TRADUCTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot traduction provient du verbe traduire, dont l'origine est le verbe latin traducere : « faire passer ». Le sens le plus courant est : « faire passer un texte d'une langue à une autre ». Dans d'autres langues telles que l'anglais (translate) et l'allemand (übersetzen), c'est à la notion de déplacement que renvoie l'étymologie. On trouve des emplois de ce sens premier dans la Bible de Wyclif ou encore avec la valeur dérivée de changement d'état dans les Canterbury Tales de Chaucer. Le verbe traduire apparaît pour la première fois en français en 1539, et le nom traduction en 1540. On remarquera que l'expression nominale est réservée exclusivement à l'acception la plus courante et peut exprimer soit l'activité de traduction, soit le produit fini.

L'activité de traduction

L'activité de traduction est très ancienne. Les inscriptions en deux langues qui figurent sur les tombes des princes d'Éléphantine en Égypte datent du IIIe millénaire avant J.-C. Ils en constituent le premier témoignage écrit. Mais ces princes avaient le statut officiel de « chefs-interprètes ». C'est en effet en tant qu'activité orale d'interprétation, et plus particulièrement dans les relations politiques et économiques, que se manifeste à l'origine la traduction.

La pierre de Rosette (196 av. J.-C.), témoignage des honneurs conférés à Ptolémée V pour les services qu'il a rendus à l'Égypte, compte parmi les traductions les plus célèbres de l'Antiquité. Découverte en 1799 seulement, elle se trouve actuellement au British Museum. Cette pierre porte des inscriptions en deux langues : le grec et l'égyptien, mais en trois écritures, les textes égyptiens étant pour une partie en hiéroglyphes, pour l'autre en démotique. À l'époque romaine, l'activité de traduction se multiplie et se diversifie. Elle donne lieu pour la première fois à une réflexion théorique. Il est cependant difficile d'établir clairement dans le contexte de l'époque la limite entre traduction et imitation de textes sources. Le débat sur le caractère original ou secondaire de la traduction ne s'est posé que beaucoup plus tard. Il est intéressant de note [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TRADUCTION  » est également traité dans :

ABRAHAM IBN DAUD dit RABAD Ier (1110 env.-env. 1180)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 599 mots

Historien, philosophe et astronome juif, Abraham ben David Halevi dit Ibn Daud ou Rabad Ier (Rabbi Abraham b. David) est connu des théologiens et philosophes latins du Moyen Âge sous le nom d'Avendauth et, notamment, à travers son œuvre de traducteur de l'arabe en latin (dont il s'acquitta parfois en collaboration avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-ibn-daud/#i_4467

ANQUETIL-DUPERRON ABRAHAM HYACINTHE (1731-1805)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 863 mots

Orientaliste français qui révéla à l'Europe les livres sacrés du zoroastrisme et de l'hindouisme. La curiosité des Européens pour les civilisations anciennes d'Orient (Perse, Inde...) date des premières découvertes de Marco Polo et de Vasco de Gama ; accrue au cours des siècles, elle entraîna Anquetil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-hyacinthe-anquetil-duperron/#i_4467

BAUDRILLARD JEAN (1929-2007)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BUSSIÈRE
  •  • 1 040 mots
  •  • 1 média

Ses premiers travaux sont tout naturellement des traductions de grands textes de la littérature et de la philosophie allemandes. Avec Gilbert Badia, il traduit, entre autres œuvres, les Dialogues d'exilés de Bertolt Brecht et Marat/Sade de Peter Weiss. Par ailleurs, il offre au public […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baudrillard-jean-1929-2007/#i_4467

BOUCHET ANDRÉ DU (1924-2001)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 842 mots

Dans la chaleur vacante, 1961), il fait œuvre de critique littéraire et de traducteur, rendant hommage à ses maîtres (Reverdy, Baudelaire, Hugo), se confrontant aux textes anglais les plus difficiles (Shakespeare, Joyce, Faulkner) mais aussi à des langues qu'il maîtrise mal, comme l'allemand (Hölderlin, Celan) ou le russe (Pasternak, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-du-bouchet/#i_4467

