MODÈLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le langage de la philosophie aiderait peu à éclairer l'origine de la notion de modèle, qui a reçu un emploi très large dans la méthodologie des sciences. Cette origine est technologique : le modèle est d'abord la « maquette », l'objet réduit et maniable qui reproduit en lui, sous une forme simplifiée, « miniaturisée », les propriétés d'un objet de grandes dimensions, qu'il s'agisse d'une architecture ou d'un dispositif mécanique ; l'objet réduit peut être soumis à des mesures, des calculs, des tests physiques qui ne sont pas appliqués commodément à la chose reproduite. De là, le terme a acquis une vaste portée méthodologique, pour désigner toutes les figurations ou reproductions qui servent les buts de la connaissance.

Il n'est pas nécessaire de remonter au sens platonicien, où le modèle était le « paradigme », la forme idéale sur laquelle les existences sont réglées : à ce sujet il y a un paradoxe qui fait que le modèle technique inverse la situation du modèle platonicien, puisqu'il est réalisation concrète au lieu d'être idée réalisable. Toutefois, la complexité de l'épistémologie autorise les glissements du sens. Il n'est pas interdit de concevoir que l'opération qui extrait d'une situation une figure de celle-ci permet en retour de fixer un type idéal et fournit un paradigme pour la reconstruction de cette situation. Ainsi, la physique de l'atome s'est développée autour du « modèle de Bohr », qui était d'abord une manière de schématiser les propriétés électriques de l'élément physique, d'unifier les effets spectraux des radiations qu'il émet. Au mieux, le modèle, dans les sciences évoluées, sert à fixer les lois sur un objet bien structuré, et cette fixation favorise à son tour la conception et l'expérimentation : les deux sens majeurs du terme de modèle, qui est une figuration et en même temps un schéma directeur, se recoupent et se conjuguent plus ou moins.

Quoi qu'il en soit, la doctrine de la science et de la technologie oblige à suivre les modèles dans la complexité de leurs types et dans la variété de leurs usages. Le modèle peut être une matérialisation des énoncés de la science dans un objet concret, presque autonome, que l'intuition ou la pensée ont des facilités pour cerner : la mécanique élémentaire réalisait les relations physiques dans des collections de particules auxquelles on assignait une forme et un mouvement pour mieux comprendre leurs interactions. Le modèle peut être aussi une transcription abstraite, mais contrôlée par la pensée logique et mathématique, d'une réalité concrète, empirique, dont l'étude directe ne donnerait que des relations approximatives. Ainsi l'économiste, le sociologue, le biologiste se donnent des « modèles théoriques » des faits qu'ils décrivent. Par exemple, l'économiste considère les décisions d'un « agent parfait » utilisant les informations selon le calcul des intérêts, et il peut remplacer les composantes d'une situation de concurrence par un « jeu stratégique », dans lequel chaque partenaire opère selon des matrices mathématiques de gains et de pertes. Il arrive enfin que le modèle participe de ces deux natures, qu'il soit prélevé sur un domaine d'objets particuliers et qu'il serve de fixateur pour les lois d'un autre domaine. C'est ce qui se produit quand on emprunte à une science déjà bien élucidée des modèles qui sont pris comme des « analogues » des propriétés étudiées par une science moins élaborée et permettent de prospecter les faits et les lois de celle-ci. Ainsi on a utilisé les lois des condensateurs électriques, en mettant en valeur des facteurs comme la différence de potentiel entre les pôles et la résistivité des milieux intermédiaires, pour interpréter certains des effets de la conductivité des membranes organiques, qui s'expriment dans le « filtrage » des substances assimilables.

