 mots
  •  • 1 média

(Lampris guttatus) est un poisson coloré pouvant atteindre deux mètres de longueur pour un poids de 270 kilogrammes (la longueur moyenne étant de 1,20 m). De forme presque circulaire, il se rencontre dans tous les océans tropicaux et tempérés, où il évolue dans les zones épipélagique et mésopélagique en agitant ses grandes nageoires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lampris-guttatus/#i_91

LEHMAN JEAN-PIERRE (1914-1981)

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 1 256 mots

munis de mâchoires, les Gnathostomes, il étudiera beaucoup les Placodermes, poissons cuirassés du Dévonien (Paléozoïque) dont il collecte lui-même les fossiles au cours de diverses missions. C'est au Tafilalet (Maroc) qu'il découvre Titanichthys, un grand placoderme. On lui doit des descriptions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-lehman/#i_91

MALACOSTRACÉS

  • Écrit par 
  • Jacques FOREST
  •  • 10 015 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les isopodes et leurs réussites adaptatives »  : […] formes libres carnassières à pièces buccales broyeuses, telles que les Bathynomus, géants déjà cités, pour arriver à d'autres, comme les Anilocra, à pièces buccales suceuses, vivant en permanence sur des Poissons, où on les observe souvent, sortes de gros cloportes fixés sur les flancs, en arrière de la tête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malacostraces/#i_91

MÉDITERRANÉE MER

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • François DOUMENGE, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • Universalis
  •  • 4 811 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Biologie »  : […] L'influence des deltas s'étend à de larges franges lagunaires où se trouvent crustacés et poissons, se reproduisant en mer et venant se développer dans les milieux saumâtres (anguille, diverses espèces de muges, bar, daurade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-mediterranee/#i_91

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 025 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Rappel anatomique »  : […] La structure du pterygium ichthyen est extrêmement variable. On trouvera aux articles acanthodiens, actinoptérygiens, chondrichthyens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/#i_91

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 684 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Poissons »  : […] De nombreux poissons marins se livrent à des déplacements saisonniers, et parmi eux beaucoup d'espèces de grande importance économique. Plusieurs catégories de migrateurs peuvent être distinguées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/#i_91

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie pélagique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 7 201 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Particularités biologiques »  : […] Parmi les poissons, la morue, le merlan, l'églefin, bref la plupart des gadidés, sont des nectobenthiques permanents à l'état adulte et nagent constamment à quelques mètres au-dessus du fond. Il en est probablement de même de beaucoup d'espèces de la famille des sparidés (daurades, bars, dentés, pagres, pageots...). En revanche, les diverses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-pelagique/#i_91

OCÉAN ET MERS (Vie marine) - Vie benthique

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER, 
  • Jean-Marie PÉRÈS
  •  • 5 291 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Macrophages »  : […] Les macrophages se rencontrent surtout parmi les espèces relativement mobiles : poissons, grands crustacés décapodes, mollusques céphalopodes, qui chassent, ou guettent à l'affût, des proies très diverses. Les poissons benthiques se nourrissent le plus souvent de mollusques (surtout bivalves), d'annélides polychètes et de crustacés ; les crustacés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ocean-et-mers-vie-marine-vie-benthique/#i_91

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Dans le chapitre «  Les risques environnementaux »  : […] clos. En revanche, ce problème existe pour quelques espèces aquatiques ou aériennes. C'est pour cette raison que divers poissons transgéniques dont la croissance est accélérée (saumon, truite, tilapia, carpe, poisson-chat) ne font pas encore, dans aucun pays, l'objet d'une autorisation d'exploitation dans des élevages industriels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-les-risques/

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Osmorégulation des Vertébrés »  : […] Les Poissons téléostéens et les Tétrapodes sont tous hypo-osmotiques à l'eau de mer ; leur concentration interne, voisine de 300 milliosmoles par litre, n'est que le tiers de celle du milieu externe. Le cas classique du Téléostéen marin, représenté dans la figure, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_91

OSTÉICHTHYENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 1 140 mots
  •  • 2 médias

groupe monophylétique de vertébrés à mâchoires, ou gnathostomes (cf. gnathostomes), qui comprend non seulement la plupart des poissons actuels (cf. actinoptérygiens, sarcoptérygiens), mais aussi l'ensemble des tétrapodes, vertébrés pourvus de membres et, pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osteichthyens/#i_91

PAULY DANIEL (1946-    )

