PÉTROLELe transport

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le transport du pétrole par pipeline

C'est aux États-Unis en 1865 que fut utilisée, pour la première fois, une conduite pour évacuer la production d'un gisement. Depuis lors, l'emploi de ce mode de transport des hydrocarbures liquides ou gazeux s'est généralisé, d'abord aux États-Unis, puis dans le reste du monde.

À l'heure actuelle, le réseau mondial en service atteint plus de 1 million de kilomètres de conduites, dont près des trois quarts sont utilisées au transport du pétrole brut et le reste au transport des produits finis. Les plus importants pipelines se trouvent, pour le transport du pétrole brut, en ex-U.R.S.S. où le plus long avoisine 5 000 kilomètres pour un diamètre de 48 pouces (environ 122 cm). En ce qui concerne les produits finis, le plus long est installé aux États-Unis (Baton Rouge - Grennsboro) et mesure 6 350 kilomètres. Les débits les plus importants se trouvent au Moyen-Orient, tel le Sumed (Suez-Méditerranée), qui peut atteindre 120 Mt/an.

Les grands réseaux de pipelines sont destinés à couvrir plusieurs types de besoins :

– dans les pays à la fois grands producteurs et grands consommateurs, la fonction essentielle du pipeline est de relier les gisements de pétrole aux raffineries (cas des États-Unis et de l'ex-U.R.S.S.) ;

– dans les pays grands producteurs et exportateurs, le rôle des conduites est principalement de transporter le pétrole brut depuis les gisements jusqu'à des terminaux de chargement pour navires pétroliers ; c'est le cas, notamment, de l'Afrique du Nord, de l'Alaska et du Moyen-Orient, où certains pipelines aboutissent à des ports situés dans des pays étrangers aux pays producteurs d'origine. Diverses considérations stratégiques peuvent également intervenir dans le choix des tracés. C'est ainsi qu'en 2003 un pipeline reliant Doba au Tchad au terminal de Kribi au Cameroun a été mis en service pour acheminer le pétrole tchadien jusqu'à l'Atlantique. Depuis 2005, un pipeline de 1 768 kilomètres relie Bakou, situé en Azerbaïdjan sur la mer Caspienne, à Ceyhan en Turquie sur la Méditerranée, via Tbilissi en Géorgie (pipeline BTC). Il a été réalisé par un consortium regroupant 11 compagnies pétrolières, avec un coût de 3 milliards de dollars, compte tenu des difficultés rencontrées (passage à 2 800 mètres d'altitude notamment). Il évite en particulier que le pétrole évacué transite par la mer Noire, le détroit du Bosphore étant déjà très encombré par le trafic maritime ;

– dans les grandes régions consommatrices, les pipelines servent principalement à alimenter les raffineries situées dans l'intérieur à partir des ports d'importation du pétrole brut ; c'est le cas, en Europe, du pipeline sud-européen, construit en 1962 pour relier Fos-sur-Mer à Karlsruhe ; il dessert au total cinq raffineries situées en France, en Suisse et en Allemagne ;

– dans des régions intermédiaires, le pipeline permet de raccourcir économiquement les routes maritimes ; c'est le cas du Sumed (Suez-Méditerranée) ou du T.I.P. (Trans-Israël Pipeline).

Il convient de signaler également la particularité des pipelines immergés, destinés à relier les puits de pétrole offshore aux ports de chargement ou aux zones de consommation (à cet égard, citons le réseau très dense de la mer du Nord).

Par ailleurs, en France existent des pipelines à produits finis, l'un au départ du Havre qui dessert la région parisienne, Orléans et Tours (Société Trapil), et l'autre au départ de Fos-sur-Mer pour desservir la vallée du Rhône (Société du Pipeline Méditerranée-Rhône). Il s'y ajoute le réseau des oléoducs de l'O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord), utilisé à des fins civiles (Pipeline Donages-Meulun-Metz).

Le développement considérable du transport par pipeline a été une des réponses aux nombreux besoins entraînés par l'accroissement de la consommation des hydrocarbures, d'abord pour des raisons économiques, puis du fait des avantages spécifiques qu'il présente (parfaite adaptation au transport de produits liquides, pertes d'énergie minimales, optimisation de tracé, faible sensibilité au relief et aux conditions géographiques et climatiques, emprise au sol presque nulle et adaptation à l'automatisme).