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme chinois

  • Écrit par 
  • Jacques GERNET, 
  • Catherine MEUWESE
  •  • 4 722 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les textes bouddhiques en chinois »  : […] La presque totalité des traductions de textes bouddhiques en chinois date de la période comprise entre le iie et le xie siècle. Ces textes, au nombre de 1 692 – sūtra (sermons qui sont censés avoir été prononcés par le Buddha), traités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-chinois/#i_4467

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme tibétain

  • Écrit par 
  • Anne-Marie BLONDEAU
  •  • 5 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Textes canoniques et littérature scolastique »  : […] aussi dans des langues vernaculaires, si l'on en croit un édit royal ordonnant de retranscrire les originaux en sanskrit avant leur traduction en tibétain. Trois révisions successives de la langue des traductions furent ordonnées, la dernière au début du xie siècle, créant ainsi des équivalences stables et si adéquates que les bouddhologues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-tibetain/#i_4467

ČEP JAN (1902-1974)

  • Écrit par 
  • Milan BURDA
  •  • 982 mots

cette collaboration ne dure que quelques semaines : à Noël 1935, il retourne à Prague. Désormais, Jan Čep va se consacrer uniquement à son œuvre et à ses traductions qui font partie intégrante de son œuvre. Il traduit de l'anglais, de l'allemand, de l'espagnol et, surtout, du français : Balzac, Flaubert, Henri Pourrat – que Čep introduit dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-cep/#i_4467

CHEIMONAS GEORGES (1938-2000)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 616 mots

livre, Pisistrate, édité à Salonique chez Nikolaïdis. Essayiste et prosateur, il est aussi le traducteur en grec moderne de Sophocle, d'Euripide, de Shakespeare et d'adaptations de Racine. En 1964, il publie à Athènes L'Excursion, aux célèbres éditions Kedros. Il restera fidèle à son éditeur jusqu'à la fin de sa vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cheimonas/#i_4467

CHENG FRANÇOIS (1929-    )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 859 mots

conférences puis comme professeur à l'Institut national des langues et civilisations orientales. Ses travaux se composent detraductions des poètes français en chinois et des poètes chinois en français, de monographies consacrées à l'art chinois (Chu Ta : le génie du trait, 1986 ; Shitao : la saveur du monde, 1998), de recueils de poésies, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-cheng/#i_4467

COMETTI JEAN-PIERRE (1944-2016)

  • Écrit par 
  • Jacques MORIZOT
  •  • 908 mots

Un autre versant fondamental du travail de Jean-Pierre Cometti réside dans les nombreuses traductions qu’il a données d’auteurs américains et italiens : Rorty dont il fut très proche, mais aussi Goodman, Levinson, Putnam, Lewis, Eco, Shusterman, Brandom, Ferraris, Bürger, pour n’en citer que quelques-uns. S’ajoute à cela une infatigable activité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cometti-jean-pierre-1944-2016/#i_4467

DROIT - Droit comparé

  • Écrit par 
  • Horatia MUIR WATT
  •  • 7 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La traduction »  : […] Pour peu que les sources à consulter soient exprimées en langue étrangère, le comparatiste doit disposer, en plus d'une bonne connaissance de celle-ci, d'une théorie adéquate de la traduction juridique. L'étude de la linguistique juridique permet de prendre conscience de ce que les termes juridiques sont eux-mêmes des concepts, de sorte que leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-droit-compare/#i_4467

ÉDITION

  • Écrit par 
  • Robert ESCARPIT, 
  • Philippe SCHUWER
  •  • 11 162 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'édition sans frontières »  : […] De ce point de vue, les mouvements de traduction sont tout aussi révélateurs. En 2004, l'Espagne' se place au premier rang des pays acquéreurs de droits français, suivie par l'Italie', 'le Portugal, la Corée, la Chine, l'Allemagne, et, en septième position, la Grande-Bretagne. Par langues, l'espagnol devance l'italien, le portugais, l'anglais et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition/#i_4467

