ALASKA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

États-Unis : carte physique

États-Unis : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Avalanche glaciaire

Avalanche glaciaire
Crédits : Tom Bean/ Getty Images

photographie

Mont McKinley

Mont McKinley
Crédits : Brett Baunton/ Stone/ Getty Images

photographie

Caribous

Caribous
Crédits : Daniel J. Cox/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Vaste péninsule d'un million et demi de kilomètres carrés située à l'extrémité nord-ouest du continent nord-américain, l'Alaska surprend par sa diversité. Ce n'est pas entièrement la terre arctique que l'on imagine souvent. Dans son extension sud-nord maximale, de 510 à 710 de latitude nord, les contrastes sont grands entre les régions méridionales maritimes, toujours fraîches et très humides, le centre continental qui connaît de grands écarts de température, et la zone polaire froide et aride.

États-Unis : carte physique

États-Unis : carte physique

Carte

Carte physique des États-Unis. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Porte d'entrée la plus ancienne du Nouveau Monde, l'Alaska a été le lieu de passage de migrations venues d'Asie pendant plusieurs dizaines de millénaires. Les peuples autochtones font partie de deux grands groupes : Eskimos-Aléoutes et Indiens. Plus d'un siècle après l'avoir découvert et colonisé, les Russes ont vendu l'Alaska aux États-Unis en 1867. Il est devenu le quarante-neuvième État de l'Union en 1959. L'expansion socio-économique s'est réalisée par à-coups : au commerce de la fourrure, puis aux ruées vers l'or, ont succédé une période d'investissements militaires et enfin l'exploitation de gisements pétrolifères. L'enjeu le plus important demeure celui d'un équilibre à trouver entre le développement des ressources et la préservation des modes de vie ainsi que de l'environnement.

Relief et régions naturelles

L'Alaska, d'une superficie de 1 518 769 km2 (presque trois fois celle de la France), est entouré d'eau de trois côtés : au nord, la mer de Beaufort et l'océan Arctique ; à l'ouest, la mer des Tchouktches et la mer de Béring ; au sud, le golfe d'Alaska et l'océan Pacifique. Îles et fjords compris, la longueur des côtes atteint 54 000 km, soit plus d'une fois et demie le littoral du reste des États-Unis. À l'est, la frontière avec le Canada s'étend sur 2 470 km, dont environ 1 050 km en ligne droite vers le nord à partir du mont Saint Elias. La cordillère qui t [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : docteur en anthropologie, ethnologie, préhistoire de l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, chercheur associé à l'Alaska Quatrenary Center, University of Alaska, Fairbanks (États-Unis) et consultante en archéologie arctique et analyse des bois archéologiques
  • : docteur en anthropologie, chef de projet de recherche, université de Neuchâtel

Classification


Autres références

«  ALASKA  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration »  : […] Dans la mesure où la plupart des préhistoriens s'accordent aujourd'hui pour faire venir du nord-ouest, c'est-à-dire de Sibérie, les premiers occupants de l'Amérique, il est alors essentiel de pouvoir reconstituer l'environnement nordique américain et de connaître l'importance et le moment des transformations ayant, depuis une centaine de milliers d'années, affecté la région. C'est en effet de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_16572

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 915 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les pays de l'Arctique et l'éveil des peuples autochtones »  : […] La méditerranée Arctique ne compte que cinq pays riverains, en excluant l'Islande. Ainsi l'immense façade de l'Eurasie, de la presqu'île de Kola en Europe au détroit de Béring, sur plus de 5 000 kilomètres, relève d'un seul pays, la Russie. En Amérique du Nord, le Canada exerce sa souveraineté sur l'ensemble de l'archipel arctique qui termine le continent, et l'Alaska appartient aux États-Unis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arctique/#i_16572

BÉRING MER DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 1 607 mots
  •  • 2 médias

Découverte par le Danois Vitus Béring en 1728, et traversée par lui en 1741, la mer de Béring sépare l'Asie de l'Amérique et fait communiquer l'océan Pacifique, dont elle est l'une des mers bordières, avec l'océan Arctique. La partie nord-est de cette mer, la moins profonde, a été exondée à plusieurs reprises au cours de l'ère quaternaire, et c'est à la faveur de ce pont continental que des migrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-de-bering/#i_16572