Le pipeline est constitué d'un tube dans l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Évolution du transport maritime de pétrole brut et de produits pétroliers

Évolution du transport maritime de pétrole brut et de produits pétroliers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Échanges de pétrole brut et de produits finis

Échanges de pétrole brut et de produits finis
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Pétrole dans le monde

Pétrole dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Immatriculation des navires pétroliers supérieurs à 500 tpl

Immatriculation des navires pétroliers supérieurs à 500 tpl
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : capitaine au long cours, directeur général de la Société maritime British Petroleum
  • : ancien président de la Compagnie nationale de navigation

Classification

Autres références

«  PÉTROLE  » est également traité dans :

PÉTROLE - Le pétrole brut

  • Écrit par 
  • Bernard TISSOT
  •  • 3 437 mots
  •  • 6 médias

Le pétrole brut est un fluide constitué principalement d'hydrocarbures ; il contient également des composés organiques soufrés, oxygénés et azotés. On le rencontre dans les bassins sédimentaires, où il occupe les vides de roches poreuses appelées réservoirs. Les gisements de pétrole correspondent à une accumulation dans une zone où le réservoir présente des caractéristiques favorables et constitue […] Lire la suite

PÉTROLE - Géographie du pétrole

  • Écrit par 
  • Christophe BÉLORGEOT
  •  • 5 064 mots
  •  • 3 médias

Dans les vingt années qui ont précédé le premier choc pétrolier, de 1953 à 1973, la production mondiale de pétrole brut a plus que quadruplé, progressant de 654 millions de tonnes (Mt) à 2 870 Mt. Sous l'effet de la hausse brutale des prix, initiée en 1973, sa croissance s'est ralentie et, après avoir atteint 3 190 Mt en 1979, le deuxième choc pétrolier a entraîné une baisse de la production, la r […] Lire la suite

PÉTROLE - L'exploration pétrolière

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON
  •  • 6 936 mots
  •  • 3 médias

L'exploration (ou prospection) pétrolière a pour but la découverte d'accumulations d'hydrocarbures liquides et gazeux éventuellement solides, techniquement et économiquement exploitables. Ces gisements se rencontrent plus ou moins profondément dans les bassins sédimentaires où ils sont reconnus par des forages. L […] Lire la suite

PÉTROLE - L'exploitation des gisements

  • Écrit par 
  • Yves BARBIER, 
  • Daniel CHAMPLON, 
  • Pierre SIMANDOUX
  •  • 7 214 mots
  •  • 4 médias

S'il incombe aux équipes de prospection de trouver des gisements, le rôle de celles qui sont chargées de la production est d'en tirer le meilleur parti. Essentiellement empirique d'abord, l'extraction des hydrocarbures, pétrole et gaz naturel, est progressivement devenue une technique étayée sur des bases sci […] Lire la suite

PÉTROLE - Économie pétrolière

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BOURDAIRE
  •  • 7 219 mots
  •  • 4 médias

L'industrie pétrolière moderne naît aux États-Unis, au milieu du xixe siècle, sous la pression de la demande de combustible pour l'éclairage. Trop chassée pour son huile, la baleine à spermaceti se fait rare. Le pétrole suintant à la surface, dont le colonel Ferris vient de découvrir la distillation (pour fabriquer du pétrole lampant, à utiliser dans […] Lire la suite

PÉTROLE - La fin du pétrole : mythes et réalités

  • Écrit par 
  • Claude JABLON
  •  • 2 351 mots

La forte augmentation du prix du pétrole depuis le début du xxie siècle, est venue remettre sur le devant de la scène une série de préoccupations concernant le futur énergétique de notre planète : perspective d'un épuisement des ressources pétrolières, exploitation d'énergies renouvelables, risque […] Lire la suite

PÉTROLE - Le raffinage

  • Écrit par 
  • René DAUDIN
  •  • 5 412 mots
  •  • 5 médias

Le raffinage du pétrole est une industrie lourde qui transforme un mélange d'hydrocarbures, appelé pétrole brut, en produits énergétiques, tels que carburant et combustibles, et en produits non énergétiques, tels que matières premières pétrochimiques, lubrifiants, paraffines et bitumes. Les produits sont ensuite acheminés vers le consommateur final, so […] Lire la suite