EMPFINDSAMKEIT, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 655 mots

L'Empfindsamkeit, la plus forte et la plus universelle des manifestations préromantiques, déferla d'Ouest en Est entre 1740 et 1790 sur toute l'Europe littéraire et artistique. La vague, partie de l'Angleterre, balaya devant elle le rationalisme tranquille de l'Aufklärung (les Lumières) pour le remplacer par l'inquiétante nostalgie de l'au-delà de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empfindsamkeit-litterature/#i_4467

GÉRARD DE CRÉMONE (1114-1187)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 130 mots

Érudit remarquablement informé, Gérard de Crémone sut mesurer à sa juste valeur la science arabe de son époque. Il entreprit de surmonter la barrière linguistique qui en interdisait l'accès aux Latins. Il alla s'installer à Tolède, y apprit l'arabe et se consacra à la traduction en latin des textes scientifiques les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-de-cremone/#i_4467

GRANEL GÉRARD (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Dominique JANICAUD
  •  • 653 mots

Ses activités éditoriales seront placées au service de ses convictions philosophiques et de ses talents de traducteur. Gérard Granel publie ainsi en version bilingue des textes, pour la plupart inédits, de grands auteurs (Vico, Hume, Heidegger, Wittgenstein) et, en 1982, le Discours de Rectorat de Heidegger, jusqu'alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-granel/#i_4467

GRESSET MICHEL (1936-2005)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 645 mots

Comme le grand traducteur Maurice-Edgar Coindreau, Michel Gresset fut un infatigable passeur de la littérature nord-américaine du xxe siècle. Né à Versailles le 18 novembre 1936, reçu premier à l'agrégation d'anglais en 1959, il est d'abord tenté par un poste de traducteur à l'O.N.U., mais finit par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-gresset/#i_4467

GUILLAUME DE MOERBECKE (1215-1286)

  • Écrit par 
  • Édouard-Henri WÉBER
  •  • 204 mots

Après avoir séjourné à Nicée, à Thèbes (en 1260) et à Corinthe, Guillaume, dominicain flamand, est nommé pénitencier à la curie papale, à Viterbe, où il a accès au fonds grec provenant de Palerme et où le rejoint, en 1267, son confrère Thomas d'Aquin. Il devient archevêque de Corinthe en 1278. Guillaume de Moerbecke est le principal traducteur d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-de-moerbecke/#i_4467

HOMÈRE

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER, 
  • Gabriel GERMAIN, 
  • Michel WORONOFF
  •  • 12 024 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Création littéraire et problèmes de traduction »  : […] historique, philosophique et linguistique conduisent à remettre en cause les traductions consacrées. Trop longtemps, on s'est cru obligé de recourir à la médiation des chansons de geste ou des chroniques médiévales pour éclairer l'univers homérique. Il est temps de permettre un accès direct au texte, sans le dissimuler sous un voile d'étrangeté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homere/#i_4467

ISLAM (La civilisation islamique) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET, 
  • Jean JOLIVET
  •  • 9 001 mots

Dans le chapitre « Les débuts de la philosophie arabo-islamique »  : […] et l'accompagnera pendant au moins un siècle : il s'agit de la vaste entreprise de traductions, qui aboutit à constituer, à partir d'ouvrages écrits en diverses langues – sanscrit, persan, grec surtout – une bibliothèque scientifique et philosophique accessible aux lecteurs du syriaque et de l'arabe. L'histoire précise de ce mouvement est loin d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-la-philosophie/#i_4467

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 417 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Jalons (1885-1896) »  : […] Presque au même moment, quelques traductions surprirent par leur beauté. Futabatei Shimei (1864-1909) tira du Journal d'un chasseur de Tourgueniev Ahibiki et Meguri ahi (1888-1889), admirables de simplicité et de limpidité. Il innovait en matière de morphologie, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-litterature/#i_4467

JÉRÔME saint (347 env.-419/20)

  • Écrit par 
  • Pierre LARDET
  •  • 3 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Savant et moine à Bethléem »  : […] dans cette intention à la riche bibliothèque de Césarée, vont raviver son intérêt pour l'hébreu et donner corps à l'audacieux projet d'une nouvelle traduction de l'Ancien Testament conforme à l'authenticité de la langue originale. Cet idéal de la veritas hebraica visait moins à disqualifier l'ancienne Vulgate qu'à permettre aux chrétiens de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome/#i_4467

