Yves FRANÇOIS

ancien professeur à la faculté des sciences, université de Paris-VII

CÉPHALOCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 679 mots

On désigne communément sous le nom d'Amphioxus, car ils sont pointus aux deux extrémités, des animaux marins de petite taille dont l'organisation comporte plusieurs traits fondamentaux que l'on retrouve chez les Vertébrés : le pharynx est perforé par des fentes latérales, le système nerveux est un tube, dorsal par rapport au tube digestif ; l'axe squelettiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cephalocordes/#i_0

CHONDROSTÉENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 1 315 mots

On croyait autrefois que les Chondrostéens, représentés dans la nature actuelle par les esturgeons et les Polyodontidés, étaient très proches des Sélaciens, en raison de leur allure générale et de leur faible ossification.Aujourd'hui, au contraire, tous les auteurs soulignent leurs affinités avec les plus archaïques représentants d'un vaste groupe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chondrosteens/#i_0

CORDÉS ou CHORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 986 mots

L'opposition traditionnellement admise, depuis Lamarck, entre Vertébrés et Invertébrés est parfaitement artificielle. En fait, l'opposition Vertébrés-Invertébrés est d'autant moins justifiée que les Vertébrés sont étroitement apparentés à d'authentiques Invertébrés longtemps réunis sous le nom de Procordés : d'une part les amphioxus, qui sont de petits ani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordes-chordes/#i_0

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 5 264 mots

L'ambiguïté de la notion de crâne traduit bien la dualité anatomique du squelette céphalique humain. Souffrir de névralgie faciale ou se plaindre de douleurs crâniennes (céphalées) ne prête guère à confusion : massif facial et boîte crânienne réagissent différemment. Cependant, cet objet composite dont la souffrance sépare les deux parties est couramment d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_0

MARSUPIAUX ou MÉTATHÉRIENS

  • Écrit par 
  • Michel TRANIER, 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 5 058 mots

Les Marsupiaux, mammifères à poche (Métathériens), diffèrent des mammifères typiques (Euthériens), placentaires, par des détails anatomiques (organisation de l'appareil génital), mais aussi par les modalités de la reproduction et les soins donnés aux jeunes.Bien que l'anatomie des Marsupiaux présente assez d'homogénéité pour qu'on les ait rassemblés naguè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsupiaux-metatheriens/#i_0

MONOTRÈMES ou PROTOTHÉRIENS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 1 576 mots

Par leur revêtement de poils et leurs glandes mammaires, leur diaphragme et leur cœur à quatre cavités, leur articulation mandibulaire et leur oreille moyenne, leur homéothermie et quelques autres caractères, les Monotrèmes, qui vivent dans la région faunistique australienne, sont indiscutablement des Mammifères. Cependant, ils possèdent aussi quelques di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monotremes-prototheriens/#i_0

POGONOPHORES

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 2 109 mots

En 1914, le zoologiste français M. Caullery décrit, sous le nom de Siboglinum, un curieux ver tubicole récolté en 1900 par l'expédition océanographique du Siboga. L'animal, obtenu en grandes quantités dans plusieurs stations d'Indonésie entre 400 et 2 000 mètres de profondeur, rappelait vaguement certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pogonophores/#i_0

POISSONS

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 10 100 mots

Jusqu'à la fin du xixe siècle, l'accord était général pour considérer les Poissons comme une vaste classe de Vertébrés au même titre et sur le même plan que les Amphibiens, les Reptiles, les O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_0

SQUELETTE

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • E.U., 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 5 790 mots

Le squelette varie considérablement, chez les végétaux comme chez les animaux, tant par sa nature physico-chimique que par son mode de formation et par ses relations avec les éléments cellulaires ou tissulaires. Pourtant, il constitue toujours la partie de l'organisme qui assure la rigidité du corps. En ce sens, il est bien plus facile de définir le squelette par sa fonction essentielle – le souti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/squelette/#i_0

STOMOCORDÉS ou HÉMICORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 1 466 mots

L'embranchement des Stomocordés (ou Hémicordés) groupe des Invertébrés marins assez différents morphologiquement ; des traits communs d'organisation justifient cependant le rapprochement des deux classes principales : les Entéropneustes que l'on décrira avec quelques détails et les Ptérobranches que l'on comparera aux précédents.Les Entéropneustes sont des vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stomocordes-hemicordes/#i_0

TÉLÉOSTÉENS ET HOLOSTÉENS

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 7 343 mots

Legroupe des Téléostéens, par sa diversité morphologique, biologique, écologique, représente un remarquable succès évolutif. Avec environ vingt-cinq mille espèces, non seulement il est le groupe de Poissons de beaucoup le plus nombreux, mais, en outre, il compte à peu près autant d'espèces que tous les autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teleosteens-et-holosteens/#i_0

TUNICIERS ou UROCORDÉS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 3 863 mots

Les Tuniciers, ou Urocordés, sont des organismes marins qui ont en commun plusieurs traits d'organisation originaux ; en particulier, leur corps est généralement entouré par un revêtement épais, la tunique. Ils présentent des affinités profondes avec l'Amphioxus et avec les Vertébrés, mais, faute de documents paléontologiques, les relat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuniciers-urocordes/#i_0

VERTÈBRES ET RACHIS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Yves FRANÇOIS
  •  • 4 625 mots

La colonne vertébrale, ou rachis, est une tige formée de petits éléments osseux juxtaposés, les vertèbres, articulés entre eux : elle est donc très solide mais flexible.Caractérisée par sa situation, à la fois axiale et dorsale, par sa continuité, de la base du crâne jusqu'au bassin, et par son rôle de protection de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres-et-rachis/#i_0