RACE

Utilisé pour signifier la différence entre les groupes humains (et plus généralement la différence des types au sein d'une espèce animale quelconque), le mot « race » s'attache à des caractères apparents, le plus souvent immédiatement visibles. Les plus frappantes de ces différences sont chez l'homme la couleur de la peau, la forme générale du visage avec ses traits distinctifs, le type de chevelure. Ces variations sensibles, sitôt reconnues, sont interprétées par le système de valeurs propre à chaque culture. Ce comportement, repérable chez les enfants, marque la découverte d'une différence qu'ils demanderont à l'adulte d'expliquer ; ici commence le discours sur les « variétés dans l'espèce humaine ».

Aux différences physiques visibles s'ajoutent celles du vêtement, de la parure, de la langue et des mœurs. Il est loisible aussitôt de les mêler toutes en un amalgame significatif d'une distance entre les « gens du soi » et les autres. Plus radicalement en nous opposant, nous les « hommes », aux autres, les « non-hommes ». Ce rapport à l'identité, que tous les peuples élaborent et définissent par l'interprétation systématique de la différence, place chaque discours culturel et historique particulier dans l'obligation de rendre compte non seulement de la distinction de l'homme et de l'animal, et des hommes entre eux, mais aussi de la relation au surnaturel ; ce faisant, il est chaque fois possible de penser un ordre du monde et de la société sans cesse confronté au réel, mais toujours appuyé sur des idéologies. Cette mise en présence dans le monde place les hommes en face des autres hommes dans une structure d'échange qui constitue autant d'histoires pour dire la vie et la mort des sociétés humaines.

La question de la race s'inscrit plus particulièrement, au niveau tant biologique qu'anthropologique, dans le devenir historique propre à l'Occident cherchant à dominer tous les peuples de la terre. Dans la langue française, le mot « race », dès le xvie siècle, signifie la différenciation des espèces, mais également ce [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  RACE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 444 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Types humains et « races » : des représentations controversées »  : […] n'empêche pas celle-ci de se subdiviser en groupes identifiables par des caractéristiques physiques héréditaires. Celles-ci ont été utilisées pour définir des races. L'Afrique au sud du Sahara est ainsi le continent des Noirs, par opposition à l'Afrique septentrionale peuplée de Blancs. Le terme de race pose aujourd'hui problème. De nombreux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_15781

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 225 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les trois sources modernes du rejet »  : […] hiérarchies entre les races, idéalise l'aryen et fait du sémite son négatif, affligé des signes physiques visibles de son infériorité. Cette science récente qu'est alors l'anthropologie était très imprégnée des idées de race, de sélection et de hiérarchie naturelles : Paul Broca en France, Ernst Haeckel en Allemagne, Herbert Spencer et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_15781

APARTHEID

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Benoît DUPIN
  •  • 9 034 mots
  •  • 12 médias

La doctrine de l'apartheid, qui se donne comme objectif et légitimation « le développement parallèle et séparé des races », postule au départ une séparation territoriale systématique entre les différents groupes ethniques. C'est donc beaucoup plus qu'une ségrégation de fait qui a toujours plus ou moins existé en Afrique du Sud eu égard à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apartheid/#i_15781

ARYENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 030 mots

Francisé en « aryen », le terme sanskrit ārya (avestique, airya) signifie « excellent, honorable, noble ». Ainsi se désignent, avec la morgue coutumière des conquérants, les populations de langue indo-européenne qui, vers la fin du IIIe millénaire avant l'ère chrétienne, s'établissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aryens/#i_15781

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

Dans le chapitre « Quelques repères historiques »  : […] intellectuels et apparaissent comme des outils utiles à la compréhension des phénomènes sociaux. Ainsi en est-il de la notion de « race », promue par une nouvelle science, l’anthropologie, qui s’institutionnalise dans les années 1860-1880 sous l’égide de Paul Broca. Chaque race se voit dotée de caractéristiques spécifiques, et la prétendue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologisme/#i_15781

CASTES

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 5 986 mots

Dans le chapitre « Origine des classes »  : […] . Il en est résulté une théorie d'après laquelle les classes correspondraient à des races humaines distinguées par la couleur de la peau, les trois premières classes étant celles des Arya, conquérants de l'Inde, et la dernière celle des śūdra, correspondant aux Dāsa, aborigènes soumis. Cette théorie s'appuie sur l'attribution du blanc aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castes/#i_15781

