e-XIIIe s.)"/ >

GÊNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Gênes

Gênes
Crédits : De Agostini/ Getty

photographie


Crises et transitions (XIVe-XVe s.)

Au début du xive siècle, Gênes domine encore une grande partie des trafics méditerranéens. La perte des derniers comptoirs de Syrie est compensée par une floraison d'établissements en Méditerranée orientale. Les Génois commercent avec Alexandrie, jouissent de larges privilèges en Petite Arménie et à Chypre ; ils possèdent Phocée en Asie Mineure, célèbre pour ses gisements d'alun, Mytilène, l'île de Chio, conquise en 1346 par une association privée d'armateurs (la mahone), Péra, faubourg génois de Constantinople, enfin de nombreux comptoirs en mer Noire, où les Vénitiens ne sont que tolérés : Trébizonde, Simisso, Moncastro, Soldaïa, Tana où arrive la route mongole des épices et de la soie, Caffa enfin, au centre de la Khazarie génoise.

Le maintien de ce vaste empire économique ne va pas sans difficultés. Dès les premières années du xive siècle, Gênes doit lutter contre les Aragonais établis en Sicile et en Sardaigne. La question de la mer Noire et des rapports avec les Tartares, puis celle de Chypre et de Ténédos provoquent deux longues guerres contre Venise, à l'issue desquelles les deux rivales épuisées sont incapables d'affronter le péril turc. Au xve siècle, le déclin de l'empire byzantin et la montée de la puissance ottomane mènent à la perte progressive des comptoirs génois : Péra en 1453, Phocée et Mytilène dans les années suivantes, Caffa et la Khazarie en 1475 tombent tour à tour au pouvoir des Turcs. Ces revers imposent le déplacement du centre des intérêts de l'Orient vers l'Occident, et Gênes, mieux que Venise, sait s'adapter à cette situation.

Dès le xive siècle, de fortes colonies de Génois se sont établies dans les principales villes d'Occident : Cadix, Séville, Lisbonne, Bruges et Anvers, Londres et Southampton. Les Génois y vendent les p [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques GUILLERME, Michel BALARD, Michel ROUX, « GÊNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes/