AGASSIZ LOUIS (1807-1873)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le naturaliste suisse Louis Agassiz commence sa carrière scientifique par une étude des poissons actuels de l'Amazone que suit une étude des poissons fossiles du Brésil. Il en établit un inventaire très précis. Ces travaux sont publiés dans les cinq volumes des Recherches sur les poissons fossiles (1833-1844), où sont mentionnées mille sept cents espèces ; l'ouvrage, qui se distingue par la qualité de l'analyse servie par une illustration de premier ordre, jouera un rôle pionnier dans l'étude systématique des faunes marines éteintes. Il mène, parallèlement à cette étude, des travaux sur les échinodermes fossiles et entreprend bientôt des essais de glaciologie sur le glacier de l'Aar, qui restera attaché à son nom. Agassiz met en évidence le rôle des glaciers dans la morphologie quaternaire des continents (caractères du modèle glaciaire en montagne).

Louis Agassiz

Louis Agassiz

photographie

Le naturaliste suisse Louis Agassiz (1807-1873). En 1846, il émigre aux États-Unis et, en 1848, il est à Harvard où il crée un musée de zoologie comparée. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

En 1846, il s'embarque pour les États-Unis. Là, il entreprend une série de travaux sur l'histoire naturelle des États-Unis, travaux qu'il réunira en quatre volumes : Contribution à l'histoire naturelle des États-Unis (Contributions to the Natural History of the United States, 1857-1862), ouvrage qui se veut de vulgarisation scientifique. Ce désir d'ouvrir au grand public le domaine scientifique s'exprime davantage encore à travers les nombreuses conférences que donne Agassiz dans ce pays. Il a voulu aiguiser et développer l'esprit scientifique aux États-Unis ; il y a réussi, car son recueil Méthodes d'étude en histoire naturelle a été édité dix-neuf fois. Parallèlement, il reprend ses travaux sur les poissons et constitue une collection au musée de Zoologie comparée qu'il crée à Harvard, où il émigre dès 1848. Son rôle fut capital dans l'orientation de la politique scientifique des États-Unis : réforme des sciences naturelles, fondation de l'Académie des sciences et de l'université Cornell.

Un aspect étonnant de la carrière d'Agassiz est sa lutte contre Darwin. Paradoxalement, ce pionnier en ichtyologie et paléontologie, ce précurseur en embryologie, qui le premier a mis en évidence la relation entre l'évolution embryonnaire et paléontologique – autrement dit le lien entre l'ontogénie et la phylogénie –, est toujours resté, jusqu'à la fin de sa vie, antiévolutionniste. Bien qu'il ait fourni par ses travaux paléontologiques une source d'informations aux évolutionnistes, il a toujours défendu la théorie de la fixité des espèces et des créations spéciales.

—  Jean-Paul SCHAER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  AGASSIZ LOUIS (1807-1873)  » est également traité dans :

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 655 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reconstruire le climat passé »  : […] Les débuts de la paléoclimatologie remontent au début du xix e  siècle avec les travaux de Louis Agassiz, un paléontologiste suisse, sur les périodes glaciaires du Quaternaire. Il proposa, lors de son discours de Neuchâtel (Suisse) en 1837, que les blocs erratiques observés dans les plaines du Jura et des Alpes étaient la preuve de l'extension ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climatologie/#i_40284

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] La glaciologie a débuté très tôt, avec l'étude des glaciers alpins par des naturalistes de Suisse romande, tel Horace-Bénédict de Saussure (1740-1799). En 1815, Perraudin convainc J. de Charpentier que les glaciers ont autrefois recouvert toute la Suisse, et en 1836, celui-ci convainc Louis Agassiz. Ce dernier, entre 1827 et 1840, poursuit des observations sur l'Unteraargletscher avec d'autres gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_40284

PALÉOCLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 8 061 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les isotopes de l'oxygène »  : […] D'un composé oxygéné à un autre, le rapport des abondances isotopiques 18 O/ 16 O présente de petites variations, exprimées par l'écart relatif en pour mille (δ  18 O) de l'échantillon par rapport à un standard international : Deux composés sont utilisés couramment pour reconstituer les paléoclimats : les glaces polaires et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoclimatologie/#i_40284

PLACODERMES

  • Écrit par 
  • Hervé Léo LELIÈVRE
  •  • 1 796 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Phylogénie »  : […] C'est le naturaliste suisse Louis Agassiz (1807-1873) qui reconnut le premier, en 1844, la nature ichthyenne des placodermes – ils étaient jusqu'alors confondus avec des tortues. De nos jours, ils sont considérés comme un groupe naturel (monophylétique), bien que leurs affinités soient régulièrement revisitées. Ainsi, dans les années 1960, les paléontologues suédois Erick Stensiö (1891-1984) et T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/placodermes/#i_40284

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le point de départ : moraines et roches striées, critères d’une glaciation »  : […] En 1840, Louis Agassiz, géologue d’origine suisse, publie une étude sur les glaciers dans laquelle il décrit leur formation et leur déplacement. Les moraines sont formées des débris tombés des falaises ou arrachés aux roches sous-jacentes, graviers ou blocs transportés, poussés par le glacier. Dans le même temps, le glacier « laboure le terrain qu’il parcourt », polissant et striant les roches. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_40284

Pour citer l’article

Jean-Paul SCHAER, « AGASSIZ LOUIS - (1807-1873) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-agassiz/