PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Introduite en 2003 par la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, la notion de patrimoine culturel immatériel, souvent abrégée en PCI, élargit le périmètre traditionnel du patrimoine pour y inclure rituels, jeux, savoir-faire artisanaux, espaces de sociabilité, pratiques alimentaires ou arts du spectacle. Ce concept a rapidement été assimilé par le langage des institutions du patrimoine, des associations et des activistes des droits culturels comme par les acteurs politiques locaux ou nationaux partout dans le monde. Les listes du patrimoine culturel immatériel de l’humanité établies par la convention ont en effet contribué à la fortune de cette notion à l’échelle mondiale et ont accentué la notoriété des éléments inscrits.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Belgique – Israël. Nouvelle polémique au sujet du carnaval d’Alost. 20-23 février 2020

arborant des caricatures de juifs orthodoxes au nez crochu. En décembre 2019, l’UNESCO avait annoncé le retrait du carnaval d’Alost de sa liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Les autorités flamandes concernées se refusent à interdire ces caricatures au nom de la liberté d’expression […] Lire la suite

Belgique. Retrait du carnaval d’Alost de la liste du patrimoine culturel de l’UNESCO. 13 décembre 2019

L’UNESCO annonce le retrait du carnaval d’Alost (Flandre-Orientale) de sa liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité – décision sans précédent. Lors du festival, en mars, la présence d’un char représentant des juifs orthodoxes au nez crochu, juchés sur des sacs d’argent, avait suscité […] Lire la suite

Pour citer l’article

Chiara BORTOLOTTO, « PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-culturel-immateriel/