GRÂCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'histoire du problème de la grâce

On peut, à bon droit, présenter toute l'histoire de l'Église comme une lutte pour affirmer la gratuité de la grâce. Déjà, à la génération apostolique, c'est le sens de l'affrontement majeur entre le judéo-christianisme représenté par Pierre et la mission universaliste incarnée en Paul ; toute l'activité apostolique, et en particulier littéraire, de ce dernier est un combat de tous les instants pour que l'évangile annoncé par l'Église ne soit que grâce.

Augustin et le pélagianisme

Par la suite, en face de ces hérauts de la grâce que furent Tertullien au iiie siècle et saint Augustin au ive siècle, la spéculation se développe dans le but d'établir exactement quel est le rapport entre la grâce, de plus en plus comprise comme une substance spirituelle, une force divine à la disposition de l'Église et infusée à la nature humaine par les sacrements, un courant spirituel au moyen duquel le fidèle pourra mériter de nouvelles grâces, et la nature de l'homme, sa liberté et son pouvoir de décision. Contre Augustin, Pélage affirme que l'homme collabore avec Dieu à l'obtention et à la réalisation du salut : c'est la doctrine du synergisme. Et tandis qu'Augustin défend avec acharnement l'exclusivité de la grâce dans la régénération de l'homme et finit par faire condamner Pélage, l'Église opte pour une position intermédiaire (semi-pélagianisme) selon laquelle la grâce a, certes, l'initiative, mais intervient avant tout pour déclencher en l'homme les potentialités bonnes qu'il porte en lui et dont l'action méritoire obtiendra, si elle persévère, la béatitude éternelle. Augustin, lui, disait, sans concession aucune, que la grâce, pleinement suffisante, donne à l'homme la foi, l'espérance et l'amour.

La Réforme

Au Moyen Âge, l'opposition se poursuit entre, d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : docteur d'État en théologie, administrateur du musée Calvin de Noyon

Classification

Autres références

«  GRÂCE  » est également traité dans :

ANGELUS SILESIUS JOHANNES SCHEFFLER dit (1624-1677)

  • Écrit par 
  • Eugène SUSINI
  •  • 2 057 mots

Dans le chapitre « « Le Pèlerin chérubique » »  : […] La Sainte Joie de l'âme et la Description sensible des quatre choses dernières sont des œuvres proprement lyriques, emphatiques parfois, souvent maniérées dans le goût de la Trutznachtigall de Friedrich Spee et d'autres poètes mystiques du xvii e  siècle. L'œuvre capitale, la plus originale et la plus forte, reste Le Pèlerin . Silesius a eu des devanciers. Le distique religieux en vers de douze p […] Lire la suite

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'homme et la liberté »  : […] Cette question, primordiale, fut posée à Augustin par le pélagianisme. Les tenants de cette doctrine – qu'il faut considérer comme l'une des tendances fondamentales de l'esprit humain – professaient que l'homme seul est l'artisan de sa destinée terrestre et spirituelle. Les pélagiens insistaient avec vigueur sur la responsabilité du libre arbitre de l'homme, s'appropriant ainsi l'héritage lointai […] Lire la suite

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Le semi-pélagianisme »  : […] La réaction vint du milieu monastique provençal, d'ascètes pour qui les outrances de l'augustinisme semblaient encourager le relâchement des efforts humains pour parvenir à la sainteté. Jean Cassien fut leur porte-parole : formé à l'école du monachisme oriental, il affirmait que Dieu et l'homme, la grâce et le libre arbitre coopéraient pour sauver l'homme pécheur. À ses yeux, le problème importan […] Lire la suite

BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 700 mots

Né à Meslin, dans le Hainaut, Michel de Bay, dit Baïus, doit sa célébrité à la polémique qu'il engagea sur la question de la grâce et de la prédestination. La controverse allait, après sa mort, connaître un éclatant rebondissement avec la querelle du jansénisme. Étudiant à l'université de Louvain, président, en 1541, du collège de Standonck, docteur en théologie en 1550, successeur de Hasselius, B […] Lire la suite

CALVIN JEAN (1509-1564)

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 5 315 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un réformateur de la fécondité de la grâce »  : […] En cinquante-cinq ans d'existence, Jean Calvin est ainsi devenu, presque malgré lui, le réformateur d'une ville et, à partir de ce modèle de république chrétienne des conseils, celui qui a dressé, au travers de l'Europe et bientôt au-delà des mers, une chrétienté qui ne s'appellera jamais calviniste, mais tantôt réformée, quant à la substance de son message à l'écoute des saintes Écritures, tantôt […] Lire la suite