BÉRINGIEN (VIEUX)

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 74 mots

Cette expression (en anglais Old Bering Sea ) désigne un complexe de cultures paléoesquimaudes qui se sont développées de part et d'autre du détroit de Béring du v e  siècle avant au v e  siècle après le début […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beringien-vieux/#i_16572

BÉRINGIENNE (TRADITION)

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 118 mots

Terme proposé et utilisé par H. West pour regrouper différentes formations archéologiques alaskiennes et sibériennes, issues du Paléolithique supérieur sibérien, retrouvées sur le territoire de l'ancienne Béringie. Elles sont chronologiquement situées entre le milieu de la glaciation würmienne (wisconsinienne en Amérique) et le début de l'Holocène, soit de 33 000 à 6 000 ou 7 000 avant J.-C., selo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beringienne-tradition/#i_16572

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 731 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Primauté du Nord dans la géographie canadienne »  : […] S'il est une question qu'il faut bien se garder de poser, c'est de savoir où commence le Nord au Canada... Au poète québécois Pierre Morency, qui écrit à propos de sa province : « Le Nord n'est pas dans la boussole, il est ici », répond en écho le géographe Louis-Edmond Hamelin, qui pense que « le Nord est un état mental ». En fait, qu'elle soit idéalisée ou trop pessimiste, la vision que l'on a d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-cadre-naturel/#i_16572

ESQUIMAUX ou ESKIMO

  • Écrit par 
  • Joëlle ROBERT-LAMBLIN
  •  • 5 018 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Préhistoire »  : […] Il est aujourd'hui à peu près admis par l'ensemble de la communauté scientifique que les Eskimo sont des mongoloïdes dont les ancêtres sont venus de Sibérie, par le détroit de Béring, peupler d'ouest en est l'Arctique américain et le littoral groenlandais. D'autres hypothèses donnant aux Eskimo soit une origine amérindienne, soit une provenance asiatique et un peuplement d'est en ouest par la voi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquimaux-eskimo/#i_16572

EXXON VALDEZ MARÉE NOIRE DE L' (24 mars 1989)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Par suite d'une inexplicable erreur, le 24 mars 1989, le tanker américain Exxon Valdez s'échouait sur un récif dans la baie du Prince-Guillaume (Alaska) et déversait 40 000 tonnes de pétrole brut qui polluèrent des centaines de kilomètres de côtes . Cette marée noire, la plus importante des États-Unis, s'est produite dans une zone sensible, peuplée d'orques, d'otaries, de lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maree-noire-de-l-exxon-valdez/#i_16572

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effets morphologiques »  : […] C'est lorsqu'un glacier avance sur un terrain meuble (sédiments, ancienne moraine en nappe ou roche fracturée par les alternances de gel et dégel) qu'il a la plus grande action géomorphologique. Le bourrelet qu'il peut pousser devant lui, à la façon d'un bulldozer, est rarement important, mais des débris rocheux s'incorporent aux couches basales (probablement grâce au processus de fonte et regel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_16572

KUTCHIN

  • Écrit par 
  • Agnès LEHUEN
  •  • 466 mots

Tribus de la famille linguistique athapascan qui vivent dans le bassin des rivières Yukon et Peel dans l'est de l'Alaska et dans le territoire yukon, pays de forêts de conifères trouées de clairières. On donne le nom de Kutchin, (« les gens » ou Gwinch'in ou Loucheux ou Tukudh), à un nombre indéterminé de tribus. Les Kutchin présentaient une organisation sociale inhabituelle : chaque bande ou ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kutchin/#i_16572

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 278 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle »  : […] Finalement, à l'aube de la seconde moitié du xviii e  siècle, les connaissances accumulées par les Européens sur le Pacifique restaient modestes et incertaines. L'imprécision des observations empêchait toute localisation précise sur les cartes des îles et archipels aperçus jusque-là et les difficultés de navigation liées à l'immensité du Grand Océ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_16572