CHICAGO ÉCOLE DE, sociologie

  • Écrit par 
  • Christian TOPALOV
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « Les grandes enquêtes sur Chicago »  : […] Les groupes en concurrence pour l'espace étaient, pour la plupart, des colonies d'immigrants couramment décrites en termes de race ou d'ethnie. Avec les émeutes contre les noirs à Chicago (1919) et le racisme anti-japonais en Californie, la question des « relations entre races » donna lieu à des commandes à Park et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-chicago-sociologie/#i_15781

COLONISATION (débats actuels)

  • Écrit par 
  • Myriam COTTIAS
  •  • 3 252 mots
  •  • 3 médias

Par ailleurs, on ne peut pas dissocier l'étude de la colonisation de celle de l'esclavage, en raison de l'héritage des classifications coloniales fondées sur la race. Du xve au xxe siècle se créent ainsi les catégories de « Blanc » et de « Noir », ainsi qu'une hiérarchisation raciale fondée sur l'opposition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonisation-debats-actuels/#i_15781

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 6 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La qualité des victimes »  : […] conviendrait-il de déterminer si ces appartenances sont repérables de manière objective. Or divers travaux relatifs, par exemple, à la notion de races humaines ont montré combien il était hasardeux de vouloir définir ce concept, et l'U.N.E.S.C.O. est arrivée à la conclusion que l'expression même devait être évitée. Dans le second cas, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crimes-contre-l-humanite/#i_15781

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Biologiser l'ordre social »  : […] théories sont toutes rattachées à l'idée d'une hiérarchie des races et des classes sociales. Dans un tel cadre, les classes sociales défavorisées des sociétés occidentales – sociétés considérées comme les plus évoluées –, mais aussi les malades mentaux, les criminels ou encore les porteurs de handicaps sont volontiers considérés comme des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darwinisme/#i_15781

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 962 mots

Dans le chapitre « Décadence et dégénérescence »  : […] savoir à quoi il attribue la rapide et en apparence irrémédiable décadence de toutes les races, l'auteur de l'Essai sur l'inégalité des races humaines répond le 15 janvier 1856 que les causes du mal sont à chercher dans leur mélange opéré dans les grandes villes, l'effacement du type, l'absence de préjugé de race (« le comble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decadence/#i_15781

L'ESSENCE DE L'ESPAGNE, Miguel de Unamuno - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 887 mots

Dans le chapitre « Un « spectacle déprimant » »  : […] La Tradition éternelle ») explique les termes castizo, casticismo, et dénonce le préjugé selon lequel les « races dites pures, et tenues pour telles, sont supérieures aux races métissées ». Tout prouve le contraire : « Tout croisement de races (castas), où les différences ne prédominent pas trop sur le fond de commune analogie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-essence-de-l-espagne/#i_15781

ETHNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Loup AMSELLE
  •  • 3 854 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Préhistoire de la notion »  : […] de Gobineau utilise l'adjectif « ethnique » – le terme « ethnie » n'existe pas chez lui – d'une façon ambiguë. D'un côté, il l'emploie concurremment avec les termes de « race », de « nation » et de « civilisation », mais, par ailleurs, on a aussi le sentiment que le mot désigne, chez lui, le mélange des races et la dégénérescence qui en résulte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnie/#i_15781

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascisme français ? »  : […] sorte de sens commun de l'époque et qui façonne pour longtemps la croyance en une essence « raciale » de la nation française. Utilisant et déformant la théorie darwinienne de l'évolution dans l'optique de la « lutte des races », Arthur de Gobineau et Georges Vacher de Lapouge théorisent l'importance de la sélection de l'espèce. Leur perspective […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_15781

GENERELLE MORPHOLOGIE DER ORGANISMEN (E. Haeckel)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 137 mots
  •  • 1 média

Haeckel, suivi par de nombreux autres auteurs, fera en outre de cette loi biogénétique une application à l’espèce humaine, considérant les « races moins évoluées » comme plus « juvéniles » que les « races supérieures » : la récapitulation fera donc partie de l’arsenal des théories racistes en vogue à la fin du xixe siècle et au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/generelle-morphologie-der-organismen/#i_15781