CALVINISME

  • Écrit par 
  • Jean CADIER, 
  • André DUMAS
  •  • 4 227 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arminianisme »  : […] Théodore de Bèze avait durci les thèses calviniennes de l'élection et de la réprobation. Dès le début du xvii e  siècle, une importante querelle s'éleva à ce sujet en Hollande. Jacques Arminius (Harmensen) voulut diminuer la rigueur des affirmations prédestinatiennes. Pour lui, la grâce de Dieu est offerte à tous les hommes et l'homme est libre de l'accepter ou de la refuser. À son avis, la respo […] Lire la suite

DE AUXILIIS CONGRÉGATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 751 mots

La première des Congregationes de auxiliis divinae gratiae , c'est-à-dire des assemblées de théologiens catholiques réunies à propos du molinisme, s'est tenue à Rome à titre de commission de censure chargée de se prononcer sur le livre de Molina, Concordia liberi arbitrii cum gratiae donis (1588), mis en cause en juin 1597 par le dominicain D. Báñez. Elle trancha, après deux sessions et de nombre […] Lire la suite

DU SERF ARBITRE, Martin Luther - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Contre les pélagiens qui insistaient sur la volonté humaine pour l'obtention du salut, saint Augustin avait déjà rappelé au début du v e  siècle que la perfection de l'homme ne peut provenir que de la grâce de Dieu, reçue comme un don de sa miséricorde, et qu'elle ne saurait être obtenue « par le libre ou plutôt le serf arbitre de la volonté propre » ( Contre Julien , II, 8, 23). Cette question re […] Lire la suite

JANSÉNISME

  • Écrit par 
  • Louis COGNET, 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Maurice VAUSSARD
  •  • 4 137 mots
  •  • 2 médias

Le jansénisme n'est pas un phénomène isolé, mais une manifestation particulièrement dramatique de la crise provoquée par la Renaissance humaniste qui secoue la théologie catholique au xvii e  siècle. Jusque vers 1550, le problème des relations entre la liberté humaine et la grâce est dominé par les solutions qu'y avaient apportées saint Augustin. Ce dernier, en réaction contre l'humanisme païen q […] Lire la suite

JÉSUITES ou COMPAGNIE DE JÉSUS

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Universalis
  •  • 4 381 mots

Dans le chapitre « Les débats sur la grâce »  : […] Au cours des xvii e et xviii e  siècles, trois grands débats opposèrent la Compagnie de Jésus à ses adversaires. Le premier porta sur la grâce, donc sur la gravité du péché originel. Pour les nombreux augustiniens de l'âge classique – les jansénistes n'étant que les extrémistes de ce camp –, « ce n'est pas en vertu de nos mérites que la grâce de Dieu est donnée aux enfants et aux personnes en âg […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Pologne. Premier tour de l’élection présidentielle. 24-28 juin 2020

présidentielle, rendu possible grâce à l’accord conclu en mai entre le chef du PiS Jaroslaw Kaczyński et le vice-Premier ministre Jaroslaw Gowin (Porozumienie ou « Entente », conservateur). Andrzej Duda arrive en tête avec 43,5 p. 100 des suffrages. Le maire de Varsovie Rafal Trzaskowski, candidat […] Lire la suite

Libye. Nouveau revers militaire pour le maréchal Khalifa Haftar. 18-26 mai 2020

déclenchée en avril 2019. La base est reconquise par les forces du gouvernement d’union nationale de Fayez al-Sarraj, soutenues militairement par la Turquie qui leur offre notamment la maîtrise du ciel grâce à ses drones. Ankara a également envoyé en Libye quelques milliers de miliciens syriens proturcs […] Lire la suite

France. Annonce du plan de déconfinement. 2-30 avril 2020

par 368 voix contre 100 et 103 abstentions, principalement grâce à l’accord quasi unanime des élus de La République en marche (LRM) et du MoDem. Le 30, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) annonce une contraction de 5,8 p. 100 du PIB au premier trimestre […] Lire la suite

Guyana. Élections législatives. 2 mars 2020

 p. 100 des voix et 32 élus. Le taux de participation est de 72,6 p. 100. Les observateurs internationaux mettent en cause la crédibilité des résultats. En décembre 2018, le Parlement a adopté une motion de censure contre le gouvernement grâce au vote d’un député dissident de l’ANC. Des élections […] Lire la suite

Allemagne. Polémique consécutive à l’élection du ministre-président du Land de Thuringe. 5 février - 4 mars 2020

à briguer la succession d’Angela Merkel à la chancellerie. Le 4 mars, Bodo Ramelow (Die Linke, gauche radicale) est réélu ministre-président de Thuringe à la majorité relative, face à Björn Höcke, grâce à l’appui du SPD et des Verts qui participaient à la coalition sortante. La CDU et le FDP s’abstiennent. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges CASALIS, « GRÂCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/