Ces cas extrêmes de la modélisation se retrouvent, à l'état pur ou mélangé, dans les usages scientifiques décrits ci-dessous. Le modèle remplit deux fonctions majeures : il offre une contrepartie, dans l'ordre des structures figuralement claires, mathématiquement exactes [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 37 pages

Médias de l’article

Le Peintre et son modèle, Kitagawa Utamaro

Le Peintre et son modèle, Kitagawa Utamaro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Notre-Dame de Paris, les voûtes

Notre-Dame de Paris, les voûtes
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences morales et politiques, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • : ingénieur général des Mines, ancien directeur du service de la carte géologique de France
  • : maître de recherche au C.N.R.S.
  • : membre de l'Académie des sciences
  • : professeur à l'université des sciences humaines, lettres et arts de Lille
  • : professeur de psychologie à l'université de Paris-VIII
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  MODÈLE  » est également traité dans :

ANALOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Alain de LIBERA
  • , Universalis
  •  • 10 454 mots

Dans le chapitre « Analogie sémantique et analogie structurale »  : […] Le cas de l'analogie sémantique se rencontre lorsque l'on met en correspondance deux éléments placés, chacun de son côté, dans un environnement défini seulement de manière très globale, c'est-à-dire juste assez spécifié pour que la dénomination sémantique donnée à l'élément ait quand même une signification fonctionnelle, si vague fût-elle. C'est ce que l'on fait, par exemple, si l'on prononce une […] Lire la suite

ARCHÉTYPE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 273 mots

On appelle archétype un modèle idéal, un type suprême ou un prototype : dans ce sens, les Idées chez Platon sont le modèle en même temps que le fondement des choses. Bien d'autres philosophes (Malebranche, Berkeley, mais aussi Locke et Condillac) ont parlé d'archétypes. Cependant, c'est un psychanalyste, Jung, disciple dissident de Freud, qui a répandu l'usage de ce terme à partir de 1912 et qui l […] Lire la suite

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le principe de causalité dans la physique classique »  : […] Schématiquement, c'est la forme de la trajectoire des astres (planètes, Soleil, étoiles) qui est le premier objet de la physique mathématique. Cette description du déplacement des planètes culmine dans l'œuvre de Ptolémée et, quatorze siècles plus tard, de Copernic. L'astronomie ne formule pas d'hypothèse sur la nature des astres ni sur les causes de leur mouvement : elle en étudie la forme et la […] Lire la suite

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 798 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Modifications des précipitations »  : […] Le réchauffement modifie l'opération du cycle de l'eau ; que deviennent alors les ressources en eau et la biosphère ? On prédit (et dans une certaine mesure, on observe déjà) que les précipitations moyennes sur les terres augmenteront. Cependant, ce qui compte, c'est la répartition géographique de ces changements, mais on ne dispose pas encore de projections fiables des modifications de la carte […] Lire la suite

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 657 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Prédire le climat »  : […] Prédire le climat et son évolution est possible à partir d'un ensemble de lois physiques qui régissent le fonctionnement du système climatique. Ces lois physiques sont établies à partir des observations de la situation actuelle et restent valides pour l'étude des climats passés et futurs. Des modèles numériques du climat s'appuient sur ces lois physiques pour simuler le climat. L'intérêt de la m […] Lire la suite

CORPS - Corps et langage

  • Écrit par 
  • Louis MARIN
  •  • 5 694 mots
  •  • 1 média

Si la sémiologie est la science des signes, la sémiologie du corps se définira comme la région de cette science dont l'objet est le corps comme signe. Comment le corps humain peut-il être signe ou ensemble de signes ? Comment peut-il signifier ? Quel peut être son type propre de signifiance ? Quelles lois la régissent ? La moindre attention à notre corps, à ses comportements dans la vie sociale et […] Lire la suite

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structuralisme, sémiotique, poétique, narratologie »  : […] Entre Saussure, Jakobson et la critique structurale française, Lévi-Strauss a joué un rôle essentiel de médiateur, appliquant le modèle linguistique à d'autres systèmes culturels, d'abord la parenté puis les mythes. L'analyse du récit pouvait suivre (Roland Barthes, Algirdas-Julien Greimas, Umberto Eco, Tzvetan Todorov, Gérard Genette, Julia Kristeva). Le programme d'une sémiologie figurait chez […] Lire la suite

