BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Meslin, dans le Hainaut, Michel de Bay, dit Baïus, doit sa célébrité à la polémique qu'il engagea sur la question de la grâce et de la prédestination. La controverse allait, après sa mort, connaître un éclatant rebondissement avec la querelle du jansénisme.

Étudiant à l'université de Louvain, président, en 1541, du collège de Standonck, docteur en théologie en 1550, successeur de Hasselius, Baïus estime qu'il faut combattre les luthériens et les calvinistes sur leur propre terrain. Puisqu'ils ne reconnaissent d'autre autorité que celle des Écritures et de certains Pères de l'Église, dont saint Augustin, il estime opportun d'abandonner les armes émoussées de la scolastique et de livrer bataille en précisant les notions de liberté et de péché. S'inspirant de la doctrine augustinienne, il développe un enseignement qu'à leur retour du concile de Trente deux de ses collègues, Ravesteyn et Ruad Tapper, un des plus sinistres inquisiteurs du temps, trouvent scandaleux. Il doit, en outre, faire face à l'opposition des franciscains, dont il a attaqué la doctrine de l'Immaculée Conception de la Vierge.

Le cardinal Granvelle, gouverneur des Pays-Bas, tente d'apaiser la querelle et de concilier les deux partis. Il remontre à Philippe II ce qu'il y aurait de fâcheux à condamner Baïus, qui, malgré les réserves émises à son égard, sera délégué par l'université de Louvain à la reprise du concile de Trente en 1563. Une nouvelle fois dénoncé, à son retour, il se prétend calomnié, mais ne peut empêcher la condamnation par la bulle Ex omnibus afflictionibus de soixante-seize propositions extraites de ses ouvrages. Baïus, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589)  » est également traité dans :

JANSENIUS CORNELIUS JANSEN dit (1585-1638)

  • Écrit par 
  • Jean MESNARD
  •  • 989 mots

Théologien, né près de Leerdam, issu d'une famille catholique hollandaise. Formé principalement à l'université de Louvain, de mouvance espagnole, Jansenius y est témoin du conflit, toujours prêt à se rallumer, opposant les jésuites de la ville, dont le molinisme accorde beaucoup à la liberté humaine, et la tradition thomiste ou baïaniste de l'Université, qui affirme l'efficacité souveraine de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jansenius/#i_33861

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « BAÏUS MICHEL DE BAY dit (1513-1589) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/baius/