KRÜGER LORE (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Nicolas FEUILLIE
  •  • 984 mots

Dans le chapitre « Retour en Allemagne »  : […] Installée à Berlin en zone soviétique, Lore Krüger abandonne la photographie pour raisons de santé et se consacre à la traduction de grands auteurs de la littérature anglo-saxonne, Mark Twain, Daniel Defoe ou Joseph Conrad. Ses traductions feront longtemps référence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lore-kruger/#i_4467

KUNDERA MILAN (1929-    )

  • Écrit par 
  • Martine BOYER-WEINMANN
  •  • 2 105 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Le grand pari de la traduction » »  : […] Si l'œuvre de Kundera est aujourd'hui traduite dans quarante langues (dont le vietnamien, le coréen, le persan, le chinois, l'arabe), cette diffusion revêt des caractéristiques très remarquables. Elle est le fruit d'une étroite collaboration entre l'auteur, ses traducteurs et ses éditeurs, unis dans la défense du texte-source contre toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milan-kundera/#i_4467

LAPLANCHE JEAN (1924-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 778 mots

(1969-1971). Secrétaire (1961), puis directeur (à partir de 1973) de la collection Bibliothèque de psychanalyse aux P.U.F., il dirige pendant vingt ans la traduction des Œuvres complètes de Freud, traduction qu'il voulait « extrêmement fidèle, en même temps qu'elle essaye d'être bien française, au mot pour mot y compris aux impropriétés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-laplanche/#i_4467

LEYRIS PIERRE (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 776 mots

Traducteur prolifique (on estime qu'il a signé la traduction d'une centaine d'ouvrages), Pierre Leyris fut aussi l'introducteur en France d'auteurs réputés difficiles – voire, comme Gerard Manley Hopkins, « intraduisibles » – et, parallèlement à ses traductions d'œuvres classiques – les Œuvres complètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-leyris/#i_4467

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 8 258 mots

Dans le chapitre « La traduction  »  : […] Longtemps considérée comme un art, la traduction est une pratique qui, consciemment ou non, se fonde sur certaines techniques et met en jeu diverses stratégies cognitives pour transposer le texte de la langue source vers la langue cible. Aux considérations prescriptives (comment bien traduire ?), sont peu à peu venues s'ajouter des considérations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-le-langage-au-carrefour-des-disciplines/#i_4467

LITTÉRATURE D'ÉRUDITION (XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine FRAGONARD
  •  • 1 229 mots

Vers le milieu du xviie siècle une dissociation s'opère au sein des savoirs entre les sciences et les lettres, et au sein des lettres entre les savants et « ceux qui écrivent bien en français », entre ce que nous appelons érudition et ce que nous appelons littérature. Ce clivage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-d-erudition/#i_4467

LITTRÉ ÉMILE (1801-1881)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 464 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le choix de l'étude »  : […] n'est plus aujourd'hui que le vestige d'une poétique « scientifique » que le romantisme a voué aux gémonies. Suivront plus tard des entreprises de traduction (Dante notamment) qui relèvent du loisir lettré d'un érudit à la différence de ses autres traductions, comme celle de Pline l'Ancien, qui font toujours autorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-littre/#i_4467

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 564 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des best-sellers mondiaux »  : […] le début des années 1960, sauf erreur, tous les romans de la liste sont anglo-saxons. Selon les années, ils ont été, pour 70 ou 80 p. 100 d'entre eux, traduits assez rapidement en français. Dans une seconde catégorie, qui regroupe livres d'art, beaux livres et livres pratiques, livres politiques ou d'actualité, la proportion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_4467

MEDDEB ABDELWAHAB (1946-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

De 1974 à 1987, il est conseiller littéraire et directeur éditorial des éditions Sindbad. Là, il fait traduire de grands classiques de langue arabe ou persane (Ibn’Arabi, Hallāj, Rūmī), ainsi que des écrivains contemporains (Naghib Mahfouz, Adonis). Il poursuivra par la suite ce travail à travers la revue Dédale et la collection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdelwahab-meddeb/#i_4467

MESCHONNIC HENRI (1932-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 529 mots