  • Écrit par 
  • Philippe CURY
  •  • 980 mots

de Kiel sous la direction de Gotthilf Hempel, qui deviendra son père spirituel, puis obtient, en 1979, un doctorat en biologie des pêches dans lequel il établit la relation entre la taille des branchies des poissons et leur croissance (travail qu'il reprendra en 2009 dans un livre consacré au rôle de l'oxygène en écologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-pauly/#i_91

PÊCHE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TROADEC
  •  • 4 850 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Effets directs sur les stocks »  : […] L'effectif des classes d'âge qui entrent chaque année dans la phase exploitée fluctue en fonction des conditions environnementales qui ont régné pendant la maturation sexuelle des reproducteurs et, surtout, pendant les phases précoces (œufs, larves et alevins). Or ces conditions changent d'une année sur l'autre en fonction des variations du climat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche/#i_91

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones de poissons »  : […] Un poisson blessé est capable d'avertir ses congénères par l'émission d'une substance d'alarme, qui provoque chez ceux-ci une réaction de fuite. Cette substance produite par des cellules épidermiques spécialisées ne peut être émise que s'il y a lésion au niveau de la peau. Chez les vairons, on pensait qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_91

PHOTOGENÈSE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BASSOT
  •  • 6 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Problèmes généraux »  : […] que présentent les photophores « oculiformes ». De tels organes existent chez des Poissons, des Euphausiacés, des Céphalopodes, et peuvent être glandulaires aussi bien que bactériens. La disposition de leurs éléments constitutifs évoque le plan d'organisation d'un œil de Vertébré et pose le même problème crucial de corrélation évolutive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photogenese-biologie/#i_91

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 852 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Pollution « chimique » »  : […] nord-américains, qui présentent une pollution chronique marquée par une bioamplification importante des PCB dans les réseaux trophiques des poissons d'intérêt halieutique. Alors que la teneur en PCB des eaux des Grands Lacs atteint en moyenne 0,005 ppb, elle peut atteindre environ 4,53 ppm dans les tissus des truites et à 124 ppm dans les œufs de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_91

PRÉDATION

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 2 945 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La prédation chez les invertébrés »  : […] On peut sans doute ranger dans la catégorie des pièges les cas innombrables où des poissons, par exemple, présentent une homochromie quasi parfaite avec le substrat, ce qui leur permet de s'approcher de leur proie sans que celle-ci le soupçonne. Certaines espèces comme la baudroie s'enterrent dans le sable et ne laissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predation/

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 692 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les protéines animales »  : […] Les muscles de poisson présentent de nombreuses analogies avec ceux de la viande. Parmi les différences, la teneur moins grande en tissu conjonctif confère au poisson une tendreté plus importante, mais la baisse plus faible du pH entraîne un risque de contamination bactérienne plus élevé. La maturation est plus rapide chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_91

RÉCIFS CORALLIENS

  • Écrit par 
  • Pascale JOANNOT
  •  • 6 422 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Conséquences pour l'homme des pressions sur les récifs coralliens »  : […] publique. Il peut en effet se développer sur un récif en mauvais état une flambée de ciguatera, intoxication provoquée par la consommation de poissons récifaux. Présente dans les régions intertropicales coralliennes, la ciguatera, appelée familièrement « la gratte » dans le Pacifique sud, est due à un dinoflagellé : Gambierdiscus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recifs-coralliens/#i_91

RONDELET GUILLAUME (1507-1566)

  • Écrit par 
  • Claire BOUYRE
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ses travaux scientifiques »  : […] La première partie est consacrée aux poissons marins tandis que l’autre s’intéresse aux poissons d’eau douce. Comme il le déclare lui-même dans sa préface, Rondelet se distingue de ses prédécesseurs par son effort d’observation. Il utilise le témoignage de plusieurs auteurs anciens (Aristote, Théophraste, Pline l’Ancien), mais s’appuie également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-rondelet/#i_91

SARCOPTÉRYGIENS

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 3 888 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Phylogénie »  : […] groupe. En effet, on a découvert dans le Dévonien inférieur et le Silurien supérieur de Chine et du Vietnam un poisson énigmatique, Psarolepis romeri X. B. Yu 1998, qui présente au moins certains des caractères généraux des sarcoptérygiens (articulation intracrânienne, os dermiques tapissés d'un tissu dur particulier, la cosmine), mais aussi des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarcopterygiens/#i_91

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 030 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Autres systèmes de différenciation sexuelle chez les vertébrés »  : […] pouvant autant masculiniser que féminiser dans les systèmes XY et ZW, selon les espèces. Chez les Poissons, contrairement à la plupart des vertébrés pour qui les différents sexes sont représentés par des individus différents (gonochorisme), des centaines d'espèces sont hermaphrodites, pouvant aussi bien passer du sexe mâle au sexe femelle ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_91