PÉTROLE - Le stockage

  • Écrit par 
  • André CLERC-RENAUD
  •  • 2 491 mots
  •  • 3 médias

On entendra par pétrole l'ensemble des hydrocarbures, qui, selon leur composition chimique, les conditions de température et de pression où ils se trouvent, ont des aspects physiques divers. Les techniques de stockage visent, tout au long de la chaîne qui va de la production à la consommation, à emmagasiner le plus économiquement possible toutes sortes […] Lire la suite

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Économie et transports »  : […] Le développement de l'Alaska est caractéristique d'une économie encore jeune : à des périodes de croissance explosive ont succédé des temps de stagnation et de reflux. C'est au commerce des fourrures, aux ruées vers l'or, aux dépenses militaires, et enfin à l'exploitation du pétrole que l'on doit ces expansions économiques et démographiques. De 1988 à 2006, l'économie s'est stabilisée et a progre […] Lire la suite

ALCANES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 658 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Craquage et isomérisation »  : […] Portés pendant un temps très court (de 0,5 à 2 s) à une température élevée (700-850  0 C), les alcanes en C 5 -C 9 , qui sont les principaux constituants des coupes de distillation des pétroles appelées naphtas, subissent une série de réactions de fragmentation homolytique et de recombinaison qui les transforment en un mélange de molécules à chaîne plus courte, saturées (alcanes) et insaturées (a […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

30 novembre 2020 Canada. Autorisation du remplacement de l'oléoduc Ligne 3.

La société de transport de pétrole Enbridge obtient les dernières autorisations, de la part de l’État américain du Minnesota, en vue du remplacement de l’oléoduc Ligne 3 qui achemine le pétrole issu des sables bitumineux de Hardisty, dans l’Alberta, à Superior, dans l’État américain du Wisconsin. Le débit quotidien de l’oléoduc doit passer de trois cent quatre-vingt-dix mille barils à sept cent soixante mille. […] Lire la suite

16 janvier 2020 Canada. Jugement de la Cour suprême sur le transport interprovincial de pétrole.

Le jugement reconnaît au seul gouvernement fédéral le pouvoir de réglementer le transport interprovincial de pétrole.  […] Lire la suite

18 juin 2019 Canada. Accord gouvernemental à l'extension de l'oléoduc Trans Mountain.

Tandis que le Premier ministre albertain Jason Kenney se réjouit de cette décision, favorable au transport du pétrole issu des sables bitumineux extraits dans son État, son homologue britanno-colombien John Horgan se déclare déterminé à lutter contre ce projet qui, selon lui, menace l’environnement dans sa province, où se situe le terminal de l’oléoduc. […] Lire la suite

11 octobre 2017 France. Retrait de BNP Paribas des activités liées aux hydrocarbures non conventionnels.

 100 du volume d’affaires – aucune des grandes compagnies pétrolières mondiales n’atteint ce niveau –, ainsi que les projets majoritairement dédiés au transport et à l’exportation de ces hydrocarbures. BNP Paribas s’engage également à ne pas financer de projet d’exploration ou de production de pétrole ou de gaz en Arctique. […] Lire la suite

2-30 novembre 2003 Irak. Accélération du transfert du pouvoir aux Irakiens et multiplication des attentats

Le 20, à Bagdad, les hôtels Palestine et Sheraton, et le ministère du Pétrole sont la cible d'attaques simultanées à la roquette. Le 22, deux attentats-suicides à la voiture piégée contre les commissariats de deux villes situées au nord de Bagdad font quinze morts. Le 24, alors que les sondages aux États-Unis indiquent qu'une majorité de la population désapprouve la façon dont est conduite la politique en Irak, le président Bush déclare, dans un discours prononcé à la base militaire de Fort Carson (Colorado), que les soldats américains se sacrifient pour « la démocratie, la tolérance et le droit et la dignité de tous les peuples ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre HOUSSIN, Georges WESSELS, « PÉTROLE - Le transport », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-le-transport/