CULTURE - Culture et civilisation

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 14 334 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le monogramme de sociabilité et sa manifestation »  : […] Référons-nous plus précisément à la lettre du texte de Thucydide. La constitution est d'emblée considérée comme une pratique (« χρώμεθα γὰρ πολιτεία̩ »), dont le nom de « démocratie » désigne, de la façon la plus générale, la fonction de distribution, et dont l'égalité devant la loi – au regard des intérêts privés –, le critère du mérite – au regard de la hiérarchie des dignités – règlent l'app […] Lire la suite

EAU CYCLE URBAIN DE L'

  • Écrit par 
  • Nassima MOUHOUS-VOYNEAU
  •  • 1 760 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les outils de modélisation mis en œuvre pour une gestion intégrée des eaux urbaines. »  : […] Pendant longtemps, les chercheurs ont développé des modèles hydrologiques dans le but de comprendre le fonctionnement des systèmes hydriques et d’anticiper l’impact des aménagements sur le cycle de l’eau. Ces modèles se sont améliorés au fil des années en affinant la résolution spatiale et temporelle pour obtenir une meilleure représentation du ruissellement urbain. Aujourd’hui, le paradigme cons […] Lire la suite

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 083 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Science et rationalité »  : […] Le mot de rationalité a été prononcé plus haut sans commentaire. Mais, si nul ne peut douter sincèrement que la science se veuille rationnelle, le sens de cette rationalité est pourtant susceptible d'interprétations diverses. Le mot sera pour certains l'indice d'une volonté de fermeture à toute forme d'expérience autre que celles que les procédures scientifiques codifient. L'épistémologie, croyon […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-28 février 2022 France. Allègement de l'obligation de port du masque sanitaire.

Le 12, quelques milliers de personnes, organisées en « convois de la liberté » sur le modèle des camionneurs canadiens qui bloquent le centre d’Ottawa depuis fin janvier, convergent vers la capitale à bord de véhicules, depuis tout le pays, pour protester contre les restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Le préfet de police de Paris a interdit les rassemblements dans la capitale au cours du week-end. […] Lire la suite

11-14 février 2022 Belgique. Passage en code orange du baromètre corona.

Le 14, alors que les autorités ont interdit l’accès à Bruxelles du « convoi de la liberté », mené par les opposants aux restrictions sanitaires sur le modèle du mouvement initié au Canada fin janvier, quelques centaines de personnes manifestent en divers endroits de la capitale et une trentaine de personnes sont arrêtées par la police.  […] Lire la suite

30 novembre 2021 France. Entrée au Panthéon de Joséphine Baker.

Ce « moment de communion nationale » est l’occasion pour lui de vanter le modèle d’« universalisme » que représente cette femme « noire, […] mais d’abord femme défendant le genre humain », qui prônait « l’égalité de tous avant l’identité de chacun ». Joséphine Baker est la sixième femme et la première femme noire à entrer dans le « temple » républicain. […] Lire la suite

30 septembre 2021 Italie. Lourde condamnation du maire de Riace.

L’ancien ministre de l’Intérieur Matteo Salvini (Ligue, extrême droite), qui avait vivement dénoncé le « modèle Riace », se félicite de la sentence, tandis que des personnalités et organisations de gauche se mobilisent en faveur de l’ancien maire. […] Lire la suite

4-31 mars 2021 France. Adoption de « mesures de freinage » contre la pandémie de Covid-19.

La Cour recommande le renforcement des personnels de ces services et appelle à un nouveau modèle de financement des soins critiques auxquels le système de « tarification à l’activité » n’est pas adapté. Elle dénonce également « l’absence de plan de continuité dans les établissements scolaires, ainsi qu’une appropriation antérieure du numérique encore trop limitée pour permettre le basculement rapide dans l’enseignement à distance ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymond BOUDON, Hubert DAMISCH, Jean GOGUEL, Sylvanie GUINAND, Bernard JAULIN, Noël MOULOUD, Jean-François RICHARD, Bernard VICTORRI, « MODÈLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/