STENSIÖ ERICK HELGE ANDERSON (1891-1984)

  • Écrit par 
  • Michèle LE GOAZIGO
  •  • 349 mots

Paléontologiste suédois. Après avoir étudié les sciences à l'université d'Uppsala, Erick Helge Anderson Stensiö, né à Döderhuit, est nommé professeur en 1923, puis directeur du département de paléozoologie du Muséum d'histoire naturelle de Stockholm. Il participe ensuite à sept expéditions dans le Spitzberg, où il récolte, dans les terrains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erick-helge-anderson-stensio/#i_91

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 204 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Phorésie et commensalisme »  : […] s'accompagne alors d'un avantage alimentaire et tend à devenir commensalisme, association dans laquelle la contribution d'une espèce à la recherche alimentaire est primordiale pour l'autre. Les poissons qualifiés de pilotes (Naucrates ductor) accompagnent, pour la même raison, requins (Carcharias) et raies (Manta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_91

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 7 295 mots
  •  • 21 médias

biologique, écologique, représente un remarquable succès évolutif. Avec environ vingt-cinq mille espèces, non seulement il est le groupe de Poissons de beaucoup le plus nombreux, mais, en outre, il compte à peu près autant d'espèces que tous les autres Vertébrés réunis. On trouve des Téléostéens dans tous les milieux aquatiques, marins ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_91

TERRITOIRE, éthologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RUWET
  •  • 2 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Poissons »  : […] Le profane imagine surtout des bancs de harengs et de sardines, mais l'aquariophilie a popularisé la notion de « vie familiale » chez les Poissons. Ceux-ci présentent en fait une gamme très variée de toutes les structures sociales possibles. Le banc en est la forme la plus simple. C'est un rassemblement cohérent, massif, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/territoire-ethologie/#i_91

TÉTRAPODES

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 614 mots
  •  • 1 média

les sarcoptérygiens, qui comprend aussi deux groupes de poissons actuels, les cœlacanthes et les dipneustes, ainsi qu'un grand nombre de groupes éteints. Parmi ces derniers, certains sont plus étroitement apparentés aux tétrapodes qu'aux autres sarcoptérygiens et possèdent des narines internes, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetrapodes/#i_91

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 980 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les animaux aquatiques : une endothermie est-elle possible ? »  : […] si leur métabolisme est élevé, sauf si l'animal dispose d'un échangeur thermique placé entre les branchies et le reste du corps. C'est ce qui est réalisé chez certains poissons, comme le thon ou le requin, qui, grâce à un système à contre-courant d'irrigation des muscles, peuvent ainsi conserver localement une partie de la chaleur qu'ils produisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoregulation-biologie/#i_91

VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Charles DEVILLERS, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 9 712 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classification »  : […] À l'autre extrémité du phylum, en est-il de même pour ce qu'on appelle communément Poissons ? Jusque vers les années vingt, l'appellation de Poissons s'appliquait, peut-on dire, à tout ce qui n'était pas Tétrapode : Lamproies, Poissons cartilagineux (requins, raies), Poissons cuirassés du Primaire, Poissons osseux (Actinoptérygiens, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres/#i_91

VERTÈBRES ET RACHIS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Claude GILLOT
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Anatomie comparée du squelette axial »  : […] Parmi les Poissons, on observe autant de variations, mais, tandis que le nombre individuel de vertèbres est stable chez les Tétrapodes, c'est un caractère fluctuant chez les Poissons. Une espèce est souvent définie non pas par le nombre de vertèbres, mais par la moyenne vertébrale, donnée statistique établie sur un échantillon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres-et-rachis/#i_91

VIROSES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 2 576 mots

Dans le chapitre « Viroses des poïkilothermes »  : […] L'incidence économique des maladies à virus des poissons est telle qu'elles sont inscrites sur la liste des maladies à déclaration obligatoire du code de l'Office international des épizooties. Les affections les plus sévères que l'on trouve chez les poissons d'élevage sont : la nécrose pancréatique infectieuse des Salmonidés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-animales/#i_91

VOL ANIMAL

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 8 256 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Autres Vertébrés volants »  : […] Parmi les Poissons cartilagineux, ou Chondrichthyens, les énormes raies Manta sont capables d'effectuer des sauts hors de l'eau, mais on ne peut qualifier de vol ces incursions très limitées dans le milieu aérien. Chez les Téléostéens, les poissons volants les plus connus sont les Exocets qui planent au moyen de leurs grandes nageoires pectorales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vol-animal/#i_91

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, Yves FRANÇOIS, « POISSONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/