ALEXANDRIE

Médias de l’article

Égypte : carte administrative

Égypte : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Ruines d'Alexandrie, 1882

Ruines d'Alexandrie, 1882
Crédits : Hulton Getty

photographie

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo


À l'ouest du delta du Nil et à l'abri de ses inondations, Alexandrie est construite sur un cordon littoral séparant la Méditerranée du lac Mariout (ancien lac Maréotis). L'île de Pharos fut rattachée au continent par une digue de 1 300 mètres environ (Heptastade) construite par Ptolémée Sôter (~ ive-~ iiie s.), ce qui détermina deux ports : le Portus Magnus, à l'est, et l'Eunostos (devenu le grand port actuel), à l'ouest. La ville, déjà très dynamique à l'époque hellénistique, devint une énorme capitale cosmopolite à l'époque romaine, dépassant peut-être 500 000 habitants. Son déclin, provoqué par les troubles du iiie siècle, se poursuit après la conquête arabe (642). Toutefois, Alexandrie connut encore une époque prospère en devenant, aux xive et xve siècles, le grand centre de redistribution des épices en Europe grâce à l'alliance vénitienne. La découverte de la route du cap de Bonne-Espérance, les actions des Portugais en mer Rouge et la conquête turque en 1517 mirent fin à cette prospérité. Bonaparte débarqua en 1798 dans une bourgade de 5 000 à 7 000 habitants.

Égypte : carte administrative

Égypte : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Égypte. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'expédition française ouvrit pour Alexandrie l'ère de la régénération. Méhémet-Ali et ses successeurs la développèrent et l'embellirent. Cet essor ne fut pas entravé par les bombardements et incendies de 1882, qui préludèrent à l'occupation anglaise. Au contraire, depuis l'ouverture du canal de Suez (1869), elle devint la principale place de commerce et le premier port de l'Égypte. Une communauté cosmopolite s'y établit (Grecs, Italiens, Français, « Levantins »), renforcée par des minoritaires égyptiens (coptes et juifs). L'essentiel de cette brillante société a disparu avec le régime nassérien, et la ville s'est nettement prolétarisée avec l'afflux de réfugiés venus de Suez et de Port-Saïd depuis 1967.

Ruines d'Alexandrie, 1882

Ruines d'Alexandrie, 1882

photographie

La ville d'Alexandrie (Égypte) en ruine après les bombardements franco-britanniques lors du conflit entre la Grande-Bretagne et l'Égypte pour le contrôle du canal de Suez, en 1882. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La dégradation est ainsi sensible dans certains quartiers qui faisaient autrefois d'Alexandrie l'u [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut de géographie du Proche et Moyen-Orient, Beyrouth
  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Dijon
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du Centre d'études alexandrines

Classification


Autres références

«  ALEXANDRIE  » est également traité dans :

NÉCROPOLIS D'ALEXANDRIE (archéologie)

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 854 mots

La Nécropolis d’Alexandrie, la « ville des morts » comme la nomme le géographe Strabon à l’époque d’Auguste, ressurgit à la lumière en 1997 : les premiers travaux de construction d’une autoroute urbaine au lieu-dit Gabbari entraînent de telles découvertes que les autorités égyptiennes confient ce chantier archéologique au Centre d’études […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/necropolis-d-alexandrie/#i_3596

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 480 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les époques tardives »  : […] un domaine tout nouveau qui s'offre à la recherche : l'archéologie sous-marine. Alexandrie, la capitale de l'Égypte gréco-romaine – où le roi macédonien, successeur d'Alexandre, tout comme l'empereur romain a continué, durant des siècles, à apparaître en Pharaon – se trouve ensevelie sous les constructions de la cité moderne et n'a donc pu être l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_3596

EMPEREUR JEAN-YVES (1952-    )

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

Alexandrie est actuellement la deuxième ville d'Égypte et le premier port du pays, après avoir connu des vicissitudes nombreuses. Située sur une étroite langue de dunes, entre le lac Mariout au Sud qui la reliait au Nil, et la Méditerranée, elle devient la capitale des Ptolémées. La ville accueille en quelques années des Macédoniens, des Grecs, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-yves-empereur/#i_3596

PHARES

  • Écrit par 
  • Ian C. CLINGAN
  •  • 8 879 mots

Dans le chapitre « Phares de l'Antiquité »  : […] vie s. av. J.-C.). Le plus célèbre est le phare d'Alexandrie, construit sur l'île de Pharos vers 280 avant J.-C. ; mesurant plus de 110 mètres de hauteur, et plus de 130 mètres avec la statue qui le surmontait, cet ouvrage monumental, plus tard considéré comme l'une des sept merveilles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phares/#i_3596

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 698 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De l'Antiquité à la période ottomane »  : […] commerciales tissées entre Venise et l'Égypte des mameluks. Alexandrie, immense emporium, est devenu l'ultime pivot des échanges transmaritimes, maillon terminal du trafic en mer Rouge, grâce à une connexion de réseaux, si bien décrite par Marco Polo : « En ce pays d'Aden, est le port où viennent beaucoup de nefs de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_3596

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marc PROST-TOURNIER, André BERNAND, Jean-Yves EMPEREUR, « ALEXANDRIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandrie/