TRADUCTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot traduction provient du verbe traduire, dont l'origine est le verbe latin traducere : « faire passer ». Le sens le plus courant est : « faire passer un texte d'une langue à une autre ». Dans d'autres langues telles que l'anglais (translate) et l'allemand (übersetzen), c'est à la notion de déplacement que renvoie l'étymologie. On trouve des emplois de ce sens premier dans la Bible de Wyclif ou encore avec la valeur dérivée de changement d'état dans les Canterbury Tales de Chaucer. Le verbe traduire apparaît pour la première fois en français en 1539, et le nom traduction en 1540. On remarquera que l'expression nominale est réservée exclusivement à l'acception la plus courante et peut exprimer soit l'activité de traduction, soit le produit fini.

L'activité de traduction

L'activité de traduction est très ancienne. Les inscriptions en deux langues qui figurent sur les tombes des princes d'Éléphantine en Égypte datent du IIIe millénaire avant J.-C. Ils en constituent le premier témoignage écrit. Mais ces princes avaient le statut officiel de « chefs-interprètes ». C'est en effet en tant qu'activité orale d'interprétation, et plus particulièrement dans les relations politiques et économiques, que se manifeste à l'origine la traduction.

La pierre de Rosette (196 av. J.-C.), témoignage des honneurs conférés à Ptolémée V pour les services qu'il a rendus à l'Égypte, compte parmi les traductions les plus célèbres de l'Antiquité. Découverte en 1799 seulement, elle se trouve actuellement au British Museum. Cette pierre porte des inscriptions en deux langues : le grec et l'égyptien, mais en trois écritures, les textes égyptiens étant pour une partie en hiéroglyphes, pour l'autre en démotique. À l'époque romaine, l'activité de traduction se multiplie et se diversifie. Elle donne lieu pour la première fois à une réflexion théorique. Il est cependant difficile d'établir clairement dans le contexte de l'époque la limite entre traduction et imitation de textes sources. Le débat sur le caractère or [...]

Pierre de Rosette

Photographie : Pierre de Rosette

Photographie

La découverte, en 1799, de cette stèle trilingue (grec, démotique, hiéroglyphes) en basalte a permis le déchiffrement des hiéroglyphes en 1822 par Jean-François Champollion. 196 avant J.-C. British Museum, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TRADUCTION  » est également traité dans :

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 408 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les traducteurs »  : […] Au départ considérée comme un avatar de la cryptographie (un texte russe étant vu par Warren Weaver comme un texte anglais à décrypter), la traduction automatique n'est entrée que progressivement dans le champ des recherches en linguistique informatique et en intelligence artificielle. Les premiers systèmes qui traduisaient mot à mot ont cédé la place à des architectures modulaires, où tâches d'an […] Lire la suite

LINGUISTIQUE - Le langage au carrefour des disciplines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 10 045 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La traduction  »  : […] Longtemps considérée comme un art, la traduction est une pratique qui, consciemment ou non, se fonde sur certaines techniques et met en jeu diverses stratégies cognitives pour transposer le texte de la langue source vers la langue cible. Aux considérations prescriptives (comment bien traduire ?), sont peu à peu venues s'ajouter des considérations descriptives (comment traduit-on ?), qui reposent […] Lire la suite

TERMINOLOGIE

  • Écrit par 
  • Loïc DEPECKER
  •  • 6 205 mots

Dans le chapitre « La technicité dans les langues »  : […] Outre la segmentation des unités terminologiques, ce qui opère dans la langue pour rendre indispensable la pratique de la terminologie est le phénomène de la technicité. Ainsi, mouvement peut apparaître comme un mot usuel. Mais, dans un domaine particulier, il est amené à recevoir un sens spécialisé : dans le domaine de la culture, mouvement peut désigner le mouvement des œuvres, concept précis […] Lire la suite

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le bouddhisme savant »  : […] Les zélateurs du bouddhisme indien inaltéré au Tibet furent les lettrés, tant indiens que tibétains, qui, à partir du viii e  siècle, s'attelèrent à la tâche écrasante de traduire dans une forme de tibétain approprié les volumineuses quantités de littérature sanskrite bouddhique auxquelles ils avaient accès en Inde et au Népal. Le seul fait culturel comparable dans le monde occidental a été la tr […] Lire la suite

DROIT - Droit comparé

  • Écrit par 
  • Horatia MUIR WATT
  •  • 7 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La traduction »  : […] Pour peu que les sources à consulter soient exprimées en langue étrangère, le comparatiste doit disposer, en plus d'une bonne connaissance de celle-ci, d'une théorie adéquate de la traduction juridique. L'étude de la linguistique juridique permet de prendre conscience de ce que les termes juridiques sont eux-mêmes des concepts, de sorte que leur traduction relève déjà de la démarche comparatiste. […] Lire la suite