, Dans le désert (traduction des Nombres, 2008). Pareil travail de traduction lui permet de donner forme sensible à un élément clé de son travail, la non-distinction entre vers et prose, le rythme, comme mis en musique par le recours à l'espacement à l'intérieur du texte, apparaissant comme le véritable sujet du poème. Claude Régy a porté à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-meschonnic/#i_4467

MOYEN ÂGE - L'affirmation des langues vulgaires

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 558 mots

Dans le chapitre « L'avènement des langues vernaculaires »  : […] au xive, se développe la pratique, plus ou moins théorisée, de la traduction-adaptation en français des textes antiques (littéraires, mais aussi philosophiques, didactiques, historiques, techniques, etc.), dont la justification est bien entendu la vulgarisation multiple du savoir. À la fin du xive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-l-affirmation-des-langues-vulgaires/#i_4467

ŒUVRES III (H. Melville)

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉTILLON
  •  • 766 mots

La traduction de Moby Dick en français par Philippe Jaworski est la quatrième depuis celle de Giono et son équipage, publiée en 1941. Elle est signée de quelqu'un qui comprend l'anglais de l'original, ce qui n'avait pas toujours été le cas par le passé. Elle s'inscrit aussi dans une entreprise de longue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-iii/#i_4467

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 816 mots

Dans le chapitre « Traditions hébraïques et rhétorique gréco-romaine »  : […] chrétiens et le texte biblique qu'ils commentent s'interposent, s'ils sont grecs, une traduction, celle des Septante, et s'ils sont latins, deux traductions, celle des Septante et une version latine. Aux contresens commis par ces traductions les écrivains chrétiens ajoutent leur propre incompréhension des idées et des réalités hébraïques. Ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_4467

PLATON

  • Écrit par 
  • Monique DIXSAUT
  •  • 13 742 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La transmission du texte »  : […] continue et, fait exceptionnel, nous est parvenue en totalité. La remarquable traduction latine de Marsile Ficin, parue à Florence en 1482, inaugure la transmission moderne des œuvres complètes. L'édition princeps du texte grec, due à Alde Manuce, paraît à Venise en 1513. Enfin, en 1578, Henri Estienne publie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platon/#i_4467

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 391 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sens »  : […] une peine et d'une plénitude. Il n'est donc pas possible de résumer, de paraphraser ou de traduire un poème sans lui faire perdre non seulement sa musicalité, mais une part de sa signification. Le traducteur d'un poème ne saurait se borner à en restituer le « contenu » ; il doit tenter de donner dans sa propre langue un équivalent de sa physionomie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_4467

POPE ALEXANDER (1688-1744)

  • Écrit par 
  • Jean DULCK
  •  • 1 864 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Combats et succès »  : […] Rape of the Lock (1712-1714, La Boucle de cheveux volée), poème héroï-comique sur la vie des salons, il se met à la grande œuvre de sa vie, la traduction d'Homère. L'Iliade paraît de 1715 à 1721, L'Odyssée de 1725 à 1726. Tory, à cause de son catholicisme, il s'éloigne du whig Addison après avoir malmené certains de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-pope/#i_4467

RABONI GIOVANNI (1932-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Charles VEGLIANTE
  •  • 1 037 mots

Comme lui, et comme son aîné plus « politique » Franco Fortini, Giovanni Raboni a complété sa formation littéraire en traduisant – surtout du français – afin, dira-t-il, d'échapper au chant trop facilement vocalique de l'italien, où les grands accords rythmiques du passé ne se laissent pas facilement oublier et « en un certain sens viennent d'eux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-raboni/#i_4467

REVUES LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Olivier CORPET
  •  • 5 807 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La revue dans l'histoire littéraire »  : […] soit en publiant régulièrement des chroniques sur les « lettres étrangères », soit plus directement encore en traduisant des textes. On peut ainsi rappeler l'importance dans les années vingt de La Revue européenne qui, grâce notamment à Edmond Jaloux et à Valery Larbaud, se prolongea à travers la « Collection européenne » publiée aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revues-litteraires/#i_4467

RISSET JACQUELINE (1936-2014)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 678 mots

Poète, écrivain, critique littéraire, traductrice et universitaire, Jacqueline Risset est née le 25 mai 1936 à Besançon et morte à Rome, le 3 septembre 2014. Fascinée très tôt par la ville de Florence, puis par la poésie de la Renaissance (L'Anagramme du désir. Sur la Délie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-risset/#i_4467

ROMANS ANTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles HUCHET
  •  • 1 081 mots

Au milieu du xiie siècle, l'avènement du genre romanesque est scellé par les romans antiques (qu'il vaudrait mieux appeler « romans d'Antiquité »). Ils constituent une trilogie : le Roman de Thèbes (1152-1154), le Roman d'Énéas (1156) et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romans-antiques/#i_4467

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Rome et la pensée grecque

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 1 516 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cicéron ou les difficultés de la traduction »  : […] Cicéron (106-43 av. J.-C.) est le premier a avoir pris conscience des problèmes posés par la transplantation de la philosophie grecque dans la culture romaine. Il découvre que la philosophie, si universelle qu'elle soit dans sa visée, est en quelque façon solidaire de la langue qui l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-rome-et-la-pensee-grecque/#i_4467

ROUX PAUL DE (1937-2016)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 571 mots

Poète, écrivain, diariste, critique d’art et traducteur, Paul de Roux est né à Nîmes le 16 septembre 1937. Il occupa diverses fonctions dans le département éditorial de maisons d’édition parisiennes. Chez Robert Laffont, il fut notamment le maître d’œuvre du Nouveau Dictionnaire des auteurs de tous les temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-roux/#i_4467

SCHLEGEL AUGUST WILHELM VON (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Michel KORINMAN
  •  • 1 167 mots

déçoit. Il vaut surtout en tant qu'opérateur de culture ; grand traducteur de Shakespeare et de Calderón, auteur en français d'Essais littéraires et historiques, Schlegel travaille à l'organisation du savoir romantique. À la fois tacticien et pédagogue, il sera capable de critiquer, mais en nuance, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-wilhelm-von-schlegel/#i_4467

SIEFFERT RENÉ (1923-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 245 mots

culture et de la littérature japonaises. Outre ses essais (La Littérature japonaise, 1961 ; Le Passage de l'épopée au théâtre au Japon, 1979), René Sieffert traduit de grands classiques tels que les Contes de pluie et de lune d'Akinari, La Tradition secrète du nō de Zeami (1960), les Journaux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-sieffert/#i_4467

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « La technicité dans les langues »  : […] de la terminologie ne consiste pas seulement à analyser le sens exact des unités terminologiques d'une langue. Il est aussi de se situer dans le champ de la traduction : c'est la technicité de l'unité terminologique – son appartenance à un domaine et à un sens spécialisé –, qui commande l'équivalent en langue étrangère : force, au sens de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terminologie/#i_4467

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 828 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le bouddhisme savant »  : […] viiie siècle, s'attelèrent à la tâche écrasante de traduire dans une forme de tibétain approprié les volumineuses quantités de littérature sanskrite bouddhique auxquelles ils avaient accès en Inde et au Népal. Le seul fait culturel comparable dans le monde occidental a été la traduction du grec en latin de toute la littérature chrétienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_4467

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 410 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les traducteurs »  : […] Au départ considérée comme un avatar de la cryptographie (un texte russe étant vu par Warren Weaver comme un texte anglais à décrypter), la traduction automatique n'est entrée que progressivement dans le champ des recherches en linguistique informatique et en intelligence artificielle. Les premiers systèmes qui traduisaient mot à mot ont cédé la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-automatique-des-langues/#i_4467

TRANSFERTS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Michel ESPAGNE
  •  • 4 518 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mémoires culturelles »  : […] librairie allemande dès le xviiie siècle. Rendre les ouvrages accessibles au contexte d’accueil, c’est toutefois en règle générale les traduire. L’histoire des transferts culturels est donc aussi une histoire de la traduction. On ne peut l’aborder qu’en tenant compte des structures éditoriales, des compétences linguistiques, de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transferts-culturels/#i_4467

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline GUILLEMIN-FLESCHER, « TRADUCTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traduction/