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 822 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Recombinaison »  : […] génétiques. Tant que les croisements ont lieu à l'intérieur de ce groupe d'individus , la reproduction d'une race pure d'organisme supérieur présente donc un caractère aussi conforme que la multiplication asexuée des bactéries. Mais la variation génétique n'est ici jamais complètement et durablement absente, ne serait-ce qu'en raison des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_15781

HISTOIRE ATLANTIQUE

  • Écrit par 
  • Clément THIBAUD
  •  • 3 735 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Rejet des hiérarchies entre civilisations »  : […] comment celles-ci se fondèrent sur la dimension de la couleur et des statuts racialisés. L'espace atlantique fut l'un des théâtres fondamentaux de la construction historique de la « race », en tant que marqueur d'une infériorité juridique puis civilisationnelle. L'expérience de l'esclavage des Africains et du statut subordonné des populations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-atlantique/#i_15781

INDIVIDU & SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 4 488 mots

Dans le chapitre « Inné et acquis »  : […] Une autre forme d'évaluation du bagage biologique est celle qui tente de rapporter à des différences raciales les différences de performance entre des ethnies, des peuples ou des groupes. C'est ainsi que, en 1970, un psychologue américain, Arthur Jansen, et un prix Nobel de physique, le docteur William Shockley, affirmèrent avoir établi que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu-et-societe/#i_15781

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Les Indo-Germains »  : […] xixe siècle, une attention particulière à une nouvelle discipline, l'anthropologie physique, dont le propos est, selon les statuts de la Société d'anthropologie de Paris, « l'étude scientifique des races humaines », principalement par la mesure des crânes. On oppose ainsi classiquement, à la suite du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_15781

MIGRATIONS - Histoire des migrations

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 9 611 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nationalisation, racialisation et politisation des migrations »  : […] de diversification disciplinaire, apporte son concours à l'entreprise, fort hétérogène, de classification et de hiérarchisation des ethnies. Les théorisations raciales ou ethno-psychologiques, souvent mêlées de considérations sanitaires, fondent, à l'occasion, la mise à l'écart de certaines catégories de migrants. Le mouvement, entamé dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-histoire-des-migrations/#i_15781

NAZISME

  • Écrit par 
  • Johann CHAPOUTOT
  •  • 4 758 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le nazisme comme racisme et antisémitisme »  : […] e siècle au moins : le racisme et ses théorisations du mythe aryen (cf. les thèses réduisant l’Histoire à la « lutte des races », produites notamment par Arthur de Gobineau et Houston Stewart Chamberlain), le darwinisme social (relayé par Ernst Haeckel), enfin l’eugénisme (préconisé par Francis Galton). Ces idées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazisme/#i_15781

QU'EST-CE QU'UNE NATION ? Ernest Renan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question de l'identité nationale »  : […] Il s'agit dès lors d'identifier le « fait tangible » dont ce dernier peut procéder. Ce n'est pas la race ; la race pure est une chimère, comme l'est la politique qui prétend se fonder sur l'ethnographie ; le vocable, au reste entendu dans de multiples sens, désigne un fait qui, certes capital à l'origine, « va toujours perdant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-est-ce-qu-une-nation/#i_15781

RACISME

  • Écrit par 
  • Albert MEMMI
  •  • 3 452 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Repères historiques »  : […] Le mot « race » est d'emploi relativement récent dans la langue française. Il date du xve siècle et vient du latin ratio, qui signifie, entre autres, « ordre chronologique » ; ce sens logique persiste dans l'acception biologique qui s'impose par la suite : la race est alors comprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/racisme/#i_15781

RWANDA

  • Écrit par 
  • François BART, 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN, 
  • Marcel KABANDA
  •  • 11 936 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'administration belge (1916-1962) »  : […] comme « traditionnel ». Cette vision sociale réactionnaire accompagnant la modernisation économique s'explique par le primat de la notion de race chez les colonisateurs européens. L'étiquetage opposant « Bantous » et « Nilo-Hamites » au sein de la société rwandaise est repris, durant toute la période coloniale et au-delà, pour rendre compte de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rwanda/#i_15781

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel de COPPET, « RACE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/race/