PACIFIQUE RÉGION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 967 mots

Située dans l'ouest de l'Amérique du Nord, la région pacifique possède des caractéristiques géologiques et géographiques qui assurent son unité. Délimitée à l'ouest par une frontière naturelle, l'océan Pacifique, elle est bordée de chaînes montagneuses à l'est. La définition la plus courante de la région pacifique repose essentiellement sur des critères politiques. Elle comprend quatre États amér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/region-pacifique/#i_16572

PALÉOESQUIMAU

  • Écrit par 
  • Yvon CSONKA
  •  • 68 mots

Le terme paléoesquimaux désigne toutes les populations préhistoriques établies de la rive sibérienne du détroit de Béring au Groenland, en passant par l'Arctique nord-américain, qui manifestent un mode de vie de type esquimau. Elles ont disparu peu après l'arrivée d'immigrants venus d'Alaska au début du II e  millénaire, porteurs de la culture de Thulé, néoesquimaude. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoesquimau/#i_16572

PÉTROLE - Géographie du pétrole

  • Écrit par 
  • Christophe BÉLORGEOT
  •  • 5 062 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Amérique du Nord »  : […] La production des États-Unis, qui a débuté dès 1860, s'est longtemps identifiée à la production mondiale dont elle a représenté plus des deux tiers jusqu'en 1930. Depuis lors, l'exploitation pétrolière américaine n'a cessé de décliner. La production cumulée des États-Unis représente environ 20 p. 100 des 192 Gt qui avaient été produites dans le monde en 2006, mais à cette date, sa contribution à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-geographie-du-petrole/#i_16572

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Nord et Arctique

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 8 869 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le Paléoesquimau supérieur »  : […] En Alaska, le Chorisien, le Nortonien et l'Ipiutakien pourraient être regroupés dans cette phase du Paléoesquimau postérieure au Denbighien, dont quelques éléments de la Tradition microlithique de l'Arctique constituent l'une des composantes. Mais l'Ipiutakien se poursuit à l'intérieur de l'Alaska jusqu'à il y a cinq cents ans, illustrant la relativité des classifications. Dans le reste de l'Arct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-nord-et-arctique/#i_16572

THULÉEN

  • Écrit par 
  • Patrick PLUMET
  •  • 939 mots
  •  • 2 médias

Le Thuléen ( Thule Culture ) fut défini par l'archéologue danois Therkel Mathiassen à la suite de la V e  expédition de Thulé (1921-1924) au cours de laquelle il cherchait l'origine des Esquimaux. Le site éponyme est le poste de traite de Thulé (nommé en souvenir de la mythique Thulé des anciens Grecs, de l' Ultima Thule de Virg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thuleen/#i_16572

TRIDENT, volcan

  • Écrit par 
  • Alain Gil MAZET
  •  • 199 mots

Volcan actif des Aléoutiennes, en Alaska, situé à 150 kilomètres à l'ouest d'Anchorage, aux abords de la vallée des Dix-Mille-Fumées. Le sommet du Trident est occupé par un dôme actif de lave acide, alors que celui du Katmaï-Novarupta comporte une vaste caldeira remplie par un lac. C'est aux environs immédiats de ces deux volcans qu'une fissure d'une dizaine de kilomètres de longueur, orientée nor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trident-volcan/#i_16572

YUKON, fleuve

  • Écrit par 
  • J. Lewis ROBINSON
  •  • 2 776 mots

Grand fleuve nord-américain traversant le centre du Territoire du Yukon (Canada) et de l'Alaska (États-Unis), le Yukon, dont les 1 150 premiers kilomètres sont au Canada, parcourt 3 190 kilomètres depuis la source de la rivière McNeil, affluent de la rivière Nisutlin, jusqu'à son embouchure dans la mer de Béring. Il s'écoule d'abord vers le nord-ouest, puis généralement vers le sud-ouest, à tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yukon-fleuve/#i_16572

Voir aussi

Pour citer l’article

Claire ALIX, Yvon CSONKA, « ALASKA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alaska/