GRESSET MICHEL (1936-2005)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 645 mots

Comme le grand traducteur Maurice-Edgar Coindreau, Michel Gresset fut un infatigable passeur de la littérature nord-américaine du xx e  siècle. Né à Versailles le 18 novembre 1936, reçu premier à l'agrégation d'anglais en 1959, il est d'abord tenté par un poste de traducteur à l'O.N.U., mais finit par choisir une carrière universitaire. Dans les années 1960, il entreprend sous la direction de Mau […] Lire la suite

MOYEN ÂGE - L'affirmation des langues vulgaires

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 558 mots

Dans le chapitre « L'avènement des langues vernaculaires »  : […] Un fragment de manuscrit du x e  siècle donne, à la suite d'une pièce latine également en l'honneur de sainte Eulalie, une séquence de 29 vers qui célèbre, mais en langue vulgaire, en « roman », les mérites et le martyre de la sainte. Ce texte en vers assonancés n'est pas l'acte de naissance de la langue française : les Serments de Strasbourg, qui voient Charles le Chauve et Louis le Germanique s […] Lire la suite

MESCHONNIC HENRI (1932-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 529 mots

Linguiste, traducteur et poète français. Né à Paris, Henri Meschonnic suit des études de lettres avant d'enseigner à l'université de Lille (1963-1968) puis à Paris-VIII (1969-1997). La linguistique, l'exercice de la poésie et celui de la traduction constituent pour lui les trois dimensions d'une même réflexion sur le langage, auxquelles on pourrait ajouter une quatrième, à savoir un ardent besoi […] Lire la suite

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme tibétain

  • Écrit par 
  • Anne-Marie BLONDEAU
  •  • 5 631 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Textes canoniques et littérature scolastique »  : […] La première préoccupation des Tibétains en se convertissant fut d'avoir accès aux textes canoniques, rédigés pour la plupart en sanskrit, mais aussi dans des langues vernaculaires, si l'on en croit un édit royal ordonnant de retranscrire les originaux en sanskrit avant leur traduction en tibétain. Trois révisions successives de la langue des traductions furent ordonnées, la dernière au début du x […] Lire la suite

ANQUETIL-DUPERRON ABRAHAM HYACINTHE (1731-1805)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 863 mots

Orientaliste français qui révéla à l'Europe les livres sacrés du zoroastrisme et de l'hindouisme. La curiosité des Européens pour les civilisations anciennes d'Orient (Perse, Inde...) date des premières découvertes de Marco Polo et de Vasco de Gama ; accrue au cours des siècles, elle entraîna Anquetil-Duperron à partir pour l'Inde (où la France tentait de prendre pied, pour d'autres raisons). Prem […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Espagne. Condamnation du Parti populaire dans le procès de l’« affaire Gürtel ». 24 mai 2018

Correa, – dont la traduction du patronyme en allemand donne son nom à l’« affaire Gürtel » – est condamné à près de cinquante-deux ans de prison. Parmi les condamnés figurent également une dizaine d’anciens cadres du Parti populaire, dont l’ancienne ministre Ana Mato et l’ancien trésorier national […] Lire la suite

France. Polémique au sujet de l’interdiction du burkini sur les plages. 4-26 août 2016

opposés au port du burkini qui, selon lui, « n’est pas compatible avec les valeurs de la France et de la République », mais « est la traduction d’un projet politique, de contre-société, fondé sur l’asservissement de la femme ». Le 22, le tribunal administratif de Nice rejette le pourvoi formé […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Arraisonnement violent d'un convoi maritime humanitaire à destination de Gaza. 9-31 mai 2010

la traduction des responsables de l'opération devant la justice internationale et décrète trois jours de deuil. L'Union européenne exige une « enquête complète » sur le déroulement de l'assaut. Plus modérés, les États-Unis « regrettent » les pertes humaines et exigent de connaître les circonstances de l'opération. De nombreuses capitales étrangères condamnent la violence de l'opération. […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Victoire du Hamas aux élections palestiniennes. 3-30 janvier 2006

, des milliers de militants du Fatah manifestent à Gaza et en Cisjordanie pour exiger la démission des instances dirigeantes du parti et la traduction en justice de ses membres corrompus. Le 29, Israël annonce la suspension du reversement de 50 millions de dollars de taxes d'importation perçues […] Lire la suite

Belgique. Scandale financier touchant le Parti socialiste francophone. 21 janvier - 1er février 1994

des poursuites de la Chambre fédérale des représentants demande la traduction en justice de Guy Coëme – ministre de la Défense au moment des faits – pour corruption de fonctionnaire. Le 1er février, les députés votent à une large majorité le renvoi de celui-ci devant la Cour de cassation, instance habilitée à juger les ministres. Cette action est sans précédent dans le royaume. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacqueline GUILLEMIN-FLESCHER, « TRADUCTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/traduction/